AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans la lumière, une main t’atteint ▬ Charles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Humain

avatar

Messages : 24


Mémoire de vie
Race: Sorcier
Métier/Rang: Duchesse ▬ Conseillère
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Dans la lumière, une main t’atteint ▬ Charles   Lun 2 Oct - 18:55



Dans la lumière, une main t’atteint.
ft. Charles & Morphée ۰ Ex Cathedra.


Le voyage avait été long et éprouvant. Morphée venait de poser le pied à Paris que déjà, elle marchait d’un pas décidé dans le château de son roi. Elle avait eu vent des récents évènements entre Charles et Philipe d’Angleterre et ça n’avait pas du tout rassurée la demoiselle bien loin de son roi. Elle avait retrouvé depuis peu son ami d’enfance et c’était difficile pour la pauvre blonde de le quitter surtout dans des temps si agités. Surtout lorsque la guerre avait été officiellement déclarée. Mais, la belle avait écouté les ordres de l’homme le plus influant de France sans discuter. Elle avait traversé le territoire français le plus rapidement possible avant de se retrouver coincée à la frontière italienne. Ce fut pour le moins difficile de résister aux envies de meurtre qu’elle avait eu lorsqu’elle fut confrontée à tous ces idiots qui tentaient de lui barrer la route sans raisons valables. Mais, avec toute la diplomatie dont elle était capable, la gérante de maison close avait réussi à s’extirper de cette situation délicate avant de remonter à la capitale à brides abattues.

Qu’était-il arrivé ? Comment allait-elle trouver le roi ? Etait-il gravement blessé ? Toutes ces questions hantaient l’esprit du bourreau de Paris alors que la route défilait à vive allure. Elle n’aurait jamais dû l’abandonner. Mais comment désobéir à un ordre direct sans se faire envoyer sur les roses ? Malheureusement, on ne pouvait réécrire le passé et Morphée le savait très bien. Cela ne l’empêcha pas de faire tout pour revenir le plus vite possible à la capitale, usant presque jusqu’à la limite maximum la pauvre bête qu’elle avait récupéré quelques lieux plus bas. Elle s’était même posé la question de se transformer mais un loup galopant les plaines françaises en direction de Paris aurait sans doute fait mauvais effet. Surtout que peu de gens étaient au courant de sa particularité physique. Belladonna lui manquait énormément en cet instant pour essayer de rester calme et rationnelle. Mais, elle n’était pas là, la délicieuse vampire qui avait une place si particulière dans son cœur meurtrit. Morphée arriva au petit jour devant le château du roi. Le vent soufflait, bougeant ses cheveux ainsi que sa robe de voyage avec délicatesse alors que ses pas battaient le carrelage à un rythme effréné, la pauvre louve se retenait à grand mal de courir pour rejoindre cet ami d’enfance si précieux à ses yeux.
Elle poussa la lourde porte menant au réfectoire et lorsqu’elle vit la petite tête blonde de Charles, elle ne put retenir un soupir de soulagement. Il était vivant. Et en prime, le roi semblait avoir plutôt bonne mine. La jeune femme laissa son cœur se calmer un instant après cette entrée fracassante, elle remit une de ses mèches blanches correctement avant de s’avancer à nouveau, saluant les gardes d’un signe de la tête. Ils ne devaient pas la reconnaître mais elle s’en moquait, elle devait parler à son ami, elle devait voir de ses yeux bleus l’étendus des dégâts causés par ce maudit roi de l’île voisine. L’épéiste fit une légère révérence devant l’homme avant de lui sourire doucement. « Mon roi, c’est un plaisir de vous revoir entier. » Pas un seul de ses cheveux laiteux ne pensa qu’il pouvait avoir perdu la mémoire. Comment cela aurait pu être possible ? Par quelle magie ? Son sang animal s’agitait en elle, passablement inquiète malgré tout. Un sixième sens peut-être. « Permettez-moi de m’installer avec vous pour le déjeuner, j’ai des nouvelles d’Italie à vous apporter, comme vous me l’avez demander. » Joignant le geste à la parole, la jeune femme tira une chaise au haut dossier pour s’y installer rapidement, pressée de se retrouver seule avec son ami et de ne plus jouer la femme de haute sociéter.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain

avatar

Messages : 161
Âge du personnage : 28 ans


Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:

MessageSujet: Re: Dans la lumière, une main t’atteint ▬ Charles   Mar 3 Oct - 19:16

Ce matin n’avait pas été plus différent que ces prédécesseurs inscrits à la tablée de Chronos. Charles s’était éveillé avec les premières lueurs du jour, s’était apprêté religieusement en se faisant aider par moment par ses domestiques – dont il peinait encore à se rappeler le nom avec précision, ils étaient si nombreux que cela le perturbait – et avait été faire un tour dans le jardin, comme à l’accoutumée. Vint ensuite pour lui l’heure de prendre son repas du matin.

Non pas que cela l’agaçait de se plier à de telles habitudes, mais il aurait voulu, en cette matinée en particulier, rester un peu là, à admirer les fleurs blanches et boutonneuses. Admirer ces belles demoiselles sur lesquelles rien ne semblait peser mettait du baume au cœur à Charles. Il avait presque l’impression de ne plus rien peser dans ces balances des pouvoirs… Ce qui n’était bien sûr qu’une grossière illusion dans laquelle il se baignait tout entier, des pieds à la tête. Il était plus que jamais au centre des conversations et cela finissait par le mettre très mal à l’aise, au point qu’il recherchait davantage la compagnie de la solitude et du silence que celle de ses semblables. Ce n’était en rien la bonne solution à engager mais Charles se retrouvait désormais si désemparé qu’il ne savait plus quoi faire d’autre. Il se sentait l’âme d’un enfant perdu. Celui qui était, s’il en croyait les dires de son ami le Duc de Saint-Cloud, haï au plus haut point par son père. Celui qui avait tué sa mère pour vivre sur cette terre. Celui qui…

Il eut un brusque mal de crâne qui le prit tout entier, sans prévenir. Charles grinça des dents. Il était grand temps pour lui de cesser ses rêveries. Il avait un rôle à assumer ; qu’il n’avait certes pas choisi mais qu’il ne devait pour autant ignorer. Ainsi se dirigea-t-il vers le grand salon royal, faisant office de ‘réfectoire » pour sa Majesté le Roi. Des cuisines toute proches arrivaient déjà plusieurs mets, préparez pour lui en prévision de son réveil. Mais très honnêtement, quand bien même Charles voyait bien que des heures de travail et d’application avait été mise dans ces préparations, il ne parvenait pas à en désirer une part pour autant. Il ne le ferait par habitude, obligation. C’était le ballet courant depuis son réveil, après tout.

Il soupira aussi silencieusement que possible et allait pour débuter son déjeuner lorsqu’une entité s’apparentant davantage à une tornade blanche qu’autre chose s’invita dans la même pièce que lui et les domestiques qui se permettaient des allées et venues. Peut-être n’était-ce qu’une vue de l’esprit, mais il sembla à Charles qu’un vent frais s’était frayé un chemin jusqu’à lui à la seconde où cette jeune femme était venue s’inviter à sa table. Il n’a d’ailleurs pas le temps de lui adresser un mot qu’elle prend place près de lui. Non pas que cela le dérange, loin s’en fut, il avait désormais quelque chose autre que son repas sur lequel fixer son esprit. C’était en soit une délivrance légère.
Mais voilà, les lèvres de la sylphide étrangère se délièrent, laissant cette fois place à un certain malaise. Encore une chose qu’il avait oublié… La culpabilité le rongea un instant et il se refléta dans ses yeux les galbes de sa lassitude prononcée. Avec un sourire peiné, toute fois, il répondit le plus adroitement possible à son interlocutrice non annoncée. Il ne voulait surtout pas la froisser. « Je… j’ignore si vous êtes au courant des récents évènements mais… Pour l’heure je souffre d’une forme d’amnésie prononcée alors beaucoup de choses m’échappent encore. Aussi, je suis navré mais je ne me souviens pas de la mission que j’aurai pu vous donner auparavant… »

Il ne restait plus qu’à voir si les mots glissés n’allaient pas être mal interprétés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dans la lumière, une main t’atteint ▬ Charles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans les ténèbres je suis née, mais pourtant c'est dans la lumière que je vie. Alors c'est que je suis une ombre! [FINI!]
» Elya Maelya marchombre dans la lumière
» Prends vie dans les ténèbres, grandis dans la lumière - Galaad D'Artorie
» Ella - “Quand les mystères sont très malins, ils se cachent dans la lumière. ”
» Dans la lumière du Dieu de la Vie - Culte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: La France :: Le Château de Paris :: Bâtiment Royal-