Leçon 0 : C'est quand on pense être au dessus de tout qu'on se rappel d'où vient [PV Glenn]

Alexander J. Falsthröm
Alexander J. Falsthröm
♕ • Sang-Pur • ♕
Messages : 7
Âge du personnage : 980
Profil Académie Waverly
Leçon 0 : C'est quand on pense être au dessus de tout qu'on se rappel d'où vient [PV Glenn] EmptyMer 20 Nov - 12:15
La morale à tout ça ?... On pense être puissant, maitre d'une famille. Mais on est jamais au dessus de tout ça et la réalité nous rappel vite à nous même.

Et puis, une bande d'assassins n'est jamais une partie de plaisir. Comme régulièrement, il était en déplacement entre la France et la Suède, réglant quelques différents. Une escorte fantôme, circulant à vide, et lui circulant à cheval avec une autre escorte plus mobile et plus rapide. Mais c'est directement sur lui qu'ils arrivèrent. Le Vampire devait vraiment manqué de chance ou bien l'ennemi trop bien informé...

Il n'eut pas le choix que d'abandonner sa monture tandis que le combat faisait rage autour de lui. L'ennemi était supérieur en nombres, quelques carreaux d'arbalètes l'avaient transpercé et un d'eux était restait planté dans sa cuisse. Pas le choix, face à un ennemi nombreux et ainsi équipé, la survie était de rigueur. Sautant parmi les arbres des bois. Sa célérité n'était pas aussi bonne avec cette jambe trouée, mais il parvenait à se mouvoir assez rapidement pour fuir à ses assaillants. Dire qu'il avait l'habitude serait mentir, mais il avait ainsi subit plusieurs tentatives d'assassinat depuis un quelques mois depuis son accession à la tête de la famille Falsthröm.

Il longeait une longue falaise quand il repéra un village. Ses assaillants seraient moins enclins à attaquer dans un lieu public. Il repéra depuis les hauteurs où il courrait la demeure du noble local. Pas de doute, c'était la plus grande demeure locale et sa situation lui permettait d'avoir une vue les terres. Probablement pourrait il s'y planqué quelques heures le temps de se remettre de ses blessures.

Pas de chance, à peine l'idée de bifurquer vers les lieux se fit qu'un tir l'atteignit au dos et l'homme tomba à terre. Les assassins se regroupaient autour de lui, la falaise étaient sa seule issue. Il utilisa ce qu'il lui restait de force pour se laisser tomber celle-ci et après plusieurs chocs, disparu dans les arbres. Il sacrifia une bras qui se brisa à l'impact avec le sol. Il réussi à disparaitre ainsi parmi les buissons et malgré tout, rampa jusqu'à la demeure du noble local. Sa tenue ne prêtait pas à sa confusion malgré la quantité de sang, un gentil homme lui offrirai probablement l'hospitalité.

Il s'adossa contre la porte alors que l'aurore brillait au loin et frappa de sa main valide le pas de la porte qu'on vienne lui ouvrir.