AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 4


MessageSujet: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   Dim 9 Juil - 2:47


<< Quoi ? T'es déjà mort ? >> --Alyss

ÂGE ─ Plutôt jeune parmi ses compatriotes, elle porte divinement bien ses 28 premières années.
ANNIVERSAIRE ─ Le 19 novembre. Si ça ne tenait qu'à elle, ce jour deviendrait une fête nationale.
ORIENTATION SEXUELLE ─ Bisexuelle à tendance homo, mais peut se tourner vers les hommes s'il s'avère nécessaire de rendre une partenaire jalouse.
OCCUPATION ─ Médecin & soldat
PAYS France
CLASSE SOCIALE ─ Bourgeoise
RACE ─ Humaine (Sorcière)
AVATAR ─ Miss fortune - League of Legends

Profil Psychologique

De moi, l'on raconte pas mal de choses. Que ce soit de la bouche de ceux qui ne m'apprécient pas vraiment ou de ceux qui pensent me connaitre, il est souvent difficile de démêler le vrai du faux. Que serait une femme fatale sans une épaisse couche de mystère ? Une femme parmi tant d'autres.

La première chose me concernant qui ne nécessite pas d'esprit d'observation sur développé et que tu remarqueras sans mal : je n'ai pas ma langue dans ma poche. Si j'ai quelque chose à dire, je le dis. Je n'aime pas les faux semblants. Je n'aime pas les cachotteries et les mensonges (ce qui ne m'empêche pas d'user de quelques subterfuges si je juge cela nécessaire). J'ai beau être sincère à en être blessante, je ne suis pas pour autant honnête. Ce ne sont pas deux qualités inséparables, bien au contraire.

Je ne respecte pas les règles à la lettre, comme on pourrait l'attendre d'un soldat. J'estime que certaines limites sont faites pour être franchies, que certains interdits ne sont là que pour nous motiver à aller plus loin. Que ceux qui n'ont pas l'esprit d'aventure s'en aillent. Que ceux qui on peur de la mort rentrent chez eux, on éduque pas des fillettes par ici.

De moi, l'on dit souvent que je suis arrogante. Que je m'estime supérieure à mes semblables et que je les prend de haut, allant jusqu'à parfois les mépriser. Ce n'est pas totalement faux. Laissez-moi l'occasion de vous écraser sous mes talons aiguilles, et je le ferai. Prouvez-moi que vous avez du répondant et vous serez confrontés à un mur. Mais serez-vous capable de gagner mon respect ? C'est une chose qui se mérite, qui se gagne, tout comme la confiance. Rien n'est tout acquis dans la vie, c'est une erreur de croire que quoique ce soit puisse être éternel. Naître, vivre, mourir. C'est l'essence même de l'existence. C'est parce qu'on ne vit qu'une seule fois, qu'il faut être pleinement soit même. Qu'il faut croquer dans cette pomme rouge et juteuse à pleines dents, pour n'avoir rien à regretter.

Malgré tout, je n'en demeure pas pour autant une personne foncièrement méchante. Je ne cherche pas à faire le mal ou à faire souffrir autant que possible ceux qui m'entourent. C'est même tout le contraire. Je sais que ce n'est pas évident, mais j'essaye de protéger le plus de personnes possible. En commençant par les éloigner de moi. Outre mon emploi relativement honorable qui consiste à sauver des vies et à soulager ceux qui me rendent visite, je ne suis pas une enfant de cœur. J'ai déjà tué pour préserver ma vie. J'en garde un souvenir impérissable, oscillant toujours entre dégoût profond et fierté mal placée.

Qui suis-je pour oser faire passer mon existence avant celle des autres ? On m'appelle "La Diva". Aussi bien pour mon air hautain que pour mes bonnes manières et mes caprices interminables. Je ne supporte pas l'idée de désirer quelque chose et de ne pas être capable de le posséder ensuite. Ça me rend folle. Comme une obsession qui me ronge les entrailles.
C'est la chose qui fait de moi, l'insupportable Alyss ou, comme j'aime être appelée, "Capitaine Venestraale". Enfin, lorsque j'étais au front bien entendu.

Je ne suis pas une personne courageuse. Parce que pour affronter quelque chose jugé effrayant, il faut déjà en avoir peur. Je suis une vraie tête brûlée, du genre à foncer dans le tas et à donner le meilleur de moi-même au péril de ma vie. Ce qui fait de moi une personne auto-destructrice à son insu, puisque de toute manière, mes muscles réagissent bien avant mon cerveau.
Ce n'est pas ce que voulaient mes parents pour moi. Ce n'est pas ce qu'ils attendaient de leur fille. Mais je ne pouvais pas demeurer une petite riche captive, prisonnière de sa cage dorée dans laquelle seule l'oisiveté est permise. J'avais besoin d'autre chose. D'air, d'espace, de libertés.

Alors oui, je suis méprisante et jalouse de nature. Oui j'ai été élevé avec une cuillère en argent dans la bouche. Mais j'ai grandis, je suis devenue une personne bien différente de ce à quoi j'étais destinée.
Ne me jugez pas sur mes origines. Ne me jugez pas sur mon nom ou sur la couleur de mes cheveux.
Jugez mes actes, vous saurez alors à quoi vous vous attaquez réellement, en me regardant droit dans les yeux.
Histoire

Rares sont ceux qui naissent en étant déjà quelqu'un. En ayant devant eux, un avenir tout tracé. Bien souvent, les buts qu'ils se sont fixés ne sont que l'héritage de leurs ancêtres. Ancêtres dont ils ont hérité le nom, comme si de simples lettres suffisaient à draper un nouveau né de gloire et de puissance. Comme si la vie ne se résumait finalement que par un jeu de hasard. Un lancement de dé, dont ceux qui auront comptabilisé le plus de points, auront droit à une meilleure existence.
Pour maximiser ses chances de vivre le plus longtemps possible, il faut naître au bon endroit, au bon moment.

Alyss naquit dans une famille qui n'était ni excessivement riche, ni pauvre. Son père était un marchand dont le commerce florissant s'étendait au travers de toute l'Europe. Il voyageait sans cesse, de l'ouest à l'est, du nord au sud. Il en rentrait que très rarement auprès de sa famille, et son retour était toujours motif de festivités. Alyss ne l'a pas vraiment connu. Pour elle, il s'agissait plus d'un homme qui apportait avec lui le bonheur sur le visage de sa mère, qu'un père. Il ne savait pas comment s'adresser à la fille qu'il voyait grandir par intermittence. Et elle n'osait pas faire le premier pas vers cet homme éphémère, qu'elle n'était jamais sûre de revoir.

La matriarche en l'absence de toute présence masculine à la tête de la famille Venestraale, faisait de son mieux pour veiller sur sa maisonnée. Elle ne travaillait pas. C'était mal vu pour une femme de s'adonner à d'autres activités que, la lecture, la couture ou même l'éducation de ses enfants. Ce qui ne l'empêchait pas de diriger l'armée de serviteurs qu'elle avait à sa botte avec beaucoup de fermeté. Elle n'était pas méchante, mais elle se montrait parfois beaucoup trop exigeante. Elle n'était que bourgeoise, femme de marchand, pas une noble au pouvoir quasi illimité. Il lui arrivait souvent de l'oublier, et d'endetter son mari par des dépenses plus qu'inutiles.

Durant la totalité de son enfance, Alyss ignorait totalement les litiges qui éloignaient peu à peu l'affection de ses deux parents. A vraie dire, elle ne se souciait que d'elle-même, dans son bonheur tout relatif de posséder tout ce qu'elle voulait, ou presque. Elle n'était pas particulièrement égoïste, mais elle ne connaissait pas vraiment d'autre manière de faire ou de penser, se basant sur l'éducation que pouvait lui offrir sa mère, en de rares moments d'altruisme.
Parce que quoi qu'on en dise, c'est la gouvernante qui s'occupait le plus de la jeune fille. C'est elle qui, tous les matins venait dans sa chambre pour la réveiller. Elle la préparait. Elle lui servait le repas à des heures précises.
Mais elle ne se préoccupait pas que de ses besoins primaires. Non, elle était bien plus importante que cela aux yeux d'Alyss. C'est cette dernière qui fait germer dans le coeur de l'enfant, les graines de la discorde.
Tu peux être libre, lui avait-elle maintes fois chuchoté. Il n'y a que toi pour décider, qui tu veux être.

Au début, Alyss ne comprit pas. Pour elle, ces phrases n'apportaient rien de concret à sa réflexion. Elle était dans l'âge où, tout ce que l'on désire, c'est d'être façonné à l'image de ses parents. C'est de les rendre fiers. Et ce que l'on attendait d'elle était simple. Elle devait être la digne héritière de la famille Venestraale, et se marier avec l'homme qu'on lui aurait au préalable désigné.
On l'avait bercée de contes et comptines dans lesquelles toutes les princesses épousaient un prince charmant et vivaient heureuses jusqu'à la fin de temps.
Mais une succession d'évènement la détournèrent complètement de son objectif, et la façonnèrent différemment. Alyss venait tout juste de fêter ses huit ans.

Sa mère qui n'appréciait de posséder ou de voir que les plus belles choses qui se faisaient en Europe. Raison pour laquelle elle prit la liberté d'inviter dans sa demeure, en l'absence de son mari, une jeune danseuse dont l'on vantait les mérites depuis très longtemps déjà. Envieuse de sustenter ses yeux de ce spectacle réputé, Madame Venestraale avait convié la talentueuse demoiselle à venir se produire sous son toit, dans un spectacle privé, moyennant une certaine somme d'argent. Alyss et les domestiques avaient l'habitude des caprices de Madame et s'y était, depuis longtemps déjà, accoutumé. Ainsi, l'apparition d'une femme à la peau dorée par le soleil, au corps longiligne et musclé ne suscita pas plus de commérages que d'habitude. En revanche, captivée par cette créature d'un genre nouveau, Alyss ne su quoi penser de cette femme presque irréelle.

La première fois, la jeune fille ne fut pas conviée à la représentation dans les appartements de sa mère. Elle n'y était pas non plus chassée, mais elle n'osait pas se présenter à la porte.
Les jours, les semaines et les mois passaient, ce qui n'empêchait pas à l'égyptienne de venir de façon régulière, à la demande de Madame. Le rapprochement des deux femmes n'échappa pas à l'enfant. Alyss n'était pas particulièrement observatrice ni même perspicace, mais il y a des gestes, des attitudes qui ne trompent personne. Et non seulement sa mère ne s'en cachait pas, mais elle s'en vantait presque lorsqu'elle invitait des amies à venir prendre un thé.

Alyss n'appréciait pas de voir sa mère s'attacher à quelqu'un n'étant pas son père, surtout pas en l'absence de celui-ci. C'est la raison pour  laquelle elle décida finalement de regarder l'égyptienne danser. Elle espérait pouvoir lui glisser quelques mots en privé avant qu'elle ne se retire, histoire que les choses au sujet de sa mère soient bien claires.
Assise dans un fauteuil rembourré, aux côtés de la maîtresse de maison, les bras croisés sur la poitrine et les sourcils froncés, elle attendit. A peine la représentation eût-elle commencée que Alyss fut tout de suite captivée. Le corps de la danseuse se mouvait de manière gracieuse et envoûtante. Ses vêtements, voltigeant avec elle dans ses pirouettes, semblaient la draper dans des nuages. Il y a eu quelque chose ce jour-là. Un déclic. Une serrure que l'on déverrouille. Le début de quelque chose que l'on était pas en mesure d'imaginer jusque là.
A la fin du spectacle, Alyss avait oublié ce qui l'avait poussé à rester assise là pendant peut-être plus d'une heure. Elle ne se souvenait que de l'histoire qu'on venait de lui compter. Dans ses prunelles, scintillait l'admiration.
Elle se jeta sur sa mère, agrippa le bas de sa robe et la supplia "- Je veux apprendre à danser !"

Malheureusement, l'égyptienne refusa de donner des cours à la demoiselle. Elle ne chercha pas à se justifier, et ne fut plus jamais conviée dans la demeure des Venestraale. Pas parce qu'elle ne voulait pas être professeur, mais parce que ses honoraires commençaient à sérieusement mettre à mal le quotidien de la famille de bourgeois. Bien sûr, Alyss n'en sut rien, du moins, jusqu'à un certain âge.
La mère de la demoiselle ne se démonta pas pour autant, et l'inscrivit à des cours de danse classique. Les premières années, l'enfant s'adonna à ses entrainements avec joie.
EN COURS
Questionnaire

ÊTES-VOUS AU COURANT DE L'EXISTENCE DES VAMPIRES ET LYCANS? ─ Je crois que l'on peut dire que oui. J'ai déjà eu affaire par le passé à quelques unes de ces créatures que je qualifierai de "maudites". Je ne m'en suis pas approché plus que cela cependant. J'ai beau être téméraire, je ne suis pas folle au point de m'attaquer à plus puissant que moi. De plus j'ajouterai que je n'ai pas assez cotoyé ces êtres surnaturels pour pouvoir me forger un réel avis. Je pense que j'ai de nombreuses choses à apprendre à leur sujet et qu'il ne faut surtout pas les sous-estimer.
Des ennemis ? Non. Des étrangers en revanche, certainement.
QUE PENSEZ-VOUS DES LYCANS/VAMPIRES? ─  Je ne suis pas certaine de ce qu'il faudrait en penser. Je suppose que s'ils sont là, c'est qu'il y a une raison, même si j'ignore totalement laquelle.
En tant que médecin, j'ajouterai que je suis indifférente à leur égard. J'ai déjà soigné certains d'entre eux. Je ne leur demande rien en retour si ce n'est la paix et la tranquillité que ce soit dans mon business ou dans mon quotidien.
QUEL EST VOTRE POINT DE VUE A PROPOS DES INFANTS ET DES SANG-MÊLES MAUDITS? ─ Les connaissances d'Alyss étant limitées au sujet des Vampires/Lycan, elle ignore cet aspect de leurs ethnies.
ÊTES VOUS SATISFAIT(E) DE VOTRE VIE ACTUELLE? ─ ...
SI NON, QUE VOUDRIEZ-VOUS CHANGER?  ─ ...
VOTRE POINT DE VUE SUR LE MONDE CONNU?
─ ...

Joueur

PSEUDO ─ Gwaendalwyre
ÂGE ─ Plus de marshmallow que ne peut en contenir ta bouche.
SEXE ─ Féminin
LA COULEUR DE TON PYJAMA ─ Comme c'est probablement une question piège j'y répondrai un peu plus tard.
[/color]


Dernière édition par Alyss Venestraale le Mar 11 Juil - 10:05, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   Dim 9 Juil - 11:51

OOOOH BIENVENUE A TOI ♥♥♥
Ton personnage a l'air GENIAL, gosh, il me vend du rêve rien que dans les premières lignes!
N'hésites pas à me mp ou me répondre ici si tu as des questions, bon courage pour termminer ta fiche, des bisous! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain

avatar

Messages : 42
Âge du personnage : 26 ans


Mémoire de vie
Race: Sorcier
Métier/Rang: Ancien Bibliothécaire royal, devenu officieusement soigneur de peur
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   Dim 9 Juil - 16:48

Bienvenue chère Alyss et bon courage pour ta fiche, consoeur ~

(Ahlala les rouquines comme ça, ça vous rend tout chose *sors*)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 4


MessageSujet: Re: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   Dim 9 Juil - 17:44

Salutations à tous les deux et merci pour votre accueil !

Mezaffaires (comme je trouve que ce nom te sied à la perfection) c'est promis à la moindre question je t'enverrai un MP !
Et ça fait plaisir de voir que Alyss puisse susciter autant d'enthousiasme xD.

Edward (promis, je te trouverai un nom sobriquet) j'aime les sorciers <3. En espérant qu'on s'entendra comme chiens et chats !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 50
Âge du personnage : On ne demande pas son âge à une -vieille- femme..


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   Dim 9 Juil - 21:34

Bienvenue parmi nous,
Jolie fiche et personnage haut en couleurs, et qui plus est une femme fatale, toute la recette d'une bonne cuisine est là et... c'est alléchant ♥
Au plaisir de te lire sur le forum

_________________
Autres portraits ( merci meli & ed pour le vava ~ ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 4


MessageSujet: Re: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   Ven 14 Juil - 8:10

J'espère avoir, moi aussi, l'occasion de te croiser IRP Wink.

J'en profite pour signaler que je ne serai pas là ce week-end (du 14 au 17 juillet inclut donc). J'aurai aimé finir ma présentation avant mais comme je serai privée de tout accès internet pour cause de courte retraite au bord de la mer, je me permet de remettre à travailler sur cette fiche juste après.
Voilà, en espérant vous retrouver au plus vite ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   Ven 14 Juil - 12:23

Pas de soucis, Alyss, profites bien et reviens nous en forme! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain

avatar

Messages : 100
Âge du personnage : 24 ans


Mémoire de vie
Race: Humain
Métier/Rang: Comtesse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   Lun 17 Juil - 22:14

Hiii! Prends garde, ma chère Aleera pourrait bien sauter sur ta Alyss ♥ Joli début de fiche et j'aime ton choix d'avatar (que j'envisageais d'ailleurs pour un futur perso et bah à la place je vais aller baver dessus héhé ♥)
Bref, à très vite /meurt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 4


MessageSujet: Re: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   Lun 24 Juil - 14:42

Salut salut je viens aux nouvelles !

J'ai été un peu occupée cette semaine je tiens à m'excuser de mon retard, je devrais finir ma fiche dans les 3 jours qui viennent maximum. Merci au Staff de sa patience et encore désolé !

Hanw Melissande je pourrai être méchamment intéressée . Désolé pour ton DC ma chérie X____X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   Lun 24 Juil - 18:24

Pas de soucis choupinette! : D
Fighto pour vaincre cette fiche! ♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sangs-mêlés

avatar

Messages : 29
Âge du personnage : 23 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang: Bohémienne
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   Lun 24 Juil - 21:02

Ow *^* Alors il faut qu'on reparle de ça très vite héhé ♥ Et t'inquiètes pas xD
Bon courage ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 50
Âge du personnage : On ne demande pas son âge à une -vieille- femme..


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   Sam 9 Sep - 9:17

Bonjour Alyss,

Je viens aux nouvelles, les vacances étant passées je vais devoir archiver cette fiche d'ici cinq jours si nous restons sans nouvelles. Il t'est possible de demander un délai supplémentaire ou de poster une absence si tu en as besoin!

Bien à toi,
Bella.

_________________
Autres portraits ( merci meli & ed pour le vava ~ ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui a dit que la vérité était toujours bonne à entendre ? - Alyss
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vérité n'est pas toujours bonne à dire [Mentos-Ecly]
» Toute vérité n'est pas bonne à dire... ft Castiel
» "La vérité éclatera toujours "
» Perte des points en dextérité après Up
» Comment avouer une vérité pareille?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: A chaque coeur son ouvrage :: Entités nouvelles :: Les Âmes se forgeant-