AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Infant

avatar

Messages : 32
Âge du personnage : 26 ans


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Milicien (nuit) / Jardinier & Sonneur de cloche (jour)
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   Sam 16 Sep - 2:32

"Un perdu, dix de retrouvés"SéraphineLe soleil flamboyait à son zénith dans un magnifique ciel dégagé. Que de bonnes nouvelles pour Lazare, qui n'avait pas à se prendre d'averse sur la tête comme il en a été victime de nombreuses fois. Il pouvait donc tranquillement entretenir les haies du jardin royal, une tâche que le blond accomplissait régulièrement avec passion depuis deux ans maintenant. Les fleurs n'avaient plus aucun secret pour lui, et il arrivait parfois de voir des gens demander conseil au jardiner sur le type de fleur qui plairait à offrir à une gente Dame - ou demoiselle - la plupart du temps.

Muni de ses cisailles, Lazare coupait soigneusement les feuilles qui bouleversaient un peu trop l’esthétique visuelle qu'il tentait de mettre en place : les fleurs étaient parfaitement assorties, rangées et surtout en bonne santé. Le jeune homme avait appris son métier dans le tas et dans les livres qu'il se plaisait à lire. Mais tout cela n'était qu'une façade, orchestrée par Charles de France. Une profession donnée dite de "couverture" et de l'autre côté du versant, la nuit, Lazare devenait l'un de ses fidèles chasseurs de créatures que le roi considère comme nuisibles sur son territoire.

Pour l'heure, il avait fini pour aujourd'hui. Satisfait, il revint dans cette chambre qu'on lui avait grâcement attribuée afin de se prélasser dans un bain et se changer pour partir faire un tour dans la capitale avant que la nuit ne tombe. Le blond passa alors tranquillement les grandes portes de l'imposante bâtisse, mais en traversant la Cour, fût surpris d’apercevoir une demoiselle à l'air perdu. Ou de chercher quelque chose. En tout cas, c'était l'impression qu'elle donnait et en homme galant qu'il était, il s'approcha d'elle avait l'intention de lui proposer son aide.

— Bonjour Mademoiselle, vous cherchez quelque chose...?

Son visage n'était absolument pas familier à Lazare. Pourtant il en connaissait du monde, de toutes classes sociales confondues et bien plus que que ce qu'un roturier lambda pouvait connaitre.
© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 17
Âge du personnage : 24 ans


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Bourgeoise - Dame de compagnie
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   Sam 16 Sep - 11:52



Un perdu, dix de retrouvés
feat Lazare


Mes talons s'enfonçaient dans les allées sablonneuses, faisant crisser la poudre sous mes pas. Nous venions à peine d'arriver à Paris que j'avais déjà un souci. Tout avait bien commencé pourtant. Lucrecia avait insisté pour que j'aille faire un tour en solitaire, histoire de me vider la tête et de prendre une petite pause. Le voyage avait été éprouvant, et la jeune duchesse voyait bien mon malaise à évoluer dans ce pays où la langue ne m'était pas familière. Je maîtrisais à peu près le français, mais j'avais toujours des difficultés, celles-ci rehaussées par l'accent italien que j'avais réussi à prendre après plus d'un an de pratique, même si mon accent prussien ressortait parfois. Mes consonnes légèrement trop marquées mélangées à mon ton chantant provoquaient l'amusement des français, ceux-ci me voyant massacrer leur langue. J'étais finalement partie me détendre dans les jardins, espérant que l'air pur me calmerait un peu. J'étais idiote d'être aussi anxieuse, après tout, nous étions dans un très beau pays, très bien logées, et avions de magnifiques lieux à découvrir, comme la cathédrale Notre-Dame. Mais bien évidemment, j'avais fini en beauté ma journée, maladroite que j'étais.
Le mouchoir que m'avait offert madame avait disparu. C'était un cadeau pour mon anniversaire, un carré de tissu richement orné où était brodé mes initales. Par conséquent, j'y tenais beaucoup, et le perdre me rendait horriblement honteuse. Mon amie était une crème avec moi, la moindre des choses étaient de prendre soin de ses présents. Depuis une demi-heure, je marchais en scrutant le sol, à la recherche de ledit mouchoir.
Tout à coup, une voix calme et sereine interrompit ma recherche. Je levais les yeux, et tombais sur un jeune homme au visage doux, une expression soucieuse plaquée sur ses traits fins. Ce n'était pas un noble à voir sa tenue, mais en voyant ses cisailles, je compris que c'était un jardinier. Il connaissait les lieux, il allait peut-être pouvoir m'aider. Lissant ma robe d'une main nerveuse, j'esquissais un petit sourire gêné, mes joues rosissant de honte.

" Ah, bonjour monsieur. Effectivement, vous avoir vu juste. Pardon, "avez" vu juste ;" me corrigeais-je d'un air contrit. "Je cherche un petit mouchoir blanc brodé des initiales "S.V.A", l'aura-vous vu par hasard ?"

Je rougissais de honte, remarquant mes fautes de langage. Je devais avoir ridicule.

"Excusez-moi pour mon accent, je ne suis pas française. Je suis la suivante da mademoiselle Di Vesconti."

Code par K'Aya de Never-utopia.


   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 32
Âge du personnage : 26 ans


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Milicien (nuit) / Jardinier & Sonneur de cloche (jour)
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   Dim 17 Sep - 0:57

"Un perdu, dix de retrouvés"SéraphineUne petite brise s'était levée, emportant une agréable odeur fleurie qu'il se plaisait à humer. La jeune femme qu'il venait d'interpeller releva le nez et Lazare ne put s'empêcher de discrètement observer ce visage aux traits doux et délicats qu'elle arborait dans une harmonie particulièrement distinguée. Mais à en juger sa tenue qui n'était nullement aussi riche qu'un membre de l’aristocratie, elle devait probablement être plus ou moins à la même échelle que lui. Bien que, peu importe son rang, seule la personne avait davantage de valeur à ses yeux qu'un titre donné.

Le blond l'écoutait attentivement, sans néanmoins être certain d'avoir compris sa première phrase. Il pencha la tête sur le côté, quelque peu perplexe, puis se gratta la joue. Son accent était comment dire...Particulier ? Oui voilà. Mais ce que la demoiselle déclara ensuite était déjà plus clair. L'objet de sa recherche se trouvait être un mouchoir et de quoi l'amuser.

— Oh ! Ma foi je comprends votre détresse, j'ai moi-même en ma possession un mouchoir en soie auquel je tiens énormément. Je ne n'ai malheureusement pas trouvé le votre sur mon chemin mais je compte vous aider à le retrouver si vous le permettez.

Le sien, Lazare l'avait depuis sa plus tendre enfance. S'il venait à le perdre, il aurait sérieusement du mal à s'en remettre car cela serait comme enlever une part de son existence.
En tout cas, la voir aussi confuse le touchait et par conséquent, ne pouvait qu'avoir de l'empathie à son égard en tentant déjà de la rassurer.

— N'ayez pas honte. A votre place, j'aurais sûrement eu des problèmes similaires. Mais c'est ce qui fait parti de l'apprentissage d'une langue, d'autant plus que le français est particulièrement difficile. Je pense que vous êtes la mieux placée pour le savoir, n'est-ce pas ?

Le jardinier n'avait aucune notion en italien, seulement en latin. Alors il compatissait pour le coup, bien que les deux langues étaient fortement, étroitement liées.
Quand au nom de sa maîtresse, celui-ci fit immédiatement tilt au jeune homme. Il n'en connaissait toutefois que la Dame de la Maison que son interlocutrice servait, d'après ses dires.

— Mademoiselle Di Vesconti...Ah ! J'ai déjà eu en effet l'occasion de lui parler, elle m'a posé tout un tas de questions sur les fleurs à mon plus grand plaisir. Votre Dame m'a d'ailleurs laissé une très bonne impression. Par ailleurs, quel est votre nom ? Le mien est Lazare, ravi de vous rencontrer.

Son sourire n'avait pas quitté ses lèvres. Et ses orbes turquoises ne l'avaient pas non plus quitté du regard, si ce n'est pour scruter rapidement les environs avant de reporter son attention sur la concernée.

— Dites-moi, quel cheminement avez-vous fait aujourd'hui ? Je pense que cela pourrait nous être utile pour commencer. Et...Si cela vous met plus à l'aise, nous pouvons nous tutoyer si vous voulez.

Un travail de fourmi risquait d'être nécessaire.
Ou peut-être pas, finalement, si la chance était de leur côté.
© 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 17
Âge du personnage : 24 ans


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Bourgeoise - Dame de compagnie
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   Mar 19 Sep - 20:26



Un perdu, dix de retrouvés
feat Lazare


Légèrement rougissante, j'étais touchée par la sollicitude du jardinier. Il s'était montré fort aimable, faisant preuve d'une grande gentillesse à mon égard. Ses yeux d'un bleu céruléens me détaillaient avec attention. Je joignis mes mains entre elles, enchantée de l'entendre proposer son aide. Il était devenu rare de croiser une personne aussi serviable de nos jours, et je lui en étais reconnaissante.

"Grazie signor, vous êtes bon. Effectivement, c'est dur, mais je tiens bon. Votre langue est... bella ;" murmurais-je, pas, complètement sûre du mot.

En effet, l'apprentissage avait été dur. Lucrecia connaissait déjà cette langue et la parlait merveilleusement bien, mais moi j'avais du prendre des cours particuliers. En Prusse, je n'avais appris que l'anglais, le suédois et quelques phrases de base d'italien, en plus de mon flamant adoré. Bien qu'elle soit dépréciée pour sa sonorité un brin agressive aux oreilles des étrangers, j'adorais ma langue, mais d'un autre côté, le français m'avait toujours attiré. La France, c'était le pays de ce véritable père que je n'avais jamais connu, de ce mystérieux géniteur vivant dans l'aristocratie. Etait-il l'un de ces courtisans ? Je l'ignorais.
Le jeune homme me ramena à la réalité, me demandant mon patronyme. Je devins pivoine en m'apercevant de mon indélicatesse, et me mis à bégayer légèrement.

"Excu - excusez-moi Signor ! Je suis impolie ! Mi chiamo Séraphine Van Allen, enchantée de faire votre connaissance. Vous êtes bien gentil. Je suis passe par le chemin bordé da roses, là-bas. Je suis venue du perron."

Intimidée, je détournais le regard, encore gênée. A peine arrivée, que déjà je me faisais remarquer. Etait-ce une bonne chose ?

Code par K'Aya de Never-utopia.


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 32
Âge du personnage : 26 ans


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Milicien (nuit) / Jardinier & Sonneur de cloche (jour)
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   Ven 22 Sep - 2:02

"Un perdu, dix de retrouvés"SéraphineLa réserve de la jeune femme attisait la sympathie de Lazare. Même si certaines de ses questions demeuraient sans réponse, il n'allait pas lui en vouloir pour si peu, d'autant plus qu'elle faisait des efforts fort louables pour comprendre et se faire comprendre. Le blond avait beau avoir été élevé dans une famille de chasseurs qui avait fait de lui cette machine au sang froid remarquable lors de ses chasses sanglantes, il possédait de l'autre côté un cœur noble au service de ceux dont ce dernier estimait le mériter. Et visiblement, cette demoiselle faisait parti de ces personnes dont Lazare montrait volontiers le meilleur de lui-même;

La suivante de la Di Vesconti dévoila son prénom. Le sourire du blondinet s'élargissait alors, sachant qu'il pouvait poser un nom sur ce visage fort plaisant.

— Le perron...? Aaah je vois ! Votre bien ne doit pas être bien loin dans ce cas, j'ose espérer qu'on le retrouvera rapidement.

Confiant, il emboîta le pas et par son seul regard turquoise, fit comprendre à Séraphine de le suivre vers la fameuse allée de roses. De part et d'autre du chemin, il y avait d'un côté des roseraies aux fleurs pourpres et à l'opposé, d'autres aux pétales immaculées. La brise avait levée les senteurs agréables qu'elles exaltaient, caressant gentiment ses narines sensibles. Lazare avait les yeux rivés tantôt sur le sol, tantôt sur le fruit de son dur labeur en tant que jardinier en pensant peut-être, naïvement, que ce précieux bout de tissu aurait pu s'accrocher. Malheureusement sans résultat.

Devant l'escalier menant à l'arrière du château il s'arrêta net,
de façon à rassembler ses esprits quelques instants pour finalement se retourner vers la demoiselle.

— Hmm...Que faisiez-vous avant de venir ici si ce n'est pas indiscret ? Je suppose que vous étiez dans les quartiers de votre Dame ? Il se pourrait que vous ayez abandonné votre mouchoir à côté de quelque chose par inadvertance, que sais-je ?

Le Hautvent ignorait si Séréphine était quelqu'un d'étourdie ou pas mais une chose est sûre, cette possibilité n'était pas à exclure.
©️ 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 17
Âge du personnage : 24 ans


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Bourgeoise - Dame de compagnie
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   Sam 23 Sep - 18:48



Un perdu, dix de retrouvés
feat Lazare


J'esquissais un sourire ravi, touchée par la servitude du jeune homme. Il était si gentil, et son sourire si franc et sincère. J'étais naturellement attirée par ce genre de personnes, le même genre que Lucrecia et ce Lazare. Il faut dire que les nobles étaient souvent si guindés, si méprisant, ne se définissant que par la taille de leur fortune. Et ne parlons même pas de ces bourgeois se donnant des grands airs, fous de jalousie envers ceux ayant un titre de noblesse. Personnellement, je n'en avais cure, ma place actuelle me plaisant parfaitement. Après tout, j'étais relativement tranquille, personne ne se souciait de moi, et j'avais assez d'argent pour m'octroyez des petits plaisirs, comme des pâtisseries. Je hochais la tête en écoutant le jardinier, reconnaissante.

" Grazie signor, je vous suis, vous connaissez cet endroit mieux que moi après tout."

Je suivais alors le blond de près, observant les bosquets environnants. C'était bien différent de certains pays, chaque buisson étaient taillés avec soins, comme chouchouté par les serviteurs. Les fleurs fleurissant ici et là étaient magnifiques, la brise apportant vers nous leur doux parfum. Bégonias, roses, tulipes, lys... toutes éclataient de santé. Ce jeune jardinier devait vraiment avoir la main verte, et être très doué. Je scrutais les alentours avec lui, à la recherche de mon petit carré blanc de tissu. Mais rien à faire, il était introuvable. Je gonflais légèrement les joues d'un air enfantin, déçue. Je ne pouvais pas l'avoir perdue de façon aussi stupide, c'était impensable ! Madame sera déçue... Je m'arrêtais, la mine triste. Lazare m'adressa alors la parole, déterminé à continuer les recherches. Je relevais la tête, le fixant. Qu'il était gentil, qu'il était serviable... Je rougis légèrement devant sa sollicitude, lui répondant :

" Nous étions d'abord dans les appartements, puis dans la salle da musica. C'est là que madame m'a dit de prendre l'air. Mais ne vous obligez pas signor, vous devez être occupé. Je ne voudrais pas vous faire perdre votre temps !"

Je m'en voudrais dans ce cas-là. Il était déjà si aimable, alors si je lui causais du tracas... Au fond, j'étais touchée, c'était une personne vraiment agréable. Je posais timidement mon regard sur son visage, admirant sa chevelure or et ses cheveux d'un bleu céruléen. M'apercevant que je le détaillais, je tournais brusquement la tête sur le côté, rouge et gênée. Mais où était passées mes manières ?

Code par K'Aya de Never-utopia.


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 32
Âge du personnage : 26 ans


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Milicien (nuit) / Jardinier & Sonneur de cloche (jour)
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   Lun 25 Sep - 19:11

"Un perdu, dix de retrouvés"SéraphineBien entendu, Lazare connaissait les jardins comme sa poche. Cela fait bien deux ans qu'il y travaillait et étaient devenu en quelque sorte sa deuxième maison en plus de l'aider à s'évader. Il n'y avait pas meilleures confidentes que les fleurs, et c'est sans détour que le jardinier admettait parfois leur parler. Enfin, il n'empêche que si on le prenait sur le fait, il serait quand même gêné que l'on puisse le prendre pour un aliéné.

A sa demande, la demoiselle dépeigna la suite de son cheminement et comme le blond pouvait se douter, elle avait effectivement vadrouillé dans un lieu qui était pour lui interdit d'accès, à savoir les appartements de la dit Dame en question. Son statut de milicien lui donnait des privilèges certains, néanmoins pas au point de se mêler avec la Haute et d'autant plus lorsqu'il s'agissait de s'introduire chez une duchesse.

Lazare cogita quelques instants, penchant la tête sur le côté :

— J'ai terminé ce que j'avais à faire pour le moment, ne vous inquiétez pas ! Ce que je vous propose, c'est que nous allions voir d'abord dans la salle de musique comme elle se trouve être la plus proche, et ensuite dans vos appartements. Par contre dans ce dernier cas je vous attendrai dehors, car je n'ai malheureusement pas l'autorisation de me rendre là-bas.

Il lui offrit un sourire et dans un pas rassuré mais aussi rassurant, la mena dans cette immense pièce citée plus haut, en passant non pas par l'entrée principale mais par cette porte où avait sûrement pénétrée Séraphine toute à l'heure.

La salle était vide de personnes, toutefois richement décorée à la hauteur de son appartenance à la demeure royale. On posait aisément les yeux vers ce magnifique piano trônant fièrement au milieu, où étaient proprement déposé non loin d'autres instruments de musique. S'il n'était pas musicien, Lazare était un grand mélomane dans l'âme. Entendre de la musique le détendait en plus de le transporter dans une nostalgie de son enfance, et où il entendait toujours cette même voix lui fredonner une mélodie qu'il connaissait par cœur. A qui elle appartenait ? Il l'ignorait, à son plus grand désarroi.

Par intuition, le Hautvent commença par vérifier autour des instruments. Et c'est là qu'en s'approchant du piano qu'il remarqua que quelque chose jonchait le sol. Lazare avait bien fait de se laisser guider par son instinct, car ce qu'il y ramassa était sûrement l'objet de leur recherche : la douceur  au toucher lui laissait deviner que le tissu était sans aucun doute de la soie, comme celui dont était composé son propre mouchoir.

Ravi, le blond revint vers la demoiselle pour gentiment le lui remettre.

— Vous pouvez être soulagée, je l'ai retrouvé ! Si je ne m'abuse, il est possible que vous l'ayez perdu lors de votre récital ? Dites vous qu'au final, il y avait plus de peur que de mal.

Ses doigts dégantées effleurèrent ceux de la jeune femme l'espace d'un court instant, abandonnant un léger frisson dans ce silence pensant qui s'installa entre eux. Relativement embarrassé, il se racla la gorge pour le briser, libérant ainsi au passage ses cordes vocales légèrement rouées.

— Vous...Je suppose que vous êtes venue avec votre Dame pour une soirée mondaine ? Ou êtes vous en visite dans la capitale ?

Même si les deux marchaient aussi.
©️ 2981 12289 0

HRP:
 

_________________


Dernière édition par Lazare Hautvent le Lun 2 Oct - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 17
Âge du personnage : 24 ans


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Bourgeoise - Dame de compagnie
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   Mer 27 Sep - 16:50



Un perdu, dix de retrouvés
feat Lazare


Je hochais la tête, le suivant de près. Le jeune homme avait l'air très impliqué, ça me gênait un peu. Nous nous dirigeâmes vers la salle de musique, et entrâmes. Je m'attelais immédiatement aux recherches, déterminée. Je me mis à scruter le sol prêt du petit secrétaire, celui-ci près de la fenêtre, puis m'approchais de l'armoire à partition. Je fouillais à ses pieds, quand une exclamation triomphante attira mon regard. Je me retournais, fixant le blond. Près du piano, il tenait le mouchoir entre ses mains, me souriant légèrement. Je m'approchais, ravie, répondant à sa question.

" C'est possible, j'étais au violoncelle, puis au piano. Je suis si soulagée ! Grazie signor !"

Je tendis le mouchoir pour le prendre, et sentis la pulpe de ses doigts près des miens. Je sursautais, plantant mon regard azur dans le sien, d'un bleu si profond. Je le fixais un instant, avant de baisser la tête, rougissante, et de ranger le morceau de tissu dans mon corset. Je tournais la tête sur le côté, assez gênée. Me concentrant sur sa question, je m'assis sur le petit tabouret, près du piano, et lui répondis en souriant légèrement.

" Oui, nous sommes en déplacement pour une soirée. Nous visitons aussi un peu, votre città è magnifica ! Je l'accompagne avec un instrument, même si je suis moins.... talentueuse."

Oui, je n'avais pas vraiment l'impression d'accompagner correctement madame. Il faut dire qu'elle était si douée, parlait plusieurs langues à la perfection, pouvait chanter en latin et en anglais, et en plus jouait magnifiquement du piano ! Je travaillais dur pour être à la hauteur de son talent. Enfin, talent, il fallait penser au travail qu'il y avait derrière. Lucrezia était très assidue, et restait néanmoins agréable. En fait, j'avais l'impression d'accompagner non pas une maîtresse, mais une amie. Car au final, c'était ce que était pour moi :une amie.

Je me levais, un sourire flottant sur mes lèvres. Je pris alors le violon posé sur une commode, caressant les cordes. Exactement celui d'hier, il était très agréable à prendre en main. Je levais les yeux vers le jardinier, calant l'instrument contre mon épaule, et saisissant l'archer.

" Pour vous remercier, veuillez accepter ce petit morceau. C'est le moins que je puisse faire."

Je posais ma joue contre le cale, et commençais à jouer. Mon archer se mit à glisser sur les cordes, produisant quelques notes délicates, lascives. Un tempo assez lent, assez doux, allant crescendo. Je ne voulais pas quelque chose de spectaculaire, mais d'apaisant, de reposant. Comme sa présence.

Code par K'Aya de Never-utopia.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 32
Âge du personnage : 26 ans


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Milicien (nuit) / Jardinier & Sonneur de cloche (jour)
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   Lun 2 Oct - 20:20

"Un perdu, dix de retrouvés"SéraphineEn traversant les couloirs, Lazare eût maintes fois l'occasion d'entendre à travers ces murs de merveilleux morceaux joués par des mains de maîtres, ravisant ses oreilles adoratrices de musique. La jeune femme devant lui paraissait manquer d'une cruelle confiance en elle. Ou peut-être qu'il l'intimidait ? En tout cas, c'était le blond, à son tour, qui sentait le rouge monter légèrement aux joues lorsqu'il détourna subitement les yeux alors que celle-ci replaçait son précieux dans son corset.

Enfin, elle eut vite bien fait de s’asseoir devant le piano tandis que son interlocuteur l'écoutait attentivement, acquiesçant à chacun de ses dires. Il grimaça seulement, au moment où la suivante de la di Vesconti affirmait être dépourvue de talent. Lazare fit alors un pas en avant et posa sans réfléchir sa main sur son épaule délicate.

— Ne vous rabaissez pas ainsi. Si votre Dame vous a choisie pour l'accompagner, ce n'est pas par hasard. Elle doit suffisamment vous estimer et reconnaître que vous êtes capable de la suivre.

Son cœur parlait encore, ponctué par une sincérité qui le caractérisait. Étrangement, ses paroles firent écho avec les choix de son père de l'avoir ainsi recommandé au Roi. "Tu es l'un de nos meilleurs éléments Lazare, et je sais que tu seras capable de représenter notre famille aux côtés de Sa Majesté. Tes talents pour la chasse sont précieux." Il voulait que Séraphine ressente ce qu'il avait ressenti ce jour-là : de la fierté.
Le Hautvent ne savait pas trop si ce qu'il venait de lui dire l'avait touchée, mais toujours est-il que son expression avait changée? Il ôta sa main, la suivant du regard, perplexe, se lever pour prendre l'un des violons un peu plus loin.

...Elle voulait lui interpréter un morceau...? Pris au dépourvu, Lazare cligna des paupières, l'air d'avoir du mal à réaliser ce qu'on venait de soumettre.

— Je...Euh...Pourquoi pas, puisque c'est si gentiment proposé ?

Et il recula, s’asseyant là où la jeune femme était présente quelques instants avant sa personne. Puis l'écouta, attentivement. Captivé. Séraphine faisait glisser son archer avec une telle aisance qu'on pourrait presque croise qu'elle est née avec cet instrument entre les doigts ! Il en resta coi, son cœur s'agitait joyeusement dans sa poitrine. C'était beau, très beau.

Lorsqu'elle eut terminé, ses mots lui brûlaient les lèvres mais ne sortirent pas dans l'immédiat. Il se leva d'un trait, l'applaudit avant de délier sa langue.

— Séraphine ! Comment pouvez-vous dire que vous n'êtes pas douée ? C'était...Vous étiez merveilleuse !

Dans un élan d'euphorie, le jardiner fit promptement un pas vers elle puis saisit sa main de libre chaleureusement entre les siennes, cherchant à nouveau un contact visuel pour appuyer ses propos.

— Je vous en prie, promettez-moi  qu'à l'avenir, vous ne remettrez plus vos capacités en doute, d'accord ?

En bon chasseur, il ne savait pas seulement faire avec les armes mais aussi apaiser les tourments des autres. Les siens par contre quand il en avait, c'était une autre histoire.
©️ 2981 12289 0

_________________


Dernière édition par Lazare Hautvent le Ven 13 Oct - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 17
Âge du personnage : 24 ans


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Bourgeoise - Dame de compagnie
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   Mer 11 Oct - 16:41



Un perdu, dix de retrouvés
feat Lazare


J'écarquillais les yeux, rougissant furieusement à l'entente de cet avalanche de compliments. Mais intérieurement, mon coeur était en fête. Ses compliments me rassuraient, me le réchauffais. Je ne savais pas s'il était aussi élogieux d'habitude, mais sur le moment, j'étais plus que flattée. J'ignorais la raison, mais son avis comptait pour moi. Nous venions à peine de nous rencontrer, et pourtant, il était déjà adorable. Je me frottais la tête, gênée, un petit sourire se peignant sur mon visage. Ses applaudissements ravissaient mes oreilles. Soudain, je sentis sa main attraper la mienne, la serrant vivement. Je sursautais, reposant le violon et l'archer sur un guéridon. Je me sentis devenir un peu plus écarlate, répondant précipitamment :

" Voi... Vous trouvez ? Merci signor ! Je ne mérite pas autant de compliments !"

Je devais avouer que ce soudain rapprochement physique me gênait. Dotée d'une éducation très bourgeoise, je n'étais pas habituée à de tels contacts. Néanmoins, j'écoutais ses mots, un petit sourire se formant sur mes lèvres.

" Je vous le jure. Signor... Grazie mille."

mon coeur battait à tout rompre dans ma poitrine, tandis que je retirais ma main, et m'éloignais de quelques pas. Au moins, je connaissais désormais une personne de confiance dans ce palais.

" En tout cas, vous êtes très gentil. Etes vous comme ça avec tout le monde ?"

Code par K'Aya de Never-utopia.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 32
Âge du personnage : 26 ans


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Milicien (nuit) / Jardinier & Sonneur de cloche (jour)
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   Sam 14 Oct - 18:30

"Un perdu, dix de retrouvés"SéraphineLe blond acquiesçait. Bien entendu qu'elle méritait tout ces compliments ! A contrario, Lazare n'aurait rien dit ou aurait certainement relevé -
gentiment - ce qui lui faisait défaut. D'ailleurs, il y en a qui appréciaient sa franchise. D'autres un peu moins. Séraphine venait à peine de le rencontrer mais si elle en savait davantage sur lui, elle serait sûrement étonnée de ce que le jeune homme présentait comme facettes parfois insoupçonnable.

Ses lèvres s'étirèrent lorsqu'elle lui donna sa parole.

— Ce n'est rien. J'espère toutefois avoir un jour cette chance de vous ré-écouter jouer à nouveau.

La mélodie vagabondait encore agréablement dans son esprit, lui donnant presque envie de la siffloter. Lazare avait de la chance d'avoir un ami faisant parti de la noblesse qui part son éducation aristocratique, avait appris à développer un talent musical, invitant parfois le blond à profiter de ses prouesses au piano et au violon. Il avait juste à fermer les yeux et à apprécier;

La question de la jeune femme l'a toutefois surpris. C'était la première fois qu'on la lui posait et comment dire que...Non, il ne s'y attendait pas. Un air confus sur son faciès, il inclina la tête et se redressa plus correctement.

— Oh...Hé bien...Je ne l'offre qu'aux personnes qui m'inspirent de la sympathie si je puisse dire ? Ce qui n'est malheureusement pas le cas de tout le monde. Je vous avoue être réfractaire par le manque de considération de certaines personnes...

Lazare plissa les yeux, se remémorant quelques exemples de personnes qui avaient déjà osé le prendre de haut pour la simple raison qu'ils étaient d'un rang social plus élevé. Ça le faisait fulminer de l'intérieur et il n'avait pas la patience de se taire à part s'il se retrouvait nez à nez avec le roi de France. Il n'aurait pas d'autre choix que de se taire, au risque d'en payer très cher les conséquences.

Finalement, le Hautvent soupira puis la gratifia d'un autre sourire de sorte à aussi dissiper ses mauvaises pensées.

— Enfin sachez que si vous avez besoin de quoique ce soit, n'hésitez pas à l'avenir à aller me trouver en journée. Je serai généralement dans les alentours ou dans ma chambre. Elle se trouve au deuxième étage dans la bâtisse, là-bas. Il se tourna, pour le lui indiquer en pointant l'endroit du doigt avant de continuer : Et c'est l'avant dernière porte à droite au fond du couloir. Vous verrez, vous ne risquerez pas de la louper.

Le chasseur se disait qu'il aurait pu l'inviter à boire une tasse en sa compagnie. Mais peut-être avait-elle quelque chose de plus importat à faire. Après tout, Séraphine était la suivante d'une Dame de renom.
Et lui, un simple jardinier.

Une autre fois tentera-t-il probablement, si l'occasion se présente.
©️ 2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 17
Âge du personnage : 24 ans


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Bourgeoise - Dame de compagnie
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   Mar 31 Oct - 13:00



Un perdu, dix de retrouvés
feat Lazare


Flattée, je hochais vivement la tête, un sourire admiratif se fendant sur mes lèvres. Il devait avoir l'oreille musical, et ses commentaires me faisaient plaisir. Je hochais la tête, ravie, m'exclamant joyeusement :

"Et moi, je re-jouerai avec plaisir pour vous signor !

Après tout, j'adorais partager mon art, que ce soit avec mademoiselle ou une personne tout aussi réceptive. J'avais été assez tôt introduite dans cet univers, ayant eu un précepteur particulièrement mélomane. Et au final, même si j'adorais écouter un artiste ou aller à l'Opéra, je préférais toujours me trouver derrière l'instrument. Aucun rapport avec de l'egocentrisme, je n'aimais pas plus que la normale être le centre d'attention des gens, mais je trouvais qu'on ressentais plus d'émotion l'archer en main qu'assis sur une chaise.
Je me re-concentrais sur lui en le regardant, haussant un sourcil et hochant la tête, détournant légèrement le regard.

" Oh, bien sur, ma question était idiote. Vous avez raison, J'ai connu la même chose. Les gens pouv...peuvent être si méprisants."

Son statut de bourgeoise ne l'épargnait pas, entre les personnes qui ne la considéraient que comme un toutou, et les autres comme une voleuse ambitieuse, elle était gâtée. Il faut dire que les personnes de son statut avaient assez mauvaise réputation, notamment à cause d'affaire de fraude, des bourgeois ayant modifié des papiers pour échapper à l'impôt. Pas étonnant qu'on les considèrent avec méfiance et mépris après cela.

A l'écoute des mots du jardinier, je hochais la tête, mes joues se colorant légèrement de gêne. Sa chambre ? N'était-ce pas inconvenant d'aller le chercher jusque là-bas ? Malgré tout, je retenais ses directives, on ne savait jamais. Et puis, il était fort charmant, le revoir dans le futur ne me déplairait pas.

" Bien signor, je m'en souviendrais. Je suis sincèrement heureuse de vous avoir rencontré, vous m'êtes sympathique. Peut-être qu'un jour nous pourrions devenir... gli amici ?"

C'était assez osé de ma part, mais je le pensais sincèrement, et je savais que je regretterais de lui cacher. Qui sait, peut-être un jour...

Code par K'Aya de Never-utopia.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un perdu, dix de retrouvés •• PV Séraphine (flashback)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maëlyn - Le dicton "1 de perdu, 10 de retrouvés " c'est des conneries ! Tu as déjà vu 10 mecs qui t'attendent en bas de chez toi ?! Et tu leur dit vous êtes qui ?? " bah les mecs du Dicton !
» Un de perdu...un de retrouvé ?
» Amazonie, perdu dans la jungle, près d'une rivière (pv Kazuki)[flashback]
» Un amour perdu retrouvé- feat Kendall C. Cruz
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: La France :: Le Château de Paris :: Les Jardins :: La Pergola-