AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The strange surprise in the belly vampire - PV Aranea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: The strange surprise in the belly vampire - PV Aranea   Lun 9 Oct - 16:42

The strange surprise in the belly vampireLe corps de Magnus n'avait pas quitté la proximité de celui d'Aranea en luttant entre le sommeil et l'ivresse de la nuit dernière. Son dos lui faisait encore un mal de chien incommensurable, mais il avait préféré ne pas se battre contre cette dernière. De toute façon, avec sa constitution, cette peine dans son être allait finir par partir d'ici quelques jours tout au plus. Il avait eu des blessures bien plus grave et profondes qu'un hématome violacé et imposant sur la moitié du dos. L'étendue des dégâts n'était en rien étonnante au vu de l'impact qui l'avait causé. Se faire expédier brutalement contre un arbre par un ours de plus de 300 kilos ce n'était pas vraiment une partie de plaisir. Tout cela avait été provoqué par son arrogance en sous-estimant ce qu'il avait pris pour une chasse tranquille et relativement simpliste. Au final, il avait le dos marbré quant à son amie, sa cuisse n'était pas plus joyeuse à voir. Il bougeait en collant son bassin contre le sien dans un coup de reins involontaire, se sentant surtout glisser du lit, collant ses lèvres contre le buste de la vampire. Même si leur couche était confortable, la position qu'ils avaient prise n'était pas vraiment idéale pour le sommeil. Il gesticulait légèrement finissait par ouvrir un œil. Il y avait des scènes que tous auraient aimé voir un jour dans leur existence et celle à laquelle assistait Magnus était agréable. Une Aranea encore éprise du sommeil, mais légèrement perturbée à cause des gestes du vampire ce n'était pas quelque chose qu'il voyait souvent. Il se demandait ce qui lui prenait malgré tout, n'ayant pas conscience que c'était entièrement de sa faute bien malgré lui.

Il laissait un soupir trahir un mélange de lassitude et de regret. Même si son amie n'avait cessé de lui dire que se lyncher ne lui avançait à rien, il restait très dur avec lui-même. Son manque de jugeote lors de l'approcher des ours, son arrogance envers eux les avaient mis dans un pétrin désagréable pour en sortir entier, mais blessé. Il soulevait doucement le drap qui couvrait le corps de la belle vampire avant de fixer sa cuisse. Il posait doucement sa main sur cette dernière en frôlant à peine la plaie, voyant qu'elle avait déjà une mine bien plus rassurante. Il ne retirait pourtant pas sa main de la peau d'Aranea. Son regard se perdait sur le visage de la vampire avant qu'il ne porte ses iris sur la fenêtre. Le soleil ne devait pas être levé depuis si longtemps, pourtant, il n'avait ni le courage, ni l'envie de quitter ce lit. Son corps restait encore pas mal engourdi et alors que son pouce frôlait presque tendrement la peau blanche de craie d'Aranea, il soupirait. Il avait toujours imaginé qu'elle avait du tout autant que lui souffrir dans sa vie, or, il souhaitait qu'elle puisse avancer elle aussi. En ressassant les souvenirs, il avait troublé le cœur de son amie même s'il aurait préféré améliorer les choses. Le regard neutre, en silence, il reportait à nouveau sur yeux sur l'extérieur de la pièce en se demandant tant de choses. Où aurait-il été si sa princesse était encore là ? Serait-il père d'un enfant illégitime, mais possédant toute la beauté et la noblesse des racines de ses parents ? Autant de questions qui restaient à jamais sans réponse, l'un des travers de l'immortalité sans doute.

Comme une bête brisée et usée par les siècles, il siégeait dans ce lit. Voulant parfois quitter le monde plus vite que prévu, il était retenu par ses obligations d'homme et de vampire. Il avait toujours entendu les humains vouloir vivre pour l'éternité, mais n'avait jamais pu leur décrire ce chemin sinueux et harassant qu'était l'immortalité. Il soufflait des narines avant de revenir presque docilement se blottir contre la poitrine d'Aranea après avoir embrassé son front. Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait eu cette marque d'affection, mais il avait dû avoir besoin de le faire, sans doute. Toujours est-il que collé contre la vampire, il frôlait toujours sa cuisse lentement en fermant les yeux. Il savait que si cela la dérangeait, il retirait sa main, en attendant, il s'autorisait de lui imposer légèrement ce contact. Son visage remontant vers le cou d'Aranea, il glissait lentement son bras dans son dos pour la coller contre lui. Il avait passé la nuit à l'écraser de sa masse, alors il prenait la décision d'inverser les rôles. Si elle se réveillait bientôt, elle découvrirait que leur positon avait été inversé. Ce n'était plus elle, mais lui qui servait d'oreiller. Maintenant contre le matelas et d’un geste sans doute aussi tendre que surprenant, il caressait les cheveux de la jeune femme. Cela sonnait comme une autorisation à plus de sommeil de sa part, ce que lui n’avait plus de son côté. Morphée l’avait laissé tomber semble-t-il. Il restait donc silencieux un long moment en fixant le plafond sans savoir quoi dire, ni quoi faire à part continuer la caresse sur la cuisse et les cheveux d’Aranea. Il n’était pas en état de sortir, n’avait pas la tête à sortir, alors il allait profiter de pouvoir passer un temps plus intime et réservé avec elle sans chercher à comprendre où cela les amènerait. C’était un bon résumé de leur amitié : un concentré d’acte sans chercher à savoir la finalité.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Vampire

avatar

Messages : 33
Âge du personnage : Un peu plus de neuf cent ans.


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Mercenaire.
Statut amoureux: Veuf/Veuve

MessageSujet: Re: The strange surprise in the belly vampire - PV Aranea   Mar 10 Oct - 21:35



❝ Siempre me
quedara.
with Magnus




Aranea avait rarement aussi bien dormi.
Outre ses longues siestes en compagnie de Philippe, ses nuits s'écourtaient généralement au bout d'à peine quelques heures, mouvementées par des rêves qu'elle aurait volontiers fait taire, si elle avait pu. Alors son repos se limitait à des phases d'épuisement où son corps était tout juste capable de continuer à avancer, rares fois où elle pouvait s'assurer de s'endormir sans prendre le risque de voir son cerveau aller plus loin que ce qu'il devait.
Pourtant, et en dépit de la douleur qui lancinait sa cuisse depuis le coup qu'elle s'était pris, le sommeil s'était emparé d'elle avec une aisance presque déconcertante la nuit passée. Qu'il fût question de la présence de Magnus ou pas, Aranea avait profité d'une nuit aussi agréable que reposante et le réveil allait s'avérer relativement... Dur.

Jusqu'alors confortablement installée sur le dos, elle s'était retrouvée prise d'un imperceptible frisson électrique lorsque le bassin de Magnus s'était appuyé contre le sien, lui arrachant au passage un discret soupir encore endormi avant qu'elle ne lui rende automatiquement la pareille. Un rêve agréable, sûrement, lui assurait son subconscient.
Convaincues par cette idée, ses paupières que le sommeil tenait encore captives s'étaient  vaguement plissées, avant qu'elle ne tourne machinalement sa tête en relevant une main à hauteur de son propre visage. Elle n'était qu'à peine réveillée, défaite des bras de Morphée quand bien même il persistait à l'étreindre avec, toutefois, un peu plus de légèreté. Alors elle ne broncha pas, lorsqu'il la fît doucement basculer, perdît son visage au creux de son cou, son corps encore parcouru d'une chair de poule due aux caresses du vampire sur sa cuisse. Son odeur amena la mercenaire à doucement glisser ses lèvres contre sa peau et elle laissa son souffle percuter son épiderme avant d'à peine y plonger ses dents.
Nouveau frisson. Qui lui fît lentement reprendre conscience alors qu'elle éloignait sa bouche de cette source de nourriture pourtant nulle d'effet sur elle.

Frustrée, elle redressa son visage pour le relever en direction de Magnus, l'esprit encore vaseux tandis qu'elle prenait doucement appui sur lui pour se caler un peu mieux.
Elle ne prêta tout d'abord aucune attention au fait qu'elle était sur lui, encore moins aux doigts du vampire contre sa peau. Les frémissements agréables qui couraient le long de son échine suffisaient à la dissuader de trop réfléchir et elle descendît calmement ses doigts le long des flancs de son ami, ses yeux vairons et brumeux rivés sur son visage.

— Mh... Coucou.

Difficile de mettre plus de détachement dans sa voix. Son habituelle désinvolture était néanmoins encore endormie et ce fût avec un naturel presque consternant qu'elle reposa sa tête contre l'épaule de Magnus, vaguement intriguée par son air plus ou moins contrarié.

— Tu as l'air d'avoir passé une nuit... Absolument merveilleuse.

Elle s'éclaircît doucement la gorge, comme pour donner un peu plus de teneur à sa voix enrouée par la fatigue tandis qu'elle jouait doucement des jambes pour se hisser un peu plus à sa hauteur.
Le frottement de ses hanches contre celle de Magnus lui soutira une légère inspiration et son regard se glissa en un air à peine insolent dans le sien.

— Et c'est ironique.

Aussi ironique qu'un peu plus réveillée, et il lui fallait bien avouer que la silhouette du vampire sous la sienne s'avérait étonnamment agréable, une fois sortie du sommeil. ois sortie du sommeil.  
© Ran

_________________

Avoir peur de la mort ? A quoi bon. C'est moi qui serait la tienne, pour de bon.

Thanks Magnuuus. ♥️

Aesthetic par Mezamour de ma vie. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: The strange surprise in the belly vampire - PV Aranea   Dim 15 Oct - 16:52

The strange surprise in the belly vampireLes pupilles sombres et bien souvent perçantes du vampire se posaient dans celles de son amie non sans une pointe de complicité et de taquinerie. Il avait toujours apprécié ces courtes périodes où sans pour autant cesser de se lancer des piques, ils marquaient une légère trêve. Que ce soit les remarques cinglantes ou assassines, elles étaient mises au placard pour une durée qu'ils décidaient eux-mêmes. Alors qu'il la sentait se remettre dans une position plus propice à une matinée confortable, il n'avait pas pu ignorer ses crocs contre la peau de son cou, ni son souffle. Il arrivait que la soif, la fatigue, la faim de sang attisent chez ces deux-là de claires envies. Aussi diverses que bien souvent mutuelles, il était évident que si cela continuait dans cette voie, aucun des deux n'aurait de regret, si tant est que leur fatigue n'ait pas repris le dessus. Hélas, le fait même que les tissus sur leur corps les avaient quittés dans la nuit ne faisait qu'attiser ce désir bien présent. Magnus relevait lentement son torse pour le coller au buste d'Aranea avec une certaine audace, alors que sa main se posait sur le creux du dos de la vampire avec franchise. L'embarras et ce duo sensuel n'étaient pas des synonymes loin de là. Il n'y avait jamais eu entre une once de gêne qui avait pu les trahir ou briser ce lien si étrangement naturel entre eux. Quel que soient les circonstances et les ennuis dans lesquels ils se retrouvaient, ils savaient s'en sortir sans paraître plus dérangé que cela.

« Coucou Aranea. Toi, tu as l'air d'avoir dormi comme un charme. »

Il n'avait pas besoin d'en rajouter plus dans ses paroles et comme attiré par la douceur clémente et charmante de la peau d'Aranea, il venait alors porter ses lèvres sur cette dernière. Son cou semblait si exquis pour le vampire qu'il se retenait d'y planter ses crocs comme il l'aurait fait sur d'autres femmes. Il aurait alors usé d'une excuse pour expliquer son geste. Comme celle de ne pas abîmer cette peau douce, lisse et tout à fait appréciable au regard. Alors qu'il suivait la courbe des formes d'Aranea, il laissait ses mains quitter ce creuset que former son bassin afin de remonter le long de ce dos aussi musclé que délicat. Il n'allait sans jamais l'avouer ouvertement, mais c'était bien ce mélange alliant un corps athlétique et charmeur qui plaisait tant au vampire. Que ce soit à voir ou à parcourir de ses doigts d'ailleurs. Ne cessant cette caresse vagabonde, osée et totalement assumée, il déposait des piqûres de tendresse sur son épiderme avec une infinie délicatesse. Il s'aventurait de plus en plus clairement vers une pente aussi rebondie que découverte à ses yeux. Sans retenues, il offrait donc à ces collines fières, féminines et gracieuses, un geste encore une fois bien tendre. Des baisers possédant aussi bien la passion d'en faire rougir bien des femmes, que l'attention d'un homme devant la femme qu'il respectait au plus haut point. Il avait une haute estime de celle qui pour beaucoup n'aurait été qu'une femme arrogante, acide et aux allures hautaines. Il savait ce qu'elle cachait vraiment et pour le coup, il souhaitait par ses gestes se fait pardonner de son erreur autant que de lui offrir un peu de bien-être, en sa compagnie.

En collant un peu plus son corps à celui d'Aranea, il remontait lentement le long de son buste avant de se stopper dans son cou en y laissant son visage. Ce calme, cette proximité et la main qu'il avait reposée sur le siège rond et charnu de la belle vampire donnaient le ton à ce moment. Ses iris venaient rechercher ceux d'Aranea alors qu'il avait maintenant ses doigts vagabonds sur ce balcon désirable, leur corps si proche et leur souffle pouvaient s'entremêler tels des doigts dans une tension et une délicatesse presque indécente. D'un geste délicat, il levait le bassin d'Aranea afin de la rapprocher encore de lui, pour l'asseoir complètement sur ses cuisses. Il venait lui caresser les cheveux légèrement sans bouger, en battant simplement des cils, ses yeux dans les siens. C'était un moment qui mêlait tant la douceur et la sensualité, qu'il ne fut pas étonnant que le vampire parcours encore une fois la gorge exquise de la vampire afin d'y déposer autant de baisers vagabond qu'il pouvait en être capable. Son autre main se glissait alors sur le ventre qu'elle lui laissait d'accès avant de remonter lentement pour glisser entre ses collines un index fier et aventurier non sans en sourire. Ils ne leur arrivaient que peu de fois de se laisser emporter par cela, restaient encore à savoir si elle voulait autant que lui, profiter d'un moment sans besoin d'en décrire les causes. Il ne se privait pas de retourner parfois contre son buste pour le flatter habilement de ses lèvres avant de recroiser son regard en se montrant plus sage.

« Tu te sens flatté si je dis que je pourrais passer mes journées à caresser ta peau et embrasser tes formes ? Tu le dis si c'est non. »

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Vampire

avatar

Messages : 33
Âge du personnage : Un peu plus de neuf cent ans.


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Mercenaire.
Statut amoureux: Veuf/Veuve

MessageSujet: Re: The strange surprise in the belly vampire - PV Aranea   Mar 24 Oct - 22:35



❝ Siempre me
quedara.
with Magnus




Un premier soupir s'échappa d'entre les lèvres d'Aranea.
Écho aux baisers que Magnus déposa contre sa peau, il accompagna les frissons ravis qui vinrent courir le long de son échine, suivis de près d'une légère caresse contre les omoplates du vampire.
Elle aurait menti en avançant qu'elle n'aimait pas les lèvres de Magnus contre son buste et son cou, sûrement un peu plus en assurant qu'elle ne se plaisait pas à s'abandonner à ses baisers et à sa tendresse lors des rares fois où ils s'étaient plus à se découvrir autrement qu'à travers des joutes verbales et des sarcasmes bien lancés.
Et comme une preuve de cette évidence, Aranea remonta ses doigts dans la chevelure ironiquement organisée de Magnus, resserra ses cuisses lorsqu'elle sentît à nouveau les lèvres du brun contre sa poitrine... Un point faible qu'il lui connaissait sûrement depuis bien longtemps, mais qu'elle aimait le sentir exploiter.
À défaut de le repousser, elle se cambra tout simplement un peu plus, pour lui offrir plus d'accès à cette partie remarquablement prononcée de sa silhouette, agrippa légèrement ses cheveux.

 Je me sentirais d'autant plus flattée si tu le faisais, Magnus.

Sa voix n'avait été qu'un murmure, tout juste audible.
Aranea ne s'ouvrait pas, jamais. Fuyait les caresses des hommes et ne s'était offerte à celles de Magnus que parce qu'elle l'avait voulu. Repoussait ceux qui la désiraient et ne s'abandonnait qu'aux bras de son ami et du souverain anglais. Son corps n'appartenait qu'à elle et à sa liberté, ne se perdait dans les bras des hommes que lorsque le désir l'entravait.
Pourtant, et finalement, Magnus était devenu l'un des rares plaisirs charnels auxquels elle ne manquait jamais de céder, lorsque l'envie la guidait. Lorsqu'elle avait besoin de sentir aimée et désirée, quand bien même l'amour n'avait pas sa place dans leur relation néanmoins aussi ambiguë que mélodieuse.

— J'ai envie de te laisser m'aimer.

