Ex Cathedra
FORUM RPG LYCANS VAMPIRES - AVATAR 200X320 - CONTEXTE EVOLUTIF
« Là tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté. »
Charles Baudelaire.
Le prestige est un péché qui ne se partage point; en ces temps de luxure où la magnificence règne sur tous les visages, où les robes sont des œuvres d'art, où les épées se croisent et s'entremêlent inlassablement durant de viles batailles.Vous voici plongés à l'époque aristocratique, au beau milieu d'un resplendissant 16ème siècle, aux côtés des Rois, des Reines et de leurs sujets. Oserez-vous vous imposer dans cet ordre social ? Serez-vous de la partie ? Entre nobles, suivants et simples communs mortels, c'est un monde d'opportunités qui s'ouvre à vous. Laissez vous tenter, laissez vous pénétrer par cet incroyable fragrance, et toute cette vénusté. Choisirez-vous la France, la Suède, l'Italie ou l'Angleterre ? Á moins que vos chemins ne viennent d'ailleurs...
le vin a meilleur goût à deux. [PV Laurin]



Partagez|

le vin a meilleur goût à deux. [PV Laurin]

EX CATHEDRA :: La France :: Le parc
♕ • Proie designée • ♕
Francis De Saint-Cloud
avatar

Mémoire de vie
Race: Humain
Métier/Rang: Général d'Armée
Statut amoureux: Célibataire
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 35
Âge du personnage : 28

Sam 6 Oct - 0:35

Oh there it is again, sitting on my chest
Makes it hard to catch my breath
I scramble for the light of change

Le vin a meilleur goût à deux.

Francis se pinça l'arrête du nez alors que ses doigts serraient une plume. Paupières closes, il relâcha finalement sa plume et vint se masser les temps, tentant vainement de chasser le mal de tête qui pointait le bout de son nez, signe infaillible qu'il était temps pour lui de prendre une pause. Depuis les malheureux évènements avec l'Angleterre, et sa pitoyable performance pendant ses évènements, Francis redoublait d'effort pour remettre sur pieds l'armée française. Les pertes étaient nombreuses, notamment du côté des hauts-gradés. Francis se devait de les remplacer, tôt au tard, et leurs choisir un successeur n'était pas chose aisée.

Soupirant, il parcourut une dernière fois la paperasse étalée devant lui avant de grimace en sentant ses entrailles faire des siennes. Il était vrai qu'il ne mangeait pas à des heures correctes ses derniers jours. Il avait repris des couleurs depuis mais son humeur n'était pas au beau fixe. Peut-être que déjeuner en extérieur lui fera le plus grand bien. Un simple coup par la grande fenêtre de son bureau lui annonça était des plus cléments. Et s'il déjeunait dans le parc? Le jardin du château était des plus somptueux mais rien de tel qu'un peu de changement ne ferait pas de mal n'est-ce pas?

Finalement décidé, et son mal de tête semblant s'évanouir un peu, il enfila son élégant manteau bleu ciel mais resta nue tête. Ses prunelles saphir tombèrent sur une feuille et un nom qui attira son attention. Une idée émergea dans son esprit et il ordonna à ce qu'on prépare un déjeuner copieux pour deux personnes, ainsi que le nécessaire pour pouvoir s'installer confortablement au parc. Une fois assuré que ses ordres allaient être respectés, il se pressa dans les couloirs du château avant d'atterrir dans le lieu qu'il recherchait: l'armurerie.

-Sir Laurin de Bruxy? Appela-t-il d'une voix suffisamment forte pour se faire entendre par-dessus les bruits métalliques typiques des lieux. Acier qu'on frappait et modelait, arme qu'on peaufinait et aiguisait. C'était à se demander parfois si les épées avaient été fabriquées pour le combat, tant certaines étaient de très belles pièces.




_________________
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Mordu • ♕
Laurin de Buxy
avatar
♕ • Mordu • ♕
Messages : 57
Âge du personnage : 27

Lun 8 Oct - 20:05
Une voix porta au dessus du martèlement de l'acier et des jurons des artisans épuisés par leur travail. Laurin lâcha son maillet et laissa le vieux forgeron finir le travail seul pour accueillir Francis de Saint Cloud. Le maréchal de France n'était pas une personne aisée à aborder, alors le voir débarquer à l'improviste dans son antre se montrait plus qu'étonnant. Lui qui attendait depuis longtemps de pouvoir s'adresser à un supérieur se retrouvait catapulté devant le général en chef des troupes françaises. Il esquissa un sourire, une nouvelle opportunité s'ouvrait à lui et il comptait bien en profiter pour ne pas décevoir Charles, qui s'était porté garant de sa personne. Le maître de la forge récupéra sa veste qui gisait sur un porte manteaux abandonné au milieu des armures et la boutonna en urgence pour masquer sa chemise maculée de suif et de sueur. Puis une fois presque présentable il émergea des présentoirs, s'arrêtant à quelques pas de Francis pour le saluer comme un soldat se doit envers son officier.

"Monseigneur de Saint Cloud, bienvenue à l'armurerie. Mais si je peux me permettre, que faîtes-vous donc ici ?"

_________________


"Pour le Roi, pour le Royaume et pour la Gloire !"
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Proie designée • ♕
Francis De Saint-Cloud
avatar

Mémoire de vie
Race: Humain
Métier/Rang: Général d'Armée
Statut amoureux: Célibataire
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 35
Âge du personnage : 28

Dim 14 Oct - 20:21

Oh there it is again, sitting on my chest
Makes it hard to catch my breath
I scramble for the light of change

Le vin a meilleur goût à deux.

Un sourire ravi s'étira sur ses lèvres alors qu'un homme s'avança finalement vers lui, rassuré que quelqu'un l'ait entendu au-dessus de tout ce capharnaüm. Et c'était l'homme qu'il recherchait.

-Bien le bonjour, mon cher. A vrai dire, je vous cherchais. J'étais sur le point de déjeuner et je me faisais la réflexion qu'un peu de compagnie ne serait point de refus, pour une fois. Aussi ai-je pensé à vous et je suis venu me permettre de vous inviter à déjeuner. Qu'en dites-vous?

Francis arbora son sourire le plus aimable et le plus sincère, et il l'était, en cet instant. Il voulait réellement passer du temps en compagnie de ce Laurin de Buxy dont Charles lui avait parlé quelques jours auparavant. Il lui avait vanté ses mérites et avait soutenu que le monter en grade serait très bénéfique pour leurs forces militaires. Si le Roi venait en personne lui parler des qualités d'un homme, c'est que cette homme n'avait pas volé ses mérites. Mais le Général d'armée se devait d'évaluer lui-même les compétences de ce Laurin. Et quoi de mieux qu'un déjeuner en tête à tête? Un peu farfelu, et complètement insensée, lui dira-t-on, mais Francis avait sa propre façon de juger et estimer les gens. Et pour lui, un déjeuner était le moment idéal pour ce cas de figure.

-Oh, j'oubliais ! Nous allons déjeuner en extérieur, en plein air. Je pense que ça nous fera le plus grand bien à tous les deux. Y voyez-vous un inconvénient?

Laurin passait sans doute ses journées à travailler le métal et l'acier, à forger et à peaufiner les épées et autres armes, cloitré entre les murs du château. Un peu de soleil serait sans doute la bienvenue.


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Mordu • ♕
Laurin de Buxy
avatar
♕ • Mordu • ♕
Messages : 57
Âge du personnage : 27

Lun 15 Oct - 17:04
       La surprise lui fit hausser les sourcils et écarquiller légèrement les yeux. Lé général était donc bien là pour le voir en personne, et en plus pour l'inviter à un déjeuner. Il ne si attendait absolument pas. Les officiers supérieurs et les nobles de haut rang ne prenaient pas souvent le temps de côtoyer ceux d'un rang inférieur à eux, et surement pas pour les inviter à manger en leur compagnie. Mais cela devait être un bon signe pour lui, Charles avait du parler en grand bien de lui pour que Francis de St Cloud se penche ainsi sur son cas. Il esquissa un sourire victorieux et plongea son regard dans celui de l'officier.

"Je ne vois aucune raison de refuser une invitation aussi sympathique. Ce sera un plaisir pour moi de me joindre à vous. Je vous prierai juste de m'accorder quelque minutes pour prendre mes dispositions, je suis sur que vous comprenez."
         Sans attendre, il reparti rapidement en arrière, donnant des ordres aux artisans et assistants pour la suite de la journée puis il s'enfonça dans sa petite officine, profitant de ces quelques minutes pour enfiler des vêtements décents. Une fois convenablement habillés, le visage rincé à la va vite des traces de graisse et de suie qui le maculaient, il sorti pour rejoindre Francis.

"Désolé de vous avoir fait patienter ainsi. Je suis prêt, nous pouvons y aller."

_________________


"Pour le Roi, pour le Royaume et pour la Gloire !"
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Proie designée • ♕
Francis De Saint-Cloud
avatar

Mémoire de vie
Race: Humain
Métier/Rang: Général d'Armée
Statut amoureux: Célibataire
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 35
Âge du personnage : 28

Lun 22 Oct - 21:05

Oh there it is again, sitting on my chest
Makes it hard to catch my breath
I scramble for the light of change

Le vin a meilleur goût à deux.

-Je vous en prie, faites. Après tout, je suis venu sans m'annoncer.

Francis observa sans piper l'homme donner des directives à ses assistants puis le regarda disparaître au loin pendant quelques minutes. Le Général en profita pour observer les alentours, les armes et le matériel présent pendant quelques instants avant de focaliser à nouveau son attention sur le jeune homme, portant de nouveaux habits sur son dos. Il lui adressa un nouveau sourire et lui fit signe de le suivre jusqu'à la Cour intérieur du Château, là où les attendaient un carrosse. Le Duc s'assura que tout ce qu'il avait fait demandé avait été scrupuleusement suivi et invita Laurin à monter dans le véhicule qui les attendaient. Une fois confortablement installés, il ordonna le départ.

Le Général put enfin observer son invité impromptu. Plutôt bel homme et bien bâti. Il devait sa carrure à son acharnement à forger le fer et à confectionner des épées, mais sans aucun doute à un entrainement assidu à l'épée. Le Duc mit dans un coin de sa tête de lui demander de croiser le fer avec lui, à l'occasion. D'après Charles, c'était un excellent bretteur. De quoi attiser encore plus sa curiosité.

Il était temps de commencer le face à face.

-Je devrais poser mes questions une fois que nous serions installé au parc mais je vais vous avouer que ma patience à ses propres limites. Donc, si vous me le permettez, voici ma première question: pourquoi vous ai-je invité à déjeuner avec moi, d'après vous?

Étrange question, certes, mais nécessaire. Si c'était quelqu'un d'ambitieux, il savait que tôt ou tard, il allait devoir se confronter à Francis, comme l'avait promis Charles. Et Francis avait besoin de gens ambitieux. Ambitieux et humble. Les hommes trop arrogants étaient le pire poison pour un pays à la dérive. Il lui fallait quelqu'un avec des épaules solides, qui ne désire que son bien et non le pouvoir pour sa propre personne. Francis espérait trouver cela en ce cher Laurin de Buxy.


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Mordu • ♕
Laurin de Buxy
avatar
♕ • Mordu • ♕
Messages : 57
Âge du personnage : 27

Sam 27 Oct - 12:14
      On pouvait dire que Francis de Saint Cloud n'y allait pas par quatre chemins, la question le prit au dépourvu, la cour n'habituait pas les gens à une telle franchise. Il prit quelque secondes pour réfléchir, lâchant son interrogateur du regard pour se concentrer un instant sur l'intérieur du carrosse, juste pour diriger sa réflexion. Puis il plongea ses yeux dans celui de Francis avec détermination.

 
"Si vous m'invitez ainsi c'est, je suppose, parce que le Roi vous a parlé de moi. Je ne vois pas d'autre raison possible, je ne suis pas très haut gradé et je n'ai pas à mon actif de grands coups d'éclats pour me démarquer. Donc si je réfléchis bien, le roi vous a parlé de moi et vous êtes là pour m'évaluer, savoir ce que je vaux. Au moins pour savoir si je ne suis pas une de ces mouches qui tournent autour du roi pour leur gain personnel."

      Il espérait que sa réponse ferait mouche, De Saint Cloud n'avait pas l'air d'un de ces hommes de cour uniquement là pour leur propre bénéfice. Au moins sentait-il que franchise et réflexion seraient bien accueillis. Le général ne semblait pas de ces hommes avides de compliments, il semblait plutôt posé et soucieux de bien faire son travail. Laurin sourit intérieurement, le type d'hommes qu'on pouvait respecter pour leur droiture et leur dévotion à la tâche.  

_________________


"Pour le Roi, pour le Royaume et pour la Gloire !"
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: La France :: Le parc-
Sauter vers: