Ex Cathedra
FORUM RPG LYCANS VAMPIRES - AVATAR 200X320 - CONTEXTE EVOLUTIF
« Là tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté. »
Charles Baudelaire.
Le prestige est un péché qui ne se partage point; en ces temps de luxure où la magnificence règne sur tous les visages, où les robes sont des œuvres d'art, où les épées se croisent et s'entremêlent inlassablement durant de viles batailles.Vous voici plongés à l'époque aristocratique, au beau milieu d'un resplendissant 16ème siècle, aux côtés des Rois, des Reines et de leurs sujets. Oserez-vous vous imposer dans cet ordre social ? Serez-vous de la partie ? Entre nobles, suivants et simples communs mortels, c'est un monde d'opportunités qui s'ouvre à vous. Laissez vous tenter, laissez vous pénétrer par cet incroyable fragrance, et toute cette vénusté. Choisirez-vous la France, la Suède, l'Italie ou l'Angleterre ? Á moins que vos chemins ne viennent d'ailleurs...
bella gerant alii ••• philippe



Partagez|

bella gerant alii ••• philippe

EX CATHEDRA :: Le Dénouement :: Rôle-plays
♕ • Proie designée • ♕
Victoria England Nightray
Victoria England Nightray

Mémoire de vie
Race: Humain
Métier/Rang: Reine d'Angleterre
Statut amoureux: Marié(e)
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 46
Âge du personnage : 23 ans

Dim 1 Oct - 23:46


La guerre. Un événement qui laisse ses traces dans un pays, blessant chacun des opposants et ce jusqu'à ce que l'un d'eux s'en sorte victorieux. Mais qu'est-ce la victoire lorsque l'économie est mise à mal, l'on prend des vies et que les pertes sont telles qu'elles sont incalculables... Cependant, il n'y a que rois et reines pour savoir que chaque combat, chaque conflit ne suffit à résoudre les problèmes. Alors, on s'en réjouit dans un camp, tandis que l'adversaire pleure ses morts. Chacun panse ses blessures et puis, vient le temps des rumeurs et des colportages. On se base sur elle pour juger les et les autres, elle échappe pourtant souvent aux dirigeants et la dernière en date en était un des plus belles preuves.

L'Angleterre avait souffert et souffrait encore aujourd'hui. Victoria de nature anxieuse était des plus inquiètes. Quelque chose de bien sombre se tramait, elle en était persuadée et il ne tenait qu'à et son époux de résoudre cette énigme. Ils avaient été trahis par leurs hommes, on les accusait de crimes qu'ils n'avaient pas commis et ne pourraient commettre. L'image du pays, pire encore celle du couple royal, était entachée. Elle déplorait encore qu'une telle chose ce soit produite. L'accident, les généraux... Elle ne pouvait descellement pas à vouloir à son frère. Si Charles l'avait frappée c'était parce qu'il s'était senti trahis.
Qui ne l'aurait pas été ?

Alors, elle lui avait pardonné, alors elle avait regretté. Elle avait déploré ses actes, cherchant n'importe quelle solution qui aurait pu éviter la guerre qui fut néanmoins tout aussi inévitable que lamentable. Elle s'était blâmée de ne pas avoir eu le courage de parler plus tôt, de dévoiler cette vérité dissimulée qui la rongeait depuis de nombreuses années et qui aurait peut-être pu changer les choses. Enfin, elle avait pleuré. Elle avait versé des larmes pour cette amie à qui l'on avait voulu du mal, pour cet enfant dont elle avait appris l'existence.

La maternité. Voilà une chose à laquelle Victoria aspirait et là, assise dans les quartiers royaux de ce navire de la flotte anglaise, elle repense à ce désir d'enfanter. Le regard perdu vers l'horizon elle observa la houle à la surface de l'océan. Sa main glissa pour se positionner sur son ventre quel caressa dans un geste plein de mélancolie. Elle aurait tant aimé comprendre ce que c'était qu'être une mère, comprendre la sensation de porter un enfant, de lui donner naissance et de l'aimer d'un amour démesuré. Un avenir qui lui paraissait bien lointain, elle qui n'avait jamais consumé son mariage, elle dont les sentiments étaient bien troubles. Perdus entre loyauté et quelques galanteries qui la poussaient vers l'idylle.

Au fond d'elle, Victoria ne se donnait pas le droit à tout cela. Elle ne voulait pas faiblir, elle ne voulait pas flancher et rester digne de Philippe, c'était probablement pour cela qu'elle ne lui avait pas fait par de ses doutes. De ses rêves. Elle était certaine qu'il en devinait certains, car après tout, ils se connaissaient plus que bien. Malgré tout, le silence perdurait ces derniers temps. Leurs préoccupations étaient toutes autres et elle n'aurait voulu embarrasser avec ces quelques incertitudes, puisqu'elle les qualifiait comme telles. Ignorant le mal que pouvait lui procurer ses craintes et autres désirs. Philippe avait bien d'autres choses à penser et l'amnésie de Roi de France devait être vérifiée, peut-être n'était-ce là qu'une énième entourloupe du souverain pour se jouer de la couronne anglaise.


_________________

Victoria murmure en #6699CC
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» URGENT - BELLA - Caniche Champagne 2/3 ans (Dépt 83)
» GUY PHILIPPE AVWE KE ATAK YO PA T MONTAJ
» « Bakchich » porte plainte contre Philippe Val
» Gérard Philippe.
» Bella Swan [Gryffy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: Le Dénouement :: Rôle-plays-
Sauter vers: