AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Here we go, again. • Astrid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Infant

avatar

Messages : 476


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Here we go, again. • Astrid   Ven 6 Jan - 19:06

Après les récents évènements ayant ébranlés la Capitale de la France, les rues de cette dernières commençaient tout juste à reprendre le cours de leur existence passée. Les choses ne seraient sans doute plus jamais comme avant mais pour l’heure, le plus important était encore de panser les plaies des habitants de Paris et de relever la tête. Se morfondre ne résulterait sans doute sur rien de bon, cela Mezariel le savait mieux que personne. Lui aussi avait été témoin d’horreurs qu’ils auraient préféré garder dans un coin reculé de son imagination. Mais ainsi était les volontés du capricieux destin et les regretter ne permettrait en rien d’avancer.

Droit comme une statue de sel, Mezariel se tenait là, tout près du carrosse l’ayant conduit jusqu’à cette grande avenue des Champs-Elysées. Il aimait particulièrement cette rue-ci, pour son charme particulier et ses attraits uniques en leurs genres dans l’immensité de Paris. Mais il ne se trouvait pas ici en cette heure uniquement pour profiter d’une vision plaisante, loin s’en fut. Il était en mission exceptionnelle ; se devant d’accueillir une famille suédoise souhaitant obtenir pied à terre près de Paris. En tant que Marquis, qui mieux que lui pour revêtir cette tâche, après tout ?
De plus, il avait eu la surprise – agréable, soit dit en passant – de reconnaître le nom de ceux à qui il allait très probablement devoir servir de guide à travers les entrailles de la Capitale. Håkansson.

Mezariel avait fait leur connaissance alors qu’il se trouvait dans le Sud, chez sa tante. Cette dernière ayant des connaissances absolument partout – tout du moins, du point de vue de l’infant -, elle avait un jour convié ces amis-ci sur ses Terres riches et agricoles pour des raisons qui lui étaient propres et que Mezariel n’avait jamais sollicité. Peut-être aurait-il dû se montrer un peu plus curieux, se disait-il alors, tandis que l’attente l’escortait toujours, pareil à un chevalier solitaire tout droit sorti d’un livre pour enfant.
Ceci étant dit, le jeune bellâtre se sentait détendu ; revoir des visages connus ne pourrait être que positif, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 48


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Jeu 9 Fév - 16:59

HERE WE GO, AGAIN


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Belle France… Douce France…

Cinq? Peut-être dix ? Oui, voilà presqu'une dizaine d'années qu'Astrid n'avait pas mis les pieds en France. La dernière fois qu'elle était venue, ils avaient plutôt fait escale dans le Sud du pays, là où la zone était bien plus gorgée de Soleil que le reste du territoire. Une famille d'aristocrate français les avaient gracieusement logés le temps de leur séjour. La lycane avait pu, encore une fois, découvrir des plantes et des fleurs qu'on ne trouvait ailleurs. Pour remercier l'hospitalité de leur hôte, elle avait préparé une eau parfumée spécialement pour et, depuis, elle est devenue une cliente régulière de sa petite affaire. Petite affaire qui marchait très bien malgré les nombreuses années écoulées. La plupart de ses clients sont des semblables mais il arrive parfois qu'elle s'occupe d'humains tout à fait. Pendant plusieurs décennies, elle fut nommée officieusement parfumeuse attitrée de la famille royale suédoise. Et c'était cette même famille suédoise qui les avait envoyé, Astrid et son frère, sur les terres françaises et partir à la rencontre du Roi Charles de France, précieux allié de sa Majesté.

S'installer en France n'avait pas été dans leur plan de départ mais les ordres étaient les ordres. Ils allaient devoir mettre les voyages en bateau et l'exploration de nouvelles contrées entre parenthèses pendant quelques temps. Afin d'avoir un pied à terre, des lettres furent échangées et il fut rapidement convenu que frère et sœur Hakansson iraient à la rencontre du neveu de leur hôte, un jeune marquis, Mezariel, qui leur servira de guide pendant leurs débuts à Paris. Astrid se souvenait de ce jeune Mezariel. Un Infant. Pauvre enfant, avait-elle pensé. Âgée de plus de deux cent ans, il était bel et bien un enfant, presque un nourrisson, pour elle. Il devait avoir bien grandi depuis le temps, n'est-ce pas ?

Elle essaya de l'imaginer, les yeux clos, tout en humant le parfum délicat de la marguerite qu'elle tenait entre ses doigts, comment serait-il désormais. Si ses souvenirs ne lui faisaient pas défauts, il était blond avec des- non, un seul œil visible d'un bleu profond et empreint d'une grande sensibilité. Un beau jeune homme, sans aucun doute. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle ouvrit à nouveau les yeux pour contempler le paysage à l'extérieur du carrosse. Les plaines vertes avaient laissé place aux maisons et bâtiments serrés, preuve qu'ils approchaient enfin de leur destination : l'avenue des Champs Elysées.

Astrid se redressa, s'étira dans un bref soupir et entreprit de refaire correctement sa longue chevelure platine et lissé les plis de sa robe blanche. Un peu plus présentable pour une personne de son rang, elle décida enfin de regarder plus en détail le paysage qui l'entourait maintenant. Et elle fut quelque peu… surprise? Le peuple avait la mine grise. Les épaules étaient affaissées. Ah… Mais il était vrai que la France sortait tout juste d'une guerre contre l'Angleterre, ce qui avait quelque peu retardé leur arrivé en terres françaises. Elle espérait pouvoir redonner un peu de bonne humeur aux gens du peuple l'un de ses soirs où elle serait en escapade avec Jonas.

Lars, son frère aîné, la tira de ses songes en lui annonçant qu'il ne pourrait pas l'accompagner pour aller à la rencontre du De Saint-Louis et la somma de lui présenter ses plus sincères excuses et qu'il viendrait lui rendre visite le plus rapidement possible. Sa sœur ne lui posa de questions du pourquoi il ne pouvait venir et lui demanda de faire attention à lui lorsqu'il descendit du carrosse qui s'était arrêté. Le véhicule reprit son petit bout de chemin puis fit enfin une dernière halte.

Jonas quitta son rôle de cocher et prit sa casquette de valet pour ouvrir la duchesse, lui tenant la main pour la permettre de descendre le marche-pied. Ils échangèrent un regard bref mais complice puis, Astrid se tourna vers le guide du jour.

-Vous avez bien grandi depuis la dernière fois, Mr le Marquis.

Une petite taquinerie lancée, rien de bien inhabituelle chez la demoiselle, qui espérait détendre un peu ce jeune homme qui se tenait un peu trop droit à son goût.


@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 476


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Dim 12 Fév - 21:53

Lorsqu’il vit la belle dame parvenir jusqu’à lui, l’Infant reconnu avoir eu le souffle coupé comme s’il avait percuté, peut-être pas un mur, mais au moins une surface suffisamment rigide pour faire stoppé le mouvement régulier de sa respiration. On aurait dît un ange, une apparition divine venue éclairer le chemin des égarés, des laissés pour compte. Drôle de comparaison que celle-ci – et l’infant lui-même s’en rendit très vite compte- puisque les loups de sang ‘pur’, tout comme les vampires, n’étaient les bienvenus ni en terre sainte ni même au ciel. Le damoiseau ne pouvait s’empêcher de trouver cela fort regrettable ; certaines créatures de la nuit étaient bien plus vertueuses que des humains qu’il avait eu l’occasion de croiser auparavant.

Mais là n’était guère le sujet. Réalisant que la belle noble était à quelques centimètres de lui, le Marquis percuta qu’il avait oublié l’essentiel de ses marques de politesses habituelles. Ainsi, retirant sa casquette militaire, le jeune homme fit une élégante révérence, posant presque un genou à terre – mais se maintenant en un équilibre travaillé bien qu’apparaissant précaire -, inclinant de la même manière respectueuse sa tête blonde afin de faire sentir ses excuses à son invitée de marque. Un rire entacha le silence émanant jusqu’à présent de lui. Ceci ne retirait pourtant rien à son charme. « Et moi, madame, je pourrai vous dire que vous n’avez guère changer depuis notre dernière rencontre… » ce qui était vrai d’un point de vue purement extérieur ; toutefois l’infant décida de jouer sur une autre corde. « Mais en plus d’être passablement des paroles de beau parleur, cela ne vous rendrait en aucun cas justice. Vous avez changé depuis notre précédente rencontre, vous êtes encore plus belle que dans mes maigres souvenirs ! »

S’il apparaissait peut-être trop flatteur ou courtisant, ceci était volontaire ; Mezariel aimait les femmes à s’en damner et ne pouvait s’empêcher de les complimenter lorsqu’il en avait l’occasion. Cela le rendait peut-être plus confiant en lui-même ; il adorait cela et ne privait pas pour en user et en abuser. Bien entendu, ce n’était en aucun cas pour manquer de respect à qui de droit, bien loin de lui cette idée ! Un baisemain de circonstances et les choses furent ainsi entamés.

Se redressant avec la même majesté dont seuls les loups et semi loups sont imprégnés, il offrit un sourire aimable à la belle Astrid. « Avez-vous fait bon voyage ? J’ai ouïe dire que les vents du Nord étaient particulièrement capricieux avec les voiles des bateaux, mais peut-être ai-je fait erreur. N’hésitez point à me corriger, si jamais je m’institue à parler de choses non fondées. »

Il voulait faire la meilleure impression possible après toutes ces années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 48


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Lun 13 Fév - 17:40

HERE WE GO, AGAIN


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Combien de fois Astrid avait-elle entendu bon nombres de compliments et d'éloges sur sa beauté? Tant de fois… surtout lorsqu'on a l'opportunité de traverser le temps, on en entends beaucoup. Si elle s'en ait laissé? Parfois, ça l'agace au plus haut point mais les paroles du jeune Mezariel ne sont pas dans cette catégorie pour cette fois. Il y avait un petit côté maladroit qui le rendait tout à fait charmant et d'assez adorable. Une révérence et un baisemain plus tard, les politesses passées, Astrid ordonna à son valet de rester là jusqu'à son retour et écourta finalement la distance entre le marquis et elle. Elle glissa la camomille dans la poche de poitrine dans son manteau militaire puis le pris par le bras, même s'il ne lui avait pas proposé, pour l'inciter à marcher. Rester dans un carrosse l'avait épuisé et elle avait bien besoin de se dégourdir.

-Vous n'aviez pas tort. Le voyage fut quelque peu pénible au début mais la nature ne fut pas capricieuse bien longtemps. Mais cela n'est sans doute rien comparer à la guerre que vous venez de franchir…

Sa voix s'était faite plus douce, plus basse sur ses derniers mots, ne voulant pas que les personnes alentours n'entendent un sujet sans doute suffisamment douloureux comme cela.

-Pardonnez moi d'aborder un tel sujet, s'excusa-t-elle en serrant avec le plus de délicatesse possible son bras, afin de lui montrer son soutien, même s'ils n'étaient pas de la même nation.

Astrid maîtrisait le français comme beaucoup d'autres langues mais il arrivait parfois que son petit accent suédois reprenne le dessus. Surtout lorsque de fortes émotions sont présentes. La France et la Suède sont des alliés de longues dates et la scandinave se sent tout autant affecté par les derniers évènements qu'ait vécu leur allié français.

-Changeons de sujet, vous le voulez bien? Comment se porte votre tante? Je lui ai envoyé quelques parfumées il y a de cela quelques jours. J'attends sa missive avec impatience pour obtenir son avis.

Elle avait enchaîné sur un sujet plus léger avec un ton beaucoup plus joyeux qu'auparavant, passant du coq à l'âne comme si de rien n'était. Comme il fallait s'y attendre de cette chère Astrid. Surtout qu'elle avait abordé un topo qui la passionnait plus jamais et qui faisait parti intégrante de sa vie, sans exagération. Jonas pouvait en témoigner. Il ne compte plus le nombre de fois où il trouva sa maîtresse endormie sans son atelier ou dans sa chambre à coucher, avec des livres ouverts, des feuilles et des plumes qui traînaient. Et quand elle se lançait, elle avait tendance à oublier parfois son entourage ou bien… d'importants messages à transmettre.

-Oh, encore un peu et j'oubliais… Mon frère, Lars, vous présente ses plus sincères excuses de ne pouvoir être avec nous en ce moment même. Mais il m'a assuré qu'il vous rendra visite dès qu'il aurait fini de terminer ses quelques affaires.

Malgré toutes ses connaissances emmagasinées, il lui arrivait d'avoir quelques petits oublis de ci de là. Personne n'était parfait, n'est-ce pas?

-Quelles surprises m'avez-vous réservées ? Paris a beaucoup changé depuis ma dernière visite. Je suis impatiente de découvrir cette belle ville encore une fois.

Elle monopolisait, encore une fois, la parole mais elle lui tendait la perche pour qu'il la reprenne. Bien que bavarde, Astrid était bonne élève et ne pipait mot lorsqu'elle écoutait de nouvelles histoires ou de nouveaux faits.


@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 476


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Ven 17 Fév - 13:42

S’il y avait bien un ‘défaut’ que l’on pouvait accorder à Mezariel, c’était justement sa manie de voir en les femmes des êtres sans défense, qu’il se devait de protéger. Les exceptions à cet état de fait étaient rares. D’ailleurs, hormis Nao, sa cousine et peut-être sa belle-mère, l’infant avait grandement tendance à se comporter comme un gentilhomme un peu trop impliqué parfois, auprès de la gent féminine. Jusqu’ici, cependant, nulle ne s’était plainte de son comportement, aussi prit-il le partit de penser qu’il ne faisait en ce cas rien de mal, bien au contraire.

Il fut surprit par l’initiative de la ravissante lycane lui faisant face. Ceci étant dit, il n’osa rien répondre pour la contredire, comprenant qu’effectivement, le carrosse ne lui seyait guère. Lorsque son bras devint l’otage consentant de sa comparse, il ne put que laisser ses lèvres s’étirer en un ravissant sourire et posa sa propre main sur celle d’Astrid. L’image renvoyée aurait parfaitement pu faire penser à celle d’un jeune couple en instance de convoler. Mais il n’en était rien et Mezariel ne saisit même pas l’opportunité laissée par cette illusion pour rêver quelque peu à ce propos. Sa vie était déjà bien tracée, il n’avait plus voix au chapitre.

Il retint – non sans difficulté – un sursaut amer lorsque la suédoise se mit à parler de la guerre récemment traversée. Sans revenir sur ce sujet délicat – qui laissant encore de profondes stigmates dans le cœur des parisiens -, Mezariel saisit la perche donnée par sa compagne de l’instant afin de rebondir sur un sujet plus léger. « Ma tante va pour le mieux et je suis plus que certain que vos décoctions seront pour lui plaire. Elle n’a jamais tarit d’éloges à leur propos, je pense que vous devez sans doute vous en douter ! » Oui, la lycane était connue de l’entourage de sa tante – et des amies de cette dernière – comme étant une parfumeuse de génie. Toutes louaient ses capacités que la plupart voyaient comme ‘hors du commun’. En soit, Mezariel ne pouvait qu’approuver. Lui qui n’était qu’un profane en ce domaine-ci, il était admiratif de voir comment la jeune blonde - qui avait tout de même plus de dix fois son âge – maniait avec une dextérité propre à sa personne les arômes utilisés pour ses senteurs.

« Que votre frère ne s’inquiète en aucune mesure, je comprends bien qu’il ait d’autres choses auxquelles penser pour l’heure. L’arrivée dans un nouveau pays n’est jamais chose aisée, je sais de quoi je parle. » tentat-il avec un brin d’humour. « Pour votre arrivée à Paris, eh bien, laissez-moi réfléchir… »

L’infant fit de son mieux pour se souvenir des nouveautés dans la capitale. Puis, une idée lui vint soudain. « Si vous vous sentez d’humeur à cela, je pourrais vous emmener au théâtre. Actuellement, une pièce antique en français du nom de L’Eugène y est joué. Je n’ai pas encore eut l’occasion de la voir de mes propres yeux, mais des retours que j’en ai eu, vous ne risquez pas d’être déçue ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 48


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Dim 5 Mar - 20:09

HERE WE GO, AGAIN


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Voilà bien deux bons centenaires qu'Astrid voyageait à travers le monde. Et malgré tout, elle ne cessait de s'étonner devant les différentes civilisations, les us et coutumes qu'elle découvrait à chaque fois. Qui plus est, sa condition lui permettait de voir l'évolution des lieux qu'elle avait déjà vu. Et depuis son dernier passage à Paris, qui remontait à une centaine d'années à peu près, la capitale n'était pas dans son plus beau apparat, occupée par les anglais. La suédoise n'avait donc pas réellement séjourné à Paris, du à ses évènements mais elle ouïe dire plus tard, après près de vingt ans, que le Roi de France avait eu à nouveau la main mise sur la belle capitale.

Le temps passant, Paris avait retrouvé de sa superbe. Et c'était pour cela qu'elle avait choisi le France pour son petit commerce. La majeur partie de ses clients étaient des nobles. Les dames notamment, ne pouvaient se passer de ses services. Combien de lettres avaient-elles reçue où on lui avouait bon nombres de secrets intimes ou des conquêtes réussies. Astrid ne pouvait malheureusement se vanter de tels exploits. Bien que légèrement… libertine, elle n'était pas de ces gens qui séduisaient à tout va. Elle se savait belle mais usait rarement de ses charmes, sauf lorsqu'elle désirait quelque chose.

Heureusement pour Mezariel, elle ne désirait rien en particulier aujourd'hui. Elle avait simplement envie de se laisser porter par son adorable guide et de faire ce qu'il lui proposait. Et une pièce de théâtre était la bienvenue. En Suède, il n'y en avait pas beaucoup malheureusement.

-Cela me convient parfaitement ! Qu'attendons nous pour y aller?

Sans plus attendre, Astrid reprit une marche plus énergique, mais se rendit compte de sa bêtise quelques secondes plus tard. Elle se stoppa dans son élan et revint à ses côtés, lui reprenant le bras, les joues roses d'embarras.

-Je vous laisse m'y conduire, vous connaissez le chemin bien mieux que moi…

Ses grands yeux bleus se baladèrent sur les alentours. Pas une seule trace de neige… Paris changeait tellement de son pays natal. Il y faisait bien plus chaud. La première fois qu'elle avait quitté le pays des neiges et qu'elle avait atterri dans un lieu beaucoup plus chaud… elle avait cru qu'elle allait fondre sur place, tant la chaleur lui avait été insupportable. Désormais, elle avait l'habitude et appréciait chaque instant où les rayons de soleil chatouillaient sa peau avec délice. Pourquoi les nobles s'obstinaient tant à garder une épiderme blanche? Le derme légèrement hâlée faisait penser à une belle couleur miel.

Cessant de porter toute son attention sur les édifices, la lycane s'intéressa maintenant au jeune marquis à côté de lui.

-Si mes souvenirs sont bons, cela fait… une bonne décennie que nous ne nous sommes pas vus… Vous êtes devenu un bien bel homme depuis. Auriez-vous, par le plus grand des hasards, déjà une promise…?

Bien qu'âgée de plus de 250 ans, elle était toujours aussi curieuse d'écouter les dernières petites nouvelles. Et les histoires d'amour faisaient parti de ses préférés. Une jeune fille de son rang devait bien évidemment se marier mais… pour l'instant, elle se contentait bien de sa condition. Si elle devait se trimballer un mari dans ses voyages, ce seraient quelque peu encombrants. Selon elle, du moins. Avoir Jonas avec elle était amplement suffisant pour l'instant.



@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 476


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Sam 11 Mar - 12:04

Le marquis fut pour le moins surpris de la vivacité de sa consœur entièrement louve – contrairement à lui. Il n’émit cependant aucune réserve ni aucun reproche d’aucune sorte, ce genre d’attitude lui plaisait. Sortir de la norme était encore ce qui arrivait à le distraire de temps à autre ; tandis que les convenances, elles, le ramenaient sans cesse sur la terre ferme afin de lui faire savoir qu’il approchait à grand pas de son union arrangée. Il réprima un soupir, serrant les dents du même coup afin de contenir une douleur encore vive en dépit de la cicatrisation bien opéré dans son dos – un coup d’épée dans cette chaire-là était particulièrement désagréable.

Oh, bien sûr, Mezariel n’avait jamais espéré pouvoir un jour se marier par amour, ce n’était pas une chose à la portée des nobles dont il faisait –malheureusement - partie intégrante. Toutefois, la perspective de rencontrer un visage nouveau dans son horizon par le biais d’un mariage décidé en des termes bien étrangers pour lui l’aurait arrangé. Plutôt que de lui imposer un membre de son entourage qui ne pouvait s’imaginer l’approcher à moins de cent mètres. Quelle ironie que la vie, parfois.
Mais, ne souhaitant point penser à de telles choses pour l’heure, il offrit un sourire sincère à la lycane de sang-pur lorsque cette dernière paru se rendre compte de son ‘erreur’ – qui, en soit, n’en était pas réellement une. « Ne vous en faites pas, je n’ai guère été froissé par votre enthousiasme, au contraire. Vous contribuez à rendre aux rues de Paris leur âme d’antan. Comment pourrais-je vous en vouloir pour de tels empressements ? »

Nouveau sourire. Ceci étant dit explicitement, l’infant cru à un mauvais coup du sort. Le destin lisait-il dans ces pensées ? Fort probable, en effet. Inspirant profondément tandis qu’il reprenait du même temps la tête de la marche d’escorte de la noble camarade pendue à son bras, il tâcha d’expliquer les choses de manière claire et concise. « Hum… Eh bien, en effet, j’ai déjà une ‘promise’, comme vous l’avez sous-entendu. Vous savez, lorsqu’un être tel que moi naît dans une famille de sang-pur, les choses sont faites rapidement pour éviter de perdre les bienfaits du sang lycan, si vous voyez ce que je veux dire. »

Il avait fait en sorte de ne pas paraître trop amer – ou tout du moins avait essayé que ce ne fut-ce le cas – mais Mezariel ne pouvait nier que ce simple fait l’irritait tout particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 48


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Lun 3 Avr - 13:01

HERE WE GO, AGAIN


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Astrid fut bien soulagée que le jeune Marquis ne lui tienne pas rigueur de son enthousiasme, qui, aux yeux de certaines personnes comme son père, pouvait paraître déplacé par fois. Par les temps qui courent à Paris, un peu de gaieté ne serait pas de refus, n'est-ce pas ? Mais d'un autre côté, il était difficile de se réjouir avec une ambiance aussi morose. N'en déplaise que malgré la guerre, certains continuaient mettre en place des pièces de théâtre. Pour oublier les blessures et les contrariétés des derniers jours.

« Vous êtes bien le seul, en dehors de Jonas, pour apprécier ma façon d'agir. Mon père n'en est pas très friand, surtout lorsque nous sommes en compagnie d'autres nobles. »

Malgré son amour incontesté pour ses enfants, le père de Lars et Astrid était très stricte sur l'étiquette et la bienséance. Il lui avait inculqué tout ce qu'il savait et pourtant, Astrid arrivait à passer à travers les mailles du filet, puisqu'à ce jour, elle n'était toujours pas marié, contrairement à son frère aîné qui rencontrera bientôt son épouse. Les voyages avec son frère aîné étaient le seul moyen pour elle d'échapper à ses obligations de duchesse.

« Je comprend tout à fait ce que vous voulez dire. Même si, dans mon cas, je n'ai toujours pas de prétendant malgré la pureté de mon sang. Je vous aurai bien appris quelques subterfuges pour vous épargner vos... obligations, mais je suppose que c'est trop tard. »

Tentait-elle de le corrompre et de l'inciter à prendre le chemin de l'infidélité et de la rébellion ? La lycane n'aurait jamais de telles mauvaises intentions ! Elle pensait bien évidemment aux bienfaits des voyages et de l'aventure dans le monde. Il n'y avait rien de mieux pour s'enrichir de connaissances.

« Mais vous êtes jeunes, vous aurez sans doute de multiples l'occasion de prendre le large, un jour ou l'autre. »

Elle lâcha son bras et vint prendre ses mains dans les siennes, se plaçant devant lui, lui adressant un sourire sincère.

« J'espère être invitée à votre mariage, mon cher. Vous serez invité bien évidemment, avec votre tante, au mien. Si du moins, toute fois, il se réalise... »

Un petit rictus de malice vint s'installer sur le coin de ses lèvres avant qu'il ne se transforme en un léger rire et bref. Elle saisit une fleur blanche qui était jusque là nichée dans ses cheveux et la glissa dans la poche de la veste de Mezariel, puis réajusta le col de son manteau, comme une mère le ferait avec son propre fils.

« Je vous offrirai un parfum spécialement pour vous. Vous serez le premier homme d'ailleurs pour qui je concocterai quelque chose. Qu'en dites-vous ? »




@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 476


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Mer 26 Avr - 16:09

Mezariel écoutait avec une attention toute particulière les dires de la lycane lui faisant face. Elle agissait avec lui à grand renfort d‘une tendresse que Mezariel n’avait à la fois que très peu connu mais pouvait composer sur le bout des doigts également, par une paradoxale alchimie ; la douceur maternelle. L’infant tâchait de se figurer ce que cette sensation pouvait donner comme ressenti dans sa globalité, lui qui n’avait connu ce sentiment que par sa servante, Nao, puis par sa belle-mère pendant un temps et enfant par sa tante. N’ayant pas eu la chance de connaître sa mère de sang, c’était avec une certaine délectation que le sang-mêlé se laissait aller à de pareille actions t qu’il laissait parfois autant de liberté à ses homologues féminines le concernant – un homme n’aurait jamais pu l’effleurer de la sorte, cela était absolument certain ! « Je serais honoré d’être votre premier ‘homme’ à parfumer, ma somptueuse dame ! » Malgré tout, il tâchait de rester fidèle à lui-même, de ne pas perdre cette couverture devenue commune pour lui.

Il retint un sourire presque crispé à la mention des ‘subterfuges’ de la ravissante lycane du Nord. « Dans mon cas, m’enfuir serait plutôt synonyme de gibet, si vous voyez ce que je veux dire. » Il est vrai que sa famille ne le laisserait clairement pas filer si aisément. Et s’il venait à essayer de se dérober à ses obligations, l se ferait très probablement abattre sans autre forme de procès. Au fond, ce qui le sauvait encore, de manière toute relative, était que dans ses veines coulait le sang de l’Alpha de sa meute. L’autorité de Denovan perçait à travers de liquide, ce fil d’araignée maintenant Mezariel à la vie, le protégeant d’une mort par les crocs des siens. Il n’avait aucune échappatoire possible.

« J’envie votre liberté. Je crois que si je pouvais jouir des mêmes avantages de jeunesse que vous, j’aurais également prit le parti de voyager un peu. En tous les cas, bien davantage que ce que j’ai fait jusqu’à présent. » Car si son statut de Marquis lui avait déjà apporté beaucoup de privilèges, Mezariel n’en restait guère moins une personne avide de nouvelles connaissances, constamment. Il rêvait d’apprendre, de découvrir – et peut-être même, un jour, pourquoi pas, de se trouver un endroit où il serait enfin chez lui.

Leurs pas finirent par les guider, finalement, devant le théâtre tant attendu. Enfin, Mezariel se sentait d’humeur un peu plus légère. Sans songer à la blessure qu’il avait dans le dos – et qui était toujours en train de cicatriser sur les dernières nervures -, il avait grand besoin, lui aussi, de s’évader. Et quoi de mieux que la comédie pour se faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 48


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Jeu 8 Juin - 20:10

HERE WE GO, AGAIN


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Quelques secondes à peine après avoir mentionné l'idée de préparer une eau parfumée pour le jeune Marquis, le cerveau d'Astrid était déjà en ébullition, passant et repassant toutes les odeurs qu'elle connaissait alors jusque là. Mezariel était jeune, très bel homme et cultivée. Il dégageait une certaine douceur mais ses beaux yeux saphirs cachaient un petit côté sauvage - au propre comme au figuré. Elle imaginait bien une odeur fraiche, légèrement épicée. De la cannelle avec… du citron? Ou peut-être du gingembre? La mente poivrée est parfaite également pour redonner une sensation de fraicheur. Elle allait devoir travailler dessus une fois qu'ils se seront établis à Paris. Qu'elle avait hâte de s'installer dans son nouvel atelier. Elle espérait qu'il soit gorgé de soleil, contrairement à celui qui se trouvait dans son pays natal.

La lycane afficha une petite moue désolée, bien contrariée d'entre que son confrère n'avait pas la même chance qu'elle et qu'il était enchaîné par ses obligations de marquis et de lycan. Elle avait ouïe dire que les français étaient très attachés à la hiérarchie. A moins que ce ne soit qu'elle qui s'en fiche éperdument.

-Vous parlez comme si vous n'aurez jamais l'occasion de voyager, soupira la demoiselle. Si jamais l'envie vous en prend, vous pourrez toujours m'accompagner dans l'un de mes voyages. Je vous accueillerai volontiers.

Ils arrivèrent finalement à destination devant le théâtre qu'ils recherchaient. Une légère excitation envahit l'aristocrate et reprit du poil de la bête. Elle pressa un peu le marquis, le tirant par le bras pour entrer à l'intérieur et prendre leurs places. Elle laisse le Marquis s'en charger, lui promettant de lui rendre la pareille un jour.

-Pour en revenir aux voyages… Si vous n'êtes pas trop frileux, pourquoi ne pas venir en Suède? Vous serez le bienvenu dans notre demeure.

Une fois les places prises, les deux nobles se dirigèrent dans la salle pour s'installer et attendirent patiemment que la pièce commence. Mais parfois, le mot "patience" n'était pas dans le vocabulaire de la demoiselle, aussi, elle se hâta de reprendre la conversation avec le jeune homme. Lui-même avait avoué qu'elle soit aussi bavarde ne le dérangeait nullement alors pourquoi s'en priver?

-Mon frère et moi devons nous présenter à votre Roi, Charles de France très bientôt, de la part de notre Souverain, Gustav et… Je me demandais… quel genre d'hommes est-ce? Est-il vrai que son épouse est d'une beauté sans pareil?

Astrid n'était point nerveuse à l'idée de voir le fameux Roi terrifiant de France ( mais pas si terrifiant que cela si le Roi de Suède ait de la sympathie pour lui ), mais cela restait tout de même impressionnant de devoir se présenter à la Cour. Elle n'aimait pas être en territoire inconnu alors si elle pouvait s'informer avant de se jeter dans la "gueule du loup".





@astrid



[HRP : Vraiment, vraiment désolée pour cette longue attente. Maintenant que j'ai fini mes partiels, je pourrais te rep plus rapidement. Désolée encore D8 et non, je n'exige pas un rp avec mon ancien roi enfin, c'est une illusion.

_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 476


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Sam 10 Juin - 16:13

S’il s’était senti le courage de continuer sur pareil sentier de conversation, Mezariel aurait alors sans aucune doute répliquer qu’il n’était guère question de volonté de vouloir voyager ou de sa propre apathie à ce niveau-ci –au contraire, même, il adorait l’idée même de bouger en tout contexte ! – mais cela relevait plutôt de ses chaînes invisibles que beaucoup ne savent guère voir : les responsabilités dû à sa naissance. Une fois son mariage proprement établi avec sa cousine – l’échéance, qui ne devrait plus tarder à présent, lui faisait froid dans le dos de plus en plus -, il devrait tenir ses devoirs ‘d’époux’ et, dans l’idéal absolu, lui faire des enfants le plus tôt possible afin que ses aïeuls puissent voir quoi faire pour la bonne tenue de la lignée de la manière la plus pure possible. C’était un secret que la famille se tenait bien de divulguer, bien sûr ; les démons sont toujours plus confortables dans leurs antres, c’était bien connu.

Il offrit, à la place, un sourire sincère à la louve de sang-pure qui se trouvait avec lui. Le marquis prit également le parti de l’inviter à la représentation théâtrale – de toute manière, même si elle ne lui avait pas donné son aval, il aurait agi ainsi, en bon gentleman qu’il était ; bien éduqué.
Un geste de la tête lui fut rendu à son invitation pour la Suède. Mezariel s’y était déjà rendu… une fois. Mais il n’avait pu profiter suffisamment de la beauté des paysages puisqu’il ne s’était guère éterniser en ces lieux à la magie si particulière et froide. Là, il avait fait la connaissance d’une autre infant louve, comme lui ; la première depuis des lustres. Mais ceci était encore une autre histoire compte tenu de ce qui les lia lors de son séjour là-bas.

Vint ensuite sur le tapis un sujet qu’il se savait être en mesure de maîtriser ; au moins un peu. « Hum…Eh bien, à vrai dire, avant la guerre, le Roi ne volait guère son titre de Suzerain le plus craint et ceux de par plusieurs agissements qu’il se plaisait à mettre en avant. Mais depuis que les hostilités avec l’Angleterre ont cessées, je dirais qu’il est, comme dire… Changé ? Je n’ai pas encore eut l’occasion de lui parler directement, ou tout du moins, guère assez longtemps pour me faire une idée claire dudit changement qu’il m’a semblé pouvoir percevoir. Le mieux est d’aller le rencontrer vous-même, sans craindre quoi que ce soit. » Il est vrai qu’il ne savait si ses mots étaient d’une grande aide, mais il ne savait que dire d’autre. Il poursuivit « Quant à son épouse, la reine Diane ; en effet, les rumeurs sont fondées. C’est une femme sublime, tant dans ses apparitions que dans ses mots. »

Au moins, peut-être pourrait-il renseigner un peu mieux la louve, ainsi.
Le rideau se leva alors et les comédiens arrivèrent sur scène.

Aucun souci, j'espère que ça s'est bien passé pour toi ♥♥♥
Je te fais plein de câlins èué ♥
(OUIIIIII UN RP AVEC CHARLOU JE VEUX!)
(et.euh.j'airelulafichedeFrancishier.omgj'aimaistropcepersoqq)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 48


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Lun 19 Juin - 15:45

HERE WE GO, AGAIN


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Astrid était tout ouïe, prête à entendre tout ce dont elle avait besoin pour se préparer à rencontrer le couple royale de France. Elle avait entendu bien des choses sur ce roi cruel mais elle préférait avoir sa propre opinion du personnage. Pourquoi posait-elle des questions dans ce cas? Ca ne lui coute rien de demander quelques petites informations, n'est-ce pas? Qui plus est, elle le demandait à un noble proche du roi. Ce qu'il dira ne peut être on ne peut plus vrai. Du moment jusqu'à un certain point et jusqu'à ce qu'elle rencontre le Roi de France en personne.

Les Hakansson n'avaient pu entrer en terres françaises du aux conflits avec le Royaume Britannique. Lars avait préféré que les choses se calment entre les deux Royaumes avant de reprendre le large. Le voyage fut quelque peu… houleux mais cela en valait la peine. La France était un magnifique pays, avec ses plaines vertes et ses magnifiques bâtisses. Enfin, si on ignorait les traces de ladite guerre citée précédemment.

Et quelle ne fut pas sa surprise en entendant que Charles de France avait changé après cette guerre. Les atrocités de la guerre pouvaient donc atteindre le cœur d'un homme tel que lui? Les humains l'étonneront toujours. Les mots de Mezariel avaient finalement attisé sa curiosité et elle était désormais pressée de rencontrer le souverain en personne. Astrid était toujours friande de rencontrer de nouvelles personnes, surtout des personnes dotées de caractères des plus particuliers. Elle aurait bien aimé rencontrer le Roi avant les évènements mais elle arrivait un peu trop tard apparemment. Tant pis ! Il fallait savoir se contenter de ce qu'on avait, n'est-ce pas?

-Vous avez désormais attisé ma curiosité, mon cher marquis. J'attendrai donc mon entrevue avec le Roi et le Reine pour en faire ma propre opinion. Merci, Mezariel.

Elle se pencha légèrement vers lui et posa délicatement ses lèvres contre sa joue avant de s'asseoir plus confortablement dans son fauteuil pour apprécier la pièce de théâtre. Astrid ne comprit pas trop certaines scènes, le français n'étant pas sa langue maternelle, bien qu'elle le maîtrisait pour se faire comprendre. Certaines tournures des phrases n'étaient pas dans son vocabulaire et elle n'osait pas demander des explications à Mezariel pour ne pas le déranger.

-Ce fut fort sympathique ! Bien que je n'ai pu comprendre certaines parties. Merci encore mon petit marquis.

Une fois à l'extérieur du théâtre, elle lui reprit le bras et posa à nouveau un léger baiser sur sa joue.

-Avez-vous des obligations plus tard? Si ça ne vous dérange pas, je souhaiterais partager une tasse de thé avec vous. Peut-être pourrions nous aussi dîner ensemble? Mais je ne veux évidemment pas vous imposer ma présence…

Elle enroulait l'une de ses longues mèches platines autour de son doigt, se demandant bien quel genre de plats et mets français elle allait goûter et songea quelques instants à quelle coiffure allait-elle porter lorsqu'elle se rendra au Château du Roi.


@astrid


_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 476


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Mar 20 Juin - 17:23

Dire qu’il fut surprit par le baiser que la noble apposa sur sa joue aurait été mentir. Il connaissait bien ce genre de contact, quand bien même un homme de sa condition n’aurait dû être en mesure de connaître pareille chose… mais sans doute son demi-sang de bohémien le poussait à des comportements que bien des membres de la haute-noblesse jugeraient immondes. Mais Mezariel ne s’en figurait en aucun cas. S’il devait être à l’image de son sang, eh bien soit. Il apprécia le contact à sa juste valeur, une denrée amicale, rare et ô combien aimable en ces temps troubles.

La pièce se déroula en une commune mesure et Mezariel se surprit même à rire à quelques passages, chose qu’il n’avait plus faite avec une telle sincérité depuis bien des lustres, maintenant. Cette ‘obligation’ de sortir était peut-être, finalement, l’une des meilleures choses qui lui soit arrivée récemment, sans doute. Lorsqu’il comprit, en plus, que la représentation avait plu à la demoiselle lycane qui l’accompagnait, il n’aurait pu être davantage comblé. Honte aurait été sur lui s’il l’avait traîné à un bien ennuyeux spectacle. Il lui offrit un sourire en retour.

Une proposition lui fut faite et Mezariel y répondit avec la plus affable des politesses. « Tout le plaisir fut pour moi, ma chère dame. » il vint lui dédier un baisemain des plus courtois avant de reprendre le fil de ses pensées. « Quant à ma soirée et ses occupations, sachez que… je n’ai rien à prévu pour le moment ! Je serais donc ravi, par ailleurs, de partager une tasse de thé ou même un dîner en votre compagnie. Peut-être pourrions-nous nous rejoindre en début de soirée devant le restaurant de votre choix ? Je ne demanderai que quelques heures afin de pouvoir m’apprêter convenablement et ne pas passer pour un ahuri incapable de changer de tenue. »

Car ici-bas, tout était œuvre de jugement et de faste, de valeurs et de comparaisons. Mezariel le savait bien et c’est pour cela qu’il ne souhaitait plus y déroger.

Hrp; Du coup, ça te dit de clore ce rp et on en ouvre un autre dans le salon de thé? :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 48


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duchesse / Parfumeuse royale
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   Ven 23 Juin - 11:50

HERE WE GO, AGAIN


feat. Mezariel D. de SaintLouis
Les délicates mains d'Astrid ont reçu bon nombres de baise-main avec le temps et à nombreuses reprises, elle avait été à la fois partagée par le dégoût ou un infime plaisir lorsqu'un homme apposait ses lèvres sur le dos sa main. En ce qui concerne Mezariel, elle ressentit simplement de l'affection et de la tendresse pour lui. Jeune, beau, élégant et très courtois, comment être dégoûté par un jeune homme aussi charmant? C'était peut-être l'âge qui l'avait faite ainsi mais la lycane ressentait de plus en plus un sentiment presque maternel auprès des jeunes loups, qu'il soit de sang-pur, infant ou même mordu. Peut-être serait-il temps, effectivement, qu'elle se trouve un époux, un mari et qu'elle songe à fonder une famille pour perpétrer la lignée, tout comme Mezariel.

Mais pour l'heure, elle devait penser non pas à son futur mariage mais quelle toilette allait-elle choisir pour le dîner de ce soir.

-Vous m'en voyez ravie ! S'exclama-t-elle de joie. J'aurai également besoin de me préparer pour ce soir. Et je vous rappelle que vous êtes mon guide pour la journée, donc c'est à vous de choisir le restaurant. Et puis, cela fait tellement longtemps que je ne suis pas venue à Paris. Il y a du avoir de nombreux changement, et je ne veux pas gâcher votre soirée en choisissant un endroit inapproprié.

Elle avait émis ses paroles avec une petite moue désolée, son index tortillant timidement l'une de ses longues mèches blonds platines. Peu de personne ne résistaient à cette expression de son visage, encore moins Lars ou bien Jonas. Et Astrid dégageait très rarement ses hormones pour arriver à ses fins. Pourquoi se fatiguer avec lorsqu'on avait la beauté comme arme? Et si elle avait du choisir le lieu où il dinerait, elle aurait sans doute pris quelque chose d'un peu… festif. Peut-être pourrait-elle toujours tenter de l'attirer dans un tel lieu, si le temps le leur permet?

Presque comme par magie, un carrosse s'arrêta tout près d'eux et Astrid reconnut le cocher qui n'était autre que son homme à tout fait Jonas. Il s'approcha de sa maîtresse, s'inclina avant de lui adresser la parole en suédois, lui annonçant que leur nouvelle maison était prête. Elle demanda un morceau de papier et une plume puis elle griffonna l'adresse leur demeure.

-Que pensez-vous de 19h? Nous aurons ainsi le temps de nous préparer. Envoyez-moi le lieu de notre rencontre à cette adresse et j'y viendrais sans faute.

Elle lui glissa la note dans les mains puis, osa encore une fois d'embrasser sa joue, un peu plus longtemps que les fois précédentes cependant.

-Merci encore pour cette représentation, Mezariel. Il me tarde de dîner avec vous.

Elle monta dans son carrosse, lui fit un signe de la main avant d'ordonner à Jonas de partir.



@astrid



hrp : ça me convient parfaitement ! J'espère que cette fermeture te convient et j'ai donc hâte de voir ta réponse si tu ouvres l'autre rp ou si tu veux que je le fasse, pas de souci !

_________________

Ava par Eddoux et Aesth' par Meza-chou ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Here we go, again. • Astrid   

Revenir en haut Aller en bas
 
Here we go, again. • Astrid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» Juliette apprend que sa mère est vivante (pv Pascal/Astrid)
» ASTRID (éliminé)
» Vient voir la police à propos de la tombe d'Astrid.
» A comme Amour, A comme Astrid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: La France :: Avenue des Champs Elysées-