AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Excitons nos papilles :: feat Meza-chou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lycan

avatar

Messages : 30


MessageSujet: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Mar 27 Juin - 11:51

Excitons nos papilles


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Chaque bal, chaque mondanité, chaque soirée auxquels étaient invités Astrid devenaient un véritable calvaire pour elle. Oh, non pas qu'elle ne les aimait pas, bien au contraire ! Danser et échanger quelques mots avec des personnes de sa condition ne lui était pas désagréable ( même si la conversation avec certaines personnes de volaient pas plus hauts que des pissenlits ). Rencontrer de nouveaux visages, revoir de vieilles connaissances, cela, elle adorait sans aucune mesure. Mais ce qui était un véritable calvaire était la préparation avant.

Choisir une robe n'était pas un problème en soi, bien qu'il lui arriver de changer d'avis à la dernière minute, jugeant que sa toilette n'était finalement pas approprié ou la couleur ne lui allait pas au teint. Ce qui devenait un véritable périple était sa coiffure. Posséder des cheveux aussi longs et bien entretenus que ceux d'Astrid avaient un prix. Et c'était le Temps. Il fallait, sans exagération, trois bonnes heures pour les coiffer avec convenance.

Ce soir-là, elle devait rejoindre le marquis de SaintLouis pour le dîner et il avait donc été convenu qu'ils se rencontreraient au restaurant se trouvant au cœur de Paris la magnifique et qu'ils auraient donc quelques heures pour se préparer. Et quelques heures étaient définitivement trop courts pour la suédoise. Pour… palier à ce manque de temps, elle avait opté pour une toilette simple à enfiler : une robe de lin dans les tons bleus, aux manches larges et parés de dentelles dorées. Le tout avec un corset qui serrait et soulignait davantage sa silhouette fine et élancée. La mode parisienne était aux robes avec des jupons larges et chargés mais Astrid affectionnait ceux fluides et légers. Et elle adorait, de temps en temps, bouleversé les codes vestimentaires. Pour ce qui était de la coiffure, elle avait finalement porté son choix sur une longue tresse piqué de petits fleurs et de perles précieuses.

Malgré toutes les précautions prises, la préparation fut longue que prévue et Astrid arriva avec une petite dizaine de minutes de retard au restaurant. Elle demanda le marquis de SaintLouis et on l'invita à suivre le serveur jusqu'à la table qui leur était réservé. Plusieurs pairs d'yeux se retournèrent pour la contempler mais elle les ignora toutes et se concentra sur le jeune noble qui l'attendait.

-Je vous pris de m'excuser pour ce retard, mon cher. J'ai eu… quelques désagréments avec ma coiffure, avoua-t-elle en toute sincérité en effectuant une révérence.

Elle prit place finalement sur la chaise qui lui était attribué et reprit son adorable faciès plein de joie et de bonne humeur.

-Cet endroit est splendide! Il me tarde de goûter à leurs plats. Que me conseillez-vous ?

Elle se sentait presque aussi excitée que lorsqu'elle préparait l'une de ses eaux parfumées.



@astrid


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 427


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Mer 5 Juil - 16:13

Il avait tenté le rouge. Pour une fois, Mezariel apparaissait dans une tenue aux couleurs chaudes, tranchant avec son style habituel, plutôt sombre et strict avec ses apparats militaires. Mais ce changement n’était guère immonde sur le jeune Infant, bien au contraire. Le contraste avec ses apparitions standards le rendait quelque peu… visible. Et s’il fut gêné les premiers instants, ce fut par la suite tout naturel pour lui que de laisser les regards d’autrui glisser sur sa personne.

Ses cheveux, ramenés ensemble vers l’arrière en une queue de cheval basse, dégageaient son visage et permettait alors des jeux de lumières qui auraient été impossible à percevoir si sa chevelure avait été laissée relâchée, comme cela avait été le cas une bonne partie de la journée. Bien entendu, il n’avait pas quitté sa demeure sans son éternel cache-œil, lequel venait peindre de sa présence ce délicieux minois. Et si ses cicatrices ressortaient un peu plus qu’à l’accoutumée, Mezariel choisit cette fois de ne pas en faire grand cas. Après tout, il était là dans l’optique de passer une bonne soirée en compagnie d’une amie de sa famille – même s’il ignorait encore en quelle mesure elle était davantage lié à sa tante qu’aux autres membres de sa ‘meute’ actuelle, aussi resterait-il prudent sur certains points.

Il arriva à l’heure au lieu de rendez-vous dont il avait fait parvenir l’adresse à sa comparse noble par le biais d’un billet glissé à un serviteur, quelques heures plus tôt. Ce restaurant lui paraissait être tout indiqué pour quelqu’un qui ne connaissait guère les coutumes alimentaires parisiennes et qui souhaiterait s’y intéresser davantage. Il patienta donc religieusement jusqu’à ce qu’une silhouette apparaisse dans son champ de vision. Là, il eut un instant de perdition. « Amédée… ? » Mais il se reprit bien vite. Non, ce ne pouvait être la louve qu’il avait connu chez sa tante et pour qui ses sentiments restaient quelque peu confus en dépit de la cessation pure et simple de leur relation. Pour autant, il du bien admettre qu’Astrid lui ressemblait énormément. Le moment de flottement passé, il reprit un air qui se voulu sérieux.

« Dame Hankasson, bien le bonsoir à vous. » Il lui offrit ensuite un sourire rayonnant. A défaut de n’avoir pu se lever pour aider la louve à prendre place à table, il se ravisa et délia ses lèvres afin de répondre à la requête de sa comparse. « Ils font de délicieux plats de viandes, si vous souhaitez mon avis. Après, le choix dépend avant tout de votre préférence et des proies…. Euh, je veux dire des saveurs carnassières qui vous sont favorites. »

Même chez les lycans, il existait des préférences de nutrition que Mezariel avait pu observer de près – l’une de ses cousines ne supportait pas les viandes classiques, aussi chassait-elle plutôt dans les fermes à poulailler ou des volailles sauvages.

Stoppant là ses réflexions, Mezariel ne put retenir une réflexion qui lui trainait en tête jusque-là. « Vous êtes ravissante et de toute beauté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 30


MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Ven 14 Juil - 9:55

Excitons nos papilles


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Les yeux d'Astrid parcoururent la carte du menu qui se présentait à elle. Il y avait toutes sortes de viandes et mille et une façon de les préparer apparemment. Elle ne savait que choisir ! La tourte à la viande lui faisait de l'œil autant les travers de porc grillés. Elle entendit son estomac gargouiller, signe qu'il s'impatienter de goûter à tous ses plats. La noble fut reconnaissante que les conversations autour d'eux couvraient les bruits peu élégants que faisaient son ventre. Lèvres pincées, elle se faisait violence pour ne pas s'agiter sur sa chaise comme une enfant incapable de se tenir en place. Elle ne pouvait pas se permettre non plus de commander les deux plats, pour une raison d'étiquette. Une jeune fille qui se gavait n'était pas très bien vu.

-Dans ce cas… je vais arrêter mon choix sur la tourte à la viande, se décida-t-elle finalement avant de fermer la carte. Et vous ?

Elle posa le menu sur le coin de la table et en profita pour observer les alentours. Divers couples, bourgeois comme noble, s'étaient apparemment donner rendez-vous ce soir-là dans ce restaurant et discuter avec légèreté. Astrid appréciait ce genre d'atmosphère légère, loin des pressions sociales et des soirées mondaines. Elle reporta finalement son attention sur Mezariel et lui adressa un petit sourire en coin.

-Pour mes préférences carnassières, je vous avoue que j'ai un petit faible pour l'élan. ( Elle se pencha légèrement et chuchota. ) Et c'est encore mieux si je dois aller le chasser.

Les sessions de chasse avec son frère et son homme à tout faire étaient une activité qu'elle affectionnait particulièrement, bien que ça pouvait choquer bon nombre de dame de sa condition. On était lycan ou pas jusqu'au bout des griffes. Elle est née certes dans une famille noble mais elle ne pouvait nier sa véritable nature, bien qu'elle le cachait aux communs des mortels. Son père lui avait suffisamment raconter des histoires où les humains chassaient massivement ses confrères, parce qu'ils avaient peur d'eux. Astrid ne comprenait vraiment pas pourquoi une telle aversion et blâmait la stupidité des Hommes. Pourquoi vouloir détruire quelque chose que ne l'on connaissait pas? N'était-il pas plus intéressent d'apprendre à le connaître? N'y avait-il donc qu'elle pour penser de la sorte?

-Vous essayez encore de me faire rougir, Mezariel, plaisanta Astrid sous ses compliments. Vous êtes tout aussi beau, mon cher. Votre visage dégagé ainsi vous va à merveille. Le rouge vous sied très bien. Mais dites-moi…

Elle fit une pause, un éclair de malice brillant dans ses prunelles bleu clair, les plongeant dans le regard du marquis en face.

-Qui est donc Amédée avec qui vous m'avez confondu? Et ne faites pas l'innocent, vous savez très bien que nous avons une excellente ouïe.

Elle se pencha en avant, coudes sur les tables, le menton posé sur les mains entrelacés, près à l'écouter.




@astrid


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 427


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Ven 14 Juil - 21:26

Sa convive semblait dés plus éclairée quant au choix du plat à déguster. Mezariel décida de suivre les pas de la lycane pour ce soir ; tout du moins, au moins pour le menu. « Je vais me permettre de vous imiter, si vous n’y voyez guère d’inconvénients, et commander la même chose dans ce cas. » Il se promettait de se montrer un peu plus cavalier avec le vin, lui qui avait été savamment éduqué pour savoir quel genre de boisson se mariait avec quel genre de plat. Il déposa ensuite la carte près de lui, laissant le soin à un employé du restaurant de venir la récupérer un peu plus tard.

L’infant ne put, cependant, s’empêcher de rire quelque peu aux mots de sa consœur sang-pure, au sujet de la chasse. « Comme je vous comprends. Moi-même, si je le pouvais, je crois que j’aurais bien du mal à me passer de cette sensation de liberté rarement offert par quoi que ce soit d’autre. Malheureusement, je suis soumis à un cycle précis et cela me désole grandement. » Il avait baissé le son de sa voix de manière à ce que seule Astrid puisse entendre ses mots-là. Inutile de se faire remarquer davantage et d’attirer lumières sur des secrets qu’il valait mieux ne pas dévoiler.

Mais le jeune marquis ne s’attendait absolument pas à ce que Astrid puisse vouloir en savoir davantage sur Amédée. Quelle infamie ! Se pinçant l’arête du nez, il détourna le regard, un instant. Ses joues n’avaient même pas rosies mais pour le coup, il ressentait un peu de malaise vis-à-vis de la présente situation.

Déglutissant finalement, Mezariel prit une profonde inspiration. De toute évidence la louve du Nord ne le laisserait guère en paix avec ses questions à ce sujet. Il avait été négligent et devait désormais en assumer les conséquences. Il tiendrait mieux sa langue la prochaine fois… il l’espérait. « Amédée est… Disons… Une personne que j’ai connue chez ma tante, lors de mon séjour dans les terres du Sud de la France. C’était une louve et elle a quitté son office pour se marier. Inutile d’en parler davantage, c’était simplement une bonne amie. » Il n’était pas objectivement honnête avec lui-même.

Il avait aimé Amédée, de cela il était persuadé. Et la voir partir, même si cela le rendait heureux de la voir devenir autre chose qu’une simple servante, lui avait tout de même fait mal au cœur, dans une certaine mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 30


MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Mar 18 Juil - 11:39

Excitons nos papilles


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Astrid ne ressentit aucune culpabilité ou de remords vis-à-vis de sa question plus ou moins indiscrète au jeune marquis. Elle s'amusa même de sa réaction, mais sans aucune méchanceté derrière. Elle trouvait cela adorable, quelque part. Il savait qu'il avait fait une petite bourde et, s'il avait connu Astrid un peu mieux, il aurait été plus discret sur ce qu'il avait dit et sur ce qu'il allait dire. Avide de connaissance, la lycane était prête à tout pour tout savoir dans les moindres détails, comprendre et assimiler tout ce qu'elle pouvait. Même tout ce qui se rapportait aux histoires d'amour et les commérages. Mais pour cette catégorie de conversations, elle s'y intéressait uniquement pour la confection des ses parfums. En réalité, elle n'en avait cure de toutes ses histoires, de quelle duchesse ou baronne voyait un quelconque roturier en secret. Les Hommes ne savaient vraiment pas quoi faire de leur temps libre.

-Amédée, répéta Astrid comme pour s'imprégner du prénom. Très jolie prénom. Elle devait être tout aussi charmante, j'imagine. Si vous me permettez de vous donner un conseil…

Mais la duchesse n'eut pas le temps de continuer qu'un employé du restaurant leur apporta la tourte à la viande encore fumante, tout droit sorti du four. L'odeur délicieuse et enivrante de la viande et la couleur dorée de la pâte étaient des plus appétissantes. Elle en avait l'eau à la bouche ! Elle allait exiger à ce qu'on lui fasse régulièrement ce plat au manoir. Lars allait adorer également, aucun doute là-dessus ! L'employé s'en alla après leur avoir souhaité de profiter du repas et Astrid, ignorant presque l'étiquette des bonnes manières, s'empara de ses couverts en argent et coupa un petit morceau. Etant encore fumant, elle souffla délicatement dessus puis se rappela soudain qu'elle devait donner conseil à Mezariel.

-Comme je le disais… Si vous ne voulez pas qu'on s'éternise sur un sujet que vous ne souhaitez pas en discuter ne dites pas : "Inutile d'en parler d'avantage." et "simplement une bonne amie." Vous attisez la curiosité de votre interlocuteur.

Avec le temps, Astrid avait appris à jouer avec les mots et les gestes. Dans une société où les masques étaient partout, surtout dans l'aristocratie, savoir déceler et différencier le vrai du faux était primordial pour ne pas se retrouver avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Le moindre petit secret pouvait se retourner contre vous si vous ne faisiez pas attention.

Astrid enfourna le morceau de tourte dans sa bouche, le mâcha avec délectation et gémit presque de bonheur lorsqu'elle l'avala. La nourriture française était vraiment différente de son pays natal.

-Elle était peut-être une bonne amie. C'est un fait. Mais à vous entendre, vous auriez souhaité plus, n'est-ce pas?

Un fin sourire se dessina sur ses lèvres.

-Ne vous fatiguez pas à répondre. Je vous taquinais simplement. J'espère ne pas vous avoir offusqué. Mais vous êtes tellement adorable, je ne peux pas m'en empêcher. Nous apprenons à nous connaître depuis quelques heures mais je vous considère déjà comme mon petit protégé.



@astrid


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 427


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    Mer 19 Juil - 23:16

Mezariel réalisa qu’il avait tout de même de la chance d’avoir Astrid comme ‘convive’ en cette soirée si particulière. Une autre qu’elle aurait sans doute fait montre d’une curiosité sans doute bien trop mal placée au goût de l’infant ; hors si la nordique avouait sans rougir qu’elle le taquinait et que ses questions n’avaient en aucune mesure l’impudence d’être blessantes, au moins savait-elle quand il fallait arrêter les « hostilités », si ce terme pouvait se valoir pour un échange tel. Il lui rendit un sourire, malgré tout. Bien qu’elle veuille bien faire, l’Hankasson n’apprenait rien à Mezariel. Il savait manier les mots et reconnaissait effectivement son erreur. Il délesta son verre d’une gorgée d’eau et apprécia la venue de sa commande sur la table.

« Vous êtes dans le vrai, ma dame. Je tâcherai de reprendre mes habitudes les fois prochaines ; fort heureusement je ne me trouve pas en compagnie d’un tiers pouvant me nuire avec l’échappée de quelques verbes mal placés. » Terminant sa tirade, il en profita pour fendre la cuirasse de pâte de sa tourte et portée une première bouchée à ses lèvres. C’était très bon, bien qu’il n’ait jamais émis le moindre avis contraire sitôt avait-il posé les pieds dans l’enceinte de ce restaurant parisien. Oui, c’était sans doute là une sorte de fierté national tout sauf objective mais il n’en avait cure. Avant d’être un bâtard hybride, il était avant tout un français, après tout. Qui n’était guère fier de sa nation ? Certainement pas le de SaintLouis, en tout cas.

Il avait été perturbé par cet écart au sujet d’Amédée mais ne souhaitait pas y revenir pour autant. Il avait eu de forts sentiments et aimait à croire qu’ils lui avaient été retourné. Non, il n’avait pas fait qu’espérer que quelque chose se passe avec la louve, il y avait eu quelque chose ; les draps de sa chambre, au sein de la propriété de sa tante, pouvaient encore en témoigner.
Secouant la tête et continuant à déguster son plat, il jugea opportun de dévier la conversation. « Votre tourte est-elle à votre goût, ma dame ? » Il s’en serait tout de même voulu si Astrid n’avait guère été satisfaite de son choix.

« Qu’en est-il de vos relations ? Si vous me permettez de me montrer intrusif à ce sujet, bien entendu. Le cas contraire, je ne vous importunerai guère plus avec cela. » Car Astrid n’était point la seule à pouvoir se montrer curieuse. Et à la différence de cette dernière, pour n’importe quelle louve, Mezariel était encore un enfant ; avec les traits qui accompagnaient cet état de fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Excitons nos papilles :: feat Meza-chou    

Revenir en haut Aller en bas
 
Excitons nos papilles :: feat Meza-chou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée arrosée [Gaby Chou <3]
» « chou hibou genou caillou. »
» Un petit bisou mon chou?
» L'anniversaire de mon choupinet chou sans qui je ne seris rien ♥.♥ ! ♥
» Coucou mon chou, j'ai besoin d'un bouche-trou [Victor & Clara]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: La France :: Le centre ville-