AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Infant

avatar

Messages : 386


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Jeu 16 Fév - 21:39

Mezariel, bien qu’incapable de faire avancer sa monture plus avant, n’est guère à l’abri des vaillants assauts de ses confrères britanniques ; eux aussi soldats prêts à tout pour leur Royaume. Il déglutit alors qu’un trio charge vers lui mais parvient sans trop de mal à se défaire de ce premier étau. Malheureusement pour lui, son cheval se retrouve blessé et, par la force des choses, il fait basculer son cavalier sur la terre ferme, en une chute qui aurait probablement eut de graves séquelles si Mezariel n’avait été qu’un ‘simple’ humain.

Il se redresse, le douleur irradiant son dos malgré tout. Mais il se surprend à remercier son côté lycan ; sans lui, sans doute aurait-il eu à subir bien pire encore.

Il pare une attaque à l’épée, déjouant l’estoc avec un mouvement d’escrime imprimé dans son esprit depuis ses bien jeunes années. Comme quoi, l’entrainement à l’épée de son père n’avait pas été si vain, contrairement à ce que certains des siens avaient prétendu, langues de vipères dans une gueule de loup.

C’est en un éclair fugace qu’apparaît ce jeune homme, qu’il avait déjà eu l’occasion d’apercevoir lors de certains bals organisés par le Roi. Leurs regards se croisent, s’entrechoquent, se mêlent en une danse que nul autre ne saurait traduire. Il lui semble que ces yeux-là sont plus doux que ceux qu’il connait déjà. Mettant à terre son dernier adversaire de l’instant, Mezariel s’interroge.

« Ne devriez-vous point être aux côtés de votre Monarque ? » demande-t-il, plus curieux que vexé d’avoir été ainsi épaulé. Mais l’interrogation ne demeure que peu. Derrière le jeune homme, une ombre menaçante s’impose. Le demi-loup ne réfléchis pas un instant. Ses muscles se bandent et ses réflexes prennent le pas sur tout le reste. « Prenez garde ! »

Il s’élance avec la grâce d’un ouragan. Sa lame se déplie comme le logique prolongement de son bras tout entier et il pare cette amère attaque qui aurait pu avoir des conséquences pour l’humain qu’il a instinctivement ramené contre lui. Un instant plus tard, il lui semble sentir le parfum d’une femme. Il pense qu’il divague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain

avatar

Messages : 133
Âge du personnage : 28 ans


Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:

MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Jeu 16 Fév - 21:51

Confiant en ses capacités de meneur et en la hargne de ses hommes qu’il pouvait percevoir rien qu’à l’odeur à des kilomètres à la ronde, le puissant Monarque français ne se laissait pas plier sous la résistance des murs de Londres. Abattant le moindre fantassin qui aurait eu l’idée stupide de vouloir tenter de le désarçonner de son destrier, l’homme continue d’abattre ses coups sur les endroits stratégiques de ces remparts, ordonnant que les canons crachent leurs salves de poudres et de boulets solides. Un bon mur anglais est un mur anglais détruit ; telle était la pensée qui l’animait comme un beau diable alors qu’il ne cessait de hurler ses ordres, en tête de mission.

Hors de question pour lui de rester en arrière pour une bataille de cette importance. Il n’était pas son père, il n’était pas un lâche ; il n’était pas un mauvais Roi. Il mènerait cette bataille devant les yeux de tous, ou il périrait ! Le sang de France ne saurait être versé inutilement, foi de Charles de France ! L’ignominie avait été semé par la société anglaise et cette dernière ne faisait que récolter ses méfaits sur la lame de son épée ; quel mal à cela alors qu’ils avaient, ces barbares, été tranché son l’intimité de sa chair ? Sur ses terres, qui plus est !

Non, Charles tenait enfin l’occasion de se venger et il ne comptait pas la laisser filer aussi aisément. « Annibal, mon ami, c’est notre heure de gloire que nous avons là ! » Oh, bien sûr, Annibal, son fier confident et bouffon, n’avait sans doute pas autant que lui le goût de la défense du beau pays de France ; mais peu lui importait. Tant qu’il avait à ses côtés quelqu’un de confiance, alors le roi ne céderait pas !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 8


MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Jeu 16 Fév - 22:05

LET'S OPEN THE WAY

Event Majeur #1

Partie un : Angleterre - La contre-attaque

La situation pouvait paraître désespérée. A juste titre, elle l’était. Il n’y avait pas un soldat de la prestigieuse Albion qui ne craignait pas pour le sort qui lui serrait réserver sir les Français parvenaient à percer les murailles qui entouraient alors la cité de Londres pour la protéger. Ils y étaient presque, les gredins ! Comment faire pour leur résister ?

C’est alors que dans l’ombre du désespoir apparaît la silhouette inflexible d’un commandant d’office britannique. Ses traits sont tirés, son visage est dur, froid. Et pourtant, il est palpable qu’il ne ressent nullement la peur, contrairement aux plus jeunes qui l’entourent. Chacun cherche réconfort auprès de lui.

Soudain, alors qu’il paraissait fait de pierre mouvante, il délit ses lèvres gercées, façonnées par une vie de batailles durement gagnées. « SOLDATS. » Son timbre tonne sur les remparts proches et, en dépit du brouhaha occasionné par l’armée toujours vaillante, c’est bien vers lui que se tourne les têtes. Il continue, pareil à une gargouille triomphante avant le glas final. « NE LAISSEZ PAS CES PLEUTRES VOUS TOUCHER ! SI PUISSANTS SONT –ILS, ILS NE POSSEDENT EN AUCUN CAS NOTRE ARMADA ! »

D’un signe de main, il fit signe aux soldats sous ses ordres de lancer se mettre en position aussi haut que possible sur les pierres des remparts. Ces derniers décochent alors des flèches à la pointe luisante ; brillante. Ces pointes-ci ont été taillées par le feu des forges de la cité. L’homme a su tout manigancer. Ses hommes correctement placés, il abat le plat de sa main comme s’il souhaitait trancher l’air ambiant, poussiéreux, et s’écrit : FEU A VOLONTE ! »
La rage des archers se déversent alors.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Reine des Reines

avatar

Messages : 271
Âge du personnage : c


Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:

MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Jeu 16 Fév - 22:11

IT CONTINUES!

Event Majeur #1

Partie un : Angleterre

Oh, quelle piquante répartie que voici de l'armée royale anglaise, qui décoche sa précieuse carte maîtresse : les arcs!

Il est vrai que les anglais sont maîtres en la matière pour tirer précisément une cible, qu'elle fut-ce à dix ou cent mètres d'eux! Et ces archers-ci ne sont en rien une honte pour ces rumeurs légendaires, au contraire!

Charles de France est touché par une flèche vibrante et son cheval vient d'être abattu d'une série de projectiles enflammés. Le voici à terre et blessé. De plus, son entourage proche n'est pas en reste à ce niveau-ci... Les blessés français se comptent rapidement par dizaines de dizaines. L'heure de la retraite est peut-être arrivé plus vite que prévu, n'est-il point?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ex-cathedra.forumactif.org

Humain

avatar

Messages : 133
Âge du personnage : 28 ans


Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:

MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Ven 17 Fév - 12:54

Non. Il refusait d’y croire. Pas alors qu’il était si proche de ces murs, qu’il pouvait les égratigner de sa lame sans aucune difficulté. Charles de France refusait l’évidence, et la douleur qui se diffusait à plusieurs endroits de son corps ne l’aidait en rien à revenir sur ses pensées guerrières.
Son cheval désormais mort, il dû se remettre sur ses jambes engourdies en un singulier effort, retirant par la même occasion la flèche qui était venue se ficher – non sans souffrance – dans la chair tendre de son épaule. Le projectile ensanglanté se retrouva bien vite au sol, aux pieds de ce souverain entêté, incapable de discerné la triste réalité. « JE N’ABANDONNERAI PAS ! SOLDATS, EN AVANT ! »

Seulement, en lieu et place de la puissante armée qui avait réussi à sauter par-dessus les palissades aux crocs de bois, il ne restait plus que quelques épars noyaux durs, refusant de céder face à l’adversité. Peu importait, Charles songeait bel et bien à prendre la cité anglaise par ses propres moyens si cela pouvait le mener vers la victoire. Il n’avait pas besoin d’armée après tout !

Il entendit des canons rugir ; mais les hululements de métal ne venait pas de son dos.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 34


MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Ven 17 Fév - 13:05

« Jamais entendu parler. »

Flora avait asséné cette réplique cinglante et mal-aimable à l’autre individu qui respirait tout sauf l’humanité. Que pouvait-elle bien avoir à faire de son autorisation, au juste ? Elle ne servait ni le Roi de France ni qui que ce soit du même ordre. Sa maîtresse, à ses yeux, se trouvait bien au-dessus de tout cela ; de toutes ces couronnes inutiles. Andersson aurait tout aussi bien pu être le nom du premier conteur de passage en ville que cela lui aurait procuré le même effet : un vide absolu. Il n’y avait que la présence de la marquise Valentyne et ce mystérieux joueur de violon qui parvenaient à faire se dessiner quelques vagues expressions sur le visage semblant fait de porcelaine de Flora.
Elle s’apprêtait d’ailleurs à charger l’insolent qui osait lui faire perdre son temps, parée à lui planter ses crocs dans le bras pour lui faire oublier l’idée de vouloir l’arrêter, mais une apparition, comme descendue des cieux, l’empêcha d’agir de la sorte.

Là, à quelques mètres d’elle, se trouvait Lizbeth Valentyne ; sa maîtresse. Aussitôt, son regard se fit plus doux et plus apeuré dans le même temps, comme celui d’un enfant prit sur le fait d’une immense bêtise. « M-Maîtresse… »

L’instant suivant, Flora se trouvait à genoux, face à la belle dame blanche, ne prêtant plus la moindre attention à l’autre silhouette masculine. »Je suis désolée de vous avoir désobéi, l’inquiétude me rongeant trop, j’ai pris le parti de venir ici malgré tout pour vous retrouver… Punissez-moi comme bon vous semble, j’accepterai toute sentence émanant de vous ! »

Une inspiration plus tard, l’infant poursuivait sur sa lancée. « Maîtresse, il nous faut partir maintenant et nous mettre à l’abri ! » Les canons anglais rugirent à ce moment-là, causant un sursaut à la rousse presque totalement débrayée désormais. « Vous, là… » interpella-t-elle sans gêne aucune celui qu’elle était prête à attaquer une poigné de secondes avant « Vous avez bien au moins une maison ici où ma maîtresse pourrait se reposer, n’est-ce pas ? Elle a fait un long voyage et doit se reposer. » Il était rare qu’elle s’exprime autant. Le stress ne devait sans doute guère aider à la faire se tenir tranquille. « Je n’agirai contre vous que si la marquise Valentyne estime que j’ai à le faire, autrement vous pouvez me compter parmi vos alliés. » Son regard croisa alors successivement celui du dénommé Andersson, puis de sa maîtresse. Il fallait partir. Vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 43


MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Dim 19 Fév - 18:30

La mention du nom des Andersson ne lui fit ni chaud ni froid. Erik aurait pu en être vexé mais lui-même ni accordait pas grande importance. Toutefois cela lui apprenait une chose très importante, ce qu’il souhaitait savoir en révélant ainsi son nom. En effet le but réel n’était pas d’impressionner mais plutôt d’identifier son interlocuteur. En l’occurrence la réaction signifiait que la jeune femme était assez ignorante pour ne pas connaitre les FANTAST. D’une part, elle n’était pas un vampire d’une des familles originelles, et même probablement pas un vampire. Il aurait reconnu son odeur si elle avait été de la race des lycans, quoique l’odeur de la guerre, qui recouvrait Londres pouvait le tromper. Mais a priori il pensait plutôt avoir à faire à une infant, vampire ou lycan il l’ignorait encore. Malheureusement il n’eut pas le temps de réfléchir plus amplement à la question.

L’arrivée d’une nouvelle jeune femme, d’une beauté assez exceptionnelle pour sauter aux yeux, même en ces circonstances particulières. Celle-ci s’interposa pour l’assurer de ces intentions pacifiques. Il s’agissait de la fameuse maitresse de l’autre furie qui était désormais à genoux devant elle, en train de se répandre en excuses.

Erik, ne savait pas trop quoi penser de ces deux femmes. Il trouvait de plus en plus improbables qu’elles soient là pour massacrer les londoniens, mais après tout on est jamais trop prudent. On ne survit pas plus de huit siècles en faisant confiance au premier venu. Le problème avec la guerre c’est qu’on a pas toujours le loisir de peser le pour et le contre avant d’accorder sa confiance à quelqu’un.

Présentement, c’est lorsque les premiers coups de canons se firent entendre qu’il comprit que toute façon, même lui n’était pas assez inhumain pour les laisser toutes deux au milieu de la bataille, sous les canons et les flèches qui pleuvaient déjà. De plus, la rousse, avait l’air d’avoir déjà décidé qu’il était prêt à les accueillir.

« Je serais curieux de vous voir agir contre moi, mais clairement, nous devrons régler ça une autre fois, pour le moment vous avez raison, il ne vaut mieux pas trainer, suivez-moi vite ! »

Erik partit d’un pas rapide en direction du manoir Andersson. Il ne trépignait pas de joie à l’idée de les emmener dans son foyer, toutefois elles y seraient clairement en sous-nombre, et il serait aisé de les surveiller l !à bas. Il saurait vite s’il avait raison de ne pas les considérer immédiatement comme des ennemies. Sans se préoccuper de cacher ses capacités il sauta des remparts où ils se trouvaient pour atterrir gracieusement en contrebas, levant la tête vers ses deux camarades d’infortune il leur fit signe en criant « Venez vite, c’est par là » !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 34


MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Mer 22 Fév - 22:51

« Humph. » Flora dédaigna à peine le dénommé Andersson lorsque celui-ci proposa de partager sa demeure afin que sa maîtresse et elle puisse y être en sécurité. Mais l’infant n’avait cure de sa propre sécurité – elle n’aurait pas été présente sur ce champ de bataille avec si peu de protections si tel avait été le cas.

Elle accepta donc de joindre son pas dans le sillage de l’autre vampire – il était désormais presque clair pour la demoiselle qu’il était un sang-pur – ou au moins un mordu- vu la force qu’il possédait. Elle avait volé à plusieurs mètre alors que cela n’avait demandé qu’à peine un effort supplémentaire à l’individu susnommé. La rousse se méfiait, bien naturellement. Déterminée à protéger sa maîtresse en vers et contre tout, elle sortirait volontiers les crocs si cela s’avérait nécessaire. Après tout, ni humains, ni vampires ni même lycans n’avaient le pouvoir de la détourner de son actuelle mission.
Tant que Lady Valentyne était en sureté, le reste était superflu ; même ce mystérieux joueur de violon dont elle se remémorait présentement les accords, sans bien comprendre pourquoi. Secouant la tête, Flora suivait toujours la silhouette du non-humain. « Encore loin ? Ma maîtresse est fatiguée, vous devez la ménager. »

Cela pouvait sonner comme un ordre et autant dire la vérité, Flora n’avait rien fait pour que cela s’annonce autrement. Elle ne faisait aucun effort pour être respectueuse dans le présent contexte ; tout comme elle n’avait aucun sens du jugement réalisme. Dans sa tête, si d’autres vampires étaient présents dans la demeure de ce type, elle les tuerait s’ils approchaient d’un peu trop près sa maîtresse, point final. Elle ne réalisait simplement pas la bêtise de penser pareillement. Il aurait fallu une main ferme pour la faire obtempérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 7


MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Ven 24 Fév - 22:22

Le tocsin hurlait. La guerre est déclaré ! La guerre est là ! Elle arrive ! Le faquin de France veut la peau de notre roi ! Les messagers allaient et venaient, hurlant ce type de discours à chacun. Si bien qu'en un rien de temps, tel une trainée de poudre le royaume tout entier fut avertis. Il était rare de voir une information être connus de tous, jusqu'aux hameaux les plus reculés de Northumbrie, mais après tout, l'évènement n'était pas commun non plus. Enfin, plus depuis le début du siècle du moins. Quelque part d'ailleurs, un tel conflit n'était pas étonnant. Après tout, depuis déjà plusieurs siècles, non depuis que les normands du Duc William avait jeté à bas de leur trône, de leurs domaines, les héritiers des saxons pour s'emparer de leurs bien, les relations entre le trône des Lys et le Lion Anglo-normand étaient devenus tendues. Et ceci ne s'étaient pas amélioré avec le temps, que ce soit avec Coeur de Lion, Jean Sans-Terre et ce jusqu'à la triste guerre de cent ans. L'histoire ne faisait que se répéter, et les braises d'un conflit qui ne s'était jamais achevé se rallumait à nouveau.

Ce n'était que le cycle qui se poursuivait, toujours est-il qu'il étais hors de question de rester là à rien faire. Si les vassaux du trône, du Lancastre, du Wessex, de Gloucester, de l'East Anglia, du Kent, ou plus encore ne tardaient que trop à réagir, sans doute attendant les ordres de la capitale, ce ne fut pas le cas à York. De fait, le Duc pris immédiatement des mesures radicales afin de s'organiser, tandis que ses barons et chevaliers courraient les campagnes afin d'engager dans les armées ducales tout ce qui pouvait l'être dans la mesure du raisonnable, par cela nous entendons au moins pour qu'il reste un minimum de main d'oeuvre pour les moissons, sa Grâce agissait depuis la capitale du Yorkshire. De fait, augmenter les effectifs était une chose, mais il y avait fort à faire au delà de ça. En effet, il fallait équiper ce beau monde. Par chance, à force de mater et d'exécuter des rebelles ça et là, le duché avait pu quelque part gagner des richesses, rien d'extravagant en sois certes, toutefois, à confisquer des biens et récupérer du matériel aux morts, l'on finit par avoir des réserves. Mais là encore, il fallait réparer, remettre ceux ci en état. Dès, lors les artisans travaillaient tant qu'ils le pouvaient sous la supervision des intendants du château. Enfin, en dernier point, sa Grâce s'empressa de réquisitionner tous les navires possibles, cogues et autres nefs qui passait par là où qui stationnait dans les ports.

Mettre en oeuvre de tels moyens, de la Northumbrie au Yorkshire, pris un temps considérable et il s'avéra, les nouvelles remontant régulièrement, que les Français avaient entre temps débarqués dans le Sud. Kent, Wessex, les rapports n'étaient pas précis. C'était dans le sud. Point. Toutefois c'était assez. Il en savait assez pour établir une stratégie. De fait, il tint son premier "conseil de guerre" dans la citadelle de York. La réunion fut assez brêve, car dans les faits tout avait été plus ou moins convenus à l'avance, tout d'abord, l'armée ducale, renforcée grandement grâce aux levées récentes se scinderait en deux. La première partie, demeurerait dans les parages et ce afin de surveiller ces braves voisins Ecossais, l'histoire avait déjà démontré qu'ils n'étaient pas dignes de son confiance, ce à cause de leurs ingérences répétés avec la France, ainsi, laissant à l'un de ses hommes de confiance, la direction des troupes, ils seraient à même de fondre sur la Vermine depuis York si cette dernière descendait des Highlands. Tandis que la seconde partie, embarquerait sans attendre à bord des navires massés sur les côtes et descendrait au plus vite jusqu'à Norfolk et Sufolk où elle serait renforcé par des troupes des seigneurs locaux ainsi que quelques groupes mercenaires sans doutes.

Le temps passa encore, et finalement les rapides embarcations menèrent l'ost à bon port. Mais les mauvaises nouvelles ne cessaient d'affluer. L'envahisseur c'était mis en marche, et était désormais aux portes de Londres d'après ce qui se disait. Qu'à cela ne tienne. Sa grâce n'en avait cure, au contraire c'était une occasion. Ses colonnes, bien que sans doutes inférieure à l'armée assiégeante seraient largement suffisante pour briser le siège. Renforcés encore une fois par les troupes locales, il n'y avait plus qu'à établir un ravitaillement, des lignes pour cela correcte avant de se mettre en marche. Ainsi, des navires qui avaient menés l'armée, certains feraient des allés retour depuis le Yorkshire pour transférer marchandises nécessaire à la campagne tandis que le reste s'assurerait de la sureté des ports d'arrivée et de départ ainsi que des transports en eux même. Complétant la chose par les rendements locaux, il n'y avait plus grand besoin de se soucier d'avoir assez de biens pour tenir. Après tout, ils étaient chez eux, et Norflok servirait de base arrière comme il se devait. Il n'y avait plus qu'à foncer vers Londres.

Ainsi, les éclaireurs, déployés bien en avant s'assuraient que la voie était sans danger, d'autres part, aucun message n'avait été envoyé à Londres pour prévenir de l'arrivée des renforts. De fait, l'on craignait qu'ils ne soient interceptés. Toujours est-il que même sans cela, si l'ennemi n'était pas stupide, il devait guetter l'arrivée de troupes externes, aussi les éclaireurs en eux même n'étaient pas les seuls précautions prises. L'ost en lui même s'était scindé, eu deux corps principaux comprenant des effectifs à peu près similaire, et un troisième composés uniquement de cavalerie. Tandis que les deux premiers avançaient en parallèle à quelques heures de distance et communiquant régulièrement entre elle, le troisième demeurait en retrait. De cette manière, en cas d'embuscade ou de rencontre avec les forces ennemies il serait aisé de les tourner et de les encercler. Par chance, rien de tout ceci n'arriva, mais l'on n'était jamais assez prudent, et bien que la marche fut gardé aussi secrète que possible, les français ne tarderaient pas à se rendre compte que l'on venait briser leur siège.

Ainsi, qu'ils s'en soient rendus compte ou non, ce n'était plus important, l'armée finit par arriver aux alentours de Londres, ils s'étaient fait attendre, c'est le moins que l'on puisse dire, mais il n'étaient plus loin. Le Duc pouvait établir une stratégie compétente. Demeurant dissimulé derrière des collines et un bois, sa Grâce n'avait pas perdu de temps et avait fait déployer ses éclaireurs afin de se renseigner d'une part sur le terrain, de l'autre sur l'état du siège, et enfin sur les forces ennemis, pour ce faire, tandis que certains se tenaient à l'écart afin d'observer de loin plus ou moins à l'abri des regards indiscret, d'autres avaient convoqués quelques civils locaux qui par chance se dissimulaient non loin à l'écart des combats. Bien évidemment conformément à ce qu'il pensait, toutes les informations qui furent obtenus furent unanime. L'ost de secours était inférieur en nombre. Rien d'étonnant, mais ce n'était pas catastrophique non plus, en effet, le nombre s'il aide, n'est pas suffisant pour remporter une victoire. La ruse, la stratégie, et la qualité des hommes et du commandement sont des facteurs tout aussi important. C'était un véritable jeu d'échec qui allait se jouer, et il était de mise de le remporter. L'assaut contre les murs de Londres était en cour. C'était une certitude, au loin l'on pouvait entendre les hurlements et les coups de canons. C'était par ailleurs une occasion idéale. Acculer l'ennemi contre les remparts, le marteau et l'enclume. Ce serait une boucherie, mais le seigneur-massacre n'allait pas reculer à cause de tant de sang ? Si ? Bien sur que non. Ainsi, la réplique de York face à l'affront Français fait à Londres se ferait en plusieurs parties, d'une part il était important de mettre à mal le moral de l'envahisseur et pour ce faire, vint une idée parfaitement machiavélique à sa seigneurie. Lorsque le Duc William lança l'assaut contre les saxons à Hastings, sa Grâce faillit perdre le combat pour une simple rumeur qui s'était insidieusement répandu à travers ses troupes, une simple erreur hurlé encore et encore... "Le Duc est mort ! LE DUC EST MORT ! Dieu nous abandonné !" Pourquoi ne pas réitérer la tentative. Dans une mêlée générale il n'était pas aisé de distinguer le vrai du faux, et la piétaille désordonnée n'était que des moutons attendant d'être abattus. Le stratagème était simple, parmis les chiens de guerre qui avait joint l'ost, certains d'entre eux parlaient convenablement le français. Il suffit alors de les affubler de quelques déguisements, tenues et autres couleurs ressemblant à ceux de l'ennemi, et de les envoyer par des chemins détournés dans la mêlée. Si la chose marchait à merveille, il suffirait dès lors de hurler à tous "Le Roi est mort ! La malédiction est sur nous" et l'on pourrait assister à quelques mouvements de foule amusant. Toujours est-il que au final, ceci ne demeurait qu'un bonus, l'ost principal avancerait en parallèle, deux lignes de fantassin, à l'épée, au bouclier, à la hache, la piétaille, derrière eux des archers prêts à harceler l'ennemi, tandis que progresser derrière des carrés d'halebardier et autres piquiers auxquels s'ajoutaient des arquebusiers progressaient derrière celles ci tandis qu'à nouveau les fantassins et archers restant avançaient derrière les carrés, enfin, la cavalerie se déployait sur les flancs, et tout ce beau monde arrivait dans le dos des ennemis avec sa Grâce au centre du dispositif accompagnés de quelques uns de ses chevaliers. Enfin, à l'arrière demeurait toutefois quelques troupes en réserve, qui tenait les positions des collines afin de sécuriser les lieux pour une éventuelle retraite. Oh et en dernier point, nous l'avons oublié, mais il semblerait aussi que dans sa volonté de semer le chaos et la peur dans l'esprit de ses ennemis, quelques unes des piques soient affublés de quelques crânes attachés à ces dernières... Seigneur-Massacre un jour, Seigneur-Massacre toujours après tout. Toujours est-il que c'était l'heure de vérité. La Rose écarlate noircie de York allait-elle obtenir son heure de gloire ?
Hrp:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 386


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Dim 26 Fév - 13:23

Cet opposant était dévoué à sa tâche ; à savoir, sans aucun doute, abattre des soldats français autant que faire se peut. Mezariel avait réussi à repousser sa première attaque par un retour d’estoc dont il n’était pas peu fier. Mais le temps n’était pas à l’orgueil mal placé. Déjà l’anglais cuirassé s’apprêtait à renouveler son assaut. L’infant resserra encore plus son emprise sur le pommeau de son arme. Il refusait d’abandonner. Les visages de Nao, de son père, de Lizbeth et même de la danseuse du Roi lui revenaient en tête. Il voulait revenir en France le plus vite possible et oublier cette guerre de malheur. Si seulement…

C’est à cet instant que son ouïe perçu une répétition sourde et désagréable sur les côtés des divers affrontements. « Le Roi est mort ! ». Sa gorge se serra un peu plus. Etait-ce avéré ? Faux ? Mezariel ne savait comment organiser ses pensées. Non pas qu’il soit particulièrement proche du Monarque, mais il voyait au-delà d’une vie solitaire ; qu’allait devenir la puissante France sans un Roi pour la gouverner ? La situation n’était clairement plus à l’avantage de sa patrie, qui avait mené le jeu jusque-là. L’Infant en était parfaitement conscient. Il fallait battre en retraite et prévenir ceux qui le pouvaient encore de fuir, dans les lignes arrières.

Lui ne pouvait se permettre de bouger pour l’heure… Mais le jeune homme contre lui, oui ! Ce dernier n’était ni sanglé à un cheval ni rien de tout cela. Mezariel n’avait aucun doute sur l’agilité de cet humain, aussi, attrapant le fin poignet de son homologue, il le jeta vers l’arrière. Il y avait là une ouverture de choix vers la forêt toute proche. « FUYEZ ! RETROUVEZ VOTRE SŒUR ET FAITES SAVOIR QUE LA FUITE EST PROCHE MAINTEN-AAAH ! »

Trop inquiété par le sort de son camarade, Mezariel en avait négligé le plus important : sa garde. La lame de son adversaire britannique s’enfonça dans la chair de son dos, déchirant sans mal ses vêtements. Sous la douleur, il en échappa sa précieuse épée offerte par son père et tomba à la renverse, couché sur la terre boueuse. « Fu-yez… » parvint-il à articuler péniblement avant que sa vision ne commence à se troubler. Pour lui, c’était terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain

avatar

Messages : 133
Âge du personnage : 28 ans


Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:

MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Dim 26 Fév - 22:32

S’il s’était écouté plus avant, le monarque de France aurait sans doute tenté le tout pour le tout en fonçant tête baissée vers les remparts encore bel et bien debout. Lorsqu’il tourna la tête vers l’arrière, cependant, ce qu’il vit parut presque le scier en deux. Les canons qu’il possédait étaient bien trop loin pour pouvoir causer le moindre dommages aux constructions de pierres. Les herses sorties du sol avaient eu bien plus d’effets qu’il ne l’aurait imaginé au départ. Privé des deux tiers de son armée d’entrée de jeu, Charles avait doucement basculé vers la potentielle défaite sans vouloir l’admettre pour autant.

L’arrivée des archers avait encore précipité les choses. Mais pour autant, il ne souhaitait pas battre en retraite, pas maintenant. Pas après l’humiliation subit sur ses terres il y a quelques semaines à peine !

Malgré tout, lorsqu’il sentit une main – qu’il identifia rapidement comme étant celle d’Annibal, son plus proche confident – se poser sur son épaule valide, le souverain revint quelque peu et avec grande difficulté à la raison. Ses rêves de gloire s’étiolaient alors qu’il n’était qu’à quelques mètres d’une victoire qui aurait dû être écrasante et marquer à jamais les mémoires ! « Majesté, faisons demi-tour… au moins le temps de reconstituer l’armée restante. Nous reviendrons plus tard. »

Ô comme il coutait à Charles de reconnaître la véracité de ces propos. Pourtant il savait qu’il ne devait pas se rendre, ni se faire prendre par l’armée de l’Albion. Il devait se battre, même si cela signifiait devoir retarder son objectif initial. Ainsi, se faisant offrir un cheval proche, Charles monta sur le dos du destrier paniqué et décida de battre en retraite, invitant ses hommes, pour ceux en état de faire ainsi, à l’imiter.

Il partait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 8


MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Dim 26 Fév - 22:56

LET'S OPEN THE WAY

Event Majeur #1

Partie un : Angleterre - La contre-attaque

Le commandant tout juste arrivé avec ses archers se félicite de voir les armées françaises reculer. Mais il n’en a nullement fini avec ces gredins et est bien décidé à leur donner la chasse. « Que tous les hommes encore valide rejoigne le corps armé en contre-bas des remparts, nous allons traquer ces maudits Français et ramener le Roi en guise de trophée ! »

Il exulte et galvanise les foules qui l’entourent. Aussitôt, les anglais encore paniqués il y a peu semblent reprendre de l’assurance. Un éclaireur l’informe de l’arrivée du Duc de York au cœur de la bataille. Il sourit, dévoilant une rangée de dents carnassières. Il a l’air d’un loup près à tout pour saignée sa proie.

Se hâtant d’aller saluer le distingué noble connu sous le nom de ‘Seigneur Massacre’, il lui transmet quelques mots. « Qu’il est bon de vous voir arrivé en soutien, cher Duc ! Nous nous apprêtions à sonner la charge afin de terminer l’écrasement viscéral de l’armée de France. Vous joindrez-vous à nous ? »

Il semblerait que l’issue de cette bataille soit prise entre les mains de ces deux têtes pensantes et stratèges. Qui sait ce que le destin leur accordera.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain

avatar

Messages : 133
Âge du personnage : 28 ans


Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:

MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Mar 28 Fév - 16:50

Malgré la douleur lancinante à son épaule, le Roi parvint à faire demi-tour sur le nouveau destrier qu’il avait réussi à obtenir et revint vers le flan arrière de son armée – dont il voyait l’état de décrépitude, présentement. Serrant de hargne les rênes de sa bête, Charles se demanda si son impulsivité n’avait peut-être pas été la chose de trop sur ce champ de bataille-ci. D’ordinaire, il galvanisait les foules sans grand effort, mais était toujours aux aguets des frappes potentielles ennemis. Le souverain avait été formé depuis son plus jeune âge aux stratégies militaires et aux revers que ces dernières pouvaient occasionner.

C’était la première fois qu’il avait relâché sa vigilance et il réalisait, devant le pitoyable spectacle qu’offrait l’armée de France, qu’il avait sans aucun doute eut tort. L’opportunité de s’emparer de l’Angleterre, la perfide Albion, avait été si tentante après le coup de poignard perfide proféré en son territoire qu’il s’était laissé attirer par la lumière ; semblable aux papillons nocturnes devant la lueur d’une bougie tardive. A l’instar d’Icare, Charles venait de se brûler les ailes comme rarement c’avait été le cas dans sa vie.

Fouettant le cuir entre ses mains, il voulait faire en sorte de pouvoir s’enfuir et rassembler le restant de son armée. Pour l’heure, il songeait aux possibilités qui lui restaient à portée de main avant de songer à une contre-attaque immédiate. Il avait fait l’erreur de se précipiter une fois ; il n’y en aurait plus de cette sorte désormais, il se le jurait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 8


MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Lun 6 Mar - 11:43

LET'S FINISHTHE WAY

Event Majeur #1

Partie un : Angleterre - La contre-attaque

La lutte fut même encore plus simple que ce qui avait été attendu par le commandant britannique. L’armée française n’était même plus en état de résister, si bien que les mises aux arrêtes ressemblaient davantage à une cueillette de prisonniers qu’autre chose. Il en jubilait.

Parvenant à acculer le Roi de France dans un retranchement trop inadéquat pour la monture de ce dernier, il s’approche, otages à sa merci.

« Votre majesté » il s’incline avec dédain et moquerie, n’importe qui aurait pu sentir l’ironie de son propos. « Vous avez perdu. Rendez-vous si la vie de ces jeunes gens vous intéresse un tant soit peu. »

A ces mots, il fait approcher trois fantassins, jeunes et blessés. Ses soldats les mettent à genoux, affirmant encore plus leur supériorité en tant que britannique. « Après tout, vous êtes leur Roi, même acculé sur un champ de bataille. A vous de voir si leurs vies importent à la réussite à votre règne. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain

avatar

Messages : 133
Âge du personnage : 28 ans


Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:

MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Lun 6 Mar - 11:50

Il n’avait même pas eu le temps de fuir correctement. Le Roi de France était réduit à n’être qu’un trophée de grande envergure pour ce commandant britannique. Il serra les dents, se retenant de jurer devant tant de bassesse et de mauvaise foi. Cet albion ne pensait pas un mot de ce qu’il disait à son propos. Mais Charles n’avait d’autre choix à sa portée. La reddition où la perte de ces soldats, encore.

Les jeunes fantassins mit à genoux, le Monarque français se souvint alors douloureusement de son adolescence, lorsqu’un trio du même genre avait été là pour le sortir d’un bien mauvais pas, lui sauvant la vie sur un autre champ de bataille. Ces trois-là y avait laissé leurs vies. Charles ne voudrait pas réitérer pareil ignominie. Pas encore une fois.

Serrant au plus le cuir des sangles de son cheval, le Roi prit une profonde inspiration. « Bien. Je me rends. Vous avez gagné. »

Aucune parole ne lui avait été plus douloureuse que celles-ci depuis fort longtemps. Il eut une pensée pour sa patrie. Et pour toutes les âmes qui pourraient s’être attendues à son retour.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 8


MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Lun 6 Mar - 11:57

LET'S FINISHTHE WAY

Event Majeur #1

Partie un : Angleterre - La contre-attaque

Parfait. La victoire était désormais anglaise, plus que jamais. Le Roi de France était rendu aux volontés de l’armée anglaise et rien n’aurait pu ravir davantage le commandant des archers britanniques.
« Non ! Majesté ! Ne faites pas ça ! »

L’anglais fronça un instant les sourcils. L’un des fantassins avait parlé. Cela l’agaça. « Silence. » L’un de ses soldats frappa le susnommé dans le dos, le faisant tomber dans une flaque de boue.
Puis, jetant un regard vers Charles de France, il lui adressa un sourire victorieux. « Bien bien, je vois que vous êtes enfin devenir raisonnable. » Un geste de sa part suffit pour que le Souverain soit mis aux fers par ses combattants. Désormais neutralisé, le Monarque de France ne représentait plus aucune menace pour lui. Parfait…

« Bien. Tuez-les. » Ordonne-t-il à ses hommes, désignant les trois fantassins qu’il avait pris en otage. Oh, le Roi de France tenta bien qu’argumenter quelque chose, mais l’anglais n’en avait que faire. Il avait gagné, par conséquent il avait le droit d’appuyer ses propres volontés comme il l’entendait. Excès de zèle ? Non, il ne voyait pas les choses ainsi, bien au contraire. Les vaincus proposent, les vainqueurs disposent, tout simplement.

Il faisait cela pour la couronne de sa nation, également. Le sang des trois jeunes hommes, passés au fil de l’épée, vint abreuver le sol poisseux tandis que déjà, l’on emmenait le Souverain prisonnier en lieu sûr.

Cette guerre avait été remportée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Reine des Reines

avatar

Messages : 271
Âge du personnage : c


Mémoire de vie
Race:
Métier/Rang:
Statut amoureux:

MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Lun 6 Mar - 12:02

IT ENDS HERE!

Event Majeur #1

Partie un : Angleterre • FIN

Ainsi s’achève la campagne d’Angleterre menée par Charles de France. L’armée française est désormais défaite et la majeure partie des survivants est actuellement sous les verrous britanniques.
Le Roi et le Reine d’Angleterre n’ont finalement pu venir eut même sur le champ de bataille, une affaire urgente les ayant retenue au Palais Royal de Londres.

Charles de France est actuellement enfermé dans une geôle du Royaume Albion et son sort doit encore être discuté. Les choses n’auraient sans doute pas pu plus mal tourner que présentement.

***

HRP : Le topic de guerre sera laissé ouvert encore deux semaines, au cas où certains souhaiteraient ajouter leurs points de vue et participation de dernière minute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ex-cathedra.forumactif.org


avatar

Messages : 7


MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   Lun 6 Mar - 20:34

La première phase de ce conflit était remportée. Et haut, la main. Certes sa Grâce n'avait pas été présente aux heures de la capture de ce gredin de Charles, mais il avait personnellement souhaité laisser toute la gloire de l'instant à son homologue qui avait assuré la défense de Londres. Enfin, quelque part c'était aussi car Edward avait d'autres affaires à régler en l'instant.

En effet, il avait pour l'occasion laissé la plus grande partie de sa Cavalerie se joindre à la traque tandis que le reste de ses troupes demeureraient à disposition à Londres si de mauvaises surprises venaient à faire leur apparition via des rapports de dernière minutes. D'une part.

Ensuite, le Duc de York désirait demeurer en la Capitale afin de pouvoir par l'intermédiaire de pigeons voyageur ordonner à ses navires demeurés au nord de se rendre immédiatement plus au sud et de joindre la flotte royale pour qu'elle puisse donner la chasse aux absurdes boutres françaises qui leur contestaient sans doutes la suprématie navale. Au passage, sa Grâce s'était empressé d'envoyer une flopée d'autres messages.

Que ce soit vers York afin de s'assurer que tout là bas se passe comme il se doit, et que l'Ecosse ne se soit pas joint à la fête. Mais aussi vers les régions occupés d'Irelande, après tout les divers comtes et autres seigneurs locaux bien que s'affrontant de manière générale entre eux, pouvaient très bien tenter de profiter de la situation.

C'est à peu près ce à quoi se résumait les actions du Duc tandis que la chasse à la vermine battait son plein en rase campagne, faire l'inventaire de la casse et des pertes et joindre les "fronts" restant sur mer ainsi que les frontières sensibles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT MAJEUR *1* - LA GUERRE!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La cité d'Atlantide [Event Majeur]
» [EVENT] La guerre d'Arnor
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: l'Angleterre :: Les plages-