AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sous la lune, un doux regard • S. Glenn

EX CATHEDRA :: La France :: Boulevard Malesherbes
♕ • Proie designée • ♕
Allister/Annibal K.
avatar
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 36

Ven 7 Sep - 21:37

Les rues de Paris lui semblaient différentes depuis quelques temps. Il y avait eu les récents évènements, bien entendu. Mais il avait également beaucoup évolué. Lorsqu’il était arrivé dans les rues de Paris pour la première fois, il n’était qu’un banal bohémien. Depuis, il avait rejoint la milice secrète du roi et était même devenu l’un de ses confidents. Il s’était amélioré à l’épée et avait apprit à manier diverses armes, comme le voulait son rôle de milicien. Il avait grandi, évolué, et pourtant il restait toujours le même. Dans son cœur, et dans son esprit, il n’oubliait jamais ses origines.

Était-ce pour cela qu’il continuait à faire des rondes en ville, alors que ce n’était en rien son rôle ? Bien sûr, cela ne changeait en rien le travail des gardes qui étaient affectés à la sécurité de la ville. Mais bien davantage qu’un besoin, il appréciait faire cela, que ce soit seul ou avec un autre membre de la milice. Et ce soir, il était seul. Il savait que d’autres miliciens étaient également de sortie ce soir, mais ils s’étaient séparés. Depuis le récent conflit avec l’Angleterre, les agressions avaient augmenté. Les habitants de la capitale semblaient ne plus avoir aucune confiance en leur avenir. Pouvait-il les blâmer de craindre pour leur futur ? Très certainement pas. Mais il ne pouvait tolérer qu’ils agressent d’honnêtes gens en se cachant derrière ce prétexte.

La lune était déjà haute dans le ciel lorsqu’il entendit les menaces d’un truand, venant d’une rue à côté de laquelle il passait. Discrètement, il s’avança dans le dos du vagabond en observant la scène, profitant qu’il n’en soit pas encore venu aux mains pour agir de façon discrète. Il attrapa un poignard à sa ceinture et, lorsqu’il fut assez proche, le glissa sous la gorge de l’inconnu. « A votre place, mon ami, je renoncerai et rentrerai chez moi avant de rencontrer quelconque…Difficulté. » Il s’immobilisa un instant, bredouilla quelques mots et s’enfuit en courant. La plupart n’étaient, comme lui, que de jeunes délinquants un peu perdus.

« Est-ce que tout va bien ? » Demanda-t-il à l’agressé, bien trop renfoncé dans la pénombre pour qu’il ne puisse distinguer son visage.
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Sang-Pur • ♕
S. Glenn Fawkes
avatar
♕ • Sang-Pur • ♕
Messages : 24
Âge du personnage : 20 ans.

Sam 8 Sep - 10:43
Cela faisait une semaine à présent que le Duc du Leicestershire avait quitté sa terre natale, pour rejoindre la France. Caprice ou nécessité, ce départ s'était fait de manière rapide, et surtout, incognito. Glenn savait que depuis les récents événements ayant secouée les deux pays voisins, sa réputation n'en pâtirait que d'avantage. En effet, le Duc avait refusé d'envoyer ses troupes en renfort sur le front. Pour une raison que personne ne savait, aussi fut-il rapidement blâmé par ses pairs. Glenn, épuisé, avait donc choisi de s'éclipser un peu. Le roi d'Angleterre le ferait très certainement mander, le jeune vampire avait donc décidé de se préparer à cette rencontre... En s'eclipsant, simplement.

Il savait cette action lâche au possible, mais ressentait le besoin de sentir un nouvel air. Ici, personne ne le connaissait, personne ne serait là pour blâmer sa famille, comme l'avait fait le précédent roi. C'était, en quelques sortes, un refuge. La situation était telle que ce Duc si riche venait à dormir dehors, refusant de côtoyer de potentiels ennemis. La ruelle qu'il avait trouvé ce soir là était parfaite. Son habit était légèrement déboutonné, laissant voir un bandage lui couvrant l'ensemble du torse. Technique comme une autre pour cacher son lourd secret.

Enroulé dans sa cape, le Duc vint à somnoler légèrement, juste avant qu'un malotru ne vienne lui chercher querelle. Il aurait pu dégainer son épée – après tout, il savait gérer ce genre de personnage – mais un autre individu fut plus rapide que lui. Un héros dans la nuit, voilà qui était intéressant ! Le Duc était dans un état assez étrange. En vérité, son secret lui pesait terriblement. C'est ainsi que lorsque l'individu vint s'enquérir de son état, Glenn se leva, chancelant. La douleur lui pesait sur ses épaules, tandis que le Duc sembla trouver toute son identité. C'est avec des larmes aux yeux qu'elle se leva, et s'avança. Elle en vint même à venir se blottir contre lui, sanglotant.

« Je n'en peux plus. Faites moi sortir de ce cauchemar, je vous en prie ! »

_________________
merci à Luna Nyx Laufeyson pour ce superbe avatar ! ♥️
Glenn chuchote en #c6a9c9

Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Proie designée • ♕
Allister/Annibal K.
avatar
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 36

Sam 8 Sep - 16:47

Il était des plus courant qu’on lui réponde simplement que tout allait bien et qu’il reprenne son chemin sans s’attarder davantage. Les longues séances de remerciement, ce n’était pas son fort et cela l’empêchait de continuer sa ronde sans motif légitime. Ce n’était cependant pas ainsi que les choses tournèrent, ce soir-là.
Ce n’était à l’origine qu’on ombre sombre qui se déploie dans la nuit. L’inconnu se releva en chancelant, ce qui laissa le milicien à penser qu’il avait pu être blessé.  Pourtant, alors qu’il s’approchait et entrait enfin dans un rayon de lune lui permettant de mieux le distinguer, il ne perçu aucune blessure apparente.

La distinction n’était pas si évidente. Aux premiers abords -certainement la tenue- il avait cru avoir en face de lui un homme. Puis, il avait croisé son regard humide, et remarqué les bandages placés sous sa tenue légèrement ouverte. Ignorant les raisons d’une telle tenue, il n’avait pu que supposer que les hommes -c’était une vérité générale- se faisant moins agressés que les femmes, elle avait voulu se protéger. Ce soir, cela n’avait pas marché. Et Annibal se surpris à remercier une divinité à laquelle il ne croyait même pas de l’avoir mis sur sa route. Qui sait comment les choses auraient pu finir si l’agresseur s’en était également rendu compte.

Il en fut presque désemparé lorsqu’elle vint se blottir contre lui, sanglotant et le suppliant de la sortir de ce cauchemar. Il n’avait aucune idée de ce qu’elle avait pu vivre, mais jamais eu n’aurait eu le cœur à laisser quiconque dans un tel état de détresse. Comme il aurait pu le faire avec sa jeune sœur, il la prit dans ses bras avec douceur. « Tout va bien. Vous êtes en sécurité à présent. » Murmura-t-il. Il resta ainsi, quelques secondes, quelques minutes. Le temps nécessaire pour qu’elle se calme un peu, pour qu’elle comprenne que plus aucuns dangers ne planaient au-dessus de sa tête. Puis, il s’écarta légèrement. « Désirez-vous que je vous raccompagne chez vous ? » Il se devait de poser la question, bien qu’il se doutât que si elle était à la rue à cette heure, c’était qu’elle n’avait plus de chez elle. Une part de lui espérait que sa présence ici n’était due qu’à une dispute avec son paternel ou son compagnon.
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Sang-Pur • ♕
S. Glenn Fawkes
avatar
♕ • Sang-Pur • ♕
Messages : 24
Âge du personnage : 20 ans.

Mer 12 Sep - 19:33
De la chaleur... Glenn restait blottie contre le jeune homme, fermant les yeux. Il était doux, et sentait bon. Le Duc de Leicestershire, était à présent, aussi docile qu'un petit chaton inoffensif, restant tout contre son sauveur. De ses douces paroles, il la rassurait, tandis que la femme retrouvait petit à petit constance. Il était hors de question pour elle de se laisser aller plus longtemps. Il restait le Duc de Leicestershire, mais en ces terres inconnues, sont identité s'était envolée. Elle n'était plus qu'une femme inconnue, une mystérieuse apparition aux yeux d'améthyste. Elle se laissa encore un peu aller ; après tout, une étreinte aussi rassurante à ses yeux était pour elle, à cet instant, le cadeau parfait.

Lorsque l'inconnu s'écarta légèrement, et lui demanda s'il pouvait la raccompagner chez elle, Glenn eut un regard surpris. Un chez elle ? Elle n'en avait point, ici. Vivant dans les rues, telle une vagabonde en cape violette, la jeune femme vivait de la bourse accrochée à sa ceinture. Par chance, son agresseur ne l'avait pas remarquée. Ainsi, en cette situation plutôt gênante pour le Duc, elle se recula, et baissa le regard. Dans celui-ci, une dernière lueur se noyait. Sa mine se fit plus sombre, plus tourmentée, et Glenn Fawkes ressentit un sentiment de perdition infinie. Elle ne savait plus que dire, que faire, face à cet homme si aimable, son sauveur d'un soir.

Le Duc rajusta son habit, le reboutonnant, et replaçant sa cape. Enfin, elle leva les yeux vers lui, et déclara, d'une voix rauque :

« Je n'ai pas de chez moi. »

De nouveau, elle baissa les yeux, sa main serrant son ventre. Elle avait faim, très faim, et avait fait la cruelle erreur de laisser ses calices en Angleterre. Il lui fallut donc rassembler toute sa volonté pour ne pas flancher, et que ses yeux ne tournent pas au rubis. Sans quoi, un drame se ferait. Toutefois, le regard violet et éteint du Duc de Leicestershire se posa dans l'azur de ses prunelles, et la jeune femme eut un petit sourire triste.

« Toutefois, merci de votre proposition. Hum... Accepteriez-vous ma compagnie, juste pour un moment ? »

Un vent frais souffla, faisant frissonner Glenn. Elle rebaissa la tête, et murmura :

« Dieu que je hais le froid. »
Une phrase énigmatique. Tel était le Duc. Un mystère à part entière.

_________________
merci à Luna Nyx Laufeyson pour ce superbe avatar ! ♥️
Glenn chuchote en #c6a9c9

Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Proie designée • ♕
Allister/Annibal K.
avatar
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 36

Dim 16 Sep - 11:48

Il se heurte à un regard surpris après l’avoir proposée de lui raccompagnée. Cela faisait partie des réactions qu’il redoutait. La situation, effectivement, laissait à penser qu’elle n’avait pas de chez elle. Mais ne se devait-il pas d’y croire ? D’avoir le petit esprit que la vie de cette jeune femme puisse être moins difficile qu’il ne l’aurait cru ? Et pourtant, des jumeaux, Annibal n’était pas l’optimiste, bien loin de là. Elle recula en baissant le regard et, l’espace d’un instant, il s’en voulu pour son manque cruel de délicatesse. Encore une fois, Allister était bien plus à l’aise avec les autres que lui. Ces différences en étaient parfois amusantes, parfois affligeantes. Ils étaient nés ensembles, avaient grandis ensemble et étés éduqués de la même façon. Pourtant, sur bien des aspects, ils étaient si différents. Et il restait persuadé qu’elle aurait su gérer cette situation bien mieux que lui.

Elle ajusta ses vêtements et, bien qu’il n’y ait en cela rien de déplacé, par réflexe, il détourna le regard. Et alors, la vérité sort de ses lèvres, et il plonge de nouveau son regard dans le sien. Une évidence qu’il avait déjà comprise, mais qui semble bien plus dure une fois que des mots ont été posés dessus. Elle n’avait pas de chez elle. Bien sûr. Autrement, elle ne serait pas seule dans ces rues, sans sécurité.
Elle porta une main à son ventre, avant de lui demander s’il accepterait sa compagnie un petit moment. Alors, un vent frais souffla, et la demoiselle frissonna.

Pouvait-il vraiment se contenter de lui tenir compagnie quelques temps, puis de la laisser là, livrée à elle-même ? Il n’était pas ce genre d’hommes…Et pourtant il était bien conscient que cela lui causerait du tort un jour. Otant sa veste, il la déposa sur les épaules de son interlocutrice sans un mot. Enfin, il recula d’un pas et observa la main qu’elle avait posée sur son ventre. « Vous êtes blessée ? » Demanda-t-il, inquiet pour elle.

Il passa une main dans ses cheveux, ne pouvant s’empêcher de se dire qu’il aurait été plus aisé pour sa sœur que pour lui d’inviter cette demoiselle à aller chez lui. Pourtant, elle était gelée, et potentiellement blessée. Et malgré son caractère solitaire, ce n’était vraiment pas son genre de laisser une jeune femme dans un tel état dans la rue. « Je ne vis pas très loin d’ici, et j’ai un peu de matériel médical chez moi, si cela peut vous aider. Ou même si vous voulez vous y réchauffer un peu… » Il espérait simplement que sa proposition ne soit pas mal perçue.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Sang-Pur • ♕
S. Glenn Fawkes
avatar
♕ • Sang-Pur • ♕
Messages : 24
Âge du personnage : 20 ans.

Dim 23 Sep - 18:23
Elle ne l'était point. Main tendue, un rayon de lumière dans le noir. Accepter ? Refuser ? Elle ne savait plus. Tant de questions se bousculaient dans son esprit, mais une faim, une faim insiatable lui dévorait l'estomac. Soldat sur le front, le Duc résistait. La main posée sur son ventre serra le tissu fin, tandis que la créature de la nuit, une création déchue, faible et ignorante, se battait afin de converver sa maudite identité. Glenn appréciait l'amabilité et la générosité du jeune homme, levant son reconnaissant regard, améthyste, vers lui. Il se posa un silence, un silence pesant où la bête qu'était Glenn demeurait dans une perdition certaine. Son sauveur était bon, un puis de gentillesse et de douceur. Le contact de la veste sur les épaules de la jeune femme rassura celle-ci. Elle resserra la veste de ses mains blanches, en inspirant le parfum ténu. Elle resta là, comme prise en cage et se raccrochant à ce vêtement, comme si c'était la chose la plus précieuse qu'elle possédait.

La proposition du jeune homme était alléchante, et Sibylline n'aurait point refusé un peu de chaleur, mais surtout, de compagnie. Il était naturel pour elle de tisser quelques liens, ces liens précieux, fragiles, ceux qui tissaient la vie, avec ses espoirs, ses peines. Pour le Duc du Leicestershire, cette rencontre n'était pas dû au hasard, Providence certaine. Glenn ne croyait pas au hasard. Il savait sa  vie construite et structurée comme du papier à musique. Elle avait baissé le regard, faible, fragile. Une femme, parmi tant d'autres. Une femme. Une femme ayant trop porté. Une demoiselle cachée sous des habits d'homme. C'était fou comme toute cette histoire ressemblait à une fable, un conte. Cette pensée arracha un sourire au Duc, un doux sourire qu'il ne croyait plus connaître.

Un Duc au cœur de lion, hein ? Que c'était risible.

« Tant de bonté... C'est tout à votre honneur., chuchota le Duc. Puis, d'une voix plus assurée, dans un sourire, il poursuivit : J'accepte avec grand plaisir votre proposition, Monsieur. Ne vous inquiétez pas pour moi. Cette douleur va vite disparaître. »

Oh le beau mensonge ! Glenn se sentait pitoyable. Non, cette faim vivace ne passerait pas. Toutefois, il fallait avancer. Au moins pour les doux yeux et la gentillesse de cet homme. Le Duc se dressa à ses côtés, tandis qu'il commença à marcher, de quelques pas. Il se stoppa, se tourna, et adressa de nouveau un de ses sourires mystérieux à son sauveur. Conserver son identité. Ce n'était pas faute de prudence... Que cet homme sache que Glenn était une femme demeurait un sérieux problème. Elle ne pouvait pas lui en dire plus. Vraiment pas. « Appelez moi Vesper. Je suis désormais votre obligée... Monsieur...? »

Invitation à connaître son nom. A son mensonge, le visage du Duc s'attrista légèrement.
Qu'allait-il se passer, à présent ?

_________________
merci à Luna Nyx Laufeyson pour ce superbe avatar ! ♥️
Glenn chuchote en #c6a9c9

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Solitude sous la Lune (PV Miriane Lonira) [ ABANDON ]
» Sous la lune éclatante [Libre]
» Cynthia
» Rendez-vous sous la lune (PV Mymy =3)
» Chanter sous la lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: La France :: Boulevard Malesherbes-
Sauter vers: