AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rena Sheffield. ~ "Une épouse n'est guère plus libre qu'une putain." ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Reine des Coeurs

avatar

Messages : 76
Âge du personnage : 26 années


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Gérante de la Maison de Close de Stockholm
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Rena Sheffield. ~ "Une épouse n'est guère plus libre qu'une putain." ~    Jeu 15 Sep - 19:03


Rena Sheffield

ÂGE ─ 26 ans
ANNIVERSAIRE ─ 14 Février
OCCUPATION ─ Gérante de Maison Close.
ORIENTATION SEXUELLE ─ Bisexuelle
CLASSE SOCIALE ─ Bourgeoise
PAYS ─ Suède
RACE ─ Infante Lycan
AVATAR ─ je ne sais pas.

Profil Psychologique

Qu'il y a t'il de mieux pour connaître une personne en menant une enquête auprès de son entourage ? Et bien ce sera le cas pour Mademoiselle Rena. Cette jeune femme est bien peu avare de compliment et elle n'aime guère se décrire psychologiquement, alors nous avons décidez pour vous. Oui vous, futurs clients, de mener notre enquête sur l'aspect psychologique de la gérante de la Maison. Pour cela nous avons du interroger quelques uns de ses plus employés et fidèles clients.
Etes vous prêt à entrer dans la psychologie de cette femme ? Bien, alors allons-y.


« Mademoiselle Sheffield est une femme avec une forte détermination, elle sait ce qu'elle veut et est capable de tout mettre en œuvre pour l'obtenir. »
-Hanz.


« Rena est souriante, elle aime ce qu'elle fait, elle est très perfectionniste dans son travail. Et nous ne devons pas la décevoir. »
-Kathy.


« C'est une personne fraîche, avenante, souriante. Elle est toujours aimable, j'aime venir dans son établissement.Enfin, si c'est bien elle que j'ai vu au loin dans un grand bureau. »
-Hector, un client.


« Grand professionnalisme, c'est toujours un plaisir de faire affaire avec elle. Elle sait gérer de manière calme sa Maison. »
-Elsa, une cliente.



« Elle est prévenante, mais quand il y a un très gros problème, elle est capable d'entrer dans des colères impressionnantes. Mais elle reprend vite son calme ! Ha ha ! »
-Mary, une amie.


« Rena est une personne calme, mais méfiez vous elle a du répondant, du mordant, et je peux vous dire qu'elle sait être une vraie petite peste ! Mais cela fait partie de son charme. »
-Karl, un ami


« Sheffield Rena ? Ah oui la tenancière de la Maison ! Très sympathique cette petite, gentille et mignonnette. On la voit peu, mais la Maison est fermée à chaque nuit de pleine Lune, allez savoir pourquoi ! M'enfin c'te gamine est vraiment agréable. C'toujours un plaisir d'la croiser. »
-Gary, un commerçant.



« Ma fille est une gentille personne, ouverte d'esprit, mais quand vient la pleine Lune, elle est bien différente, elle peut se montrer agressive, sauvage. J'avoue ne ps la reconnaître. Mais je l'aime et je sais qu'elle ne me ferait pas de mal. C'est mon enfant »
-Sa mère.
Histoire

Rena Sheffield est née de père lycan, inconnu au bataillon et d'une mère humaine tenancière d'une Maison Close à Londres. Elle a donc vu le jour sur un lit à baldaquin entouré de filles et de garçons qui aidaient sa mère fatiguée par l'effort de la mise bas. Tout de suite ce qui frappa la petite nouveau née, en plus de l'entrée d'oxygène brutale dans ses poumons fut toutes ces effluves qui envahirent son nez sensible.
C'était déroutant, perturbant, aucune n'étaient réconfortante hormis celle chaleureuse et transpirante d'effort et d'amour de sa mère. Elle était rassurante, Rena savait que ce serait elle à jamais. Et s'en fut le cas.
La demoiselle vécu sans père, sans portrait masculin mis à part les visages des clients des filles et garçons de sa mère. Elle restait le plus clair de son temps accrochée à ses jupons, à l'observer tenir sa Maison avec une main de fer. La petiote était en éternelle admiration devant sa mère. C'était son modèle et dès son plus jeune âge elle sut qu'elle exercerait le même métier qu'elle, c'était vraiment ce qu'elle désirait au plus profond d'elle.

Quelques années passèrent sans que la petite infante lycan ne daigne montrer une part de sa seconde nature. Et ô que cela rassurait sa génitrice. Par chance Rena n'avait pas ce côté bête féroce assoiffée de sang. Elle était la bonté incarnée, la gentillesse, c'était une vraie perle, et tout le monde se l'accordait à dire.
Rena se montrait aussi obéissante, intelligente et sympathique. Quelques garçons et filles lui apprirent à lire et à écrire, ils lui servirent de précepteurs. Et elle était plutôt bonne élève, ce qui ravissait cet entourage un peu hors du commun.

Un soir, alors que la Lune se faisait pleine, l'enfant âgée d'une dizaine d'années montra un comportement en total opposition avec ce qu'elle était. Agressive, sauvage et entrant en colère pour un rien, sa mère, Misses Sheffield fut contrainte d'emmener sa fille dans une chambre à part, celle de sa naissance. Et là, de nouveau les effluves de ce qu'elle avait senti les premières secondes de sa mise au monde la frappent de nouveau. Rena n'était plus du tout elle-même, elle hurla à la mort avant de se sentir étrange, nauséeuse. Et sans vraiment comprendre elle se retrouva couverte d'un épais pelage gris foncé aux reflets plus sombre. Ses yeux restaient bleu, seuls eux n'avaient pas changé. Elle sentait, voyait tout en nettement plus précis.
Elle vit le visage effrayé et dévasté de sa pauvre mère. Dans ses yeux l'infante sentit qu'elle était différente et repoussante.
Sa première expérience en tant que jeune petite louve fut donc un désastre... Suite à cette expérience, la mère de Rena décida qu'à chaque pleine Lune sa fille irait en foret pour se changeait et qu'elle resterait avec elle pour l'accompagner. Elle en profitait ces nuits là pour lui décrire son père, quel homme il était mais elle n'avait pas plus d'informations.
Rena grandit donc un peu plus différemment que les autres enfants de son âge.


A ses dix-neuf ans, la demoiselle travaillait déjà comme courtisane dans la Maison londonienne de sa mère. Elle vivait cela plutôt bien, mais gardait toujours à l'esprit la vive envie de diriger sa propre Maison Close et elle voulait y proposer un grands nombres de services et y faire entrer le plus de clients possible. Sa maison serait accessible à toutes les bourses, vides ou pleines.
Elle décida alors de quitter Londres et de partir à la recherche de LA Maison Close idéale. Sa mère fut inquiète de son départ espérant que sa fille mi-humaine, mi-louve supporte ces changements.

Rena prit donc la mer avec la boule au ventre. Elle espérait que le voyage ne dure pas trop longtemps, elle ne voulait pas se changer et dévorer tout un équipage. Elle n'avait aucune connaissances en matière de navigation.
Ce fut donc la peur au ventre, l'esprit étouffé d'angoisse, l'odorat submergé par les relans de vieux poissons, de la mer remuante, du sel qui lui piquait les narines qu'elle entreprit sa longue traversée.
La demoiselle fut chanceuse durant son périple, malgré quelques nausées et vomissements dû à son mal de mer le voyage se présenta sans orages. Mais plus le navire avançait plus le temps se rafraîchissait. Certes il ne faisait pas très chaud en Angleterre mais pas à ce point là. Et stupidement la petite bourgeoise n'avait pas pris de laine assez épaisse.
Elle du alors accepter de se réchauffer grâce à son côté loup. Ce fut agréable, si agréable qu'elle ne quitta pas ce bon côté. Et le voyage se passa sans encombre jusqu'à son arrivée en Suède.

La Suède ! Qui aurait pu prédire que ce pays si froid serait celui qui aurait fait le plus battre son cœur ? Personne ! Elle eut, en posant un pied sur cette terre nouvelle l'incroyable sensation d'être ici chez elle, à sa place. Elle sut en un instant qu'elle pourrait vivre comme bon lui semblait dans cette froide contrée.
Ne connaissant personne et n'ayant que son courage, sa bonne foi et sa détermination elle prit la route, paya une calèche et demanda à être menée dans la plus grande ville du pays. Le trajet dura un moment, et une nuit, elle se sentit fort mal et quitta en courant à grandes enjambées l'auberge dans laquelle elle couchait une nuit. Par chance, non loin du lieux se dressait une immense forêt de cèdres et de pins. Elle s'y réfugia et se laissa aller à sa seconde nature. Se fut un réel soulagement, l'odeur fraîche et rassurante de la terre, des arbres, du froid qui lui piquait les narines étaient un véritable plaisir.
Oui, la Suède était son pays. L'endroit le plus paisible au monde.

Rena était désormais en Suède depuis un mois et elle vivait à Stockholm depuis deux semaines. Elle avait trouvé un travail en tant que seconde gérante de LA Maison Close de Stockholm. La Maison la plus connue et reconnue du pays. Au début la gérante avait refusé son aide, mais lorsque la petite brunette lui expliqua avoir vécu dans une maison de passe en Angleterre et avoir aidé sa mère dans la gestion, la tenancière se détendit et écouta le récit de cette petite anglaise. Et cette dernière lui tapa dans l'oeil et accepta donc son aide. De plus la directrice se faisait vieille et malade et avait besoin de quelqu'un pour faire perdurer son établissement de luxe. Et Rena était là, elle était la bonne.
Elle se montra assidue, trouvant des excuses valables pour s'échapper de la Maison les soirs de Lune pleine.
L'anglaise vivait bien le changement, bien mieux que dans son pays natal. Elle écrivait aussi à sa mère, lui racontant la vie, l'apprentissage de la langue, les gens, la Maison, le quartier. Elle était heureuse.


Une année s'écoula et un jour la vieille tenancière poussa son dernier souffle et quitta le monde des vivants. Rena avait été mentionné sur le testament comme nouvelle propriétaire de la demeure. La bourgeoise en fut ravie. Enfin elle allait pouvoir vivre son rêve.
Elle entama donc des travaux de rénovations, se montrant ingénieuse et audacieuse. Elle fit rouvrir la Maison un an plus tard. Rena, âgée de 21 ans se retrouvait à être la plus jeune gérante de Maison Close du pays. Et la Maison de Stockholm accueillit nombreux clients de toutes castes, et elle louait même ses filles et garçons pour des soirées mondaines privées, pourtant elle n'avait encore jamais eu la chance de louer ses "enfants" pour la royauté, et elle se disait bien qu'elle aimerait un jour tenter cette expérience. Mais la demoiselle restait bien souvent enfermée dans son bureau, gérant les lieux avec perfection, précision et dynamisme.

Rares étaient les clients qui avaient ou voir son visage et pourtant, tous connaissaient son nom et prénom, et tous la décrivaient physiquement comme leur fantasmes : blonde, brune, rousse, en formes, très mince, mince. Les descriptions physiques allaient de bon train ce qui amusait autant la patronne que ses employés.

Cela fait maintenant cinq années que l'infante dirige d'une main de fer l'établissement et elle n'en ait que plus heureuse de jour en jour de voir son lieux de luxure et de débauche prendre du gallon et être connu par delà les frontières.
Cependant il lui était devenu compliqué de rester maître d'elle certaines nuits alors elle fermait la Maison pour pouvoir se transformer paisiblement, mais à chaque fin de nuit elle se questionne toujours.
Jusqu'à quand pourra t'elle continuer ainsi à se cacher ?  Comment garder son secret ? Et si quelqu'un le découvrait, serait-ce la fin de La Maison Close de Stockholm ?
Questionnaire


QUE PENSEZ-VOUS DES LYCANS/VAMPIRES ─ Je pense que les Lycans sont fort, intelligent, ont un bon instinct. Ils sont moins imbus d'eux-même que les vampires. Mais ils sont bons clients.
Concernant les vampires, ils sont imbus d'eux-même, bien plus dangereux pour mon commerce. Ils sont intelligents mais idiots, ne pensant qu'avec leur envie de sang. Ils sont plus ou moins bons clients.
QUEL EST VOTRE POINT DE VUE A PROPOS DES INFANTS ET DES SANG-MÊLES MAUDITS? ─ Etant une infante Lycan, je me considère comme non pure race, mais meilleure que les sang-mêlés maudits. Je ne dirait pas que je suis une erreur de la nature, mais parfois je me considère tout comme. Par chance je ne vis pas avec cette souffrance qu'on les maudits, pauvres âmes en perdition.
ÊTES VOUS SATISFAIT(E) DE VOTRE VIE ACTUELLE? ─ Absolument ! Mon commerce est excellent et j'en tire de nombreux profits.
SI NON, QUE VOUDRIEZ-VOUS CHANGER? ─ Venez encore plus nombreux dans mon domaine !
VOTRE POINT DE VUE SUR LE MONDE CONNU? ─ Il est plein d'exotisme, mais aussi très sombre par les temps qui courent. Il reste cependant tant de choses à découvrir.

Joueur

PSEUDO ─ Rena
ÂGE ─ 26 années
SEXE ─ I'm girl, bitch !
LA COULEUR DE TON PYJAMA ─ C'est quoi un pyjama ?


Dernière édition par Rena Sheffield le Ven 16 Sep - 21:25, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Rena Sheffield. ~ "Une épouse n'est guère plus libre qu'une putain." ~    Jeu 15 Sep - 22:14

Ooooh j'ai l'impression de connaître ton avatar! Étais-tu sur le précédent forum? *^*
Welcome, en tout cas, copine infante ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain

avatar

Messages : 100
Âge du personnage : 24 ans


Mémoire de vie
Race: Humain
Métier/Rang: Comtesse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Rena Sheffield. ~ "Une épouse n'est guère plus libre qu'une putain." ~    Ven 16 Sep - 16:42

VALIDATION

Hiii! Elle me plait cette petite Rena *^* j'ai hâte de la voir à l'oeuvre 8D
Tout est bon pour moi, je file te mettre ton groupe et ton rang! Tu es notre première bourgeoise <3



Passons! Tu as passé le test d'entrée, faisant donc de toi un BOURGEOIS INFANT, encore bravo!
Tu peux dés à présent aller recenser ton avatar, chercher des partenaires de rp et poster une fiches récapitulative de tes relations si cela te tente!

N'hésites pas, également, à apporter ta pierre à l'édifice d'Ex-Cathedra, nous fondons beaucoup d'espoir sur toi!
Profites de ta jolie couleur ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rena Sheffield. ~ "Une épouse n'est guère plus libre qu'une putain." ~    

Revenir en haut Aller en bas
 
Rena Sheffield. ~ "Une épouse n'est guère plus libre qu'une putain." ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Diane Aileen Carter - Se révolter ou s'adapter, il n'y a guère d'autre choix dans la vie.
» J'épouse, J'adopte, Je tue
» J'épouse, j'adopte, je tue
» Arrivée de l'épouse orléanaise du Sanglier de Sedan
» J'épouse, j'adopte, je tue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: A chaque coeur son ouvrage :: Entités nouvelles :: Les Âmes Damnées-