AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Excitons nos papilles :: feat Meza-chou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lycan

avatar

Messages : 46


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Mar 27 Juin - 11:51

Excitons nos papilles


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Chaque bal, chaque mondanité, chaque soirée auxquels étaient invités Astrid devenaient un véritable calvaire pour elle. Oh, non pas qu'elle ne les aimait pas, bien au contraire ! Danser et échanger quelques mots avec des personnes de sa condition ne lui était pas désagréable ( même si la conversation avec certaines personnes de volaient pas plus hauts que des pissenlits ). Rencontrer de nouveaux visages, revoir de vieilles connaissances, cela, elle adorait sans aucune mesure. Mais ce qui était un véritable calvaire était la préparation avant.

Choisir une robe n'était pas un problème en soi, bien qu'il lui arriver de changer d'avis à la dernière minute, jugeant que sa toilette n'était finalement pas approprié ou la couleur ne lui allait pas au teint. Ce qui devenait un véritable périple était sa coiffure. Posséder des cheveux aussi longs et bien entretenus que ceux d'Astrid avaient un prix. Et c'était le Temps. Il fallait, sans exagération, trois bonnes heures pour les coiffer avec convenance.

Ce soir-là, elle devait rejoindre le marquis de SaintLouis pour le dîner et il avait donc été convenu qu'ils se rencontreraient au restaurant se trouvant au cœur de Paris la magnifique et qu'ils auraient donc quelques heures pour se préparer. Et quelques heures étaient définitivement trop courts pour la suédoise. Pour… palier à ce manque de temps, elle avait opté pour une toilette simple à enfiler : une robe de lin dans les tons bleus, aux manches larges et parés de dentelles dorées. Le tout avec un corset qui serrait et soulignait davantage sa silhouette fine et élancée. La mode parisienne était aux robes avec des jupons larges et chargés mais Astrid affectionnait ceux fluides et légers. Et elle adorait, de temps en temps, bouleversé les codes vestimentaires. Pour ce qui était de la coiffure, elle avait finalement porté son choix sur une longue tresse piqué de petits fleurs et de perles précieuses.

Malgré toutes les précautions prises, la préparation fut longue que prévue et Astrid arriva avec une petite dizaine de minutes de retard au restaurant. Elle demanda le marquis de SaintLouis et on l'invita à suivre le serveur jusqu'à la table qui leur était réservé. Plusieurs pairs d'yeux se retournèrent pour la contempler mais elle les ignora toutes et se concentra sur le jeune noble qui l'attendait.

-Je vous pris de m'excuser pour ce retard, mon cher. J'ai eu… quelques désagréments avec ma coiffure, avoua-t-elle en toute sincérité en effectuant une révérence.

Elle prit place finalement sur la chaise qui lui était attribué et reprit son adorable faciès plein de joie et de bonne humeur.

-Cet endroit est splendide! Il me tarde de goûter à leurs plats. Que me conseillez-vous ?

Elle se sentait presque aussi excitée que lorsqu'elle préparait l'une de ses eaux parfumées.



@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Mer 5 Juil - 16:13

Il avait tenté le rouge. Pour une fois, Mezariel apparaissait dans une tenue aux couleurs chaudes, tranchant avec son style habituel, plutôt sombre et strict avec ses apparats militaires. Mais ce changement n’était guère immonde sur le jeune Infant, bien au contraire. Le contraste avec ses apparitions standards le rendait quelque peu… visible. Et s’il fut gêné les premiers instants, ce fut par la suite tout naturel pour lui que de laisser les regards d’autrui glisser sur sa personne.

Ses cheveux, ramenés ensemble vers l’arrière en une queue de cheval basse, dégageaient son visage et permettait alors des jeux de lumières qui auraient été impossible à percevoir si sa chevelure avait été laissée relâchée, comme cela avait été le cas une bonne partie de la journée. Bien entendu, il n’avait pas quitté sa demeure sans son éternel cache-œil, lequel venait peindre de sa présence ce délicieux minois. Et si ses cicatrices ressortaient un peu plus qu’à l’accoutumée, Mezariel choisit cette fois de ne pas en faire grand cas. Après tout, il était là dans l’optique de passer une bonne soirée en compagnie d’une amie de sa famille – même s’il ignorait encore en quelle mesure elle était davantage lié à sa tante qu’aux autres membres de sa ‘meute’ actuelle, aussi resterait-il prudent sur certains points.

Il arriva à l’heure au lieu de rendez-vous dont il avait fait parvenir l’adresse à sa comparse noble par le biais d’un billet glissé à un serviteur, quelques heures plus tôt. Ce restaurant lui paraissait être tout indiqué pour quelqu’un qui ne connaissait guère les coutumes alimentaires parisiennes et qui souhaiterait s’y intéresser davantage. Il patienta donc religieusement jusqu’à ce qu’une silhouette apparaisse dans son champ de vision. Là, il eut un instant de perdition. « Amédée… ? » Mais il se reprit bien vite. Non, ce ne pouvait être la louve qu’il avait connu chez sa tante et pour qui ses sentiments restaient quelque peu confus en dépit de la cessation pure et simple de leur relation. Pour autant, il du bien admettre qu’Astrid lui ressemblait énormément. Le moment de flottement passé, il reprit un air qui se voulu sérieux.

« Dame Hankasson, bien le bonsoir à vous. » Il lui offrit ensuite un sourire rayonnant. A défaut de n’avoir pu se lever pour aider la louve à prendre place à table, il se ravisa et délia ses lèvres afin de répondre à la requête de sa comparse. « Ils font de délicieux plats de viandes, si vous souhaitez mon avis. Après, le choix dépend avant tout de votre préférence et des proies…. Euh, je veux dire des saveurs carnassières qui vous sont favorites. »

Même chez les lycans, il existait des préférences de nutrition que Mezariel avait pu observer de près – l’une de ses cousines ne supportait pas les viandes classiques, aussi chassait-elle plutôt dans les fermes à poulailler ou des volailles sauvages.

Stoppant là ses réflexions, Mezariel ne put retenir une réflexion qui lui trainait en tête jusque-là. « Vous êtes ravissante et de toute beauté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 46


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Ven 14 Juil - 9:55

Excitons nos papilles


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Les yeux d'Astrid parcoururent la carte du menu qui se présentait à elle. Il y avait toutes sortes de viandes et mille et une façon de les préparer apparemment. Elle ne savait que choisir ! La tourte à la viande lui faisait de l'œil autant les travers de porc grillés. Elle entendit son estomac gargouiller, signe qu'il s'impatienter de goûter à tous ses plats. La noble fut reconnaissante que les conversations autour d'eux couvraient les bruits peu élégants que faisaient son ventre. Lèvres pincées, elle se faisait violence pour ne pas s'agiter sur sa chaise comme une enfant incapable de se tenir en place. Elle ne pouvait pas se permettre non plus de commander les deux plats, pour une raison d'étiquette. Une jeune fille qui se gavait n'était pas très bien vu.

-Dans ce cas… je vais arrêter mon choix sur la tourte à la viande, se décida-t-elle finalement avant de fermer la carte. Et vous ?

Elle posa le menu sur le coin de la table et en profita pour observer les alentours. Divers couples, bourgeois comme noble, s'étaient apparemment donner rendez-vous ce soir-là dans ce restaurant et discuter avec légèreté. Astrid appréciait ce genre d'atmosphère légère, loin des pressions sociales et des soirées mondaines. Elle reporta finalement son attention sur Mezariel et lui adressa un petit sourire en coin.

-Pour mes préférences carnassières, je vous avoue que j'ai un petit faible pour l'élan. ( Elle se pencha légèrement et chuchota. ) Et c'est encore mieux si je dois aller le chasser.

Les sessions de chasse avec son frère et son homme à tout faire étaient une activité qu'elle affectionnait particulièrement, bien que ça pouvait choquer bon nombre de dame de sa condition. On était lycan ou pas jusqu'au bout des griffes. Elle est née certes dans une famille noble mais elle ne pouvait nier sa véritable nature, bien qu'elle le cachait aux communs des mortels. Son père lui avait suffisamment raconter des histoires où les humains chassaient massivement ses confrères, parce qu'ils avaient peur d'eux. Astrid ne comprenait vraiment pas pourquoi une telle aversion et blâmait la stupidité des Hommes. Pourquoi vouloir détruire quelque chose que ne l'on connaissait pas? N'était-il pas plus intéressent d'apprendre à le connaître? N'y avait-il donc qu'elle pour penser de la sorte?

-Vous essayez encore de me faire rougir, Mezariel, plaisanta Astrid sous ses compliments. Vous êtes tout aussi beau, mon cher. Votre visage dégagé ainsi vous va à merveille. Le rouge vous sied très bien. Mais dites-moi…

Elle fit une pause, un éclair de malice brillant dans ses prunelles bleu clair, les plongeant dans le regard du marquis en face.

-Qui est donc Amédée avec qui vous m'avez confondu? Et ne faites pas l'innocent, vous savez très bien que nous avons une excellente ouïe.

Elle se pencha en avant, coudes sur les tables, le menton posé sur les mains entrelacés, près à l'écouter.




@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Ven 14 Juil - 21:26

Sa convive semblait dés plus éclairée quant au choix du plat à déguster. Mezariel décida de suivre les pas de la lycane pour ce soir ; tout du moins, au moins pour le menu. « Je vais me permettre de vous imiter, si vous n’y voyez guère d’inconvénients, et commander la même chose dans ce cas. » Il se promettait de se montrer un peu plus cavalier avec le vin, lui qui avait été savamment éduqué pour savoir quel genre de boisson se mariait avec quel genre de plat. Il déposa ensuite la carte près de lui, laissant le soin à un employé du restaurant de venir la récupérer un peu plus tard.

L’infant ne put, cependant, s’empêcher de rire quelque peu aux mots de sa consœur sang-pure, au sujet de la chasse. « Comme je vous comprends. Moi-même, si je le pouvais, je crois que j’aurais bien du mal à me passer de cette sensation de liberté rarement offert par quoi que ce soit d’autre. Malheureusement, je suis soumis à un cycle précis et cela me désole grandement. » Il avait baissé le son de sa voix de manière à ce que seule Astrid puisse entendre ses mots-là. Inutile de se faire remarquer davantage et d’attirer lumières sur des secrets qu’il valait mieux ne pas dévoiler.

Mais le jeune marquis ne s’attendait absolument pas à ce que Astrid puisse vouloir en savoir davantage sur Amédée. Quelle infamie ! Se pinçant l’arête du nez, il détourna le regard, un instant. Ses joues n’avaient même pas rosies mais pour le coup, il ressentait un peu de malaise vis-à-vis de la présente situation.

Déglutissant finalement, Mezariel prit une profonde inspiration. De toute évidence la louve du Nord ne le laisserait guère en paix avec ses questions à ce sujet. Il avait été négligent et devait désormais en assumer les conséquences. Il tiendrait mieux sa langue la prochaine fois… il l’espérait. « Amédée est… Disons… Une personne que j’ai connue chez ma tante, lors de mon séjour dans les terres du Sud de la France. C’était une louve et elle a quitté son office pour se marier. Inutile d’en parler davantage, c’était simplement une bonne amie. » Il n’était pas objectivement honnête avec lui-même.

Il avait aimé Amédée, de cela il était persuadé. Et la voir partir, même si cela le rendait heureux de la voir devenir autre chose qu’une simple servante, lui avait tout de même fait mal au cœur, dans une certaine mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 46


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Mar 18 Juil - 11:39

Excitons nos papilles


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Astrid ne ressentit aucune culpabilité ou de remords vis-à-vis de sa question plus ou moins indiscrète au jeune marquis. Elle s'amusa même de sa réaction, mais sans aucune méchanceté derrière. Elle trouvait cela adorable, quelque part. Il savait qu'il avait fait une petite bourde et, s'il avait connu Astrid un peu mieux, il aurait été plus discret sur ce qu'il avait dit et sur ce qu'il allait dire. Avide de connaissance, la lycane était prête à tout pour tout savoir dans les moindres détails, comprendre et assimiler tout ce qu'elle pouvait. Même tout ce qui se rapportait aux histoires d'amour et les commérages. Mais pour cette catégorie de conversations, elle s'y intéressait uniquement pour la confection des ses parfums. En réalité, elle n'en avait cure de toutes ses histoires, de quelle duchesse ou baronne voyait un quelconque roturier en secret. Les Hommes ne savaient vraiment pas quoi faire de leur temps libre.

-Amédée, répéta Astrid comme pour s'imprégner du prénom. Très jolie prénom. Elle devait être tout aussi charmante, j'imagine. Si vous me permettez de vous donner un conseil…

Mais la duchesse n'eut pas le temps de continuer qu'un employé du restaurant leur apporta la tourte à la viande encore fumante, tout droit sorti du four. L'odeur délicieuse et enivrante de la viande et la couleur dorée de la pâte étaient des plus appétissantes. Elle en avait l'eau à la bouche ! Elle allait exiger à ce qu'on lui fasse régulièrement ce plat au manoir. Lars allait adorer également, aucun doute là-dessus ! L'employé s'en alla après leur avoir souhaité de profiter du repas et Astrid, ignorant presque l'étiquette des bonnes manières, s'empara de ses couverts en argent et coupa un petit morceau. Etant encore fumant, elle souffla délicatement dessus puis se rappela soudain qu'elle devait donner conseil à Mezariel.

-Comme je le disais… Si vous ne voulez pas qu'on s'éternise sur un sujet que vous ne souhaitez pas en discuter ne dites pas : "Inutile d'en parler d'avantage." et "simplement une bonne amie." Vous attisez la curiosité de votre interlocuteur.

Avec le temps, Astrid avait appris à jouer avec les mots et les gestes. Dans une société où les masques étaient partout, surtout dans l'aristocratie, savoir déceler et différencier le vrai du faux était primordial pour ne pas se retrouver avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Le moindre petit secret pouvait se retourner contre vous si vous ne faisiez pas attention.

Astrid enfourna le morceau de tourte dans sa bouche, le mâcha avec délectation et gémit presque de bonheur lorsqu'elle l'avala. La nourriture française était vraiment différente de son pays natal.

-Elle était peut-être une bonne amie. C'est un fait. Mais à vous entendre, vous auriez souhaité plus, n'est-ce pas?

Un fin sourire se dessina sur ses lèvres.

-Ne vous fatiguez pas à répondre. Je vous taquinais simplement. J'espère ne pas vous avoir offusqué. Mais vous êtes tellement adorable, je ne peux pas m'en empêcher. Nous apprenons à nous connaître depuis quelques heures mais je vous considère déjà comme mon petit protégé.



@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Mer 19 Juil - 23:16

Mezariel réalisa qu’il avait tout de même de la chance d’avoir Astrid comme ‘convive’ en cette soirée si particulière. Une autre qu’elle aurait sans doute fait montre d’une curiosité sans doute bien trop mal placée au goût de l’infant ; hors si la nordique avouait sans rougir qu’elle le taquinait et que ses questions n’avaient en aucune mesure l’impudence d’être blessantes, au moins savait-elle quand il fallait arrêter les « hostilités », si ce terme pouvait se valoir pour un échange tel. Il lui rendit un sourire, malgré tout. Bien qu’elle veuille bien faire, l’Hankasson n’apprenait rien à Mezariel. Il savait manier les mots et reconnaissait effectivement son erreur. Il délesta son verre d’une gorgée d’eau et apprécia la venue de sa commande sur la table.

« Vous êtes dans le vrai, ma dame. Je tâcherai de reprendre mes habitudes les fois prochaines ; fort heureusement je ne me trouve pas en compagnie d’un tiers pouvant me nuire avec l’échappée de quelques verbes mal placés. » Terminant sa tirade, il en profita pour fendre la cuirasse de pâte de sa tourte et portée une première bouchée à ses lèvres. C’était très bon, bien qu’il n’ait jamais émis le moindre avis contraire sitôt avait-il posé les pieds dans l’enceinte de ce restaurant parisien. Oui, c’était sans doute là une sorte de fierté national tout sauf objective mais il n’en avait cure. Avant d’être un bâtard hybride, il était avant tout un français, après tout. Qui n’était guère fier de sa nation ? Certainement pas le de SaintLouis, en tout cas.

Il avait été perturbé par cet écart au sujet d’Amédée mais ne souhaitait pas y revenir pour autant. Il avait eu de forts sentiments et aimait à croire qu’ils lui avaient été retourné. Non, il n’avait pas fait qu’espérer que quelque chose se passe avec la louve, il y avait eu quelque chose ; les draps de sa chambre, au sein de la propriété de sa tante, pouvaient encore en témoigner.
Secouant la tête et continuant à déguster son plat, il jugea opportun de dévier la conversation. « Votre tourte est-elle à votre goût, ma dame ? » Il s’en serait tout de même voulu si Astrid n’avait guère été satisfaite de son choix.

« Qu’en est-il de vos relations ? Si vous me permettez de me montrer intrusif à ce sujet, bien entendu. Le cas contraire, je ne vous importunerai guère plus avec cela. » Car Astrid n’était point la seule à pouvoir se montrer curieuse. Et à la différence de cette dernière, pour n’importe quelle louve, Mezariel était encore un enfant ; avec les traits qui accompagnaient cet état de fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 46


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Lun 31 Juil - 22:21

Excitons nos papilles


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Astrid se délecta de chaque bouchée qu'elle prenait de sa tourte. La pâte était croustillante et légèrement salée. Exactement ce qu'il lui fallait. Elle n'avait pas terminé son plat qu'elle pensait déjà au dessert qu'elle allait prendre.

-C'est vraiment délicieux. Je n'aurai pu exiger mieux. La France est si différente de la Suède, avoua la lycane en tapotant le coin de ses lèvres avec une serviette. Vous ne regrettez pas d'avoir suivi mon choix, j'espère.

Le climat, les habitudes alimentaires, les coutumes, et même les tenues vestimentaires différaient quelque peu du pays français. Pendant une bonne partie de l'année, Astrid devait se vêtir de manteaux de fourrure épaisse pour ne pas tomber malade. Ici, elle pouvait porter des robes légères avec plus de couleurs vives, ce qui allait beaucoup mieux avec son caractère jovial et pleins de vie.

-Mes relations…? Eh bien… Comme vous savez très bien, je n'ai toujours pas d'époux. Et ce malgré mon statut et mon âge…

Elle insista bien sur le dernier mot, tous deux bien conscient de l'âge réel de la demoiselle. La coutume, ou plutôt les mœurs de la haute société préféraient voir les femmes épouser un noble d'un bon parti dès l'instant où elle était en âge d'enfanter. Et il y a bien des années qu'Astrid était en âge d'enfanter. Pendant près de deux siècles, elle avait réussi à échapper à cette histoire de mariage mais pour combien de temps encore? Elle était bel et bien consciente qu'elle ne pourrait fuir éternellement. Sauf si elle décidait de mourir avant mais ce n'était absolument pas dans ses projets dans les prochaines années à venir.

-Et… cela aussi va vous étonner mais je n'ai rien de bien croustillants à vous raconter. Je n'ai pas une liste interminable d'amants. Elle est même quasi-inexistante. Sauf peut-être un, mais il n'eut qu'un simple baiser, rien de plus.

Ses pensées partirent bien évidemment vers son fidèle chien de garde, son homme à tout faire, Jonas. Son valet qu'elle avait transformé il y a bien des années de cela pour qu'il reste à jamais à ses côtés. Si Jonas avait été un noble, peut-être y aurait-il eu plus. Mais leur relation s'arrêtait à une maîtresse et son domestique aux yeux de tous et à quelque chose de compliqué en privé.

-Vous n'êtes pas déçu, j'espère?




@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 


Dernière édition par Astrid L. Håkansson le Jeu 17 Aoû - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Mer 16 Aoû - 1:38

A l’entente des compliments d’Astrid, Mezariel se retint de bomber un peu plus le torse, fier patriote qu’il était en toutes circonstances. Et il était bien vrai que la France se détachait tout particulièrement de l’échiquier européen pour ses splendides artifices gustatifs. Une chose au moins que l’on ne pouvait retirer à cette grande nation. Mezariel n’ajouta rien de plus à ce propos, profitant des délices de cette tourte si goûtue en bouche. Il eut un nouvel usage de son demi-sourire charmeur, cependant. « Comment pourrais-je regretter d’avoir suivi l’instinct si juste d’une demoiselle telle que vous ? »

Il s’adonnait à faire un peu le joli cœur mais cela était davantage un jeu innocent et sans aucune profondeur qu’autre chose. Mezariel ne cherchait en aucun cas à séduire Astrid, loin de là. Si, déjà, il pouvait la faire rire, alors il estimait sa mission bien accomplie. Ayant eu l’impression de n’être qu’un vieux garçon morose, cet après-midi, en compagnie de la belle lycane, il désirait ardemment rectifier le coche.

Il se rengorgea ensuite dans la conversation, dont le sujet, bien que plutôt lourd, passait tout naturellement dès lors qu’il en discutait avec sa presque consœur. « J’espère pour vous, dans ce cas, que vous échapperez encore pendant un moment aux mariages arrangés. Je ne puis en dire de même pour moi, il me plaît à penser que vous parviendrez à conserver bien plus longtemps votre liberté. »

Il pensait sincèrement la moindre de ses paroles. Les mariages arrangés n’étaient pour lui qu’une abomination de plus, rien de plus et rien de moins. En revanche, le sujet des amants – amantes, dans son cas exclusif – eut le mérite de le ramener à une discussion plus volage et donc, plus aisée. « Je ne suis en rien déçue, très chère. Bien au contraire, d’ailleurs. Si vous me le permettez, je dirais que je suis admiratif de votre tenue. Vous m’apparaissez pareille à un phare dans l’obscurité d’une mer sans règle aucune pour la juguler. Si toutes les demoiselles de France pouvaient être faites du même bois que vous, alors nul doute que bien des ménages français seraient en paix à l’heure qu’il est ! » Il rit.

Son humour était aussi léger qu’il était porteur de certains sous-entendus. Car, autant éviter les mensonges éhontés, lui aussi avait eu l’occasion de profiter de cet angle-ci de la société…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 46


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Jeu 17 Aoû - 14:18

Excitons nos papilles


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Astrid, bien qu'habituée aux compliments et éloges sur sa beauté et sa personne, appréciait ceux de Mezariel qui étaient subtils et fins. Il ne serait vraiment pas étonnant que toutes les demoiselles se pavanaient et cherchaient à attirer ses faveurs. On ne croisait un jeune homme aussi charmant très souvent. Si, et Astrid insistait bien sur le si, elle avait été un peu plus jeune et qu'elle n'avait pas quelqu'un d'autre dans son cœur, elle aurait peut-être essayé quelque chose. Mais son cœur était déjà accaparé par un autre homme et, à son plus grand malheur – ou bonheur - , qui ne lui était pas permise d'aimer tout simplement parce qu'ils n'étaient pas de la même classe sociale.

-Vous êtes bien aimable, mon cher. Mais je doute que je puisse encore y échapper pendant un siècle ou deux. J'ai encore quelques années de liberté, cinq tout au plus.

La lycan acheva de terminer sa tourte et se tapota le coin des lèvres avec une serviette.

-Cette tourte était délicieuse. Que pensez-vous d'un dessert lorsque vous aurez terminé ? Que me conseillez-vous ?

La duchesse appréciait beaucoup toutes sortes de mets sucrées. Dans son dernier voyage au nouveau monde, elle découvrit la vanille et espérait en voir la production arriver en Europe mais le culture était difficile ici. Il y également les fèves de cacao qu'on utilisait pour faire du chocolat. Astrid avait succombé au douceur des boissons qu'on pouvait en faire et réclama plusieurs fois à son frère d'en importer, croyant indubitablement qu'elle pourrait les faire pousser dans sa nouvelle serre.

-Oh, je crois qu'il n'y a pas que les ménages français qui en souffrent. Lorsque j'avais 5 ans, l'une de mes tantes trompait son mari. Ils étaient, semble-t-il, très discrets puisque personne n'était au courant et n'avait rien remarquer. J'étais la seule à pouvoir déceler leurs fragrances. J'avais simplement fait la remarque en toute innocence. Quelques jours plus tard, mon oncle et ma tante avaient disparu. Et je ne sais toujours pas ce qu'ils sont devenus actuellement. Effrayant, n'est-ce pas ? C'est l'une des raisons pour laquelle je n'ai pas cédé aux tentations jusqu'à présent. J'estime avoir encore trop de choses à faire dans ce monde pour me permettre de mourir maintenant.

Astrid avait pris un ton un peu plus sérieux contrairement à Mezariel mais elle reprit néanmoins un joli sourire alors qu'elle dégageait une de ses longues mèches de cheveux derrière son oreille. Elle héla un serveur pour qu'ils puissent commander leurs desserts et porta son choix sur des fruits confits.

-J'espère que vous avez néanmoins eu l'occasion de profiter de la compagnie d'Amédée avant votre mariage mon cher marquis.

Un sourire malicieux prit place sur ses lippes et ses prunelles saphirs brillaient de la même façon. Oui, Astrid n'était pas de ces gens à laisser tomber facilement.



@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Ven 18 Aoû - 17:24

Plus Mezariel observait Astrid et plus il songeait au fait que dans d’autres circonstances, s’il était né lycan, ‘normal’, peut-être aurait-il pu être l’heureux élu qui aurait pu être proposé en mariage à la Duchesse – car un Marquis n’était pas un mauvais parti, quand bien même ces deux titres de noblesses n’avaient que peu de choses en commun, au final. Quelle aurait été sa réaction ? En vérité, même s’il se complaisait à croire qu’il aurait été charmé par l’idée, il n’en savait rien du tout. Il avait déjà très mal réagit à l’annonce de son mariage prochain avec sa cousine, mais alors pourquoi ? Etait-ce par ce que justement, elle était sa cousine ? Ou bien le problème se trouvait-il ailleurs en tout point ? Trop de questions agaçantes pour une simple observation, Mezariel laissa finalement ces interrogations sans queue ni tête voler au-delà de ses pensées. Il n’y avait même pas à discuter à ce sujet tant ce dernier était stérile, à bien y regarder.

« J’espère pour vous dans ce cas que vos parents sauront vous trouver un parti digne de vous. » Car Astrid méritait un homme attentif à ses désirs, cela Mezariel pouvait le dire. Malheureusement, et encore une fois pour n’être guère si blanc dans ses débauches de jeune infant amateur des plaisirs que pouvaient procurer la chaire d’une magnifique femme, il savait aussi que le nombre de maris fidèles à leurs épouses était très rare. Trop rare. Il déglutit.

Lorsque sa camarade héla finalement un serveur pour obtenir le reste de leur dîner, à savoir le dessert, Mezariel eut un sourire malicieux. « Pour ma part, je pencherai pour un de leurs délices fait à base de miel. Mais je ne souhaiterai guère vous influencer dans votre choix, belle Duchesse. »
Encore ces compliments qui lui brûlaient la langue s’ils n’étaient pas offert galamment. Toutefois, sa joie éphémère fut quelque peu balayée par les paroles de la sang-pur. Ainsi, pour une histoire de tromperie, deux lycans avaient été supprimés par leur meute ? C’était en tout cas ce que Mezariel avait compris de ce qui venait de lui être exposé. Ainsi donc il n’y avait guère que sa propre meute qui avait des coutumes barbares envers les leurs… L’infant frissonna d’effroi, songeant que s’il n’avait pas été le fils de l’Alpha, il serait déjà mort et enterré depuis bien longtemps. Il se garda cependant du moindre commentaire. Cela ne le regardait en rien.

Mais alors qu’il s’apprêtait lui aussi à passer commande, le sujet Amédée revint une fois encore sur la table. Imperceptiblement, son seul œil visible trembla. Mezariel appréciait énormément cet entrevue avec la Duchesse, mais tant d’insistance sur ce sujet commençait à le mettre mal à l’aise. « Oh, c’est plutôt à elle d’avoir profité avant son mariage, le mien n’est pas encore officiellement gravé dans le marbre, même si cela ne saurait tarder. » Sitôt que son grand-père jugerait nécessaire que cela soit le cas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 46


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Ven 18 Aoû - 22:57

Excitons nos papilles


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Un parti digne d'elle… Oh, cela, Astrid n'avait pas à s'en soucier. Ils devaient, assurément, remuer ciel et terre pour lui trouver un homme digne de confiance, qui n'abuserait pas d'elle et qui l'aimerait comme elle le mériterait. Qui ne la tromperait pas et qui ne ferait pas honte à la famille. Ils feraient n'importe quoi pour leur cher et tendre fille. Et son frère aîné Lars devait sûrement y participer. Son degré de protection était beaucoup plus élevé lorsqu'il s'agissait du mariage de sa petite sœur adorée. Astrid n'allait pas échapper à son devoir, elle le savait. Mais cela la faisait rire, sans aucune malice derrière, que ses parents ne doutent d'elle une seule seconde, qu'elle ne soit pas celle qui tromperait. Elle avait tenu deux siècles, elle pouvait encore tenir quelques années, n'est-ce pas ?

-Du miel… dans ce cas, je vous suis ! Vous avez suivi mon choix pour le plat de résistance, je vous fais confiance pour le dessert.

Elle appréciait le miel autant que les autres sucreries et songea, pendant quelques instants, si elle ne pouvait pas introduire la fragrance du miel dans ses parfums pour ajouter une note sucrée. Elle avait longtemps hésité à le faire, du à sa consistance particulière, mais il était temps pour elle d'essayer de nouvelles choses. La France allait sans aucun doute lui donner de l'inspiration pour ses créations futures. Oh, pourquoi ne le mettrait-elle pas dans celle qu'elle dédiera à Mezariel? En souvenir de leur dîner. Elle approuva mentalement l'idée avant d'être tout ouïe.

Le sujet Amédée était visiblement à éviter. Astrid voyait que le jeune marquis était mal à l'aise. C'en était presque adorable. Mais elle devait cesser cela, ce n'était pas très gentille. Elle rigola doucement avant de soupirer et de s'appuyer un peu plus contre le dossier de sa chaise.

-Aah… Comme je vous envie. Vous avez eu le plaisir de goûter et profiter de la chaleur de l'être aimé. Être blotti dans les bras dont notre cœur s'est épris, cela doit être merveilleux…

Un voile de tristesse se posa quelques secondes sur son doux visage alors que le faciès familier de Jonas lui venait à l'esprit en prononçant ses mots. Combien de fois Astrid avait-elle rêvé de se réveiller chaque matin et de voir son visage, son sourire espiègle mais charmant au petit matin? Combien de fois avait-elle désiré sentir ses mains chaleureuses sur les siennes, sentir ses bras puissants l'entourer et lui procurer ce doux sentiment de protection? Beaucoup trop de fois en 200 ans pour qu'elle arrête de compter.

Elle balaya du regard la salle et observa les personnes présentes autour d'eux. Des couples composaient une grande partie la clientèle de l'établissement, ce qui l'attrista d'avantage mais la mélancolie dans ses yeux s'effaça bien vite lorsqu'elle aperçut un serveur venir dans leur direction, portant visiblement leur dessert sur son plateau. La noble se redressa, aussi excitée qu'une enfant prête à recevoir des friandises. Elle se retint d'humer le doux parfum des desserts et de toucher aux desserts, ne sachant trop comment le manger et n'osant demander à son compagnon de la soirée la manière de procéder.




@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Mer 23 Aoû - 13:48

Il voulut se mordre la langue d’avoir trop parlé. Mezariel n’avait jamais souhaité que la Duchesse se sente rejetée ou quoi que ce soit du même genre ; quand bien même le sujet Amédée était à mettre de côté pour le moment. Le marquis sentit pourtant que ses réponses avaient comme mis sa consœur mal à l’aise… Ou quelque chose du même genre, en dépit du fait qu’elle arborait un sourire et une sorte d‘excitation à l’évocation du dessert qu’ils s’apprêtaient tous les deux à dévorer. Ceci étant dit, lui-même n’était guère bien sûr de l’exactitude de ses ressentis. Peut-être qu’Astrid n’était guère vexée mais infusée d’un tout autre genre d’émotion. Peut-être.

L’infant espérait fortement que ses paroles n’aient pas eut un tel impact sur la personne de l’Hankasson. Elle était l’une des personnes avec qui il se sentait le mieux et n’aurait en aucun cas voulu la froisser ou gâcher ce repas qu’ils avaient l’occasion de partager ensemble. C’était une cassure inespérée dans la routine quotidienne où il était enfermé et il se devait d’en tirer profit autant que possible… Et de rendre l’autre noble aussi heureuse qu’il le pouvait à son niveau.
A l’entente des mots prononcés au sujet de ‘l’être aimé’, Mezariel devina cependant que quelque chose n’allait pas comme cela aurait dû se dérouler. Se pourrait-il que… ? Curieux, il commença alors à réfléchir à comment exploiter cette diatribe pour en faire un sujet plus léger. Chaque chose en son temps, d’abord la dégustation du dessert. « Voyez-vous cette cuillère ? Il vous suffit de percer la panure puis, par d’habile mouvements du poignet, vous tourner le contenu de ladite cuillère sur lui-même, jusqu’à obtenir une boule translucide et dorée. Vous n’avez plus, ensuite, qu’à vous délecter ! » Il émit un rire qui n’avait rien de moqueur, mis en application ses propres conseils d’à l’instant et montra à Astrid comment se régaler de son met.

Mais son idée première du moment ne lui était en rien sortie de la tête. C’est aussi habilement que possible, donc, qu’il répondit à cœur ouvert à son homologue de sang noble. « Vous avez probablement raison, j’ai eu cette ‘chance’, en effet, je ne puis le nier. Mais dans mon bonheur, j’ai aussi eu le déplaisir de voir l’être aimé partir, me préférer quelqu’un d’autre. Quand bien même c’était la meilleure chose à faire pour nous deux, je n’ai pu m’empêcher de me sentir… trahi. Sans doute l’amour est aussi beau qu’il est cruel et moi… Je me suis perdu dans ses épines. » Lesquelles n’avaient guère manqué d’écorcher son cœur, bien entendu.

Se raclant la gorge, il poursuivit. « Dois-je en déduire que vous avez été ou êtes en ce moment même dans la même situation que j’ai eu l’occasion de connaître lors de mon séjour dans le Sud ? Si jamais vous avez besoin d’une oreille à qui vous confier, ou de conseils, je serais ravie de vous être d’une quelconque utilité. » Il se sentait un peu cavalier dans sa démarche mais même en réfléchissant, il n’avait sût comment formuler la chose autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 46


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Jeu 24 Aoû - 15:54

Excitons nos papilles


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Astrid fronçait les sourcils, et fit tous les efforts du monde pour ne pas sortir sa langue lorsqu'elle était en plein concentration. Elle exécuta les recommandations de Mezariel, perça la panure, fit tourner le contenu de sa cuillère et- oh, elle avait réussi ! Ses yeux bleus brillèrent en voyant la fameuse boule translucide et dorée qu'elle dévora en une bouchée. Ses papilles furent ravies de sentir le doux goût du miel sur son palais, au point que ses joues en prirent une légère teinte rosée. Sa main libre posée sur sa joue, elle soupira de contentement, presque de plaisir, avec cette première bouchée.

-Peut-être devrais-je m'installer en France définitivement, s'il m'est possible de manger tous ses mets succulents chaque jour de ma vie.

C'était bien évidemment une boutade. La lycane serait sûrement incapable de rester pour le restant de ses jours dans un même endroit. Elle fut habituée aux voyages et aux escales depuis son enfance. Il lui était inconcevable de rester sur place, quand bien même elle aurait un époux, des enfants et un domaine à gérer. Elle laisserait sans aucun doute son mari s'en occuper et emmènerai ses enfants avec elle. Et, si elle avait un peu de chance, son mari aurait le même goût du voyage qu'elle et irait avec elle. Ce serait son style de vie idéal. Encore puisse-t-elle trouver ce mari. En dehors de son frère, il n'y avait qu'une seule personne qu'elle connaissait qui était aussi avide de liberté qu'elle. Et c'était cette même personne qui lui causait bien du chagrin…

Les paroles du jeune marquis engendra un pincement au cœur: est-ce que Jonas ressentira la même chose? Se sentira-t-il trahi lorsqu'elle se marierait? Ils n'avaient pas une relation concrète d'amant alors, en toute logique, il ne devrait pas se sentir trahir. Mais si cela venait à changer, Astrid ne se sentirait pas la force de se séparer de son fidèle serviteur.

-Nous… ne sommes même pas amants. ( Un bref rire ironique s'échappa de ses lèvres alors qu'elle reposait sa cuillère sur la table. ) Je suis simplement sa maîtresse et lui mon valet. Je vous ai menti, un peu plus tôt… Il n'y a pas eu un mais deux baisers. Si on peut considérer le deuxième comme un baiser sauf qu'il condamne pour l'éternité.

Elle faisait allusion à la morsure qui avait changé la vie de Jonas à jamais, la morsure qui lui avait retiré son humanité pour le restant de ses jours. Il ne s'était jamais plaint de sa nouvelle vie mais qu'en pensait-il au fond? Si Astrid ne l'avait pas fait, elle n'aurait pas eu à souffrir. Jonas n'aurait pas eu à souffrir plus tard. Mais elle n'aurait jamais eu l'occasion de passer des moment merveilleux avec lui. Au bord des larmes, elle prit une grande inspiration pour les retenir, et se mit même à rire, se trouvant ridicule.

-Veuillez me pardonner, je… c'est de ma faute. Je n'aurais pas du aborder ce sujet alors que cela vous met mal à l'aise. C'est sans doute ma punition.

Elle détourna les yeux, lèvres pincées, et attendit que la douleur dans sa poitrine s'estompe. Mais comment pouvait-elle, alors qu'elle le voyait à l'extérieur, l'attendant sagement qu'elle finisse son dîner, comme un fidèle chien. Jonas était bien plus qu'un chien, qu'un valet, qu'un homme à tout faire. Il était le geôlier de son cœur, la clé de ses sentiments.




@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Ven 25 Aoû - 16:14

A l’entente des dires de dame Astrid vis-à-vis de la France, Mezariel eut un sourire sincère et lumineux, qui tranchait à merveille avec ses précédentes expressions –lui-même s’en rendait compte et se sentait tout de même mieux. Ne gâchant pas la moindre miette du dessert qu’il était en train de déguster, il contemplait de temps à autre la magnifique unité de la louve juste en face de lui. S’il avait pu avoir le choix, il aurait souhaité qu’elle eut été la personne à qui on avait proposé de le marier. Il était certain qu’entre Astrid et Mezariel, le courant serait sans aucun doute immédiatement passé et que la tendresse entre eux n’aurait sans doute jamais été plus loin que l’amitié. Mais les faits et la vie avaient rendus cette idéalisation grandement impossible et il en était tout de même un peu peiné.

Mais ce ne fut rien à côté de ce qu’il ressentit lorsque l’Hankasson délia de nouveau ses lèvres, après un court instant de silence pour profiter elle aussi de son dessert au miel. Immédiatement, Mezariel se sentit coupable de ce sentiment diffusé entre les chaires d’Astrid. Mais au fond, il pouvait la comprendre, pour avoir enduré une chose similaire quelques temps en arrière. A la différence que lui avait eu l’occasion de goûter à la chaire de l’être aimé avant que tout ne s’évapore dans une sourde obscurité pavée des réalités de l’existence.

D’un geste qui se voulait réconfortant – et non séducteur ou cavalier -, Mezariel vint poser l’une de ses mains sur celle de la Duchesse, tâchant de lui transmettre ainsi son soutien le plus sincère. Elle n’avait guère mérité de se mettre dans de pareils états, après tout. « Je suis celui qui devrait vous présenter excuses, Madame. Je n’avais pas réalisé à quel point le sujet pouvait-être aussi délicat pour vous qu’il l’a été pour moi. » Il se pencha un peu en avant pour mieux chuchoter. « Amédée était une servante et moi le neveu de la Marquise à qui appartenait les terres sur lesquelles nous nous trouvions. Même si ma tante était très ouverte d’esprit, il fallut bien mettre un terme à mes rêveries. Je comprends vos états d’âmes à mon petit niveau d’infant, sachez-le. Et… Si un jour je peux vous aider à vous sentir moins mal à ce propos, n’hésitez pas, je vous y aiderai sans retenue. » Et sans attente d’un retour.

Car Mezariel restait fidèle à lui-même. Généreux sous tous les angles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 46


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Sam 26 Aoû - 11:55

Excitons nos papilles


feat. Mezariel D. de SaintLouis
La tristesse qu'éprouvait Astrid se remplaça finalement par de la frustration. Frustration de ne pas réussir à contrôler ses émotions. Elle était capable de se comporter impeccablement devant des dizaines de nobles de même rang ou de rang inférieur. Mais dès lors qu'il s'agissait de Jonas, elle perdait pratiquement tous ses moyens. Elle n'aimait montrer ses faiblesses mais avec Mezariel, parce qu'il soit charmant et de très bonne compagnie, elle se laissait aller.

La belle lycane tourna finalement la tête lorsqu'elle sentit une chaleur couvrir sa main délicate. Son regard saphir observa leurs mains quelques secondes avant de les rediriger vers le jeune lycan. Un doux sourire peigné d'une touche de mélancolique s'insinua sur ses lèvres. Elle effectua un léger mouvement de poignet et serra ses doigts entre les siens.

-Je vous remercie, Mezariel. Vous êtes trop aimables avec moi…

Elle garda sa main dans la sienne pendant quelques secondes encore, l'écoutant attentivement. Alors ainsi, il avait été dans la même situation que lui. Amédée, une jeune fille du bas peuple, une servante, tout comme Jonas qui était son valet. Une fois encore, les règles de la société aristocrate faisaient encore des victimes dans les partisans de l'amour.

-La séparation fut difficile, j'imagine… ( Ses doigts se resserrèrent brièvement. ) Je me tournerais vers vous alors si j'ai un quelconque nouveau chagrin d'amour.

Astrid retrouva presque le sourire et retira lentement sa main de la sienne pour terminer son dessert à base de miel. C'était toujours aussi délicieux mais l'excitation de la découverte n'était plus là. Alors qu'elle approchait de la fin, elle regarda encore une fois à l'extérieur, observant furtivement la chevelure argentée qui s'agitait. Elle ouvrit finalement la bouche pour raconter une histoire qu'elle n'avait jamais eu l'audace de le confier à qui que ce soit.

-Il s'appelle Jonas. Il n'était pas… comme nous, comme je vous l'ai dit. Je vous avoue qu'au début, je n'avais aucune envie de l'avoir dans mes pattes. J'ai refusé de le voir pendant une semaine lorsqu'il arriva au manoir. J'étais persuadée que mon frère l'avait recruté pour me surveiller et s'assurer que je ne fasse pas de bêtises. Et, j'en suis navrée Lars, mais c'est moi qui entraînait Jonas dans la plupart de nos escapades.

La duchesse termina son dessert et vint poser sa joue contre la paume de sa main, retrouvant de son air malicieux lorsqu'elle commençait à parler de ses folies.

-Mon frère refusait de m'emmener en voyage si je ne changeais pas Jonas. Alors… pour le mettre à l'épreuve, je me suis glissé dans sa chambre une nuit, je lui ai demandé s'il connaissait où l'on pouvait s'amuser. Il m'a conduit dans une taverne. Et ce fut sans doute l'une des belles nuit de ma vie.

Son tout premier souvenir avec Jonas restera, sans l'ombre d'un doute, à jamais gravé dans son cœur.




@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Mar 5 Sep - 14:07

Il comprenait bien mieux les tenants et les aboutissants, maintenant que toute la lumière avait été faite sur cette sombre affaire de cœur. Les sentiments de Mezariel restaient malgré tout confus, en dépit de la couche de poussière qui reposait désormais dessus. Il n’était plus question, aujourd’hui – du moins le pensait-il – de laisser les barrières de ses ressentis se rouvrir pour Amédée – cette dernière était sans doute très heureuse où elle était maintenant, il était hors de question d’aller la déranger plus qu’il ne l’avait déjà fait par le passé. Mais la dure réalité n’en était pas moins affreusement corrosive, tant pour le cœur que pour l’esprit. Mezariel comme Astrid était piégé de leurs rangs de naissance. Quelle ironie pour quelque chose qui les empêchait de mourir de faim dans la rue. Comme quoi il paraissait impossible d’obtenir à la fois la renommée et l’amour tant désiré.

Peut-être dans une autre vie. Peut-être.

En tous les cas, les confessions se faisaient librement entre les deux nobles, si bien que Mezariel se sentit de partager un peu de son savoir, au sujet de celle qui avait jadis fait battre son cœur, avec Astrid. « Pour ma part, Amédée était une orpheline. Ses parents avaient été tués, si je ne dis pas de bêtises, et ma tante l’avait recueillie sans hésiter une seule seconde. Je suis par ailleurs certain qu’elle adorerait vous rencontrer, si elle en avait l’occasion. Parler avec elle de ce genre de choses vous ferait le plus grand bien. » Juliette et Astrid était toutes les deux des sangs-purs, après tout. Lui n’était qu’un infant, alors sa vie finirait par prendre fin ‘naturellement’. Il n’aurait pas à endurer une souffrance telle que l’éternité aux côtés d’une personne qu’il n’avait pas choisie.

« Pardonnez-moi, je digresse encore. » Il se racla la gorge. « Je devine que vos sentiments pour ce Jonas sont très forts et vous connaissant, s’il n’était pas capable de vous les rendre, même muselés, vous ne l’auriez guère gardé auprès de vous. Peut-être est-il désormais temps de mettre un terme à notre entrevue ? Non pas qu’elle ne fut-ce délicieuse, bien au contraire, mais à votre place, je voudrais passer chaque minute de mon temps avec l’être aimé si j’en avais la possibilité. Je m’en voudrais de vous en empêcher par ma simple présence. »

Il se sentait obligé d’agir ainsi car à ses yeux il n’y avait rien de plus logique que de libère un cœur prisonnier. Mais même s’il n’avait pas encore ce pouvoir-ci, il voulait au moins mettre Astrid le plus à l’aise possible. Lui, en tout cas, ne la jugerait jamais pour ce genre de choses. Les sentiments devaient se vivre, pas se cacher. « Ne faites point la même erreur que moi, c’est tout ce que je vous demande. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 46


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Mer 6 Sep - 23:08

Excitons nos papilles


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Astrid réalisa réellement qu'elle venait de partager pour la première fois de sa vie l'amour interdit qui la rongeait depuis deux siècles à quelqu'un alors que Mezariel racontait les circonstances de sa rencontre. Ainsi donc c'était Juliette qui avait recueilli la jeune Amédée. Le jeune lycan lui avait confessé des faits qu'il ne souhaitait sans doute nullement partagé avec la première venue. En dehors d'Amédée, qui d'autres étaient au courant ? Sûrement pas les membres de sa famille. Peut-être ses amis les plus proches, les êtres les plus chers. La noble réfléchit et réalisa avec effroi qu'elle n'avait pas d'ami proche, en dehors de Jonas. Pouvait-elle considérer Mezariel comme un ami digne de confiance? Sans l'ombre de doute. Son œil visible lui assurait qu'il serait muet comme une tombe et que son secret ne serait pas dévoilé. Mais elle fronça légèrement un sourcil, quelque peu confuse par ses paroles.

-Auriez-vous oublié que j'ai déjà eu le plaisir de rencontrer votre tante Juliette par le biais de mes affaires, mon cher Mezariel? Votre mémoire vous fait-elle déjà défaut alors que vous êtes si jeune?

Aux yeux d'Astrid, le marquis était un louveteau. Ce qui la poussait à avoir un comportement maternel envers lui et le taquinait de temps à autre. Son habituel sourire amusé et jovial s'étiola légèrement lorsqu'il suggéra qu'il serait peut-être temps d'écourter leur entrevue. Astrid s'était régalé, s'était amusé, n'avait pas vu le temps passer, et oui, il était l'heure pour elle de rentrer chez elle. Retourner dans cette vie de faux-semblant, dans cette vie où Jonas lui était complètement inaccessible. L'espace d'un instant, elle songea à le supplier de lui tenir encore compagnie mais se raisonna et se dit qu'elle ne devait pas faire l'enfant alors qu'elle était la plus âgée d'eux deux. Et malgré les bonnes paroles de Mezariel, même si elle pouvait être auprès de Jonas, l'avoir à ses côtés n'était pas suffisant. Elle voulait bien plus que cela mais ses chimères resteront à jamais des chimères, quoi qu'il en dise.

-Vous ne m'en empêchez nullement. Et je suppose que vous avez raison.

Les saphirs d'Astrid cherchèrent une nouvelle fois la toison argentée de Jonas à l'extérieur. Pendant combien de temps encore allait-elle résister? Pendant combien de temps encore allait-elle rester là, sans rien faire, à attendre quelque chose, n'importe quoi, se passe? Ce n'était absolument pas son genre. Lorsqu'elle souhaitait quelque chose, quand elle avait une idée derrière la tête, elle ne l'abandonnait pas jusqu'à ce qu'elle réussisse. Si elle voulait Jonas, alors elle l'aura. Et Astrid serait prête à faire n'importe quoi pour ça.

Elle héla finalement un serveur afin qu'ils puissent payer leur repas et la duchesse ne souhaita pas entendre les protestations de Mezariel qu'elle paya pour eux d'eux. Elle se leva et s'approcha de lui, avant de lui prendre le visage et de déposer un doux baiser sur le coin de ses lèvres.

-En remerciement de cette merveilleuse soirée et de vos bons conseils, chuchota-t-telle à son oreille avant d'éloigner son visage pour le couvrir d'un regard tendre, son pouce caressant délicatement sa joue.

Elle retira finalement ses mains et pris les siennes, les serrant chaleureusement.

-J'espère vous revoir bientôt. Passez donc chez moi quand vous le souhaitez, je vous ferai découvrir ma serre et mes petits secrets de parfumeuse.



@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    

Revenir en haut Aller en bas
 
Excitons nos papilles :: feat Meza-chou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée arrosée [Gaby Chou <3]
» « chou hibou genou caillou. »
» Un petit bisou mon chou?
» L'anniversaire de mon choupinet chou sans qui je ne seris rien ♥.♥ ! ♥
» Coucou mon chou, j'ai besoin d'un bouche-trou [Victor & Clara]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: La France :: Le centre ville-