AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Et le rideau tombe. [PV Glenn]

EX CATHEDRA :: L'Angleterre :: Les Contrées Anglaises
♕ • Proie designée • ♕
Francis De Saint-Cloud
avatar

Mémoire de vie
Race: Humain
Métier/Rang: Général d'Armée
Statut amoureux: Célibataire
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 35
Âge du personnage : 28

Ven 5 Oct - 23:43

I've tried to leave it all behind me
But I woke up and there they were beside me
And I don't believe it but I guess it's true
Some feelings, they can travel too

Et le rideau tombe.

Francis lut une dernière fois en travers la feuille qu'il avait entre ses mains gantées de cuir pour la énième fois. Glenn Fawkes, Duc de Leicestershire, l'avait invité dans son domaine pour… pour faire connaissance, d'après l'écriture soignée et les mots soigneusement choisis dans la lettre qu'il avait reçu il y a peu de temps. Francis n'allait pas mentir, il avait été plus surpris qu'en colère qu'un anglais veuille le rencontrer lui, le Général d'armée de France. Surtout après ce qui s'était passé entre les deux pays éternellement rivaux. Son cher pays était dans une espèce d'état second, encore fébrile et fragile et avait plus que jamais de soutien en ses temps troublés.

Les pensées du Duc de Saint-Cloud se tournèrent bien évidemment vers son ami d'enfance et actuel Roi de France, Charles. Devenu amnésique, il n'était plus le même, allant même jusqu'à apprécier la compagnie du Duc. Ce qui relevait du miracle, vraiment. Lui qui se faisait constamment insulter, voilà que Charles lui souriait. Lui souriait. C'était peut-être anodin pour quelqu'un d'extérieur, mais pour Francis, c'était beaucoup. Il n'allait pas se plaindre de l'actuel Charles mais, il fallait l'avouer, le taquiner comme avant lui manquait terriblement.

Francis soupira pour la énième fois alors qu'il plia l'invitation et la rangea soigneusement dans son enveloppe. Pour l'heure, il ne devait pas penser au Roi, il avait d'autres chats à fouetter. Et puis, il avait cette nouvelle garde du corps, aux origines floues que Charles s'était dégotée. Il avait voulu faire part de sa désapprobation pour plusieurs raisons mais s'était finalement ravisé en croisant le regard de cette Stanislava. Ses prunelles émeraudes lui avaient filé un frisson des plus désagréables mais cela suffit à Francis pour comprendre que la jeune femme ne prenait pas son boulot à la légère. Charles ne risquait rien avec elle à ses côtés, il pouvait le deviner dans ses yeux.

Une fois encore, il s'égara et ramena toutes ses pensées vers ce fameux duc anglais. Cette petite escapade en Angleterre était insensée et pure folie, surtout pour quelqu'un de son statut. Mais indécrottable curieux qu'il est, Francis n'avait pas pu résister à l'appel de l'inconnu et parti en terrain ennemi malgré les possibles danger. Il avait emmené avec lui de deux de ses meilleurs hommes mais il espérait sincèrement qu'ils n'en viennent pas aux armes. Après tout, n'était-il pas là pour rencontrer quelqu'un et non pour le tuer ? Cette invitation aurait pu être une embuscade mais Francis avait ce sentiment étrange que ce n'était pas le cas. Il restait néanmoins sur ses gardes.

Le périple jusqu'au domaine prit finalement fin alors que son carrosse approchait du grand manoir. Il tendit l'invitation comme preuve et les portes en fer s'ouvrirent presque comme par magie. Encore une centaine de mettre à parcourir et le carrosse s'arrêta finalement dans la cour où l'attendaient quelques domestiques et celui qu'il supposait être comme le majordome en chef. Il l'accueillit avec les politesses exigées et l'invita à s'installer confortablement en attendant l'arrivée du Duc, qui était, semble-t-il occupé. Francis n'en fit pas tout une histoire et attendit patiemment, observant la décoration du manoir. Il avait tout son temps, après tout.



_________________
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Sang-Pur • ♕
S. Glenn Fawkes
avatar
♕ • Sang-Pur • ♕
Messages : 24
Âge du personnage : 20 ans.

Dim 14 Oct - 18:09
Glenn, au fond, avait toujours été un peu trop curieux. Tout petit déjà, il entendait les sermons de ses paroles derrière son dos, lorsqu'il tentait d'atteindre une haute étagère de la bibliothèque, garnie de livres traitant de guerres et politiques. Son esprit avide de connaissances ne se tarissait jamais, et ainsi, le Duc de Leicestershire pouvait être considéré comme cultivé. Sa curiosité dévorante pour tout et rien était parfois bien dure à gérer, et le jeune homme recevait, une nouvelle fois, un soufflet de Bhan. Ce matin là, le Duc, assis dans son fauteuil, tapotant la petite table de ses doigts à côté de lui. La matinée était pluvieuse, au grand bonheur de Glenn. Il avait tendance à fuir le soleil, soleil qui pourtant, ne lui causait pas le moindre mal... Du moins, pas vers les alentours de midi.

Une idée avait germé dans son esprit occupé, ce que Bhan avait deviné depuis bien longtemps déjà. Les conflits avec la France demeuraient encore ancrés dans les mémoires, mais le Duc bravait règles et loi, rédigeant une lettre de son écriture fine et bouclée – une écriture diablement féminine – à l'attention du Duc de Saint-Cloud, Général de l'Armée Française. Il avait toujours été intrigué par cet homme, faisant fi des ragots et rumeurs. Cette idée, d'abord minuscule, n'avait eu cesse de s'étendre en la tête du Duc, ce qui, devant presque une obsession.

Il n'avait eu aucun remords lorsqu'il sut sa lettre en cours de chemin. Au contraire ! Le Duc était, une nouvelle fois, curieux, curieux de faire la connaissance de cet homme. Tout son personnel désapprouvait cette décision, jugée folle. Mais on ne contredisait pas le Duc de Leicestershire, car, après tout, il savait ce qu'il faisait, et personne ne tenait à être renvoyé du château. On appréciait Glenn, son allure et sa prestance, son charme étrange et ses décisions, aussi farfelues soient-elles.

L'attente fut longue, très longue. Mais lorsque l'on annonça la venue du Duc de Saint-Cloud, Glenn eut un sourire satisfait, et s'apprêta à s'occuper des préparatifs. Il avait alloué une de ses plus belles chambres au Général, tenant à le traiter comme il se doit. Glenn savait se montrer charmant, et attentionné. Il appréciait la compagnie des humains, et en ce jour, tout ses Calices restés collés aux fenêtres, guettant l'arrivée du fameux invité. Mais l'un d'eux manquait à l'appel, et Glenn se dut à le retrouver, mort d'inquiétude.

Les Calices de Glenn étaient comme les propres enfants de celui-ci. Et Auguste, son aîné, avait décidé de parcourir les bois afin d'espionner l'arrivée du Duc. Son maître le retrouva plus tard, ayant trébuché dans un tas de ronces. Et au loin, on annonçait l'arrivée du Général ! Ah, ce Auguste avait bien choisi son moment ! Glenn l'attrapa, et le porta sur son dos, trottinant jusqu'au manoir. Bhan le guettait déjà de loin, l'air surpris, tandis que le Duc lui somma de se taire, arrivant à la porte. Il lui confia le petit garnement, rajusta sa tenue, et se dirigea vers le petit salon, où patientait le Duc de Saint-Cloud.

On annonça l'arrivée du Duc de Leicestershire, qui, enfin, rencontrait son invité. Il eut un air légèrement surpris, laissant tomber quelques secondes de silence. Face à lui, il lui adressa un sourire digne d'une Joconde et s'inclina poliment.

« Bienvenue dans mon domaine, Général, je suis heureux de vous y accueillir. » Il se redressa, adressant un regard à Bhan, afin que celui ci n'aille courir en cuisine. « Je suis Glenn Fawkes, Duc de Leicestershire. »


Il lui sourit poliment, avec sympathie. Bhan arriva, les mains prises par deux assiettes couvertes de pâtisseries. Il les déposa sur la table, alors que Glenn le remercia du regard. Il posa celui-ci sur le Général, et rajouta :

« N'hésitez pas à vous servir. Considérez-vous comme chez vous. Je vous présente également mes excuses pour ce retard, l'un de mes jeunes protégés a eu la bonne idée de guetter votre arrivée et de s'égarer.  »

Il eut son fin sourire une nouvelle fois, et s'asseya sans bruit en face du Duc de Saint-Cloud. Droit et fin, le Duc parla :

« Mes excuses également pour cette invitation un peu soudaine. J'espère ne pas trop vous avoir surpris, et je suis heureux de vous rencontrer. Le voyage fut bon ? »

_________________
merci à Luna Nyx Laufeyson pour ce superbe avatar ! ♥️
Glenn chuchote en #c6a9c9

Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Proie designée • ♕
Francis De Saint-Cloud
avatar

Mémoire de vie
Race: Humain
Métier/Rang: Général d'Armée
Statut amoureux: Célibataire
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 35
Âge du personnage : 28

Jeu 18 Oct - 21:39

I've tried to leave it all behind me
But I woke up and there they were beside me
And I don't believe it but I guess it's true
Some feelings, they can travel too

Et le rideau tombe.

Lorsqu'on s'apprête à rencontrer qu'on ne connait ni d'Adam, ni d'Eve, on se fait toujours quelques impressions. On se faisait toujours une petite idée de ce qui nous attendait. Le duc était-il grand? Élancé? Plutôt bien bâti? Serait-il plus âgé ou plus jeune que lui ? Quelle genre de personne était-ce ? Quelqu'un de bon vivant? Taciturne? Un peu bourru sur les bords? Dans tous les cas, ça ne devait pas être quelqu'un de mauvais s'il invitait un français, ennemi juré de son pays, pour une simple visite de courtoisie. Peut-être quelqu'un de jeune, qui faisait fi des conflits passés? Pour sa part, Francis avait encore la guerre en travers de la gorge. D'une part pour ce qu'ils avaient fait à son cher ami et Roi, Charles, mais également envers lui-même, pour ne pas avoir réussi à protéger sa propre patrie. Il n'allait pas se mentir. Cela le rongeait. Voilà pourquoi il redoublait d'efforts ces derniers temps, bien plus qu'auparavant. Il se devait de remettre son armée sur pied et avait commencé à monter en grade certains soldats excellents en matière de stratégie, comme Laurin de Buxy. Comment avait-on osé caché une telle perle à ses yeux? Francis devra remercier Charles pour lui avoir en touché deux mots.

Pour l'heure, il devait se préparer pour sa rencontre avec le Duc de Leicestershire. Il arrangea d'une main distraite une mèche de cheveux blondes sauvages et ses mains se retrouvèrent bien vides démunies, ne sachant plus quoi faire à part pianoter silencieusement sur le bras du fauteuil où il était installé. Mais il n'attendit pas longtemps puisqu'on vint lui annoncer l'arrivée du Duc. Le général se leva et tenta tant bien que mal de cacher sa surprise.

Glenn Fawkes était très loin de ce qu'il s'imaginait. Il était plus petit, plus svelte que lui. Cheveux sombres, visage fin, grands yeux, traits délicats, peau clair et sans imperfection. On aurait presque dit.. Une… femme? Mais Francis avait beau regardé de la tête au pied, le Duc n'avait pas les attributs pour. Enfin, pouvait-il parler? Lui-même s'était déguisé en jeune fille dans sa jeunesse pour jouer une farce à son ami d'enfance. Il n'y avait d'ailleurs que lui avait découvert la supercherie. Les autres enfants présents n'y avaient vu que du feu. Alors bon, qui était-il pour juger le Duc? Ces choses là le regardaient, après tout. Francis n'était qu'un inconnu. Pour l'instant.

-Bien le bonjour, Duc de Leicestershire, le salua-t-il d'un sourire. Ravi de faire votre connaissance et de vous rencontrer enfin. Le voyage fut long mais sans encombre, heureusement.

Francis jeta un rapide coup d'œil vers les pâtisseries qui étaient désormais présentes puis s'installa à table, face à Glenn.

-Je ne me savais pas si attendu. Je me sens quelque peu flatté, ajouta-t-il d'un ton plus léger.

Un petit sourire narquois se dessina sur ses lèvres pour un bref instant lorsqu'il vit du coin de l'œil des yeux curieux derrière une porte et lorsque de légers gloussements filtrèrent sous la porte.

-Compte tenu des circonstances, en effet, votre invitation était des plus… surprenantes. Je ne vous cache que j'ai songé à refuser en premier lieu. Mais, je suppose que ma curiosité m'a poussé à répondre à votre invitation.

D'un geste élégant et sans brusquerie, le Général tendit la main pour se servir d'une pâtisserie au miel mais ne le porta pas directement dans sa bouche. Son visage reprit une plus sérieuse et plongea ses yeux bleus clairs dans ceux de son hôte.

-Pardonnez ma franchise mon cher mais… pourquoi m'avoir invité?



_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand le rideau tombe [NOX]
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» tombe du commandant PARQUIN à Doullens (SOMME)
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» une plume qui tombe du ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: L'Angleterre :: Les Contrées Anglaises-
Sauter vers: