Ex Cathedra
FORUM RPG LYCANS VAMPIRES - AVATAR 200X320 - CONTEXTE EVOLUTIF
« Là tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté. »
Charles Baudelaire.
Le prestige est un péché qui ne se partage point; en ces temps de luxure où la magnificence règne sur tous les visages, où les robes sont des œuvres d'art, où les épées se croisent et s'entremêlent inlassablement durant de viles batailles.Vous voici plongés à l'époque aristocratique, au beau milieu d'un resplendissant 16ème siècle, aux côtés des Rois, des Reines et de leurs sujets. Oserez-vous vous imposer dans cet ordre social ? Serez-vous de la partie ? Entre nobles, suivants et simples communs mortels, c'est un monde d'opportunités qui s'ouvre à vous. Laissez vous tenter, laissez vous pénétrer par cet incroyable fragrance, et toute cette vénusté. Choisirez-vous la France, la Suède, l'Italie ou l'Angleterre ? Á moins que vos chemins ne viennent d'ailleurs...
Laurin de Buxy



Partagez|
♕ • Mordu • ♕
Laurin de Buxy
Laurin de Buxy
♕ • Mordu • ♕
Messages : 60
Âge du personnage : 27

Mer 29 Aoû - 21:29

Laurin de Buxy

ÂGE ─ 27 ans
ANNIVERSAIRE ─ 9 novembre
ORIENTATION SEXUELLE ─ Hétérosexuel
OCCUPATION ─ Préposé à l'armurerie royale
PAYS ─ France
CLASSE SOCIALE ─ Banneret
RACE ─ Lycan Mordu
AVATAR ─ Mercenaire - Fire emblem

Profil Psychologique

Laurin est un jeune homme ambitieux, avide de gloire et de reconnaissance. C’est un soldat dans l’âme. Il souhaite ramener sa maison à sa gloire d’antan, mais pas à n’importe quel prix. Il pense sincèrement que le meilleur moyen de redorer le blason des De Buxy est de respecter son code d’honneur et de se battre courageusement pour la couronne. Que ce soit sur un champ de bataille ou les couloirs d’un palais. La guerre est dangereuse mais il sait que les intrigues de cour ne sont pas à négliger.
Il espère arriver à briller suffisamment au service du Roi pour restaurer l’honneur de sa famille. Il est déterminé à gravir la hiérarchie sociale mais sans sacrifier ses valeurs. Il respecte la loyauté et l’acharnement alors qu’il méprise la paresse et l’hédonisme. Il parle franchement, quitte à s’attirer des ennemis. Il hait d’autant plus les ecclésiastiques et se soucie peu de l’avenir de son âme éternelle.  
Il souhaite être vu comme un parangon de droiture et d’héroïsme mais derrière cette façade se trouve un jeune homme partagé entre son envie d’en faire plus et ses propres doutes. Il craint de faire les mauvais choix et se remet toujours en doute. Il s’en veut pour la mort de ses compagnons et est dépassé par sa malédiction.
Néanmoins il ne rechigne pas à mettre ses nouvelles capacités à profits. Quitte à être maudit, autant s’en servir. Avec de la chance, il n’en brillera que d’autant plus, et vu l’état de la cour, il en aura bien besoin.
Histoire

Laurin est né peu de temps après la chute de Charles le téméraire, lorsque le domaine de Buxy tombe sous la coupe du roi de France. Son père, Jacques, héros de la bataille de 1471 y perd ses pleins droits de seigneurs pour devenir pour devenir un banneret de la maison d’Orléans.
La ville est démilitarisée, le pouvoir de l’église y éclipse celui du seigneur, les murailles sont laissées à l’abandon. Malgré cette situation, Jacques n’agit pas, préférant laisser son domaine tomber en ruine plutôt que d’essayer de restaurer la gloire de la maison des De Buxy. L’abbé, un jeune homme ambitieux, se permet de manquer de respect à son seigneur et de le défier ouvertement, le trouvant faible et vieillissant. Laurin en gardera une haine exacerbée contre cette église qu’il juge corrompue et coupée de ses propres enseignements.
C’est dans cette maison vieillissante, décrépie, à l’honneur foulé aux pieds que grandit Laurin. Son père délaisse son éducation et la laisse aux soins d’un précepteur sévère, Philibert de Chartres, ainsi qu’à son maître d’armes.
Philibert est lui-même un ancien soldat qui s’est illustré à la bataille de Buxy en ralliant les archers français en déroute et en organisant leur vaillante résistance pendant 4 longues heures avant que la cavalerie ne vienne à leur secours. Philibert le forme aux disciplines scolaires traditionnelles mais aussi lui apprend l’art de la guerre et l’histoire de façon intensive. Laurin est donc bercé tout au long de son éducation des leçons d’histoires et des actes héroïques qui ont permis d’inscrire les plus grands dans les livres d’histoire. Philibert est un homme posé qui lui apprend à faire les choix difficiles et à réfléchir à ses décisions.  Grâce à lui, Laurin ne nourrira jamais de haine contre les français qui sont pourtant à l’origine du déclin familiale.
De l’autre côté c’est Charles Brathebourg, ancien mercenaire allemand devenu chevalier au service des De Buxy qui le forme aux armes et aux devoirs d’un banneret. Il lui enseigne la réalité de la vie de soldat, la difficulté et le gout du défi. Il lui offre une vision différente de celle du précepteur, lui montrant l’importance du matériel, l’emmenant souvent aux ateliers pour qu’il puisse s’entrainer et fabriquer ses propres armes. Laurin continuera à pratiquer ce savoir faire de son propre côté.
Laurin recrute très jeune et entraîne un groupe de villageois qu’il forme conjointement avec Charles. Ils partagent une vie de camp et ils apprennent comme lui le maniement des armes, leur fabrication et le code d’honneur. Ils choisissent le nom de Deniers, à cause de leur nombre, 30, comme les 30 deniers de Judas. Agé à peine de 18 ans, prend la tête de ses soldats pour répondre à l’appel de son seigneur François d’Orléans-Longueville.
Surpris par le nombre de soldats bien équipés rapportés par un de ses bannerets les plus pauvres, François d’Orléans décide de tester le jeune noble. Il lui demande de passer par un chemin de montagne pour couper la route à une petite troupe napolitaine. La mission se déroule parfaitement et l’infanterie lourde de Laurin massacre méticuleusement les italiens. A partir de là, les Deniers vont voler de victoire en victoire, le prestige du jeune héritier des Buxy grandit à mesure que les forces françaises avancent.
Les Deniers rencontrèrent malheureusement leur sort lors de l’avancée finale vers Naples. Progressant de nuit au milieu d’une forêt très dense, ils sont attaqués et subissent de lourdes pertes. Ils pensent d’abord à une embuscade napolitaine mais la réalité est bien plus sombre. Fuyant aussi vite que possible parmi la forêt de cyprès, poursuivis par les hurlements lupins, Laurin et ses derniers hommes découvrent avec horreurs la nature de leurs bourreaux. Les lycanthropes dévorent presque tous les soldats et blessent gravement Laurin. Les trois derniers hommes attachent leur chef, en proie à une crise de fièvre spontanée due à une large morsure, à son cheval à la sortie de la forêt et restent en arrière pour gagner le temps nécessaire à sa fuite. Laurin ne se souvient presque plus de sa fuite qui lui apparait comme un rêve induit par la fièvre. Il est recueilli par des villageois qui le trouve sur le bas-côté en pleine agonie. Il se tord de douleur deux jour et deux nuits, mais au matin du troisième jour il arrive à se lever à la plus grande surprise des paysans qui ne donnaient pas cher de sa peau.
Ramené à Buxy pour être soigné, il découvrit avec horreur sa malédiction. Les premiers temps furent sombres et la région aux alentours fut parcourue de rumeurs à propos d’une bête arpentant les collines à la lueur de la lune opaline. Il resta cloitré dans son manoir pendant deux ans, le temps d’apprendre à se contrôler, mais il lui arrive encore de lâcher prise. Jusqu’ici il a réussi à cacher sa malédiction des yeux des habitants mais il passe autant de temps que possible loin de son domaine pour éviter de donner trop de corps aux rumeurs.
À la suite de son exil volontaire, Laurin reparti à la guerre, encore en Italie, puis en Angleterre. Il y rencontra de nouveau un succès militaire non négligeable et on lui accorda le titre de préposé à l’armurerie royale en faveur de son palmarès et de sa connaissance de l’armement. Il s’acquitte depuis de sa fonction avec soin, en profitant pour rester à la cour et se renseigner sur les complots qui s’y trament, avec un peu de chance pourra-t-il en démêler un hostile au roi.
Lors de la campagne d’Angleterre, Laurin participe encore une fois aux combats. Il est de nouveau blessé lors de la débâcle aux abords de Londres lorsqu’une épée chanceuse trouve un défaut dans la cuirasse et qu’une masse défonce son casque, on le porte inconscient en dehors des combats. Par chance sa constitution de lycanthrope lui permet de survivre à ces deux coups qui auraient dû lui être fatales. Il rentre en France honteux et déçu de n’avoir pu en faire plus. Il se rattrape en participant à la révolte qui repousse les envahisseur anglais à l’eau. A paris il organise un groupe de mécontents et mène des actions éclaires contre les patrouilleurs, actions qu’ils continuera jusqu’à la fin de la guerre.
Questionnaire

ÊTES-VOUS AU COURANT DE L'EXISTENCE DES VAMPIRES ? ─ Non, l'horreur de ma malédiction est déjà suffisante.
ÊTES VOUS SATISFAIT(E) DE VOTRE VIE ACTUELLE?  ─ Non
SI NON, QUE VOUDRIEZ-VOUS CHANGER?   ─ J'aimerais être vu comme un noble bon et courageux, reconnu de tous.
VOTRE POINT DE VUE SUR LE MONDE CONNU? ─ La noblesse est trop paresseuse, l'église est molle et hypocrite, le monde a besoin d'hommes droits et de héros pour guider le peuple.

Joueur

PSEUDO ─ Pecheneg
ÂGE ─ 22 ans
SEXE ─ Homme
LA COULEUR DE TON PYJAMA─ La peau ça compte ?   ici
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Hybride Lycan • ♕
Mezariel D. de SaintLouis
Mezariel D. de SaintLouis

Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple
♕ • Hybride Lycan • ♕
Messages : 604

Mer 29 Aoû - 22:20
••• Bienvenue parmi nous


AAAAAAH! Depuis le temps que j'attendais ce petit Laurin de Buxy, bienvenue à toiiii! ♥️
Te voici validé! ♥️

Le test d'entrée passé, te voilà désormais un NOBLE HUMAIN.
Tu peux dés à présent aller recenser ton avatar, chercher des partenaires de rp et poster une fiches récapitulative de tes relations que nous te conseillons d'aller consulter pour une intégration rapide.

N'hésites pas, également, à apporter ta pierre à l'édifice d'Ex-Cathedra, nous comptons sur toi.  Bon séjour parmi nous et n'hésite pas à nous solliciter si le besoin en est.
Mezariel.
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: A chaque coeur son ouvrage :: Entités nouvelles :: Les Âmes Damnées-
Sauter vers: