AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Only the strong survive || Jupiter

EX CATHEDRA :: Le Dénouement :: Administratifs
Invité
avatar
Invité

Mer 6 Sep - 23:01

Jupiter Lolita Carlisle

ÂGE ─ Physiquement à peine vingt ans lui serait
ANNIVERSAIRE ─ Oublié
ORIENTATION SEXUELLE ─ Pas difficile
OCCUPATION ─ Prostituée, tueuse, voleuse… Il faut de tout lorsque l’on recherche les siens
PAYS ─ En vadrouille un peu partout
CLASSE SOCIALE ─ Trainée, même si elle a du sang d’un bon parti
RACE ─ Vampire de sang-pur
AVATAR ─ Meme - Me! Me! Me!

Profil Psychologique

C’est bête, ça. Un peu bizarre, même ; surtout. Une histoire, ça commence toujours par une erreur. Ce qui intéresse, ce sont les conséquences de cette erreur. Pas le reste. Donc sans erreur, il n’y aurait pas d’histoire. Vous êtes perdus ? Tant mieux, c’est le but. Ainsi, vous épousez un peu le concept qu’est l’esprit de Jupiter à lui tout seul.

Cette créature est un paradoxe vivant, une thèse et une antithèse piégée dans le même corps biaisé. Il ne faut pas lui en vouloir, elle s’est construite comme elle a pu après ce qu’elle pense être la mort de sa soeur, elle n’y peut pas grand-chose. Lorsque l’on n’a pas de repère auquel se raccrocher, il est d’usage de se rattraper aux branches parait-il. Même si, à ce stade, il s’agirait plutôt des racines.

Ne cherchez pas une quelconque once de mensonge dans le sourire de Jupiter. Elle est hyperactive et sourit beaucoup. Elle sourit pour plein de raisons, certaines avérées, d’autres non. Elle n’est pas très sérieuse malgré ses cinquante ans passés. Elle est candide, tout simplement. Elle vit, elle s’adapte. C’est déjà bien. Chaque opportunité sur son chemin, elle l’enlacera sans hésiter. Jupiter n’a plus rien. Elle dort dehors, ne se nourrit pas aussi souvent qu’il le faudrait et porte des vêtements trop courts car étant trop pauvre pour se permettre d’en acheter des neufs, à sa taille. Pourtant, ça ne la complexe pas, ni ne la gêne.

Parfois, pour subvenir à ses besoins, elle vend ses charmes. Mais elle ne perd pas son sourire pour autant. Elle sait qu’elle doit survivre pour retrouver ce qui reste de sa famille. Elle sait qu’elle ne pourra revoir Ollie que lorsqu’elle sera en mesure de faire plier les ombres derrière les hommes d’influence ; les ombres pourvues de crocs, comme elle. Et pour ça, il faut être en état de batailler. Ce n’est pas facile tous les jours. Heureusement que son esprit enfantin, rempart contre la morosité, est bel et bien là, présent. Il l’a rend accessible, presque sympathique, même. Elle est exubérante, et après ? Qui ne l’est pas au moins un peu ? Jupiter choisit de rester ainsi, elle garde son cœur insoumis. C’est tout ce qui lui reste. Le destin aime bien l’injustice, mais ceci est encore autre chose.

Parfois, Jupiter sait se tenir. C’est plutôt rare mais ça arrive. Elle abandonne temporairement le visage d’une gosse désintéressée par les responsabilités de façon apparente pour enfiler le masque d’une adulte – presque – responsable. Oui, ça, c’est vrai. Confiez quelque chose à Jupiter et vous serez sûr de le récupérer. Elle prend soin des affaires des autres, elle sait que perdre ce que l’on a de plus cher est douloureux et ne tient pas à le faire payer à autrui. Ca ne lui servirait à rien, ça ne ramènerait pas Ollie.

Ollie… Oh oui, Ollie. La seule personne que Jupiter avait réussie à aimer plus que raison –avec Issac, bien sûr. La seule chaîne de son cœur. Une bonne et une mauvaise chose. Car c’est le souvenir d’Ollie qui confère à Jupiter un cœur suffisamment fort pour être dans la caste des survivants. Mais, dans un autre temps, ce même souvenir l’empêche d’aimer quelqu’un d’autre. C’est bizarre. C’est Jupiter. Le paradoxe vivant.

Sa joie de vivre n’est même pas entaillée par les sombres petits détails de son être. Il faut savoir que Jupiter sait discerner le mensonge d’un clin d’œil. Elle sait d’instinct identifier une émotion sur un visage. La voix ment, le corps ne le peut. Elle sait quand on lui ment mais elle n’en tient pas cas directement. C’est fatiguant de voir tout ça et ne pas pouvoir se baigner dans l’illusion d’une sympathie réellement pensée. C’est ainsi. Jupiter est née mentaliste, elle n’y peut rien. Une malédiction de plus. Entre ça et les acouphènes qu’elle se traîne en quasi-permanence dès que le silence rôde autour d’elle, autant dire qu’elle est gâtée. Ces derniers sont apparus après la mort d’Ollie. Choc post-traumatique a dit le vieux vampire l’ayant récupéré, il n’y a rien à faire. Ça partira peut-être un jour, peut-être pas. Grande question existentielle que voici.

Il n’y a qu’en combat qu’elle se dévoile un peu, sous un autre jour. Détruire, elle adore ça. Ses crocs sont alors de sortie et sa figure n’est plus que la toile où la folie passagère, en tant qu’artiste, a fait glisser son pinceau. Elle rit comme une hystérique et n’a pas peur de ‘foncer dans le tas’. L’adrénaline lui convient très bien, lui permet de s’épuiser. Et puis ainsi, elle se défoule. Que demander de plus ? En combat, elle privilégie les attaques foudroyantes.  Très agile et avec des mouvements fluides, elle parvient à rendre fous ses adversaires qui ne savent plus comment agir pour parvenir à la toucher.
Histoire

On peut survivre à tout, ou presque. Un père violent, très abusif et avec une main beaucoup trop leste n’est pas un problème en soit lorsque l’on n’est pas seul. De même que l’absence récurrente d’une mère ne représente pas une variable très importante dans notre contexte.
Avant Jupiter, il y a trois perles, trois âmes. Ollie et Isaac d’un côté, Lolita de l’autre.
Trois âmes physiquement changées à tout jamais bien avant leur naissance, par un sorcier de bas étage aux pouvoirs mal employés. Tant pis pour lui. Tant pis pour ses victimes.

Ollie, elle est bien plus qu’une amie, bien plus qu’une sœur ou tout autre chose du même genre. Ollie, c’est la jumelle de Lolita. Leur lien va, par conséquent, bien au-delà du connu, du ‘simple’. Entre elles, il y a quelque chose de fort, de rare. Elles sont le doppelgänger l’une de l’autre, un équilibre menacé, mais qui tiens le coup tout de même.

Parce qu’il le faut bien.
Isaac et Lolita aussi sont complices. Isaac, c’est le chevalier et ses sœurs, les princesses. Il veut les protéger de tout et plus encore. En premier lieu de ce père qui ne semble guère enclin à les aimer. Pourquoi ? Nul ne le sait. Au final, il n’explique pas et Lolita, elle, ne cherche pas à comprendre non plus. Œil pour œil.

Ollie et Lolita se ressemble comme deux gouttes d’eaux, parfait reflet l’une de l’autre. Habillée de la même façon, impossible pour un œil non averti de les reconnaître, de les différencier. Il n’y a bien que leur frère presque jumeau, Isaac, pour y arriver. Ça leur plaît. C’est un jeu, leur jeu. La petite lumière espiègle de leur monde se résume à cela. Et puis, ensemble, les trois enfants sont une lumière, également. Petite, faible, mais présente quand même. Et puis… Ollie est pure, Ollie est belle.

Lolita aime Ollie. Et Ollie aime Lolita.

Mais, peut-être que Lolita et Ollie s’aiment un peu plus que comme deux sœurs, peut-être que leurs sentiments sont biaisés dans un sens contraire et jugé ‘anormal’. Mais au fond, qu’est-ce qui est anormal ? Est-ce Lolita qui est bizarre ? Est-ce vous ? Qui peut le décider ? D’un pays à l’autre, les mœurs changent. Tout ce qu’elles voulaient, c’est être laissées en paix, ensemble, presque heureuses avec leur frère tant aimé mais qui, du jour au lendemain, c’était envolé. Disparu.
Isaac avait disparu.

Malgré tout,  leur lien reste pur, fort et chaste. C’est une relation assez mignonne, vu de l’extérieur, lorsque l’on ignore le fait qu’elles sont nées le même jour, d’une même mère aujourd’hui absente – et peut-être morte, Lolita ne sait plus vraiment. Il y a certes des lèvres qui se frôlent mais cela ne va pas plus loin. Il y a des joues d’enfants qui rosissent, des mains qui se joignent, des doigts qui se croisent.

Les deux filles font ce qu’elles peuvent pour survivre et apprécier cette vie de démence dans laquelle elles sont nées bien malgré elles.

Leur chevalier n’étant finalement plus là, positiver devient une arme en soit. Elles se promettent qu’un jour, elles partiront d’ici. Lorsqu’elles seront plus grandes, elles pourront enfin fuir cet endroit, cet homme qui les traumatise, qui profite d’elles et de leurs corps sans en avoir le droit. Oui, un jour, elles ne seront plus des propriétés, un jour elles seront libres, libres d’exister, libres de s’aimer. Un jour.

Ou peut-être pas.

Car si les adolescentes sont inséparables, parfois il arrive que l’une d’elle doive aller faire une course pour leur geôlier. Ce jour-ci, c’est Lolita qui est envoyé chercher un paquet pour ce dernier. Tout se passe bien, comme habituellement. Rien à signaler.

A part une rencontre fortuite avec d’autres gamins de son âge. Presque.

Ils jouent à taper dans une panse de brebis gonflée. Lolita trouve cette vision assez drôle et, bien vite, se voit invitée à rejoindre la partie. Elle est heureuse, Lolita, elle n’avait jamais joué au ballon de sa vie –elle doit juste maîtriser sa force, mais de cela, elle a l’habitude ! Alors le temps glisse, passe, lui échappe. Lorsqu’elle réalise qu’elle devrait être chez elle depuis bien longtemps, maintenant, elle s’excuse auprès des autres dont elle a déjà oublié le nom et court vite, très vite, jusqu’à sa demeure, sa prison. Ses poumons lui font mal d’être si maltraités par sa course folle.

D’autant plus qu’elle arrive trop tard.

Sa maison est engloutie par les flammes. Mais cela, elle n’en a cure. Car sur le sol de l’espace faisant office de salon, un corps gît. Ollie. Lolita est parcourue d’un frisson morbide alors qu’elle se précipite vers sa sœur, sa tendre jumelle. Elle l’appelle, elle veut la voir ouvrir les yeux. Rien n’y fait. Il n’y a que son visage tuméfié qui accueille Lolita. Ollie ne se réveillera pas ; plus jamais.

Ollie est morte.

Lolita tremble. Son monde à elle, s’effondre. Tout autour d’elle peut bien disparaitre, elle s’en fiche. Elle veut juste avoir sa sœur près d’elle. On lui a retiré son frère, on ne peut pas lui arracher sa dernière lumière, impossible ! Des larmes coulent en cascade sur ses joues alors qu’elle appelle encore et encore, le nom de sa moitié à jamais par la mort pétrifiée. Lolita sait ce qui est arrivé. Assurément, leur père s’est mis en colère de ne pas voir revenir Lolita assez vite et s’est défoulé sur Ollie jusqu’à ce que cette dernière ne résiste plus.

C’est injuste.

D’ailleurs, où est-il, cet assassin ? Lolita ne sait pas. A vrai dire, elle s’en fiche pas mal. Il n’y a plus que son deuil improvisé qui compte. Lolita veut juste être seule.

Il semblerait que la vie ne veuille lui accorder le temps de se recueillir cependant, de faire son deuil. Lolita a les joues trempées à force de pleurer. Lolita ne comprend pas.

Mais Lolita sait qu’elle n’a pas le temps de comprendre, alors elle frappe, elle déchire ces ombres qui veulent l’emmener loin d’Ollie, qui la saisisse à bras le corps. Vaillante, elle s’accroche, même si le feu parvient à la blesser de part en part. Ceci n’a aucune importance pour la demoiselle. Ollie est partie. Plus rien n’a d‘importance.

Mais Lolita est faible.

L’adolescente s’endort peu à peu, refroidie par des forces qui l’abandonnent. Mais où est-elle exactement ? Elle reprend conscience loin, très loin de chez elle. Une absence. Le corps d’Ollie gît là, incapable du moindre mouvement.
Les ténèbres de l’esprit avaient presque la main mise sur elle, sur Lolita. Mais elle fut sauvée in extremis. Heureusement qu’elle reprit connaissance assez vite, bien que ce fut sur une note fort peu avenante.

« Ton monde n’existe plus. »

C’est un homme qui parle. Lolita se méfie des hommes, ils lui rappellent tous un peu son père. Mais lui, il a une voix douce et dénuée d’agressivité. Il s’agenouille près d’elle, prend le temps de lui expliquer. Les vampires et le reste. Toute l’histoire. Lolita écoute, de toute manière, elle n’a que cela à faire. La demoiselle ne veut pas regarder en arrière, ce serait bien trop douloureux. Ollie n’est plus là. Lolita veut oublier.

Elle part. Jolie petite histoire.

L’homme dont Lolita n’a même pas retenu le nom l’a gardé avec lui un petit moment ; jusqu’à ce que Lolita lui file entre les doigts. Elle a en tout et pour tout quelques informations, aucun revenu, une arme. Beaucoup de choses à appréhender, en somme. Mais suffisamment à son sens. Et maintenant, elle veut retrouver Isaac. Pour cela, elle sait qu’il lui faudra du pouvoir puisque c’est vraisemblablement des individus de pouvoir qui ont détruit sa maison et cherché à l’enlever. Elle se renomme Jupiter, également, pour une raison bien obscure. En réalité, c’était seulement le nom de l’auberge devant laquelle elle est passée à ce moment-là. Lolita renie ce qu’elle est.

C’est comme ça depuis lors.

Jupiter a sauvé pleins de gens et en a tué encore plus. Elle est au courant de tout, des lycans, des rivalités et de tout le reste. Elle erre, comme une ombre, comme un chien. Elle n’a pas d’attache, pas de port d’ancrage. Personne ne la garde à un endroit précis très longtemps, elle a soif de voyage. Se poser lui rappellerait trop Ollie. Alors en attendant de pouvoir la rejoindre de ‘l’autre côté’, Jupiter voyage à la recherche d’ennemis à éradiquer. C’est son destin.

Elle doit se racheter.
Questionnaire

ÊTES-VOUS AU COURANT DE L'EXISTENCE DES VAMPIRES ET LYCANS?Jupiter s’en fiche. Ils peuvent faire de bons amants et certains de ses clients étaient des lycans. Parfois elle tue pour eux, en échange d’argent.  Ils ne sont guère rien d’autre qu’un moyen de survivre une journée de plus.
QUE PENSEZ-VOUS DES LYCANS/VAMPIRESElle n’y porte aucun intérêt.
QUEL EST VOTRE POINT DE VUE A PROPOS DES INFANTS ET DES SANG-MÊLES MAUDITS?Elle n’y porte aucun interêt.
ÊTES VOUS SATISFAIT(E) DE VOTRE VIE ACTUELLE? Non
SI NON, QUE VOUDRIEZ-VOUS CHANGER?  ─ Tout.
VOTRE POINT DE VUE SUR LE MONDE CONNU?
On peut s’y facilement s’y blesser !

Joueur

MEZAZA <3
 ♕ • Hybride maudite • ♕
I. Aleera Rău
avatar

Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang: Bohémienne
Statut amoureux: Célibataire
♕ • Hybride maudite • ♕
Messages : 49
Âge du personnage : 23 ans

Jeu 7 Sep - 23:04
••• Bienvenue parmi nous ♥


Ah...MAIS...Qu'est-ce que j'aime cette fiche. J'aime ce personnage haut en couleur qui diffère beaucoup de ce que nous avons sur le forum. J'adore ♥
Te voilà validée! ♥

Le test d'entrée passé, te voilà désormais une CITOYENNE VAMPIRE.
Tu peux dés à présent aller recenser ton avatar, chercher des partenaires de rp et poster une fiches récapitulative de tes relations que nous te conseillons d'aller consulter pour une intégration rapide.

N'hésites pas, également, à apporter ta pierre à l'édifice d'Ex-Cathedra, nous comptons sur toi.  Bon séjour parmi nous et n'hésite pas à nous solliciter si le besoin en est.
Pandore.
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Wyatt | Keep your dream alive, dreaming is still how the strong survive
» L'Oeil de Jupiter [PV Siegfried]
» [Cours 1] Le casque de Jupiter
» One Piece Strong World 0
» SHU LIN • be strong and endure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: Le Dénouement :: Administratifs-
Sauter vers: