AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Orphar de Torcy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sangs-mêlés

avatar

Messages : 34
Âge du personnage : 19 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-mêlé
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Orphar de Torcy   Jeu 27 Avr - 14:27


Orphar de Torcy

ÂGE ─ 19 ans
ANNIVERSAIRE ─ 17 Novembre
ORIENTATION SEXUELLE ─ La beauté n’a pas de sexe.
OCCUPATION ─ Vagabond
PAYS ─ France
CLASSE SOCIALE ─ Batard / Noble / SDF
RACE ─ Sang-Maudit
AVATAR ─ Soma Cruz (Castlevania)

Profil Psychologique

Orphar est un jeune homme fragile.
Non pas fragile dans le sens physique, mais psychologique. Il ignore qui il est, ce qu'il est, et pourquoi il vit, mais son instinct le guide vers la survie. Il est effrayé, indécis, fait difficilement confiance aux autres, et craint autant pour sa survie que pour celle des humains qu'il cotoie.

Profondément croyant, il est persuadé que le Tout-Puissant l'a créé et veut qu'il vive cette vie de misère et de mort. Peu à peu, sa frayeur laisse place à sa colère, et la colère à la haine. Il est parfois pris de pulsions sanguinaires, comme tous ceux de son espèce, et est absolument incapable de se contrôler. Seule la force semble encore capable de mettre fin à sa colère. Il déteste autant sa faiblesse que sa force, et désire être un jeune homme normal, du plus profond de son coeur. Son ignorance l'agace. Il se méprise de ne rien savoir, de ne rien connaitre, d'ignorer jusqu'à l'identité de son géniteur.

Il vit dans la rue, oscillant entre mendiant et voleur, pour survivre quelques heures de plus, animé par l'espoir fou que quelqu'un, un jour, sera là pour l'aider. Il est solitaire, non pas parce qu'il n'aime pas la compagnie, mais plutôt parce qu'il la craint. Il aspire à mieux, il voudrait être aimé, protégé, il voudrait partager sa vie avec quelqu'un qui le regarde et qui le comprenne. Il n'est qu'un enfant en manque d'affection et d'innocence, et parfois ses réactions peuvent être digne d'un grand adolescent, inconstant, insolent, imprudent.

Au fond, il est également un enfant. Effrayé, mais surtout triste et désespérément seul. Son désir le plus cher serait certainement d'être aimé, choyé, d'avoir une vraie famille ou un véritable ami sur qui compter. Cette personne, si elle existe, serait idéalement capable de lui survivre, voire de le tuer si besoin...
Facile de comprendre, en grattant un peu sa carapace, qu'il puisse être aussi amer et bouillonnant de colère.
Histoire

Je n'ai jamais connu mon père. Je n'ai de lui que quelques mots dictés par ma mère, avant qu'elle m'abandonne à son tour. Je ne garde que de fugaces moments de bonheur familial, entrecoupés de peurs, d'horreurs et de cauchemars trop réels à mes yeux. Mais je devine que vous désirez plus que ces quelques lignes, alors voici le récit de ces vingt dernières années.

Ma mère était amoureuse. Je l'ai toujours deviné entre les mots froids qu'elle disait. Elle était amoureuse, et triste. Mon père n'était qu'une ombre fragile, pesant sur mon existence sans jamais, pourtant, se manifester. Je suis né de cet amour, qui n'était peu être qu'à sens unique. Mère n'a jamais daigné me raconter son histoire. Elle était dévouée, à son rôle de mère, son rôle de femme, du moins c'est l'impression que j'en avais. Et elle était profondément croyante. Elle ne m'a jamais caché que son état - de vampire - et ma naissance - maudite - n'étaient probablement que des épreuves envoyées par le Tout-Puissant, probablement même pour la punir de ses erreurs passées. Elle me raconta un jour que dans son passé, elle avait fui un mariage organisé par son père, et était entrée dans les Ordres. Et qu'un jour, au détour d'un chemin, hors de son couvent, elle avait rencontré cet homme qui l'avait... changée.

Une autre fois, elle me raconta que mon père était un bel homme. Qu'elle l'appelait Alexandròs. Quelque chose comme ça. Que je lui ressemblais peu. Au contraire, j'étais plutôt proche de ma mère. J'avais ses yeux délicats, couleur argent, ses traits fins, élégants, racés même. Mais quand ils croisaient leurs semblables, quand les quatre iris gris se faisaient face, je ne percevais rien. J'étais juste... comme un étranger. Du moins, c'est ce que je ressentais.

Elle me quitta lorsque j'entrais dans l'adolescence. Souvent par le passé, certaines choses me paraissaient incompréhensibles.
Pris d'une folie, je pouvais agir complètement indépendament de ma volonté. A chaque fois, je me sentais perdre pied, tremblant de la tête aux pieds, mû d'une rage immense envers le monde entier. Lorsque j'ouvrais les yeux, à nouveau, j'étais toujours blotti dans les bras de ma mère, subissant son regard grave, parfois effrayé, souvent couvert de sang. Mais cette fois, je m'éveillais au milieu d'une nuit sans lune, et il n'y avait pas ces yeux pour me juger. Il n'y avait rien. Rien autour de moi. Elle demeura introuvable. Après des jours interminables à la chercher, je me trouvais une résolution : elle m'avait quitté. Etais-je finalement devenu un fardeau trop lourd ? Certainement. Je n'ai jamais vu d'autre raison.

C'était il y a six ans. C'était la première étape d'un vide immense dans mon existence. J'appris à survivre seul, à ne faire confiance à personne. A ne penser qu'à ma survie. Chaque année, je percevais ma force diminuante. Dans combien de temps serais-je aussi faible qu'un humain ? C'est une angoisse qui me suit partout, tout le temps. Vais-je bientôt mourir ? Sans jamais rien comprendre, sans savoir ce que je suis, qui je suis ? Ce vide terrible, il n'y a que la peur pour le remplir. Et à présent que la peur est devenue une intime amie, elle rencontre peu à peu une nouvelle sensation. La colère.

Ô toi ! Tout-Puissant ! N'étais-tu pas sensé tout savoir, tout créer ? Pourquoi avoir laissé naitre un être tel que moi ? Voila la question que je murmure le soir entre les paumes de mes mains. Quel mal ai-je pu causer qui nécessitait de me punir ainsi ? Exister ? Mais n'est-ce pas là Ta création ? Je ne comprend pas. Jour après jour, je subis, j'observe les humains si fragiles que Tu as laissé sans défense face à moi, j'observe les ombres se jouer de moi, rire sur mon passage. Comment puis-je atteindre le pardon s'il n'y a personne pour me regarder ? Comment peux-Tu me juger alors que tu m'as laissé vivre cette vie-là ?

Pourquoi j'existe ? Et pourquoi vais-je disparaitre ? J'erre chaque jour davantage, et je sens mon esprit qui s'égare. Il s'égare parce que je suis la brebis que Tu as abandonné. Parce que, jour après jour, les canines poussent, me poussent à décimer Ton troupeau. Combien de jours, combien de nuits encore ? Je rampe dans les ténèbres, de ruelle en ruelle, sans but ni espoir. Il n'y a que Toi et moi.
Et cette petite voix sordide qui remplit mon esprit... Tue-le, tue-les, tous, encore, encore, mord, déchire, massacre. Comme si ça pouvait me faire du bien.
Questionnaire

QUE PENSEZ-VOUS DES LYCANS/VAMPIRES ─  Je n’ai rien à penser. Qui suis-je pour juger l’existence de ces créatures ? Ne suis-je pas aussi monstrueux qu’eux, si ce n’est pire ? Dieu n’est-il pas le créateur, n’a-t-il pas permit l’existence de ces… de nos… Comment a-t-il pu ?
QUEL EST VOTRE POINT DE VUE A PROPOS DES INFANTS ET DES SANG-MÊLES MAUDITS? ─ Mes connaissances dans le domaine sont nulles. Y a-t-il une vraie différence entre Infant et… le reste ? Je l’ignore. Quand aux sangs-maudits… j’ignore de quoi vous parlez.
ÊTES VOUS SATISFAIT(E) DE VOTRE VIE ACTUELLE? ─ Non. Comment le pourrais-je ? Je sens le contrôle m’échapper d’avantage chaque jour, et ma force s’affaiblir. Je ne comprend pas ce que je suis, ni ce qui m’arrive. L’instinct… l’instinct est la seule chose qui semble me maintenir en vie. Mais quelle vie…
SI NON, QUE VOUDRIEZ-VOUS CHANGER?  ─  Changer ? Changer tout ! Apprendre des centaines de choses, vivre longtemps et paisiblement.
… ou peut être juste… cesser d’exister.
VOTRE POINT DE VUE SUR LE MONDE CONNU? ─ Je n’ai pas vraiment… réfléchi à tout ça. J’ai l’impression que tout change, tout le temps, autour de moi. Et que je reste là, comme une ombre, à regarder sans comprendre le monde qui m’entoure.

Joueur

PSEUDO ─ Ankaarin
ÂGE ─ 21 ans
SEXE ─ ♀
LA COULEUR DE TON PYJAMA ─  … naked woman is naked.

_________________


RelationShip - Historique

Kit by Bagh ♥️


Dernière édition par Orphar de Torcy le Sam 24 Juin - 15:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 481


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Orphar de Torcy   Sam 29 Avr - 11:37

BLBLBLBL BIENVENUE HEHE ♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 481


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Orphar de Torcy   Mer 17 Mai - 21:58

••• Bienvenue parmi nous


Tu as vaincu, bravo à toi! Et ainsi tu inaugure par la même occasion le clan des sangs-mêlés! ♥ Te voici... validé! ♥

Le test d'entrée passé, te voilà désormais un CITOYEN SANG-MELES.
Tu peux dés à présent aller recenser ton avatar, chercher des partenaires de rp et poster une fiches récapitulative de tes relations que nous te conseillons d'aller consulter pour une intégration rapide.

N'hésites pas, également, à apporter ta pierre à l'édifice d'Ex-Cathedra, nous comptons sur toi. Bon séjour parmi nous et n'hésite pas à nous solliciter si le besoin en est.
Mezariel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Orphar de Torcy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Orphar de Torcy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment devenir membre de Rèves et Légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: A chaque coeur son ouvrage :: Entités nouvelles :: Les Âmes Damnées-