AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qu'es-tu ? ••• ORPHAR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Infant

avatar

Messages : 39


MessageSujet: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Ven 23 Juin - 20:01

Ennui.

Ce mot n’était que trop peu familier à la rousse renommée Flora de Gévaudan pour que cette dernière accepte sans broncher son installation sur les méandres de son cœur, de son être. Ce mal ne devait pas risquer de creuser son nid au creux de sa chaire, sait-on jamais s’il venait à refuser d’en être déloger par la suite ! Hors de question pour l’hybride de devenir paresseuse, la mort se présentait en comparaison comme un cadeau dés plus appréciable en comparaison. Jamais, Ô grand jamais l’adolescente n’aurait pu s’imaginer tirer au flanc ou traîner des pieds lorsqu’elle servait sa Maîtresse avec une application non feinte. Toutefois, ayant écopé en ce jour d’un temps de congé, la voila bien embêtée tout à coup.

D’aussi loin que la portait ses souvenirs, elle n’avait jamais eut de journée similaire a celle-ci, de moments qui n’appartenaient qu’à elle et dont elle pouvait faire ce que bon lui semblait. Enfin, cette définition, elle ne l’a devait qu’à l’illustre ange de nuit qu’était Lizbeth Catherine Valentyne ; Car seule, jamais elle n’aurait songé a une chose pareille. C’était donc envahi par un sentiment a mi-chemin entre l’agacement et la curiosité que sa silhouette presque malingre parcourrait les couloirs du Château Royal, a la recherche que quelque chose à faire ; Idéalement une activité qui répondrait dans le même temps a toutes ces questions qu’elle se posait encore et encore.

Le Marquis de SaintLouis était absent en ce jour, d’après l’âme a qui elle appartenait jusqu’aux bouts des ongles, elle ne pouvait donc pas essayer d’aller quémander son aide pour trouver la voie de l’illumination. Quant aux deux chiens galeux qui servaient également la seule personne dont elle craignait la colère, ils demeuraient introuvables pour ses sens, tant par l’odeur que par la présence. Tant mieux, ce n’était de toute manière pas avec ces derniers qu’elle désirait le plus converser au monde. Avant qu'elle ne le réalise, Flora avait débouché sur le Boulevard Malsherbes.

Et puis, il y avait toujours cette douleur inscrite dans sa chaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sangs-mêlés

avatar

Messages : 23
Âge du personnage : 19 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Dim 25 Juin - 21:55


Assis. Il avait fini par s'asseoir au bord d'une ruelle, légèrement tapi dans l'ombre, soupirant à grand peine. Appuyé contre la façade, il avait tiré sa vieille veste pour se protéger autant du Soleil que de la fraicheur ambiante. Orphar avait faim. La fatigue le tiraillait aussi. La journée s'annonçait longue et pénible ; rien à manger, rien à boire, et un soleil brillant. Il replia ses jambes contre son torse, poussant du bout des doigts son bol fendu. Deux maigres pièces s'y trouvaient. Même pas de quoi manger ce soir. Il ferma les yeux un moment, épuisé. Il était épuisé, effrayé. Combien de temps encore allait-il survivre ? A peine survivre... Combien de fois allait-il tuer avant de mourir ?

Toi, là haut. Il leva les yeux pour observer le ciel, ne décelant qu'un infime carré bleu entre les deux façades qui l'entouraient. Toi, la haut, tu es vraiment... le pire des... Il se pinça le dessus de la main. Blasphémer n'allait pas vraiment l'aider. Si sa mère était encore là, elle lui aurait jeté un regard sévère.
Ouais. Sauf qu'elle était plus là.

Il se redressa, humant l'air nauséabond. Il ne sentait pas la rose. Vivre dans la rue n'était pas la chose la plus agréable pour les sens. Il se pencha légèrement en avant, et il la vit. Elle arpentait le Boulevard Malsherbes. Il sortit légèrement de l'ombre et la perdit de vue quelques secondes, ébloui. Il recula dans l'ombre comme piqué au vif. Il la chercha des yeux. L'espace d'une seconde, il avait cru voir sa mère. Mais il n'en était rien. Lorsqu'il reposa le regard sur la demoiselle, il comprit son erreur. Ce n'était qu'une jeune femme, peut être légèrement plus jeune que lui. Ce n'était pas sa mère. Elle l'avait abandonné. Il était seul. Pas vrai ?

Il frappa dans son bol, qui s'envola jusqu'au mur d'en face, se brisant dans un bruit désagréable. Il sentait déjà monter en lui une irrepressible colère. Il tourna la tête pour l'observer. Dents serrées. Il serrait les poings, plantant ses ongles dans sa main jusqu'au sang. Il avait une terrible... terrible envie. L'appel. Son coeur battait à tout rompre. Il avait envie de la tuer.

_________________


RelationShip - Historique

Kit by Bagh ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Dim 25 Juin - 22:25

Le bruit de ses talons résonnaient fortement sur le sol de l’endroit où elle se trouvait, ne faisant qu’accentuer la solitude qui l’entourait et l’engonçait dans un carcan sans aucune possibilité d’être délivrer par les quelques paroles salvatrices d’un érudit connaisseur des actes à accomplir en solitaire durant une journée « de congé ». C’en était frustrant, encore plus que d’avoir encore entendu cette superbe mélodie la veille au soir, sans pour autant avoir été droguée par une dose de courage suffisante qui lui aurait peut-être permit d’aller adresser la parole au détenteur de ce talent si rare pour la musique. A croire que le Destin riait bien d’elle, et ouvertement en plus de ça. Heureusement pour une pareille entité qu’aucune forme mortelle ne lui ai été offerte par l’union synthétique de Chronos et de Dame Nature. Dans le cas contraire, la De Gévaudan ce serait fait une joie immense d’aller la vider de son sang afin que la pourriture la prenne en otage le plus rapidement possible.

Mais espérer une chose vaine n’a jamais apporter une quelconque solution a aucun problème. Du moins c’est dans cet état d’esprit que s’évertuait à penser la rouquine. Aussi, elle se mit en quête d’un autre hypothétique phare qui pourrait la tirer de ces ombres profondes ou elle s’était enlisé malgré la forte lumière du disque solaire présente au dehors.

Il vint l’envie à la servante de s’assoir un peu sur l’un des bancs de la rue où elle débouchait dès lors et de ne plus bouger pendant un moment, voir si une solution lui tomberait par miracle juste devant les yeux. Doux songe que voici, mais bien vite balayé par sa raison. Si elle cédait à ce caprice qui n’avait guère lieu d’être, elle avait trop peur de ne pas parvenir à se redresser par la suite, trop engluer dans les fils d’une fatigue montée de toute pièce. Elle continua donc son chemin sans plus attendre.

Ce fut un son éclatant, une cassure dans sa monotonie neuve qui attira son attention. Ses yeux, d’un vert vif, partir planter les graine d’un regard inexpressif sur l’unité d’un individu qui ne respirait en rien la santé. En revanche, Flora connaissait parfaitement le regard que ce dernier abordait présentement. La Haine. Elle prit une respiration et, après avoir penché la tête sur le côté, décida que cet inconnu saurait peut-être la distraire. Mais pas directement sur le grand boulevard, un peu plus loin, dans une ruelle. Là où personne ne pourrait les voir, là où personne ne saurait deviner la magie sombre derrière ses traits de poupée à moitié humaine seulement.

Ainsi, Flora s’approcha à pas décidés et, ne laissant pas le temps à l’étrange individu de faire ou dire quoi que ce soit, elle l’attrapa par le premier vêtement que ses doigts purent attraper. Ils firent quelques mètres, de la sorte, avant que la bourgeoise ne s’arrête et enserre le coup de sa nouvelle victime de ses doigts délicats. Elle le souleva pour mieux le plaquer au mur le plus proche. « Tu souhaitais me tuer, c’est bien cela ? »

Elle voulait s’amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sangs-mêlés

avatar

Messages : 23
Âge du personnage : 19 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Dim 25 Juin - 23:15



Il attendait. Il attendait, dans son petit coin d'ombre, les jambes tremblant d'impatience, les doigts serrés de rage. Il sentit une goutte de sang couler le long de ses doigts. Il avait planté un ongle trop profond. Elle s'approchait. Elle s'approchait toujours. Il recula d'un pas, presque intimidé. Mais Colère était une vieille amie qui grondait toujours plus fort en lui. Lorsqu'elle fut à portée, il eut un geste pour la frapper, mais elle se montra plus agile. Plus rapide. Plus dangereuse que lui. Il se sentit stupidement faible, pris au piège entre ses doigts. Elle le fit reculer, il trébucha, se tortillant comme un petit chaton pris au piège. Très vite, trop vite, il sentit la prise se refermer sur lui, une main ferme et trop serrée sur son cou. Son dos heurta une façade, et sa veste tomba légèrement, dévoilant une peau trop peu couverte, trop pale, et quelques vêtements usés par le temps et la vie au plein air.

Tu souhaitais me tuer, c’est bien cela ?

L'air lui manquait déjà. Il se tortilla pour essayer de l'écarter. La rage l'envahissait, et sa frustration emplifiait sa haine. Pourquoi ? Pourquoi devait-il ressentir tout ça ? Pourquoi, Toi, La Haut ! Pourquoi l'avoir doté d'autant de colère et d'envies sans lui donner aucun moyen de les assouvir !? Grondant. Tapant du pied contre le mur. Il essaya de l'atteindre, de la toucher, de la frapper. Sa main serrait, l'empêchait de mordre. Ah. Il aurait donné cher pour pouvoir planter ses crocs dans sa jolie peau pale. Il serra ses doigts autour de son poignet, griffant, tirant pour essayer de la faire lacher. Il essaya de saisir n'importe quoi, un bout de tissu, un vêtement, n'importe quoi qu'il puisse tenir entre ses doigts et déchirer.

Il voulait détruire tout ce qui lui tombait sous la main. Sans aucune autre raison que... sans... juste parce que... Comme ça ! Et elle, elle le mettait hors de lui. Il plissa les yeux, forçant pour essayer d'aspirer, désespérément, une goulée d'air.

Lache moi... catin !


_________________


RelationShip - Historique

Kit by Bagh ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Lun 26 Juin - 13:29

Catin. Ahah, il l’appelait catin. Quel ravissant surnom que voici. Flora en avait eu temps d’autres, plus offensant encore – quoi qu’elle n’y avait jamais réellement prêté attention, pour dire vrai – que celui-ci sonnait comme une douce mélodie à ses oreilles d’infant. Son regard, vert et dur, ne changea point d’un iota alors qu’elle observait le garçon se débattre. Il était drôle, à agir pareil à une souris apeurée, cherchant à fuir le chat. Sauf que le chat, ici, était le produit d’une union n’ayant rien de ‘normal’ – pour les êtres humains et faibles, bien sûr.

Bien contre son gré, quelques souvenirs lui revinrent en mémoire. Du temps où elle était enfant de pirate et vivait au jour le jour en suivant le flux des conseils délivrés par son paternel. Dire que cette époque ne lui manque pas serait mentir, bien évidemment. Mais désormais, sa vie comme sa mort appartenait aux doigts graciles de la Noble Valentyne. Et pour rien au monde elle ne reviendrait sur sa parole, sa promesse unique de servir avec honneur et droiture – bien qu’elle possède une définition toute personnelle de ce mot ci – le Paradis personnifié.

Ses dents se serrèrent alors que ses doigts raffermissaient leur prise sur le cou de cette étrange créature, encore plus faible qu’un être humain normal. Des interrogations germèrent dans l’esprit de la demoiselle. Puis, la douleur. Infatigable, lancinante, elle revenait à la charge, dardant de sa présence les plaies n’étant encore guère totalement guéries, savamment dissimulées sous les étoffes précieuses dont elle était recouverte.

Une idée lui vint alors. Ce manant, qui qu’il puisse être, allait lui servir à combler la lenteur de guérison de son corps. Ainsi, dévoilant ses dents d’un blanc trop immaculé pour être réel, Flora approcha ses crocs légèrement plus longs de la nuque de sa proie. « Catin est un compliment venant d’une créature aussi malodorante que toi. »

Puis elle entreprit de le délester d’une partie de son sang, espérant ainsi que son corps pourrait s’en contenter pour l’heure, et faire cesser les douleurs. Mais quelle ne fut pas sa mauvaise surprise de constater le goût immonde de ce sang-là une fois qu’elle l’eut en bouche. « Ah ! »

Elle en lâcha la prise sur la chose en face d’elle, se reculant jusqu’à ce que son dos touche le mur parallèle à sa précédente position. Se tenant la gorge, Flora donnait l’impression qu’elle allait rendre le contenu de son estomac d’un instant à l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sangs-mêlés

avatar

Messages : 23
Âge du personnage : 19 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Lun 26 Juin - 15:04



Oh... oh. Oh la... ça ne sentait pas bien bon cette histoire. Sitôt qu'elle se pencha en avant, il comprit. Il comprit qu'il allait passer un sale quart d'heure. Il comprit aussi pourquoi, peut être, elle avait pu un instant être sa mère. Embourbé dans son esprit malade, il essaya encore, vainement, de se libérer de sa poigne.

Catin est un compliment venant d’une créature aussi malodorante que toi.

Lorsque ses canines percèrent sa peau, il eut un frisson, un genre de... sursaut. Amer. Mais il fut bien vite relâché. Il s'appuya contre le mur en toussant, s'appuyant maladroitement, titubant. Sa tête tournait. Il était vexé. Vexé et effrayé. Effrayé et en colère. Il haletait, le crâne bourdonnant de mille sensations, de mille pensées. Il posa sa main contre son cou pour essayer de couvrir la légère plaie. Ce n'était pas particulièrement douloureux. Juste... extrêmement humiliant.

Etouffe toi avec ! Disparais !

Il toussa encore, se pencha pour essayer de calmer le tournis qui le prenait. Il ramassa un bout brisé de... quelque chose, par terre, et lui jeta dessus. Il considéra une seconde l'idée de s'en aller le plus vite possible. Son instinct de survie lui disait de fuir, de s'en aller le plus vite possible. En espérant qu'elle ne le suive pas. Mais son regard fou, perdu, ne semblait pas de cet avis. Il s'avança finalement droit vers elle, trébuchant une fois, mais bondissant l'instant suivant. Il n'était pas bien sur de ce qu'il voulait. Ni bien sûr d'avoir le contrôle de ses actions...

Faim. Il avait faim de tout. De viande. D'eau. De sang. De violence. De douleur... il tendit le bras pour l'attrapper, se jetant presque sur elle comme la misère sur le pauvre monde. C'était son tour maintenant, de se délecter de quelque chose. N'importe quoi. Que pouvait-il faire ? S'il arrivait ne serait-ce qu'à l'écorcher, serait-il satisfait ou au contraire... voudrait-il plus ? Il se pencha en avant, et voulut mordre, peu importe ce qui passait à sa portée.
Mais ses dents claquèrent dans le vide.

_________________


RelationShip - Historique

Kit by Bagh ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Lun 26 Juin - 20:34

Flora n’avait jamais été particulièrement dotée d’un esprit dit ‘précieux’. La salissure, les mauvais goûts en bouche, les vêtements tachés, elle connaissait bien. Même si son rythme de vie s’était nettement amélioré depuis qu’elle était entrée aux services de lady Valentyne, l’Infant n’oubliait pas non plus d’où elle venait. C’était un fait, elle avait du sang de souillon dans les veines ; et de pirate, aussi. Il était donc plutôt rare, voir inconcevable de la voir se plaindre d’un fumet déplaisant à son avis ou rejeter quoi que ce soit dont la saveur ne lui revenait pas.

Présentement était l’expression profonde d’une horreur qu’elle n’avait jamais ressentie auparavant. Flora sentait son cœur battre la chamade, à tout rompre. Elle tenta vainement de ramener la longue capuche de son ensemble sur sa tête, tirant sur les bords comme tenter de faire disparaître le goût infâme de sa langue, mais rien n’y fit.

Elle vit l’individu se jeter sur elle, tenter de la mordre. Hors, Flora était présentement à deux doigts de recracher ses tripes… mais elle n’était guère mourante pour autant. Au contraire, la mauvaise surprise avait jeté sur sa créature intérieure une voile de mauvaise réaction. L’huile avait été jetée sur le feu de manière à le nourrir et cela se voyait aux pupilles devenues sanguines de la jeune femme.

D’un geste, la métisse releva l’une de ses jambes bottées et envoya valser son adversaire de misère vers l’autre mur, qu’il n’aurait à son sens jamais dû quitter. « Il y a un monde entre toi et moi, misérable cloporte ! » lui lança-t-elle, amère.

Et pourtant… Pourtant, elle voulait savoir ce qu’était cette chose. Curiosité malsaine liée à l’instinct de prédation ou autre, cela elle n’en avait cure. Seule la préoccupait son interrogation. Ainsi, avec toujours un certain air de mépris, elle commença une nouvelle tirade. « Qu’est-ce que tu-… »

« Tout va bien ici ? » Une voix qui l’interrompt. Flora n’aime pas ça. Son regard encore rouge se braque sur l’importun. Un homme, de passage, sans doute. Il frémit en la voyant. Elle doit partir. Mais pas sans sa proie. Elle n’irait nulle part sans elle, jamais. Elle doit savoir. Ainsi, attrapant l’inconnu par le bras, Flora l’entraîne dans une course effrénée – le traînant plus qu’elle ne lui permettait de courir à vrai dire – jusqu’ç arriver dans un petit coin boisé, à l’écart. Là, elle jeta sa prise négligemment sur le sol et reprit sa requête là où elle avait été abandonnée. « J’écoute. Qu’est-ce que tu es, exactement ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sangs-mêlés

avatar

Messages : 23
Âge du personnage : 19 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Lun 26 Juin - 21:15



Il y a un monde entre toi et moi, misérable cloporte ! ... Qu’est-ce que tu-…

Il n'avait même pas compris ce qui venait de se passer. Son dos heurta le mur dans un crac désagréable, et le choc lui coupa le souffle. Il peina à se redresser. Le sang tambourinait contre ses tempes, sa respiration était erratique, sa tête tournait, tournait, tournait... Il serra les doigts contre le mur en y prenant appui. Douleur. Colère. Il tempêta intérieurement, à peine conscient de l'intrus qui s'approchait. Il sentit soudain une poigne ferme sur son bras, et il se sentit tiré vers l'avant.

Tiré, entrainé, sans avoir d'autre choix que de se laisser emporter. Orphar trébuchait, se faisait balloter, et ramassait plus que jamais la saleté là où elle le trainait. Il eut la très horrible sensation d'être rien de plus qu'une serpillère, avant d'être une nouvelle fois jeté au sol sans ménagement. Il roula au sol, avant de s'immobiliser. Le dos contre la terre, il cligna des yeux pour essayer de se retrouver. Il ne savait plus où il était, ni même ce qu'il faisait là. Il essaya de se redresser, se servant d'un immense potea... tronc d'arbre, devant lui. Où était-il ? Il eut un haut-le-coeur, toussa, s'étouffa.

J’écoute. Qu’est-ce que tu es, exactement ?

Il releva les yeux pour la regarder. Il avait l'impression de ne plus rien y voir. L'épuisement, la faim, l'humiliation... Ah. Il avait juste envie de disparaitre. Toutes ces sensations, là, qui le picotaient. S'il en avait eu la force, il aurait hurlé. Hurlé bien fort, en regardant le ciel. Il leva les yeux vers la lumière qui filtrait entre les branches, et se laissa finalement tomber, dos contre l'arbre à ses côtés. Il serra les doigts sur le bord de sa veste, essayant de se couvrir le plus possible.

J'en sais rien ! Fiche moi la paix ! T'es qui d'abord ?!

Sa main libre tâtonna contre le sol, essayant de trouver n'importe quoi qui puisse l'aider. Un caillou. Une petite branche. N'importe quoi...



_________________


RelationShip - Historique

Kit by Bagh ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Lun 26 Juin - 22:32

Flora s’agaçait de plus en plus et le goût âpres encore à la conquête de sa gorge ne faisait rien pour arranger la situation. Elle voulait savoir ce qu’il en était et ce crétin s’obstinait à ne pas vouloir répondre à sa requête pourtant simple ! Encore davantage mue par un instinct de curiosité, l’infant voulait également savoir si cette créature, quoi qu’elle puisse être, était susceptible d’être une menace pour sa maîtresse, la douce Valentyne. Auquel cas, elle lui trancherait la gorge sans hésiter. « On ne répond pas à une question par une autre question, espèce de vermine ! »

Elle gronda, s’approcha de lui jusqu’à le dominer pleinement de sa taille – pourtant loin d’être impressionnante – et darda sur lui un regard sombre et carmin. « Je ne l’ai pas senti à ton odeur car tu te roules sans doute dans les ordures, mais tu as un goût entre le loup et le vampire. C’est répugnant… et impossible. Quel genre de démon es-tu exactement ? » Elle parlait beaucoup trop et n’était pas habituée à de tels flots de palabres. Flora frissonna, la douleur de son abdomen la renvoyant au réel. Un pas en arrière fut fait et une respiration profonde prise.

Elle aurait voulu continuer, mais un son de craquelure attira de nouveau l’attention de Flora. Encore un gêneur ? Oui. Ou non, plutôt. Une gêneuse. Une demoiselle en habit de domestique se trouvait là, apparemment intriguée. « Vous êtes... mon client ? » demanda-t-elle d’une voix peu assurée. Flora compris. Une domestique qui se prostituait de temps à autre. La survie se fait parfois au détriment de bien des choses. Mais l’infant n’avait cure de la situation de cette donzelle, au fond. Le plus important, c’était que cette dernière était humaine. Humaine.

Flora passa sa langue sur ses lèvres. Elle avait son remède. « Tu feras l’affaire. » déclama-t-elle avait de s’approcher de la demoiselle qui n’eut guère le temps de réagir que déjà, Flora cintrait sa taille pour la maintenir contre elle et planta ses crocs dans sa gorge parfumé à la violette. Fille de petite vertu… Mais au moins personne ne viendrait les voir ici. Si cette catin prenait la peine de venir s’isoler ici pour venir satisfaire son client, alors l’isolement était parfait.

Les suppliques gutturales n’arrêtèrent guère la rousse, qui termina son repas peu de temps après, savourant le fumet délicat du carmin humain et vierge de tout péché surnaturel. La ribaude avait fait son office. Flora jeta son corps, à peine conscient, vers la créature au sol. « Tu n’as qu’à prendre les restes, je n’ai plus soif. » Elle se passa un pouce sur ses lèvres. Déjà, sa douleur désemplissait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sangs-mêlés

avatar

Messages : 23
Âge du personnage : 19 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Lun 26 Juin - 22:54



On ne répond pas à une question par une autre question, espèce de vermine ! Je ne l’ai pas senti à ton odeur car tu te roules sans doute dans les ordures, mais tu as un goût entre le loup et le vampire. C’est répugnant… et impossible. Quel genre de démon es-tu exactement ?
JE. SAIS. PA...
Vous êtes... mon client ?

Il tourna la tête vers la demoiselle. La pauvre petite créature n'avait aucune idée de l'endroit où elle avait mis les pieds. Néanmoins elle lui offrait une diversion parfaitement acceptable, et il profita de sa présence pour essayer de respirer normalement, reprendre ses esprits, essayer de se donner une contenance... mouais.

Tu n’as qu’à prendre les restes, je n’ai plus soif.

L'humiliation n'avait probablement d'égal que sa faim dévorante. Mais il grimaçait. Elle avait beau être mignone, ce n'était pas vraiment son genre de mets... préféré. Il jeta un regard vers le corps tremblant à ses pieds. Cette... dame, qui avait voulu faire de lui son repas, n'avait pas laissé grand chose. Il soupira. Il n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait être - si ce n'est un monstre - mais il savait très bien ce qu'il n'était pas. Normal. Humain.
Et ça, c'était infect.

Mais il se sentait trop faible pour faire le difficile. Il se laissa légèrement déporter sur le côté pour soulever - en tirant de toutes ses forces - le futur cadavre. Ne pas réfléchir. Prendre. La culpabilité, les regrets, on verra après. Il vida la demoiselle de tout ce qui la maintenait en vie, et la laissa tomber à côté de lui, inerte. Il grimaça. Un repas chaud. Il aurait donné n'importe quoi pour un repas chaud. Il aurait même vendu sa mère. Enfin, si elle ne l'avait pas abandonné. Il s'essuya la bouche d'un revers de la main, faisant en sorte de ne rien perdre de ce maigre... repas. Son estomac se serrait. Il avait envie de vomir. Il ferma les yeux quelques secondes, se sentant partir, comme s'il s'envolait dans les nuages. Sa tête heurta le sol et le choc le réveilla suffisamment pour qu'un hoquet lui échappe.

'chier...

Il n'avait même plus la force d'être en colère.

_________________


RelationShip - Historique

Kit by Bagh ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Lun 26 Juin - 23:34

Elle était rassasiée et donc, de bien meilleure humeur. Il est vrai que cela faisait plusieurs semaines maintenant qu’elle n’avait plus bu de sang humain. Son corps en avait eu grandement besoin, d’autant plus avec les multiples blessures qu’elle avait récolté lors du soulèvement de la ville de Paris contre les anglais. Mais déjà, sa soif avait disparue en même temps que sa douleur. Ces deux facteurs, désormais absents, avaient déjà grandement améliorés son état. Même si son expression était redevenue de marbre, elle n’était plus telle une bête affamée, désormais. Une très bonne chose, en somme.

Et puis… Flora ne s’ennuyait plus, pour le moment. A défaut de répondre à ses questions, cette drôle de petite chose la divertissait un peu. C’était le plus important. Ainsi, elle n’avait pas l’impression de perdre sa journée. Laissant donc la créature terminer la femme de petite vie, Flora étira un peu ses épaules, ne s’arrêtant qu’en sentant les bandages tirer en dessous des couches de vêtements dont elle était vêtue.

Puis, lorsque l’autre eut terminé son repas, à son tour, elle s’approche de nouveau, tuant la distance entre eux. Elle vint s’agenouiller, menton ceinturé par ses deux mains, elles-mêmes en équilibre sur ses genoux pliés. Puis, d’une voix ô combien lasse, elle entreprit de poursuivre son petit divertissement personnel. « Alors ainsi, tu projetait de me tuer ? Ou, au moins de me faire des choses répréhensibles, c’est bien cela ? Je l’ai vu dans ton regard. Tu n’as pourtant pas l’air bien vif pour avoir pareil dessein. »

Comprenait-il seulement ce qu’elle voulait dire ? Il était être des rues, après tout et Flora, malgré son statut, avait reçu une éducation qu’elle ne cessait de peaufiner depuis quelques temps. Son regard était redevenu vert, son côté vampirique ayant été satisfait, il n’était plus utile de conserver ses pupilles carmines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sangs-mêlés

avatar

Messages : 23
Âge du personnage : 19 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Mer 28 Juin - 15:53



Alors ainsi, tu projetais de me tuer ? Ou, au moins de me faire des choses répréhensibles, c’est bien cela ? Je l’ai vu dans ton regard. Tu n’as pourtant pas l’air bien vif pour avoir pareil dessein.

Elle s'était mise à sa hauteur, lui qui restait sagement adossé contre l'arbre. Il grimaça. Il avait tué cette pauvre catin. Il sentait encore le gout de son sang dans sa bouche. Désagréable. Ignoble. A peine assez nourissant pour rester en vie. Il avait envie de vomir, et en même temps, il doutait d'en être capable. Il observa en silence ses yeux verts, dardés sur lui. Il se sentait proie. Il devait même, dans son état, sentir la proie. Et il détestait ça.

Non.

Il serra les dents, se roulant un peu plus dans son manteau. On aurait presque dit qu'il se drapait de terre pour essayer de disparaitre. L'image ne devait pas être bien différente. Il était fatigué et affaibli. Sale. Affamé. Un putain de chien errant.

J'fais pas de projets comme ça.

Maintenant qu'ils n'étaient ni en train de se taper dessus ni en train de partager un repas, il put l'observer. Elle n'était en rien comparable à sa mère. Comment avait-elle pu lui faire penser à ça ? Il chassa bien vite ces idées avant de se remettre en colère. Elle avait l'air riche. Enfin. N'importe qui avec un toit sur la tête lui donnait l'impression d'être riche... mais elle. Elle, il y avait quelque chose. Dans l'attitude, dans les vêtements. Quelque chose qui lui disait de se méfier, bien sûr, et de s'aplatir le plus possible. Il ne voulait pas d'ennuis. Enfin. D'avantages d'ennuis.

C'est toi. Qu'm'a sauté dessus comme une folle. J'bougeais même pas. J'demandais rien à personne, moi.

Elle ne pouvait même pas le nier. Il s'était contenté de jeter sa haine du regard sur sa silhouette, en pensant à sa mère. Et elle avait traversé toute la rue pour le mordre. Il se frotta le cou en essayant de remonter le col. Ca saignait encore. Il était probablement trop épuisé pour guérir ne serait-ce que normalement. Ce n'était vraiment, vraiment pas sa journée.

_________________


RelationShip - Historique

Kit by Bagh ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Sam 1 Juil - 15:43

Il aurait presque mérité qu’elle le recadre encore une fois, pour la beauté et la pureté de la chose. Mais non. Flora ne souhaitait pas s’approcher davantage que cela de cette… créature curieuse. Elle était certes très intriguée par cette dernière mais pas au point d’en oublier qu’elle portait de couteux habits, offerts par sa maîtresse. Elle ne pouvait se permettre de les souiller avec le premier rat des rues venu. Ce temps-là était depuis bien longtemps révolu. Elle pencha sa tête sur le côté, observant ce pantin sans vie.

« Tu n’avais qu’à détourner ton regard de moi et ne pas m’inspirer pareil sentiment. Je me suis sentie agressée par tes pupilles immondes. Rien de plus, rien de moins. C’est de l’instinct, monsieur-je-sais-tout. » Et pourtant… Sa question était toujours en suspens. Flora se mordit l’intérieur de la joue. Devait-elle le laisser en paix et tenter de le retrouver un peu plus tard ? L’idée était tentante car l’envie de retourner au palais était très forte. Mais non. Elle en décida autrement. Elle devait crever l’abcès immédiatement.

« Tu es vraiment l’ensemble d’un lycan et d’un vampire ? » Elle ne voyait que cette explication à ce qu’elle avait ressenti – et d’ailleurs, le sang de la catin avait à peine gommé le dégoût toujours présent dans le fond de sa gorge blanche. « Où sont tes parents ? » Que je les achève, se retint-elle de dire. Son regard s’était durcit mais davantage dans l’attente d’une réponse pour satisfaire sa curiosité qu’autre chose.

Ses agapes vertes rencontrèrent le délicat état des vêtements – guenilles, même – de cet individu. Trouées, sales… Il n’y avait décidément rien de récupérable sur lui. Il devait traîner dans la rue depuis un petit moment, maintenant. Enfin, s’il n’y était pas né, ce qui expliquerait bien des choses en soit. Heureusement pour lui, son repas ayant asséché sa douleur pour le moment, Flora était plus calme qu’à l’accoutumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sangs-mêlés

avatar

Messages : 23
Âge du personnage : 19 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Dim 2 Juil - 13:26



Tu n’avais qu’à détourner ton regard de moi et ne pas m’inspirer pareil sentiment. Je me suis sentie agressée par tes pupilles immondes. Rien de plus, rien de moins. C’est de l’instinct, monsieur-je-sais-tout.
Ts.

Il ravala ses remarques désobligeantes, sa nette envie d'insulter cette pimbêche donneuse de leçons, qui faisait la maline sous prétexte que... qu'elle était visiblement plus riche que lui, en bonne santé, et puis, et puis qu'elle était pas une sorte d'engeance des rues, une petite chose fragile et mal née... mpf. Ca l'énervait. Ca l'énervait tellement. Il sentit dans sa gorge naitre comme un grondement, un grognement, mais il l'étouffa bien vite.

Tu es vraiment l’ensemble d’un lycan et d’un vampire ? Où sont tes parents ?

La surprise dût se lire sur ses yeux. Sur son visage. Sur tout son corps en fait. Il cligna des yeux, perplexe. Qu'est-ce qu'elle insinuait, celle-là ? Il garda le silence, presque choqué, ses pensées défilant à toute vitesse. C'était tout à fait possible, en y réfléchissant, que son père soit un lycan. Mais non. C'était impossible... ces deux entités ne pouvaient pas... Il grimaça à cette pensée.

Qu'est-ce que tu dis ? C'est impossible ! Toute façon... J'en sais rien. J'ai jamais connu mon père, d'abord, et pis ma mère m'a abandonné.

Mais plus il cherchait à discréditer cette hypothèse complètement stupide... plus il semblait comprendre. Il n'était pas un lycan et il n'était pas un vampire, mais il n'était pas un humain non plus, ça, il en était certain. Ses doigts commencèrent à trembler alors qu'il réalisait que, peut être, il était le fils de deux créatures monstrueuses, et pas seulement une anomalie quelconque, un fils malade et faible. Est-ce qu'ils en étaient conscients ? Est-ce que son père savait ? Est-ce qu'il l'avait fait exprès ? Il le détestait. Il les haissait, tous les deux ! Elle comme lui, ils l'avaient abandonné !

En fait... t'as peut être raison... mais c'est possible ? Quand j't'ai vu, j'ai pensé à ma mère. Ca m'a mis en colère. C'tout. Et j'te regarde mal si je veux, et j'te parle mal si je veux !

_________________


RelationShip - Historique

Kit by Bagh ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Mar 4 Juil - 16:36

Elle durcit son regard alors qu’il passait aux aveux. Qu’est-ce que cela pouvait bien lui faire, à Flora, qu’il ait pensé à sa mère en la voyant ? Le respect devait être de mise, d’autant plus qu’elle lui était sans aucun doute infiniment supérieure en tous points. Une gifle du revers de la main vint compléter l’actuel tableau alors que Flora achevait de corriger les dires de l’individu en face d’elle. Maintenant qu’elle prenait le temps de l’observer, il faisait plus âgé que sa propre personne. Pas de beaucoup, sans doute, mais suffisamment pour que cela soit notable. « Tu pourras te permettre ce genre de discours avec les pleutres de ton espèce. »

Mais le principal problème restait le même. Comment expliquer l’essence immonde et repoussante de cette créature ? « Si tu te conduis comme cela avec tout le monde, que ta mère t’ai abandonné ne m’étonne même pas. » Elle cherchait quelque chose qu’elle-même n’aurait sû expliquer. La rage ? La tristesse ? Un sentiment tout autre ? Difficile à dire. Flora l’observait comme une bête curieuse, ce qu’il était, au fond. Elle fit craquer sa nuque et se redressa de toute sa hauteur. Quelle heure était-il ? Pouvait-elle mettre un terme à son jour de congé, maintenant ?

En tous les cas, elle espérait ne pas être forcée à subir la présence de cette chose encore longtemps afin de se distraire. Il ne lui apportait vraiment rien, en fin de compte, si ce n’est des réponses à des questions qu’elle ne se serait jamais posé d’elle-même en d’autres circonstances. « Tes vêtements empestent le sang de vampire, en plus. »

C’était en réalité très léger, mais pas suffisamment absent pour que Flora ne le remarque ça. La fraîcheur et l’humidité de ce petit lieu boisé avaient fait ressortir une fragrance presque éteinte et endormie. Mais l’infant n’était pas dupe. Une pièce de plus à son puzzle fou ? Pourquoi pas ? Après tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sangs-mêlés

avatar

Messages : 23
Âge du personnage : 19 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Mar 4 Juil - 22:27



Elle l'avait gifflé. Il sentit sa poitrine se gonfler d'orgueil et de colère, et eut même le réflexe de montrer les dents.

Tu pourras te permettre ce genre de discours avec les pleutres de ton espèce. Si tu te conduis comme cela avec tout le monde, que ta mère t’ai abandonné ne m’étonne même pas.
Teh.

Elle était de plus en plus étrange, cette espèce de folle. A l'étudier et le dévisager comme une bête curieuse. Maintenant qu'elle était debout et lui assis, il se sentait encore plus... proie. Et ça l'agaçait. Il se frotta la joue pour évacuer l'humiliation de la gifle. Il tira son manteau contre son nez, en soupirant. Il allait probablement rester là, immobile, jusqu'à la tombée de la nuit. Le regain de force lui serait sûrement suffisant pour lui accorder le temps de se trouver un endroit pas trop dégoutant où dormir. Il frissonna. La nuit ne devrait plus trop tarder...

Tes vêtements empestent le sang de vampire, en plus.
Dis pas n'importe quoi. Tu crois que je passe beaucoup de temps avec des gens comme toi ? Tu m'as bien regardé ? J'ai plus de chances de sentir la pisse de chien ouais.

Fataliste. Il se redressa un peu, prenant appui sur l'arbre. Il voulait quitter cet endroit. Malheureusement ses jambes refusaient de le porter, et il ne parvint même pas à s'agenouiller. Tant pis. Il resterait assis là jusqu'à-ce que la douce pénombre de la soirée l'embrasse.

Tu penses que c'est possible ? Que mon père soit un lycan, j'veux dire. Ca à l'air complètement... complètement fou. Stupide même. Pis de toute façon qu'est-ce ça peut t'faire que j'sois fils de truc ou de machin ? Tu vas m'filer à bouffer et où dormir ? Qu'est-ce tu me veux à la fin ?

C'était vrai ça. Qu'est-ce qu'elle lui voulait ? Il n'était ni appêtissant, ni joli à regarder. Il dégageait probablement une odeur affreuse et il n'avait pas particulièrement la discussion agréable. Il la dévisagea, mû d'une curiosité malsaine et probablement dangereuse. Il sentit tous ses petits poils s'hérisser le long de son dos. Quel horrible sentiment.

Tu penses me foutre la paix dans combien d'temps à peu près ?


_________________


RelationShip - Historique

Kit by Bagh ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Jeu 6 Juil - 11:57

Elle fronça les sourcils, réalisant qu’elle avait commis une méprise, un égarement. L’odeur, faible, qu’elle avait sentie jusque-là, n’émanait pas des vêtements du garçon. Mais alors… d’où ? Flora se mit sur ses gardes, bien que n’en montrant rien. Elle préférait se dire que tout ceci n’était que des hallucinations, des illusions dont il valait mieux ne pas tenir compte. Son regard se braqua une fois encore sur le garçon. Avait-il seulement remarqué son manque d’attention envers lui ? Elle n’aurait su le dire et s’en fichait bien, en définitive.

D’un geste souple, Flora leva jambe, dévoilant d’en dessous de ses jupons une paire de bottes de cuir d’apparence fort couteuse – ce qu’elles étaient, bien sûr. Puis, vif comme la brise d’automne, elle abattit son talon juste à côté de la tête de l’étranger. « Je resterai tant que tu sauras me divertir, voilà tout. Tu n’as pas besoin d’en savoir davantage. »

Et puis, qu’est-ce qu’elle en savait, elle, de la possibilité d’une hybridation entre vampire et lycan ? Cela lui paraissait fou, beaucoup trop fou pour être réel. Mais après tout, Flora se savait loin de détenir la science infuse. Alors pourquoi cette hypothèse, appuyée par son sens du goût qui en avait été bien maltraité, lui suggérait-elle pareille absurdité ? Elle n’en savait rien et cela lui déplaisait.

« Je veux également m’assurer que tu ne peux en rien représenter une menace pour ma maîtresse. Je n’ai que faire d’un cloporte, mais qui me dit que tu ne brides pas ta puissance ? Tu pourrais très bien avoir tué ta mère après tout que je n’en saurai rien. » Il est vrai que sa contrariété précédente la mettait tout de même mal à l’aise. Ceci étant dit, elle se refusait à lâcher sa ‘proie’ maintenant. Elle voulait en savoir davantage, le pousser dans ses ultimes retranchements s’il le fallait vraiment.

Elle ne vit cependant pas à temps l’ombre qui se dessinait dans son dos, menaçante. Négligente elle avait été, encore une fois. « MA PROIE ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sangs-mêlés

avatar

Messages : 23
Âge du personnage : 19 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Lun 10 Juil - 9:24


Oh, bah oui. C'est vrai qu'il était parfaitement satisfait d'être un objet de divertissement. Et puis heureusement qu'il détendait bien l'atmosphère, et qu'il avait de l'éloquence, hein. Sérieusement ! Il tourna la tête pour observer le talon de la furie... euh, demoiselle, presque planté dans l'arbre contre lequel il s'appuyait. C'était pas une distraction qu'elle voulait, c'était un souffre-douleur ! Il soupira en penchant la tête. Si elle remuait un peu plus, il aurait au moins l'occasion d'observer sous ses jupons. Il savait que ça la mettrait en fureur. Enfin. Probablement. Juste pour ça, ça lui ferait plaisir.

Je veux également m’assurer que tu ne peux en rien représenter une menace pour ma maîtresse. Je n’ai que faire d’un cloporte, mais qui me dit que tu ne brides pas ta puissance ? Tu pourrais très bien avoir tué ta mère après tout que je n’en saurai rien.
Oh ouais, bien sûr, je dissimule ma redoutable puissance, mais vois-tu, comme j'adooore me faire humilier... Tss... Abr...

...brutie. Mais il fut coupé dans son élan par un nouveau mugissement sorti d'on-ne-sait-où. Il cligna finalement des yeux, sursautant en appercevant la forme qui se dessinait derrière sa tortionnaire du moment. Ca... ça ça sentait pas bon du tout. Il n'était pas déjà en posture de faire le fier, mais là, les choses se compliquaient encore plus. Ainsi donc celui-là cherchait sa Proie...

C'est pas moi, c'est elle ! Et je suis absolument pas commestible. J'ai très mauvais gout. Elle confirme. Hein, elle confirme ?

L'espace d'une seconde, il réfléchit à la faisabilité de pousser son assaillante sur leur assaillant. Mais ça faisait un peu trop de monde et de danger pour lui, aussi essaya-t-il plutôt de passer sous la jambe de l'autre tarée pour s'en aller, à quatre pattes s'il le fallait. Si celui-là se décidait à attaquer au hasard, il ne désirait qu'une seule chose : s'en tirer en vie. Peu importait comment. L'instinct de survie semblait lui donner un petit peu plus de forces, à l'abri sous les arbres, il parviendrait sûrement à se relever et à s'éloigner de là en marchant...


_________________


RelationShip - Historique

Kit by Bagh ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 39


MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Lun 10 Juil - 15:45

Elle cumulait les négligences et ce n’était en rien pour lui plaire. Flora gronda à l’approche de l’ombre qui fondit sur elle, la plaquant au sol. L’instant suivant une douleur lacéra son épaule, déchirant le précieux tissu de sa robe. Ses sourcils se froncèrent et ses pupilles redevinrent rouges alors qu’elle fit en sorte de rouler sur le côté pour mieux se libérer de cette méprise désagréable. En sautant à quelques mètres de là, elle comprit. Un vampire. Mal en point, apparemment. Il lui manquait un bras et ses joues creuses ne trahissaient personne, il devait avoir soif depuis un long moment.

Voyant son agresseur se jeter sur le cadavre de la pauvrelle pour tenter d’en retirer quelques dernières miettes, elle fut au moins satisfaite de le voir rager à son égard. Peu lui importait son histoire, il avait abîmé sa robe, offerte par sa très chère maîtresse ; il méritait de mourir, point final. D’ailleurs, Flora n’eut aucune retenue quant à ses chances de survie et de vaincre.

Elle était suffisamment souple, agile et désormais totalement en mesure de se sentir mieux qu’un coup de pied dans la mâchoire du vampire suffit à briser cette dernière. Il était vraiment dans un sale état. Il ne représentait donc pas vraiment une menace pour l’infant qui afficha un sourire en coin. Sautant d’une manière fluide, Flora atterri finalement sur la tête du vampire, le mettant à terre. Et c’est sans l’ombre d’une lueur de compassion qu’elle écrasa le crâne sur son talon de belle facture. Ses pupilles carmines n’émirent même pas un sursaut à agir de la sorte. C’était normal.

Se reculant quelque peu et inspectant sa propre blessure – peu profonde, heureusement -, Flora fini par interpeller le fuyard. « Maintenant j’en suis certaine, tu es un misérable incapable de blesser qui que ce soit, une erreur de la nature qui pourrait vendre sa mère pour sauver sa peau. C’est peut-être pour cela que je ne la vois guère ici et maintenant. »

La pique était volontaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sangs-mêlés

avatar

Messages : 23
Âge du personnage : 19 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   Dim 16 Juil - 21:53


Ils se battaient. Ou un truc comme ça. Il n'allait pas s'arrêter pour vérifier. Il avait déjà suffisamment de mal à mettre un pied devant l'autre. La nuit tombée lui faisait du bien. Il respirait mieux, il y voyait mieux.

Maintenant j’en suis certaine, tu es un misérable incapable de blesser qui que ce soit, une erreur de la nature qui pourrait vendre sa mère pour sauver sa peau. C’est peut-être pour cela que je ne la vois guère ici et maintenant.

Il serra le poing. Frappant un arbre innocent qui n'avait rien demandé. Il voulait la tuer. Il voulait l'étriper, faire couler son sang. Comment osait-elle ?! Sa mère l'avait abandonné ! Il était seul ! Il était seul par sa faute, parce qu'elle était comme toutes les autres créatures sur cette planète, incapable d'assumer sa création, terrifiée par ce qu'elle avait elle-même engendré, infidèle, traitresse ! Il voulait se retourner vers cette furie, lui jeter au visage toute sa colère, et pourquoi pas une pierre ou deux. Mais il n'en fit rien. Il ravala ces sentiments qui l'affaiblissaient.

S'il l'attaquait, elle allait le tuer. Il s'en doutait, il en était même persuadé. Il vallait mieux baisser la tête et encaisser. Son coeur se serrait. Il avait mal à la poitrine, comme secoué d'un horrible sanglot, un terrible désespoir. Combien de temps ? Combien de temps encore aurait-il à affronter des journées pareilles ? Se retourner dans la crasse, à moitié aveuglé par la lumière. A baisser les yeux devant toutes les créatures qui peuplaient ce monde. A serrer les mains et murmurer un appel de détresse.

Pourquoi était-il né ?  

Vendre ma mère... ma mère ouais... si seulement.

Il ne voulait plus affronter cette hystérique. Elle avait probablement achevé ce vampire, il voyait le sang, et puis son état. Il n'avait pas envie d'être le prochain. Néanmoins, il ralentit le pas. Ce serait idiot d'essayer de partir en courant. Elle le rattraperait quoiqu'il advienne, et il avait plus de chances de s'emmêler les guiboles et de s'étaler dans la terre comme un vulgaire ivrogne. Non. Et attiser ses instincts de prédateur en prenant la fuite n'était pas non plus un bon plan. Il s'éloignait seulement, comme s'il venait de quitter une bonne amie et qu'il allait s'acheter un morceau de pain en rentrant chez lui. Il était affamé.

Cette nuit encore, il allait rêver de nourriture.

_________________


RelationShip - Historique

Kit by Bagh ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Qu'es-tu ? ••• ORPHAR   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'es-tu ? ••• ORPHAR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: La France :: Boulevard Malesherbes-