Il savait autant qu'elle ce que ces mots signifiaient. Bien moins que ce qu'ils laissaient entendre mais pourtant lourds d'un sens qu'elle laissa transparaître à travers un nouveau soupir, avant de perdre ses propres mains contre la peau de l'un des rares hommes qu'elle estimait assez pour mettre sa propre vie en danger. L'un de ceux dont les caresses la faisaient frissonner d'envie, plutôt que de dégoût.

Alors, sans un mot de plus, Aranea glissa l'une de ses mains contre le torse de Magnus, remonta l'autre sur sa nuque en retraçant, en chemin, les muscles prononcés de ses pectoraux du bout de ses doigts. Ceux-là même qu'elle avait désirés plus d'une fois.
Son visage se perdît au creux du cou du vampire et elle s'enivra un bref instant de l'odeur de sang qui y flottait encore, non loin de la veine qu'elle entendait presque palpiter.
Elle tressaillît. Pressa ses mains contre la nuque de Magnus tandis que ses lèvres, elles, marquaient une série de baisers langoureux sur la peau du vampire. Elle aimait son odeur, ses caresses. La douceur pourtant sensuelle de son corps contre le sien, son souffle sur son épiderme. Ses gestes à la fois respectueux et osés. Autant qu'elle aimait l'étreinte de ses bras et la chaleur de son bassin sous le sien. Ses soupirs et ses frissons en témoignaient.

Presque automatiquement, sa main jusqu'alors posée sur le ventre du vampire se perdît dans son dos, au-dessus de ses fesses, tandis que sa langue traçait une ligne humide contre la jugulaire de son ami et amant. Soupir. Qui prît des allures d'impalpable frisson le long de son dos, avant qu'elle ne fasse effectuer le même parcours à ses doigts, contre celui de Magnus.
Elle le connaissait, un peu trop. Savait comment caresser sa nuque, comment agripper son torse, comment dévorer son cou.
Elle avait appris et Dieu seul savait comme elle en profitait, désormais.

— Autant que j'ai envie de t'aimer.

Elle aurait pu le renverser, reprendre les rennes d'un scénario dont elle connaissait déjà la fin et se plaire à jouer autant de son corps que de ses hormones. Pas maintenant. Pas aujourd'hui. Pas ici. Elle voulait le vivre, pour une fois. S'abandonner à la chaleur qu'elle avait senti se répandre au creux de son ventre dès l'instant même où Magnus avait redécouvert son cou. Se laisser aller aux multiples frissons qui couraient le long de sa peau et la faisaient soupirer à chaque fois qu'il la caressait.
Au lieu de quoi, Aranea releva sa tête afin de plonger ses yeux bicolores dans ceux de Magnus, un fin sourire étirant ses propres lèvres avant qu'elle n'en effleure celles du brun.

 Et je ne vais pas m'en garder.
 
© Ran

_________________

Avoir peur de la mort ? A quoi bon. C'est moi qui serait la tienne, pour de bon.

Thanks Magnuuus. ♥️

Aesthetic par Mezamour de ma vie. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité



MessageSujet: Re: The strange surprise in the belly vampire - PV Aranea   Ven 27 Oct - 0:18

The strange surprise in the belly vampireLe moment n'était qu'une excuse légitime et douce à s'enivrer d'un plaisir que même ces deux vampires avaient le droit de connaître. Comme un écho tendre et agréable, le son de la voix d'Aranea semblable à un murmure faisait naitre sur le visage de Magnus, un sourire vagabond. Un sourire de celui qui avait le droit d'oser de la sorte, de celui qui respectait la femme et la beauté dont elle était dotée, par la grâce de ses baisers. Il ne bronchait aucunement en sentant la vampire lui agripper les cheveux, pas plus quand elle resserrait ses cuisses autour de lui. Il n'était pas fréquent qu'une telle scène se passe entre Magnus et Aranea, pourtant pour cette fois, l'ivresse, la chasse et l'effort avaient fini par leur donner un goût d'audace sensuelle. En guise de réponse à ses mots, il parcourait à nouveau sa chair, douce, gracile et délicat afin d'y apposer de çà et là d'autres baisers avant pour autant vouloir la surplomber de son corps, en sentant les mains d'Aranea dans son dos et sur son fessier. Il aurait été idiot de nier que de savoir qu'elle avait encore en mémoire ces zones où elle pouvait lui prodiguer du bien-être, ne lui faisait aucunement plaisir, tout autant que de la sentir le faire. Il laissait un frisson le trahir en sentant la marque humide et taquine de la vampire sur son cou autant que le toucher qu'elle imposer légèrement sur lui. Il se sentait plus qu'un simple homme ou vampire sous ses doigts, il se sentait comme rarement il avait le droit de se sentir, c'est-à-dire désiré.

Il ne s'étonnait que partiellement de la voir aussi docile, se disant que pour cette fois, l'un et l'autre avaient bien l'envie, le besoin et la permission de se laisser aller dans l'extase d'un moment partagé. Ainsi, en la sentant relever son visage pour l'approcher du sien, les lèvres aux prémices d'une folie vagabonde dans les draps, il lui souriait. Que ce soit cette expression tendre, apaisée sur le visage d'Aranea ou les mots qu'elle venait de lui délivrer, tout poussait le vampire à oser encore plus. Il n'avait pas pu se mentir en pensant qu'elle ne faisait que le tenter, qu'elle ne voulait que le tourmenter, car il en était autrement. Sous ses yeux, se délivrait une femme qui offrait à celui qu'elle trouvait le plus méritant, le plaisir qu'elle voulait partager avec lui et malgré la tignasse vagabonde et sombre du vampire, il ne ratait aucunement sa beauté. Il aurait pu se prendre à l'idée de rester inactif, admiratif et presque pensif devant ce visage qui avait tout de magnifique. Pour lui, cela allait au-delà d'un droit, c'était une joie, un bonheur et un honneur de lui donner tout cela. Aussi bien en faisant naître ce sourire sur ses lèvres que les soupirs entre ses dernières. Comme rarement depuis temps de siècles et pour sans doute quelques heures, le vampire allait pouvoir se sentir soulagé et apaisé grâce à Aranea. Il approchait alors ses lèvres de celle de la vampire en les lui frôlant finement avant de la faire pencher en arrière légèrement, la main dans le creux de son dos.

« Aimons-nous avec audace et passion, ensemble dans ces draps. Je m'en vais donc t'aimer autant que tu le mérites. »

À peine avait-il terminé ses mots qu'il posait délicatement ses lèvres sur celle de la vampire non sans relever son autre main de la cambrure du bas de son dos à sa cuisse. Puis de sa cuisse jusqu'au son ventre pour y séjourner quelques minutes. Le baiser durait un temps aussi infini qu'il en avait l'air tout en étant bref à la fois. Créant autant de douceur qu'une frustration non voulue entre les deux. Une sensation qui n'allait faire que les pousser encore plus à l'audace, comme le vampire le prouvait. Son bassin bien plus collé à celui d'Aranea, il se mettait alors à la recoller dans ses bras avant de la pousser tout doucement à s'allonger pour la surplomber. Cela ne durait que quelques secondes avant qu'il ne recolle son torse au buste généreux de la belle albinos aux yeux changeants. Ses mains avaient fini par voyager avec finesse vers les courbes de ses hanches afin d'en épouser la perfection tout en se perdant à nouveau dans ce regard alliant l'agate et l'aigue-marine. Deux perles dans lesquelles Magnus se noyait volontiers sans jamais en nier l'appréciation. Au contraire, il lui arrivait d'offrir à la jeune femme des compliments glissés comme des baisers sur l'oreiller ou au réveil. C'était sa façon à lui de lui exprimer à quel point il admirait sa beauté, sans jamais le crier sur les toits. Il n'était pas insensible à son charme et il était difficilement de nier que l'inverse n'était pas simple à confirmer à cet instant. En glissant ses lèvres sur le buste de la vampire, il remontait bien vite afin de lui mordiller le cou dans un bref soupir viril et chaud. Ses yeux se reposaient sur ceux d'Aranea avant d'offrir un sourire aussi chaleureux que tendre à son égard.

« Ne nous gardons pas de nous aimer… Mais laisse-moi avouer que c'est un honneur d'aimer la Aranea Owens que tu es, très clairement. »

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The strange surprise in the belly vampire - PV Aranea   

Revenir en haut Aller en bas
 
The strange surprise in the belly vampire - PV Aranea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: l'Angleterre :: Les Contrées Anglaises-