AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Blurred • Astrid

EX CATHEDRA :: La France :: Le Château de Paris :: Les Jardins
♕ • Proie designée • ♕
Charles De France
avatar

Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 202
Âge du personnage : 28 ans

Dim 1 Oct - 20:16
A la faveur de la nuit, Charles allait parfois se perdre dans les jardins de son palais. Là, les yeux levés vers la Lune et ses consœurs les étoiles, il se plaisait à se sentir délivré du poids de ses responsabilités royales. Il avait toujours cette maudite impression de ne rien faire comme il aurait fallu que ce soit le cas. Pour dire vrai, la moindre contrariété avait tendance à l’agacer, depuis récemment. Il avait cette sensation de n’être qu’un coquille vide, rempli des souvenirs d’autrui.

Non pas qu’il remettait en cause les dires des personnes qui lui avaient prêté oreilles et épaules attentives afin de l’aider à remettre la main sur ses souvenirs, précisément, mais la frustration amère de ne pouvoir agir réellement, de lui-même et de se débrouiller seul pour retrouver ce qui lui manquait le décourageait. Un agréable frisson le parcouru alors qu’il fit quelques pas dans son magnifique jardin.

Il avait en réalité l’atroce songe de n’être bon qu’à décevoir son entourage. Nul ne lui reprochait quoi que ce soit du fait de sa perte de mémoire, mais le mal était fait et Charles, avec sa débordante imagination, s’imaginait sans doute bien trop de chose pour son propre bien – notamment.

Il décida malgré tout de reprendre sa droiture, sa stature de Roi. Il ne pouvait se permettre de se laisser aller de la sorte ; comment pourrait-il justifier sa présence sur le trône s’il ouvrait les portes aux plus négatives des émotions, après tout ? Impossible à imaginer. Charles devait être fort, pour lui mais avant tout pour tous ceux qui comptait sur lui et sa royale présence pour ses offices saints, celles-là même pour lesquelles Dieu l’avait placé sur le Trône ; lui et point un autre.

C’est alors qu’il crut sentir une présence auprès de lui. Toutefois, craignant de tomber nez à nez avec un garde, il ne fit guère volte-face. Il voulait profiter de la beauté de l’astre lunaire encore un peu.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Sang-Pur • ♕
Astrid L. Håkansson
avatar

Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire
♕ • Sang-Pur • ♕
Messages : 58

Ven 6 Oct - 0:22
⎡Blurred⎦
avec charles de france


Elle n'arrivait pas à dormir.

Astrid avait beau se tourner et se retourner dans son lit - très confortable - elle n'arrivait pas à trouver le sommeil. Peut-être parce que ce n'était pas sa chambre mais une suite qui lui était réservée dans le château du Roi de France. Elle avait sa demeure avec son frère aîné mais elle avait décidé de venir dans cette chambre que le Roi Charles - grâce aux bonnes grâces du Roi de Suède - lui avait préparé. Elle avait une audience avec lui le lendemain et, pour être sûre de ne pas être en retard, avait décidé de venir dans l'enceinte même dans la bâtisse pour éviter tout désagrément.

Mais rien y fait. Dans ce lit inconnu, elle n'arrivait pas à se laisser aller dans les bras de Morphée. Pas parce que ce n'était pas un environnement quotidien. Mais du à un évènement qui s'était déroulé deux jours plus tôt. On lui avait fatalement rappelé - enfin un vase s'en était chargé - qu'elle ne pourrait pas vivre librement l'amour qu'elle éprouvait pour Jonas qu'elle étouffait depuis toutes ses années. Elle-même ne savait pas comment elle avait fait pour se retenir pendant deux siècles à taire cette passion et cet amour qui la dévorent. Quand bien même elle l'avait laissé explosé deux jours plus tôt, elle dut revenir rapidement sur terre afin qu'elle intègre complètement, qu'elle se sorte du déni, pour se rappeler de son statut. Elle était une noble. Et lui un simple roturier. Tout s'arrêtait là.

Fatiguée de penser à tout cela, la noble suédoise se glissa hors de son lit puis de ses appartements, entourant ses frêles épaules d'une écharpe et parcourut les couloirs silencieux du château. Il ne fit pas cas des gardes qui la regardaient d'un air étrange et se dirigea d'un pas assuré - comme s'il s'agissait de son chez elle - vers les jardins qu'elle avait repéré un peu plus tôt. Lorsqu'elle y arriva, elle fut stupéfaite de voir qu'on l'avait devancé. Elle n'était pas la seule à avoir des soucis à se laisser aller à des songes. À petits pas feutrés et silencieux et observa la silhouette. C'était un homme, très grand, avec des épaules carrés, solides. La lycan se pencha légèrement et put discerner les traits de l'homme qu'elle reconnut comme le Roi de France. Un petit sourire en coin naquit sur ses lèvres en songeant que même un monarque ne pouvait se soustraire à l'insomnie.

-La lune est magnifique en cette douce nuit. N'êtes-vous pas d'accord, Votre Majesté?

Astrid avait un peu forcé sur son accent suédois mais il était nécessaire. Elle fit une révérence dans les règles malgré sa tenue de nuit immaculée, simple et sobre, ses cheveux tombant en cascade, lorsqu'il se retourna.

-Pardonnez moi si je vais vous paraître insolente, sir, mais je dois vous avouez que je jalouse farouchement votre jardin. Je souhaite plus que tout au monde avoir autant de variétés de fleurs dans mon propre jardin. Mais le climat en Suède ne le permet point…


(c)astrid


_________________

Aesth' par Meza-chou ~:
 
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Proie designée • ♕
Charles De France
avatar

Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 202
Âge du personnage : 28 ans

Dim 29 Oct - 16:28
Il ne s’était pas attendu une seule seconde à avoir l’opportunité d’entretenir une conversation, ce soir-là. La lune, bien haute dans le ciel, reflétait sur les pétales des fleurs les plus claires sa magnifique aura, particulière, unique. Charles se sentait enfin serein, presque totalement en accord avec lui-même. Il songeait à rester ainsi quelques minutes encore, le temps de profiter du voile de solitude qui lui faisait cruellement défaut depuis quelques jours. Ceci étant dit, il n’avait pas prévu de s’éterniser ici-bas ; il avait bien conscience que ce n’était ni une chose à faire, ni très prudent, par ailleurs. Il n’avait tout simplement pas pu s’en empêcher. Inspirant et expirant l’air frais de cette nuit-là, il eut un sourire solitaire alors qu’une volute de fumée quittait ses lèvres. Il ne s’était pas rendu compte que le froid était à ce point maître des lieux lorsqu’il était absent, occupé à dormir dans la chambre conjugale.

Ainsi, lorsqu’une voix, claire et mélodieuse, se fit présente dans son dos, il se retourna avec vivacité, comme s’il craignait de se faire attaquer en traître – ce qui était passablement idiot, comme raisonnement, car qui aurait intérêt à dévoiler sa présence s’il souhaitait poignarder le dos laissé vulnérable de la sorte ? Il se détendit en observant la silhouette d’une jeune femme splendide, qui rayonnait presque autant que l’Astre dans le ciel obscur. Un sourire apparut même sur les lèvres du Monarque tandis qu’il prenait acte des dires de l’inconnue – et de l’accent de cette dernière. Suède ? Un nom de nation qui lui était familier.

Souhaitant rebondir d’une manière plus légère face au compliment fait sur son jardin, le Roi observa une révérence envers son invitée inopinée et déclara, une fois s’être redressé : « Pourtant, même la plus belle de mes fleurs ne saurait ravir la beauté de vos traits. Peut-être est-ce pour cela que nulle ne pousse par chez vous, vous les éclipsez de par votre beauté. » Il pensait chacun de ces mots mais pour autant, ce n’était pas une tentative de séduction. La jeune femme apparaissait simplement comme une torche dans l’obscurité, quelque chose à quoi se raccrocher. Car, n’étant plus lier par des obligations et des regards qui observaient le moindre fait et geste de sa personne, Charles se sentait bien plus libre de parler et de s’exprimer comme bon lui semblait. C’était revigorant, par bien des aspects.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Sang-Pur • ♕
Astrid L. Håkansson
avatar

Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire
♕ • Sang-Pur • ♕
Messages : 58

Ven 3 Nov - 15:28
⎡Blurred⎦
avec charles de france


Mezariel lui avait averti que le Roi, Charles de France, était un homme… changé depuis cette fameuse guère avec l'Angleterre. Mais, ne l'ayant jamais connu jusqu'à cette nuit même, elle ne distinguait aucunement les changements. Il avait certes affirmé qu'il n'avait pas volé son titre de suzerain le plus craint. Et pourtant se tenait devant elle un homme plein de charme, capable d'user de ces mots et qui ne dégageait aucune cruauté dans son regard. A moins qu'il ne soit très bon acteur, et Astrid savait qu'elle n'était pas naïve, au point de se laisser berner par des mots flatteurs. Et sincères pour l'occasion. Son sourire se fit un peu plus grand tandis qu'il lui rendait sa révérence. Elle réajusta son châle autour de ses épaules et osa faire quelques pas vers lui.

-Vous exagérez, Votre Majesté. Si les fleurs ne daignent pousser en raison de la beauté d'une personne, votre jardin ne serait pas d'une telle beauté avec votre présence ou celle de son Altesse, votre épouse.

Astrid avait pu apercevoir Diane de France au détour d'un couloir et, là encore son jeune ami lycan ne lui avait pas menti sur sa beauté aussi délicate et fragile qu'une fleur. On vantait la beauté des créatures de la nuit, capables de vous envoûter d'un seul coup d'œil mais certains humains n'avaient rien à les envier. Charles et Diane en étaient un bon exemple.

-Je suis si émerveillée par la beauté de vos jardins que j'en oublie mes manières. Je suis Astrid Lily Hakansson, duchesse et parfumeuse royale de sa Majesté le Roi de Suède, Gustav fran Sverige II.

Elle effectua une nouvelle révérence conforme à l'étiquette de la bienséance puis se releva, replaçant pour la énième fois de la soirée l'une de ses longues mèches blondes derrière son oreille.

-Notre bon Roi m'a chargé de vous apporter un cadeau que je suis censée vous remettre demain mais… je vous confesse que je suis bien heureuse de pouvoir vous parler plus librement en ces lieux. Pas de règles et pas d'obligations royales ou nobles pour vous empêcher de vous exprimer. Ne trouvez-vous pas cela… étouffant parfois ?

Astrid était bien consciente qu'elle ne pouvait parler en ces termes, qui plus est en présence d'une figure de la plus haute importance au sein du palais royal. Mais le manque de sommeil et les émotions de ces derniers jours la troublaient tant qu'elle en oubliait le filtre qui régulait ses paroles pour lui éviter bien des tracas. Car si la noble devait dire réellement ce qu'elle pensait de ce monde dans lequel elle avait vu le jour, elle ne serait pas là où elle se trouvait actuellement.


(c)astrid


_________________

Aesth' par Meza-chou ~:
 
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Proie designée • ♕
Charles De France
avatar

Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 202
Âge du personnage : 28 ans

Mar 5 Déc - 13:31
Belle et douce apparition que voici, au cœur de cette grande nuit, noire comme l’encre à l’exception des étoiles conquérantes de leur support nocturne. Charles rendit un sourire aimable à la superbe dame qui se présentait devant lui, avec des éloges et des mots tout aussi courtois que l’avaient été les siens. Il ne pouvait pas dire qu’il allait se méfier d’elle puisqu’elle n’avait fait que s’aligner à ses réponses à lui. Elle ne semblait manquer ni d’intelligence, ni de sens de la répartie flatteuse. Deux excellentes qualités, donc, au sein d’une cour royale d’Europe, sans aucun doute.

Mais Charles fut également très intrigué par les mots suivants, toujours prononcés admirablement par ces lippes venues du Grand Nord, semblait-il. L’accent ne le dérangeait en rien, au contraire, il y avait un petit côté exotique que le souverain appréciait ; cela lui permettait, entre autre chose, de se changer un peu les idées, de ne plus rester figer sur du commun. Il prit le temps d’apprécier à l’écoute, la voix de la belle jeune femme. Nul doute qu’elle devait sans doute déchirer le cœur de bien des hommes, magnifique comme elle était. Un instant, Charles se prit même à lui prêter les traits de Diane, superbe créature divine issue des mythes et légendes de l’Empire Romain – il avait récemment lu un livre sur le sujet.

Sauf que le rêve éveillé céda bien vite sa place à la réalité, une fois encore. Il fut interrogé sur son point de vue à propos des codes de nobles, en office ici-bas. Sa réponse paraissait tellement évidente, jamais Charles n’aurait songé devoir l’énoncer à haut voix. Mais il n’en voulait pas à la dénommée Astrid, après tout elle était arrivée récemment et n’avait encore sans doute pas eut vent des récents évènements. C’était déjà compliqué pour lui, qui se trouvait pourtant au cœur de la tourmente, mais pour une nouvelle arrivante…

« Bien sûr que je ne me sens guère à l’aise. Permettez-moi d’être un peu honnête avec vous, c’est simplement que depuis que je me suis réveillé ce jour-là, tout me semble si… Je ne saurais comment l’exprimer, faux, peut-être ? Je ne cesse de m’interroger sur tout ou rien. » Il inspire, expire de nouveau. « Prenons votre Roi pour exemple. On m’a dit que lui et moi avions toujours été amis ; mais est-ce la vérité ? Ou bien est-ce simplement une amitié de circonstances ? Je ne me souviens de rien, alors mon point de vue sur la chose pourrait tout aussi bien être biaisé également… »

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Sang-Pur • ♕
Astrid L. Håkansson
avatar

Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire
♕ • Sang-Pur • ♕
Messages : 58

Sam 23 Déc - 16:39
⎡Blurred⎦
avec charles de france


Astrid cache dut mieux qu'elle le put son étonnement face à la réponse du Roi. Et puis ses paroles l'intriguaient. Depuis son réveil… Ainsi donc le Roi de France aurait perdu la mémoire durant sa dernière bataille face au Royaume anglais et ne se souvenait même plus de la propre alliance qu'il avait établi avec la Suède. Les pièces de puzzle se mirent finalement en place. Voilà donc pourquoi Gustav avait été tant intrigué par sa capacité à faire ressurgir un souvenir, une sensation avec ses parfums. Il espérait que son allié recouvre la mémoire avec son présent. Les détails qu'il lui avait donné devait sans doute être des souvenirs communs entre les deux souverains.

-Je pense que vos interrogations sont tout à fait justifiées, Votre Majesté. Vous vous réveillez et vous n'avez aucun souvenir. Comme si l'on avait arraché les pages qui contenaient tout ce qui faisait de vous Charles de France. C'est quelque chose de fort embarrassant pour vous et également pour votre entourage qui vous apparaissent comme des étrangers, désormais. Mais n'est-ce pas là, quelque part, un moyen de tout recommencer? De repartir sur de nouvelles bases?

Elle s'approcha finalement de lui et se permit de lui prendre les mains et de l'inciter à s'asseoir sur l'un des bancs de pierre présents dans le jardin.

-Le Roi Gustav m'a donné peu de détail à votre sujet - et je ne l'en blâme en aucune mesure. Mais ce manque d'information est peut-être là une preuve qu'il souhaite garder votre amitié comme quelque chose de précieux et secret.

Elle lâcha finalement ses mains et posa les siennes, menues, sur ses genoux, contemplant quelques secondes le croissant de Lune qui brillait paisiblement haut dans le ciel nocturne.

-Sa Majesté m'a fait demandé un présent pour vous. Un présent qui devrait vous rendre une partie de vos souvenirs. Pour réussir une telle chose, il me fallait bien évidemment des détails sur ses fameux souvenirs. Et, malgré le peu de détails, je peux vous dire avec certitude que vous vous connaissez depuis l'enfance.

Même si le suzerain suédois ne lui avait donné que le strict nécessaire, Astrid n'étant pas né de la dernière pluie, avait su déduire judicieusement que Charles et Gustav se connaissaient depuis leur plus tendre enfance.


(c)astrid


_________________

Aesth' par Meza-chou ~:
 
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Proie designée • ♕
Charles De France
avatar

Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 202
Âge du personnage : 28 ans

Sam 1 Sep - 18:04
Il se laissait aller en compagnie de cette jeune femme, laquelle lui inspirait une bien étrange confiance à toute épreuve. Il n’avait plus ressentie une chose pareille depuis ce qui lui apparaissait être une éternité, seule Diane et Francis parvenant à calmer ses angoisses et ses pensées de ce genre.

Assis là, sur ce banc, il écoutant très attentivement ce qui lui disait cette apparition, murissant ses propos pour savoir comment lui répondre convenablement. Ainsi donc, cette amitié avec le Roi Gustav était donc bien vieille qu’il ne l’aurait soupçonné ? Cela n’aurait pu que lui plaire, bien sûr.

Mais l’absence de souvenirs concrets empêchait cette affirmation de réellement prendre ancrage.
Charles de France aurait souhaité épaissir, à défaut de se souvenir, ces quelques paroles. Alors, dirigeant son regard vers les jardins de son palais, lesquels étaient sertis des rayons du croissant de Lune, il se plu à se perdre quelque peu dans ses pensées ; ainsi que dans son imaginaire désormais pleinement relancé.

« Duchesse Hakansson, pensez-vous donc que le Roi Gustav et moi-même avons pu, plus jeune, contempler ce genre de divine vision, également ? Les jardins m’apaisent, surtout lorsqu’ils se trouvent être si calmes, ainsi. J’aime à penser, donc, que si vos paroles sont vraies, nous avons pu partager mille et une balades ici, entre les allées de lys et les autres fleurs toutes aussi magnifiés par la lumière ; qu’elle soit solaire ou lunaire. » L’envie de compenser le manque de son esprit par des scènes crée de toute pièces mais inspiré du réel se fit de plus en plus pressante. C’était là son moyen d’échapper à une réalité qu’il ne reconnaissait plus vraiment.

Et qui avait ce don de l’effrayer comme s’il avait été un enfant.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Sang-Pur • ♕
Astrid L. Håkansson
avatar

Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire
♕ • Sang-Pur • ♕
Messages : 58

Jeu 13 Sep - 20:31
⎡Blurred⎦
avec charles de france


Astrid observait le Roi à la dérobée, détaillant curieusement mais discrètement ses traits, tout en l'écoutant. Pensif, scrutant le vaste et riche jardin étendu devant eux, tout portait à croire que oui, le Roi de France était complètement perdu. Comment lui en vouloir alors qu'il avait perdu la mémoire? Ne pas réussir à se rappeler d'évènements passés, perdre tous ses repères devaient être effrayant, non? La lycan ne saurait comment elle réagirait face à un telle situation. Elle trouvait en tout cas fort admirable Charles, qui endossait son rôle de souverain malgré toutes ses inconvenances.

La danoise ajusta à nouveau son châle autour de son épaule et observa en silence un buisson de rose blanche qui scintillait religieusement sous les rayons lunaires.

-Je ne puis, hélas, vous apporter de réponse, votre Majesté. Mais je peux vous offrir mon aide pour en trouver une. Sire, je vous prierai de ne pas bouger, je ne devrais pas être longue.

Et sur ses mots, elle se leva, fit une brève révérence avant de quitter le jardin royale, serrant de ses menus doigts son châle d'une main et de l'autre soulevant le bas de sa robe tandis qu'elle pressait le pas dans les couloirs du château. Elle réussit miraculeusement à ne pas perdre et retrouva sa chambre en peu de temps. Elle ouvrit la malle sans cérémonie la malle qui contenait ses affaires et en sortit le fameux coffret qui contenait les fameuses fioles, le cadeau du roi Gustav. Elle vérifia qu'elles étaient intactes avant de quitter à nouveau sa chambre, d'un pas plus modérée cette fois-ci, ne voulant pas briser les précieuses bouteilles.

Elle soupira avec soulagement lorsqu'elle vit que Charles n'avait pas bougé et s'approcha légèrement essoufflée. Elle souffla prestement sur mèche de cheveux blondes qui lui barrait la vue et prit place à nouveau près du Roi. Elle ouvrit le coffret en bois richement décoré sur ses genoux et les lui présenta.

-Voici, votre Majesté, le présent de sa Majesté Gustav. Je devais vous les remettre demain mais… pourquoi attendre? ( Avec des gestes délicats, elle prit la première fiole, celle qui contenait un liquide rosée. ) Si vous me le permettez…

Astrid ouvrit le flacon et pressa son index sur l'ouverture pour en verser avant de prendre la main du roi avec des gestes sans brusquerie et d'appliquer le liquide parfumée sur son poignet. Il s'agissait de la fiole contenant de la rose, du jasmin et de la narcisse. Trois fleurs qui devaient respectivement rappeler les bals français, des escapades nocturnes et apporter une certaine fraîcheur, pareil à des contes racontés autour d'une fontaine. Si Gustav avait approuvé toutes les bouteilles, l'appréhension restait néanmoins présente si les fioles ne réveillaient pas quelque chose chez le roi français.

-Humez-le et racontez moi, murmura-t-elle presque dans un souffle, le regard brillant d'appréhension et d'attente.


(c)astrid


_________________

Aesth' par Meza-chou ~:
 
Voir le profil de l'utilisateur
♕ • Proie designée • ♕
Charles De France
avatar

Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:
♕ • Proie designée • ♕
Messages : 202
Âge du personnage : 28 ans

Ven 14 Sep - 15:25
Il écouta avec une grande attention les paroles de la jeune femme auprès de lui. Elle paraissait… très éclairée sur la situation. Elle savait que les choses pouvaient parfois ne pas prendre le tournant que l’on aurait souhaité les voir prendre mais… Cette noble n’apparaissait pas à Charles comme une personne incapable de passer outre le négatif et les obstacles, bien au contraire. Il se dégageait d’elle une force froide, sauvage. Quelque chose que le Roi n’aurait su clairement définir, mais qui attisait sincèrement sa curiosité. Alors il l’écouta attentivement, précieusement. Si elle avait une solution pour lui permettre de retrouver au moins un peu de ses souvenirs effacés, il n’était pas contre. Loin de là.

Lorsqu’il la vit se lever, il craint un instant de se retrouver de nouveau seul. Mais il faisait confiance aux paroles prononcées un peu plus tôt, aussi restât-il sagement assis là où il se trouvait, laissant la fraîcheur de cette soirée redorer le blason de sa fatigue, laquelle commençait enfin à la grignoter. Après cette entrevue, il aurait sans aucun doute se coucher et rejoindre sa femme tant aimée. Il se devait de ne pas trop trainer à l’extérieur, plus que nécessaire. Maintenant qu’il ne se sentait plus aussi oppressé, les choses ne pourraient aller qu’en s’améliorant, songeât-il, comme pour ne pas perdre espoir.

Lorsqu’elle revint, c’est un sourire lunaire qu’il lui offrit. Il se laissa aller à la manipulation de la jeune femme, obéissant aux ordres-conseils donnés alors. Portant son poignet à son nez, Charles de France en huma les bienfaits et apprécia la teneur en fragrance qui y était instituée. « C’est un travail remarquable, ce parfum est très agréable… » Il parlait sincèrement, bien qu’il ne s’y connaissait que très peu en la matière.

Cependant, il était reconnaissant de terminer son escapade nocturne sur un tel délice. « Sur ce cadeau sublime, je vais m’en retourner à mes appartements, très chère Dame. Je transmettrais moi-même mes remerciements au Roi de Suède, soyez en assuré ! En attendant, la fatigue m’attise. Je vous souhaite une excellente nuit. Au plaisir de converser de nouveau avec vous très bientôt. »
Ceci dit, il se leva et entama un demi-tour afin de sortir de ses jardins. Il n’avait qu’une hâte, se laisser choir dans son lit, présentement. L’odeur qu’il pouvait toujours distinctement sentir l’aidera probablement à trouver le sommeil, maintenant plus apaisé que jamais.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» Juliette apprend que sa mère est vivante (pv Pascal/Astrid)
» ASTRID (éliminé)
» Vient voir la police à propos de la tombe d'Astrid.
» (F) ÉMILIE J. BOUSQUET ● i hate these blurred lines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: La France :: Le Château de Paris :: Les Jardins-
Sauter vers: