AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Mar 28 Mar - 21:39

« Mon histoire, Wolfyiel. »

Le Loup observait Alexander tandis que ce dernier effectuait des annotations par-ci-et-là dans le livre qu'il tenait entre ses mains. Un ouvrage qui contait les aventures d'un vampire vieux de mille ans … Serait-il également sur ces lignes, lui que le diplomate mandaté par sa noble mère était venu chercher ? L'idée l'amusa un court instant.

« Vous devriez vous habiller, nous avons repris notre trajet et nous devrions arriver à notre première destination d'ici ce soir. Nous changerons alors de bateau, enfin, une petite course à calèche entre les deux et ensuite nous reprendrons notre route au niveau du Rhin pour atteindre la Prusse. »

Le cheminement était clair, pratique, discret. S'ils voulaient voyager sans éveiller les moindre soupçons, un passage par la terre ferme s'imposait avant de rejoindre le prochain fleuve. Le voyage serait long, plusieurs heures défileraient probablement dans la calèche dans laquelle ils monteraient … C'était une occasion de plus pour le Loup de se reposer, de regagner en force jusqu'à son retour en Prusse.

« Votre coeur bat fort, vous êtes en plein choc dû à la ration sanguine. Je vous suggère de rester couché et si le besoin de vous satisfaire vous fait pressant, je vous laisserai la chambre à vous seul... vous tâcherez néanmoins de nettoyer une fois terminé. »

Le prussien observait toujours Alexander alors qu'il s'était perdu, l'espace d'un moment, dans ses propres pensées. Son cœur battait fort, son corps se voulait brûlant. Il s'étira à nouveau et il s'installa sur le côté face à son interlocuteur qui le conseillait à nouveau. Il savait que rester couché et attendre que l'envie ne lui passe était la meilleure solution qui se présentait à lui, et comme il lui restait encore quelques heures à attendre …

- Ne vous inquiétez pas pour cela, Sir Ghelal ... » le rassura t-il avant que le vampire ne quitte la pièce.

A présent seul dans la chambre qui lui servait de quartiers depuis leur départ de l'arène, il réajusta sa tête sur son oreiller et il ferma à nouveau les yeux pour se reposer encore un peu avant l'arrivée. D'ici là, les effets seraient sûrement retombés.

C'est peu avant l'arrêt du bateau que le Loup se leva de son lit. Bien plus en forme et l'esprit bien plus clair qu'il ne l'était quelques heures auparavant, il enfila le pantalon posé sur la table en bois qui leur servait de table à dîner puis il se servit une pomme dans la petite pièce qui leur avait servit de garde manger. Elle était fraîche, craquante, juteuse et sucrée. Cet apport en sucres lui ferait du bien. C'est lorsqu'il l'eut terminée qu'il entendit le bois des escaliers gémir sous les pas du vampire qui descendait jusqu'à leurs quartiers de fortune.

"Nous arrivons, soyez prêt, nous n'allons pas tarder. Une calèche nous attend."

« Je vous suis. » lui répondit-il.

Wolfyiel remonta les escaliers à la suite du vampire, puis ils descendirent ensuite tout deux sur le ponton. Un retour à la terre ferme fut le bienvenu pour le Loup qui, peu habitué aux voyages par la voie maritime, préférait nettement plus les chemins de terre et les cavalcades dans les bois.

La calèche qui les attendait, faite en bois quelque peu abîmé par-ci-et-là et peinte en noir, était conduite par un homme et tirée par un unique cheval à la robe baie brun. Elle n'était pas bien grande, mais l'on pouvait distinguer, au travers de ses rideaux carmin, un certain confort que les deux hommes apprécieraient durant leur voyage.

« Après vous. » annonça le Loup à Alexander.

Lorsque le vampire fut monté, il grimpa dans la calèche à son tour et il s'installa confortablement face à lui sur les sièges capitonnés et de couleur beige qui faisaient l'intérieur de leur moyen de transport. Une légère brise commençait à se lever dans la nuit qui les entourait lorsque le cocher donna le départ à son fidèle cheval. Wolfyiel dénoua donc les rideaux sombres qui encadraient les ouvertures de la calèche, il les tira pour plus de confort et de discrétion, puis il se replia un peu sur lui même pour préserver sa chaleur corporelle. C'est donc recroquevillé dans un coin de la calèche et par une petite ouverture du rideau qu'il se mit à observer le paysage sombre qui défilait devant ses yeux, dans lesquels une lueur jaune semblait luire. L'odeur des bois, le martèlement des sabots du cheval qui tirait la calèche … C'était une atmosphère qui le détendait et qui stimulait à la fois son instinct prédateur. Ne serait-il pas mieux en dehors de cette calèche sous son aspect le plus naturel ? La tentation était très forte, son sang battait dans ses veines et la faim commençait à se faire ressentir, mais il fini par y renoncer. Ce n'était pas même la peine d'y penser, le vampire le lui refuserait. L'agacement et l'impatience se lisant sur ses traits, il tira le rideau qu'il avait entre-ouvert une petite heure et demi plus tôt, il se replia un peu plus sur lui même, puis il referma un peu les yeux en attendant d'arriver à bon port.

Le voyage ne fut, fort heureusement, pas si long que cela. La calèche s'arrêta au bout de quelques heures seulement. Les deux hommes purent ainsi en descendre pour rejoindre le second bateau qui les attendait, mais le Loup sembla s'attarder un instant sur la terre ferme.

- Juste un instant. » signala t-il à son compagnon de voyage.

Wolfyiel fit quelques pas dans les bois. Là, il s'arrêta près d'un arbre, il soulagea sa vessie bien trop pleine, puis il revint vers le vampire et il embarqua à bord du bateau qui les attendait.

- Nous pouvons y aller. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 58
Âge du personnage : 886 ans


MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Jeu 30 Mar - 23:54

Il remercia leur conducteur quand le bateau arriva à quai.
La Calèche qui les attendait était bien plus luxueuse que le reste, il faut dire qu'il avait organisé cette dernière étape avec un marchand Prusse. Donc, ils allaient enfin atteindre un passage plus calme et plus adapter à leur rang. Le trajet fut rapide et les hommes arrivèrent au navire. Dernière ligne droite, bien que la plus longue.

Le navire était celui d'un riche marchand, lourd et épais pour les marchandises mais avec nombre de pièce pour que lui et ses invités puissent profiter du luxe du Rhin. Lorsque les créatures montèrent à bord, c'est avec une chaleureuse poignet de main qu'on les fit monter que le bateau démarra la remonté à la rame pour prendre de l'avance, le séjour serait long. Probablement 1 semaine et quelques jours.

"Wolfyiel, je vous invite à vous laver et vous remettre plus présentable, je n'aimerais pas que votre mère pense que je vous ai laissé sale durant votre séjour. Il y a une salle de bain ainsi que des vêtements nobles qui doivent vous attendre.

De rapide présentation furent faite avec le marchand qui reconnu Wolfyiel comme le duc Prusse perdu. A priori, cela prouvait qu'il avait la bonne personne... après, il n'avait pas été simple de faire parler tout les personnes pour le retrouver. En tout cas, le Vampire trouva vite à faire, il alla lui aussi prendre un bain, Deux bacs d'eau chaude étaient posés et des serviteurs présents pour les laver. Alexander ne se ferait pas prier.

"Enfin quelques choses de décent"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Ven 31 Mar - 22:18

Le navire du marchand était bien plus grand et semblait bien plus luxueux que leur première embarcation. Muni de deux mâts sur lesquels de magnifiques voiles se gonflaient et pourvu de rames, il s'élança fièrement sur les eaux calmes du Rhin tandis que son capitaine saluait ses nouveaux passagers d'une ferme poignée de mains.

« Wolfyiel, je vous invite à vous laver et vous remettre plus présentable, je n'aimerais pas que votre mère pense que je vous ai laissé sale durant votre séjour. Il y a une salle de bain ainsi que des vêtements nobles qui doivent vous attendre. »

- Merci bien, Sir Ghelal. » le remercia t-il.

Il faisait frais. Bien que les traits de cet homme ne lui étaient pas inconnus, Wolfyiel ne s'attarda pas sur les présentations. Il préféra descendre les escaliers silencieux en bois massif pour rejoindre l'intérieur du bateau qu'il découvrit bien plus spacieux et chaleureux qu'il ne l'aurait imaginé. En effet, loin d'être dépourvu de pièces adaptées aux besoins des deux nobles, deux chambres avaient soigneusement été aménagées pour répondre à l'intimité qu'ils avaient du partager durant leur premier trajet, une salle à manger avait été préparée, et une salle de bain de laquelle une douce chaleur se dégageait les attendait. Depuis combien de temps le Loup n'avait-il pas bénéficié d'un tel luxe ?

Marchand dans le couloir qui menait jusqu'à la salle de bain, Wolfyiel arriva au bout de quelques pas devant ladite porte. Il posa sa main dessus, il la poussa, et il entra dans la pièce dans laquelle il découvrit de jolies servantes qui patientaient. Quelle fortune Alexander avait-il dépensée pour financer son retour en Prusse ? Le Loup s'avança près de l'une des deux bassines. Il se débarrassa de son pantalon sale et vieillit, puis il se glissa doucement dans l'eau bien chaude. Quel plaisir était-ce pour son corps de se retrouver ainsi dans une eau chaude et propre, légèrement parfumée … Wolfyiel soupira de bien-être. Il s'immergea même un bref instant pour mouiller sa chevelure mi-longue. Lorsqu'il refit surface, il remarqua néanmoins qu'il n'était plus le seul à profiter de ce luxe.

« Enfin quelques choses de décent. »

Le vampire occupait à présent la deuxième bassine, et les servantes s'apprêtaient déjà à proposer leurs services à ces deux messieurs.

«Puis-je, messire ? » demanda l'une des deux servantes chargées de la toilette du Loup.

- Non, merci. Je me toiletterai seul. » eut-elle comme réponse.
De nature dominante et distante, mais aussi particulièrement indépendante, Wolfyiel avait presque toujours eu pour habitude de se laver seul. Cette fois-ci ne ferait pas exception. Il attrapa donc le savon le moins parfumé ainsi qu'une éponge qui se trouvaient sur la petite table de chevet à ses côtés, et il entreprit de se nettoyer, confortablement allongé dans le bassine en bois. Un bon brin de toilette le rendrait bien plus présentable, mais il devrait également s'occuper de sa chevelure, bien trop longue à son goût, qui flottait sans gêne autour de ses épaules dans l'eau de la baignoire.

Un moment passa ainsi, et alors que le vampire se complaisait à se faire toiletter par ces jolies demoiselles venues les servir, le Loup se leva de son bain et il le quitta. Les joues des demoiselles présentes s'empourprèrent aussitôt. Le Loup dégageait un certain charme naturel qui ne les laissait visiblement pas indifférentes. Il se sécha cependant brièvement les cheveux sans y prêter la moindre attention, il noua la serviette autour de sa taille, puis il s'empara d'une brosse à cheveux et d'une paire de ciseaux qui trônaient sur la table de chevet. Il était temps de raccourcir ses cheveux. Il les coiffa donc brièvement puis il les coupa lui même juste au dessous de sa nuque. La masse de cheveux blancs chuta silencieusement sur le sol en bois. Mais Wolfyiel ne s'arrêta pas là,  il coupa également quelques mèches devant son visage avant de reposer la paire de ciseaux qu'il avait empruntée un peu plus tôt, puis il brossa une dernière fois ses cheveux et il reposa la brosse.

- Voilà qui est mieux. Merci bien. » conclu t-il.

Il posa ensuite son regard sur la petite pile de vêtements qui l'attendait sur une chaise. Un sous-vêtement, une chemise blanche en soie et un pantalon noir de la même qualité de tissu y étaient soigneusement pliés. Il abandonna donc la serviette qu'il avait nouée autour de sa taille et il vêtit de ces vêtements qui lui avait été préparés. Confortables et à sa taille, il les trouva également à son goût tandis que son estomac commençait d'ors et déjà à se plaindre. Il avait faim, vraiment très faim.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 58
Âge du personnage : 886 ans


MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Dim 2 Avr - 4:05

Alexander ne se fit pas prié, les vêtements volèrent sur les femmes, ses cheveux d'un noir de jais se libérèrent, son regard rouge s'adressa à toute l'assistance, un corps marqué de très nombreuses cicatrices sur une musculature parfaite, sèche et formé, distinguant ses formes avec une classe et charme naturelle que les femmes qui ramassaient les vêtements en furent pétrifié de longues secondes jusqu'à ce que l'homme pénètrent dans le bac d'eau chaude.

Il s'assit au fond, les deux bras posés autour du bord. Le Loup avait refusé l'aide des demoiselles.

"Tant pis, ça fera plus pour moi" fit il à l'attention des femmes "J'ai également du retard sur ma toilette, je compte sur vous pour vous occuper de moi" dit il avec un sourire en coin "J'ai grand besoin d'attention et de soin". Le lavage se passa dans une confusion presque chaotique, le vampire profitant de la présence de ses servantes pour s'amuser en les aspergeant d'eau pendant qu'une lui lavait le dos, un autre lavait un bras et une dernière tentait de lui laver le torse. Bien que s'amusant avec elle, il gardait un oeil sur son protégé. Il était peut être dans un vrai navire de plaisance, il n'était pas question que celui ci échappe à toute surveillance.
Quand il le vit  le loup se couper les cheveux lui même, il adressa un regard à une servante et lui mandat de préparer de quoi raser le loup. Elle prépara le matériel et lui amena le rasoir. Il sortit alors de l'eau, sous le regard plus que surprise des femmes qui rougir d'autant plus qu'il vint vers le loup.
"Redressez moi ce menton" fit il au loup.
Il lui désigna le rasoir. "Vous n'êtes pas encore présentable." Il appliqua le beurre que lui donna la servante pour l'appliquer sur la barbe de l'homme au cheveux blanc et lui retira le quelques peu de barbe qu'il avait ainsi que de moustache. "Beaucoup plus présentable" fit il avec ce sourire en coin. "Vous pouvez y aller, à mon avis, vous avez faim, j'entends votre estomac d'ici"

Il adressa un regard aux servantes. "Moi j'ai un bain à terminer si vous n'y voyer pas d’inconvénient." Un regard à celle ci, il le laissa sortir puis adressa un regard à celles ci. "Si cela vous intéresse, il y a de la place dans ce bac, que diriez vous de venir rejoindre dedans ?"

Elles se regardèrent entre elle, quelques regards pour le vampire dans le bassin qui les attendaient tranquillement installé. Et après s'être déshabiller l'une après l'autre devant lui, le rejoignirent toute dans le bac, utilisant également celui de Wolfyiel qu'elle rapprochèrent pour être toute dans l'eau chaude.

"Beaucoup mieux"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Dim 2 Avr - 22:58

Les servantes s'adonnaient à cœur joie à la toilette du vampire, ce qui ne fut pas sans amuser discrètement le prussien qui réajustait le col de sa chemise sous le regard de l'une des demoiselles qui s'apprêtait à préparer du matériel. A présent propre et habillé, ses cheveux raccourcis, il était temps de s'adonner à une autre activité toute aussi plaisante que l'avait été ce bain … Un repas copieux allait être de mise pour satisfaire l'appétit grandissant du Loup. Mais alors que ce dernier s'apprêtait à quitter la pièce, c'est Alexander qu'il vit sortir du bain et venir vers lui. Avait-il oublié quelque chose ?

« Redressez moi ce menton. »

- Plaît-il ? »

Le matériel amené par la servante et désigné par Alexander, était un petit nécessaire de rasage, indispensable à tout homme et plus particulièrement à tout noble de leur rang. Wolfyiel se passa une main sur le bas de son visage pourvu d'une barbe bien trop négligée. En l'absence de miroir, il n'avait pas même remarqué que cette pilosité s'en retrouverait particulièrement inconvenable face à sa mère, la duchesse de Schleswig.

« Vous n'êtes pas encore présentable. »

Le prussien releva donc le menton comme il le lui avait été demandé et il laissa le vampire procéder au rasage d'une main visiblement experte, tandis que ses yeux clairs vagabondaient sur les demoiselles qui les observaient de leurs airs à la fois gênés et effarouchés. Cela ne prit évidement qu'un instant, pas une seule coupure ne fut à déplorer et le visage du Loup s'en retrouva bien plus soigné.

« Beaucoup plus présentable.Vous pouvez y aller, à mon avis, vous avez faim, j'entends votre estomac d'ici. »

- Merci bien. » le remercia t-il.

Wolfyiel cacha une certaine gêne que ses yeux avaient probablement dû trahir l'espace d'un instant. Depuis combien de temps n'avait-il pas eu autant d'égards ? Il se rinça le visage dans la bassine d'eau, puis il s'essuya proprement le visage tandis que le vampire regagnait sa propre baignoire. Voilà qui était d'autant plus présentable. Il quitta ensuite la salle de bain pour rejoindre la salle à manger.

En y pénétrant, Wolfyiel pu découvrir que la salle à manger était légèrement plus grande de les chambres des deux passagers. Elle était munie d'une table carrée en bois massif sur laquelle se trouvait une lampe à huile, de deux chaises finement décorées qui encadraient chaque bout de table, et d'un meuble dans lequel se trouvait la vaisselle en porcelaine qui servirait aux deux nobles. En la visitant un peu mieux, il remarqua même une petite porte qu'il ouvrit, et qui donnait également accès à leur garde-manger personnel. Quelques fruits, quelques légumes, des œufs, de la viande séchée. Des ingrédients qui leur permettraient de tenir quelques jours avant une éventuelle halte et qui suffiraient amplement à son appétit du jour.

Le Loup attrapa donc quelques morceaux de viande séchée qui étaient suspendus dans le garde manger, deux pommes qui se trouvaient dans une petite corbeille sur l'une des étagères, puis il referma la porte et il rejoignit la chambre qu'il venait de désigner comme étant ses propres quartiers. La pièce se trouvait sur la gauche, juste en face de celle du vampire. Il entra donc dans ses appartements, il referma la porte derrière lui, et il posa les deux fruits sur la table de chevet sur laquelle une lampe à huile trônait, tandis qu'il mâchouillait déjà l'un de ses morceaux de viande. La pièce n'était pas très grande, mais elle l'était suffisamment et cela lui convenait. De même que ce lit sur lequel il venait de s'asseoir. Moelleux, pourvu d'une couverture épaisse et d'un oreiller assez souple, il avait l'air d'offrir un certain confort que Wolfyiel ne pu s'empêcher d'essayer lorsqu'il eu terminé de manger. Et c'est ainsi, tout habillé qu'il était resté sur la couverture de son lit, tout détendus que ses muscles étaient sous la soie qui le recouvrait, qu'il se laissa doucement sombrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 58
Âge du personnage : 886 ans


MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Mar 4 Avr - 1:00

Le luxe, le sexe, les femmes... Le Vampire étaient au milieu de celle ci, toute l'avait rejoins, profitant de ses charmes, de ses mains, de ses muscles tendus alors qu'il caressait une au bassin, en lavait une autre, en embrassait une troisième et se faisait laver par la dernière.

Profitant ainsi pendant 3/4 d'heure des demoiselles, sans jamais franchir un cap intime, le vampire préférait réservé ça au repas. On toqua à la porte de la salle de bain et entra un serveur "Messieurs ?" L'homme fut surpris de trouver le vampire seul et toute entouré de femme nue. "Je... je vous prie de m'excuser" - "C'était ?" - "Le repas est prêt, le capitaine vous invite à passer à table." - "Oh, déjà. J'arrive !" Le serveur ferma la porte, le vampire sortie non sans prendre son temps, il n'avait pas faim, surtout qu'il ne mangerai pas, la nourriture naturelle n'était pas top. Il montra tout de même à une de ses jeunes servantes un peu plus d'attention. Un repas pour la nuit.
Le Vampire se sécha et s'habilla, puis tailla sa barbe. Il quitta les lieux, laissant les femmes à la salle de bain et une invitation nocturne pour une d'elle. Puis, il partie rejoindre la salle à manger pour passer un petit moment à boire alcool et tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Dim 9 Avr - 0:19

Toc toc toc.

Les yeux du noble s'ouvrirent soudainement, son cœur se mit à battre la chamade. S'était-il une fois de plus assoupi ? Une minute, une heure ? Quelle heure était-il ? Il se redressa dans son lit, légèrement confus, puis il se leva et il ouvrit la porte de sa chambre. Derrière elle se trouvait un jeune homme, sans doute chargé par le capitaine de ce bateau, que le prussien fixait de ses prunelles claires.

« Messire, veuillez bien pardonner mon dérangement … Le capitaine vous invite à passer au dîner. »

- J'arrive. » répondit-il.

Le jeune homme ne tarda pas à quitter les lieux pour se préparer à la seconde partie de la tâche qui lui avait été confiée. Servir le repas aux deux passagers, veiller à ce que le repas leur convienne. Pendant ce temps là, Wolfyiel quitta ses appartements et il rejoignit le vampire qui se trouvait déjà attablé. Le repas leur fut servit dans le plus grand calme et la plus grande distinction qui incombait à leur rang. Une entrée de crudités leur fut ainsi servie, ainsi qu'un plat de viande accompagnée de quelques légumes, d'une bouteille de vin rouge, et de quelques fruits en guise de dessert. Le prussien fut néanmoins le seul à profiter de ces mets, car la condition vampirique de son compagnon empêchait ce dernier d'y goûter. Et lorsque le repas fut terminé, chacun regagna sa chambrée.

Les trois premiers jours à bord de ce bateau naviguant sur le Rhin se déroulèrent tranquillement jusqu'à la halte.

Sur le pont du navire et sous les voiles qui se gonflaient au gré du vent, Wolfyiel observait le port qui se dessinait sous ses yeux. Il était près de seize heures. Ils ne tarderaient pas à accoster, l'impatience montait en lui. Cela faisait plusieurs jours déjà qu'il n'avait pas chassé, qu'il n'avait pas reposé le pied sur la terre ferme, et cela faisait bien trop longtemps qu'il n'avait pas adopté son autre forme. Le pourrait-il seulement dans ce village qui grandissait toujours plus à mesure qu'il s'en rapprochait ?

« Nous repartirons à l'aube, vous pourrez ainsi en profiter pour vous dégourdir les jambes. » déclara le capitaine qui venait de le rejoindre, non sans un sourire.

- Ce n'est pas contre vous, je n'affectionne pas particulièrement les voyages en bateau. »

Comment pouvait-il chasser, coincé sur un bateau au milieu de l'eau ? Le prussien sortit une pomme qu'il avait soigneusement placée dans sa poche une petite heure plus tôt. Et tandis qu'il observait le paysage se rapprocher toujours plus, il mordit dans le fruit dont il se délecta de la saveur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 58
Âge du personnage : 886 ans


MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Lun 10 Avr - 0:06

Trois longues journée de tranquillité, détente et luxure. Le Vampire participait aux repas comme tout bon vampire, en buvant, dégustant divers alcool, jouant les jolies coeurs avec les femmes dont une rouquine qui lui plaisait dont il fit son repas régulier, celle ci adorait les morsures de l'homme. Lui s'efforçant à la mordre plus fort qu'il ne mordait habituellement afin de satisfaire les fantasmes étonnants de celle-ci.

Lorsque finalement, le navire atteint le port d'arrêt, il comprit deux choses, le loup allait partir, et lui allait pouvoir se dégourdir les jambes. Alexander rejoignit Wolfyiel alors qu'il recevait les informations du capitaine

"Wolfyiel, justement, avant d'y aller, j'ai ceci pour vous" Il lui tendit un verre contenant un liquide carmin à l'odeur ferreuse. "Un petit remontant avant votre chasse, je vous l'ai dosé pour éviter que vous ayez une trop bonne forme." Léger sourire en coin. "Bon, et si nous allions prendre l'air, cela nous fera le plus grand bien" Il sortit devant le loup pour prendre possession des lieux. Un joli village, un joli bois, au moins, ils auraient de quoi se détendre pour la nuit. Il huma l'air. "Restez sur vos gardes mon ami, il pourrait y avoir du danger."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Lun 10 Avr - 23:40

« Wolfyiel, justement, avant d'y aller, j'ai ceci pour vous »

Le verre qui lui était offert par Alexander contenait un liquide carmin épais dont l'odeur, métallique et capiteuse, se mêlait aux odeurs environnantes. Du sang vampirique, pur et dénué de tout dilution. Celui que son corps réclamait, celui contre lequel son esprit luttait et face auquel il allait une fois de plus céder. Qui était-il pour dépendre ainsi d'un sang qu'il méprisait tant ? Les yeux clairs du prussien, dans lesquels une terrible confusion régnait, fixaient le verre avec envie … Devait-il accepter ce sang que le vampire lui avait soigneusement préparé ?

« Un petit remontant avant votre chasse, je vous l'ai dosé pour éviter que vous ayez une trop bonne forme. »

Il saisit le verre, troublé. Ne pouvait-il pas seulement et simplement cesser du jour au lendemain ? Non, il l'avait lui même découvert à ses propres dépends. Alors il bu le contenu du verre, ce liquide carmin si enivrant qu'il ne tarderait à lui en faire tourner la tête, puis il le reposa vide sur une caisse en bois attachée au pont du navire, et il remercia son compagnon de voyage pour son geste.

« Bon, et si nous allions prendre l'air, cela nous fera le plus grand bien. »

Wolfyiel quitta le navire à la suite du vampire à côté duquel il fit ses premiers pas sur le ponton. Le port qui les accueillait était petit et le village ne se composait que de quelques maisonnettes, mais les lieux semblaient idéals pour leur halte. Il ne manqua bien sûr pas de remarquer qu'un joli bois se dressait derrière le village, et il eu aussitôt l'envie de le découvrir.

« Restez sur vos gardes mon ami, il pourrait y avoir du danger. »

- Je doute que nous subissions une attaque diurne. Et lorsque le soleil sera couché, nous serons le plus grand danger. » déclara t-il.

Le Loup comptait bien chasser en cette si belle soirée qui s'annonçait. Peut-être trouverait-il une proie capable de satisfaire ce désir sauvage qui bouillonnait en lui et qui n'allait cesser de croître avec les effets du sang qu'il venait de boire ? Il en frémissait d'avance … Pourvu que le vampire ne se retrouve pas sur son terrain de chasse cette nuit.

- Profiterez-vous de l'auberge cette nuit ? » demanda t-il tout de même tandis qu'ils traversaient le village à un pas calme et que ses yeux vagabondaient par-ci-et-là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 58
Âge du personnage : 886 ans


MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Mer 12 Avr - 0:27

Le verre but, le vampire et le loup partirent pour dégourdir jambes et reposer tête. Alexander prenait bien soin de ne pas s'exposer au soleil, il n'aimait définitivement pas celui ci bien qu'il le supportait... Marchand à l'abri et à l'ombre, il avait une légère avance sur le loup.

"Croyez moi mon ami, quand je n'aime pas une situation, j'ai tendance à sentir venir les ennuis avec beaucoup d'avance."

Une auberge... l'idée d'y aller pour y prendre plaisir et sang lui plu. Mais il n'avait pas faim. Sa très chère amie de voyage l'avait rassasié la veille.

"Je resterai en votre compagnie toute la nuit, j 'ai déjà pratiqué la chasse nocturne et je préfèrerai vous avoir à l’œil, vous pourrez évidemment votre transformer et vous promener à votre guise, je saurais faire attention à ne pas être votre proie."

En revanche, avant que la soirée et la nuit ne tombent, le Vampire avait bien envie de se promener et profiter de l'hospitalité des lieux profiter d'un peu de bonne compagnie ?. Il adressa un regard au loup.  Il ne serait probablement pas de cet avis.

"Avant de partir chasser, que diriez vous d'aller courtiser de la belle histoire de nous détendre et nous amuser ?"

Remettant son manteau carmin et indiqua la direction du bâtiment qui semblait être une auberge. "Qu'en dites vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Mer 12 Avr - 23:00

Le vampire marchait soigneusement à l'ombre, quelques pas devant le prussien qui quant à lui observait les environs sous les agréables rayons du soleil. Il ferait encore jour quelques temps, la chasse ne débuterait pas immédiatement.

« Je resterai en votre compagnie toute la nuit, j 'ai déjà pratiqué la chasse nocturne et je préférerais vous avoir à l’œil, vous pourrez évidemment votre transformer et vous promener à votre guise, je saurai faire attention à ne pas être votre proie. »

- Craignez-vous tant que cela ? » demanda t-il sans toutefois attendre la moindre réponse.

Si Alexander agissait très probablement pour leur sécurité, l'idée de chasser sous l'oeil de ce dernier semblait déplaire au Loup qui avait soif de tranquillité et de liberté. Il n'avait plus qu'à espérer que la présence du vampire ne ferait pas fuir le gibier, qu'elle se ferait discrète pour le prédateur qu'il était.

« Avant de partir chasser, que diriez vous d'aller courtiser de la belle histoire de nous détendre et nous amuser ? »

Wolfyiel profitait de la chaleur du soleil, de la douceur de ses rayons qui réchauffaient sa peau sous la belle chemise blanche en soie qu'il portait. La clarté ne tarderait pas à décliner, il avait bien envie d'en profiter encore, lui qui n'avait pu l'apprécier une longue année durant. Mais le vampire, son libérateur, ne semblait pas aussi à l'aise que lui. Il s'arrêta donc de marcher et il observa le bâtiment qui venait de lui être désigné. Ressemblant à une charmante petite auberge, cette bâtisse semblait être un lieu de choix pour le vampire et jusqu'à la tombée de la nuit.

« Qu'en dites vous ? »

Le Loup semblait indécis. Depuis combien de temps n'avait-il pas apprécié la douceur de la peau d'une demoiselle, savouré quelques gorgées d'alcool entre deux de ses soupirs ? Seule l'idée de chasser semblait le captiver, car c'est sur ce joli bois que ses yeux reposaient. Cela attendrait encore une heure ou deux, Alexander avait sans doute besoin de se détendre également.

- A votre guise, Sir Ghelal. » lui répondit-il.

Visiblement peu intéressé par l'activité proposée, il marcha néanmoins vers cette auberge dans laquelle il pénétra à la suite du vampire. Et c'est un couple qui les salua chaleureusement, sans doute les propriétaires de cette charmante auberge, qui devant tant de noblesse se sentirent obligés.

« Bienvenue dans notre humble auberge, messires. Désirez-vous une chambrée pour la nuit, un repas chaud ? » proposa le mari, un homme rondouillard au sourire chaleureux.

- Du vin, je vous prie. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 58
Âge du personnage : 886 ans


MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Dim 23 Avr - 21:20

Enfin un truc qui allait l'amuser. Ils entrèrent dans l'auberge, salutation de l'aubergiste, réponse d'un simple regard. Le Loup prit à boire, le Vampire ne s'intéressa pas à la boisson, déjà il avait son regard sur une jolie jeune femme qui semblait occupé à traiter du linge.

Léger sourire en coin, il s'assit près d'elle et l'observa travailler. Regard pour l'aubergiste. "Je voudrais de votre meilleur bière" Il observa la femme de son regard rouge. "Et un nom pour une si jolie jeune fille."

Un broc de bière fut poser sur la table. "C'est ma fille, France, noble seigneur, elle travaille avec moi et sa mère, et je compte la marier plus tard avec un bon parti."

"C'est effectivement le mieux que tu puisses lui offrir, même si sa vie a l'air agréable ici, votre auberge est bien situé, pas de problème avec les Prussiens ?"

"Non messire, il m'arrive même de commercer avec eux, ce n'est pas le Roi qui vient jusqu'ici pour m'offrir du travail. "Nous sommes pourtant dans son royaume, attention à qui vous parler" -
"Certes, messire, mais vous n'êtes pas Français, ni le sir qui est là" Il avait d'ailleurs servi la bouteille de Vin à Wolfyiel.
"Vous venez du navire qui est un marchand Prussien avec qui il m'arrive d'acheter du stock" - "Et perspicace en plus, et y a t il eu de nouvelles personnes ici récemment ?" demanda t il de son regard noir vers l'homme. "Les gens vont et viennent, beaucoup de monde."

Il sourit et reposa son regard sur la jeune femme. "En tout cas, c'est un plaisir de vous avoir sous mes yeux mademoiselle." Elle leva enfin son regard vers le noble et fut surpris par ce regard perçant qui venait de la traverser de part en part. Un regard que le vampire savait faire craquer qui que ce soit. "Bon... bonjour messire" Il sourit au petit son de sa voix. "Et votre voix est magnifique" Il attrapa sa pinte et en but une longue gorgée. "Quel âge as tu ?" - "16 ans, monseigneur" - "J'aimerai une chambre pour la nuit, pour moi et mon compagnon de route, saurais tu m'indiquer la meilleure quand il aura fini sa boisson ?"

Elle acquiesça en répondant d'un sourire. "Sais tu que mon ami là, est un noble Prussien, un duc enfin, fils de duc, cela dépendra de notre retour" Il sourit et termina sa pinte. "Peux tu m'en servir une autre ?"

La jolie fille partie lui préparer une nouvelle alors qu'il adressa de nouveau un regard au loup, qu'il se dépêche de finir sa boisson car il avait envie de jouer un peu. "Que penses tu de ce vin Wolfyiel ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Mar 25 Avr - 20:37

Lorsque le vampire prit place à ta une table située à proximité d'une demoiselle, Wolfyiel l'y rejoignit en silence, observateur qu'il était dans cette auberge de fortune qui les accueillait. Et si la charmante demoiselle qui se chargeait du linge semblait attirer le regard d'Alexander, ce fut sur un pichet de vin rouge accompagné d'un verre qu'il posa le sien. Déjà ennuyé par la discussion que les deux hommes entretenaient, il dispensa l'aubergiste du service, il se servit lui même, puis il huma l'odeur de l'alcool contenu dans son verre. Il n'y avait pas de poison, pas d'odeur étrange.

"Certes, messire, mais vous n'êtes pas Français, ni le sir qui est là."

Le prussien adressa un regard en coin à l'aubergiste tout en buvant une première gorgée de vin. Il en avait goûté de meilleurs, mais celui-ci était appréciable : légèrement parfumé, pas trop vieillit, bien que légèrement âcre. Le parfait vin de fortune des petites auberges. Et s'il devait reconnaître quelque chose aux français, c'était bien la qualité de leur vin. Toujours était-il qu'il buvait le contenu de son verre, perdu dans ses propres pensées et ses propres désirs de chasse, tandis que son compagnon de voyage, qui n'avait d'yeux que pour la demoiselle de l'auberge, semblait flirter avec cette dernière. C'est d'ailleurs lorsque le vampire prononça son prénom qu'il quitta sa propre réflexion.

« Que penses-tu de ce vin Wolfyiel ? »

Le concerné leva ses yeux clairs dans ceux d'Alexander. Avait-il raté quelque chose d'important ? Il se servit un autre verre de vin rouge qu'il vida en quelques gorgées seulement.Le vampire s'impatientait, lui aussi avait des désirs à assouvir, et cette jeune demoiselle qui ramenait une nouvelle pinte de bière semblait être son objectif. Pourrait-elle courir assez vite ? Il se le demandait tandis qu'il la dévisageait et qu'une légère chaleur montait en lui. Les effets du sang se manifestaient bien rapidement car, précédemment désintéressé par celles-ci, les formes de la demoiselles se voulaient à présent  particulièrement attrayantes. Cette chair si jeune et si tendre serait un parfait divertissement.

- Je le terminerai là haut. »

Wolfyiel se leva sous les yeux timides de France, puis il adressa tout d'abord un regard au vampire qui patientait à table, puis un autre à la demoiselle qui comprenait bien là qu'elle devrait leur indiquer leur chambrée. Elle prit donc les devants et elle monta à l'étage suivit du prussien et du russe. Là, elle leur indiqua une charmante chambrée dans laquelle deux lits une personne se trouvaient ainsi qu'un petite nécessaire de toilette.

« Voici votre chambre messires … Je vous apporte votre vin et votre bière. » annonça t-elle d'une voix à la fois timide et respectueuse.

- Merci bien. »

Le Loup, qui venait d'entrer dans la chambre, s'étira longuement. Il déboutonna ensuite les deux premiers boutons de sa chemise blanche pour être un peu plus à l'aise, et il prit place sur le bord d'un  des deux lits. France n'allait pas tarder à revenir, et il savait que le vampire la savourerait. Peut-être serait-il assez occupé pour relâcher la vigilance qu'il avait sur sa personne ? L'idée le fit sourire. Ainsi lorsque France revint avec les boissons des deux hommes et qu'elle entreprit de les servir, il la gratifia d'un remerciement et il prit le verre d'entre ses doigts fins et délicats.

- Et que pensez-vous de cette demoiselle, Sir Ghelal ? » demanda t-il.

Bien évidemment, Wolfyiel connaissait déjà la réponse. Les joues de France s'empourprèrent aussitôt sous le regard amusé du Loup qui, légèrement penché d'une main en arrière, savourait à présent le verre de vin rouge qui venait de lui être servit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 58
Âge du personnage : 886 ans


MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Lun 1 Mai - 20:43

Quand elle fut entrée, la porte se ferma derrière elle. "je la trouve très intéressante" La jeune femme resta aimable avec le vampire, et servit la boisson. "Je... je vous remercie monseigneur" Il vint poser sa main sur son menton et l'embrasser doucement, son regard rouge dans le sien. La jeune femme recula légèrement désarçonné par ce baiser.

"Monseigneur, je.. je ne suis pas sûr de pouvoir répondre à ce que..." Il se rapprocha d'elle, glissa sa main sur son chemisier. elle n'osait bouger, presque paralysé. Celui ci s'ouvrit d'une main douce. "Mon...seigneur, ce n'est pas" Il eut vite son visage dans sa poitrine. "Seigneur" parvint elle à chuchoter alors qu'il glissait ses mains sous la tenue. La pauvre se laissait faire tandis qu'il la déshabillait, laissant aller ses mains, elle rougissait, elle n'osait plus bouger, se laissant totalement faire.

"Elle est mure comme un sublime fruit je dirait même" fit il en la tournant vers Wolfyiel.

"Qu'en penses tu ?"

La robe était tombé, ne laissant plus que la jeune femme nue.

"Je trouve qu'on va pouvoir bien s'amuser non ?"
Il attrapa sa poitrine et l'assis sur le lit où il se mit à la couvrir de baiser jusqu'à glisser entre ses cuisses afin de favoriser les lieux pour sa venue. Elle gémissait, se retenant le plus possible d'être entendu par ton père. Une première morsure de l'homme dans le creux de sa cuisse, elle ne sentit même pas, gémissant juste tandis qu'elle nourrissait le vampire. Il releva son visage. "Vierge..." Ses yeux se dilatèrent d'envie. Son pantalon fut à peine sur ses genoux qu'il la pris devant le loup sans attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Lun 1 Mai - 23:10

Confortablement installé sur son lit qui faisait face au second, Wolfyiel observait la demoiselle tandis qu'Alexander embrassait et dénudait progressivement cette dernière. Le vin n'était pas mauvais, la vue n'était pas déplaisante … cette soirée pouvait bien s'avérer être plus intéressante qu'il ne le pensait plus tôt. Il bu ainsi le contenu de son verre pendant que le vampire rendait France plus docile, puis il s'en servit un autre pour terminer le pichet qui lui avait été apporté.

« Elle est mûre comme un sublime fruit je dirais même. Qu'en penses-tu ?»

Wolfyiel leva son regard sur la demoiselle qui se tenait face à lui, nue. Ses cheveux bruns et mi-longs, qui chutaient sur son dos et sur ses seins, encadraient de magnifiques yeux vairons. Elle n'avait que seize ans, mais ses formes se voulaient déjà généreuses et attirantes pour l'homme qu'il était. Qu'en pensait-il, lui qui n'avait plus profité de la chaleur d'une femme depuis si longtemps ? Il la trouvait légèrement jeune, fragile, peut-être trop docile … N'était-il pas l'un de ces prédateurs qui affectionnait la chasse, de son début jusqu'à la toute fin ? L'idée de la voir tenter de s'enfuir le fit frémir d'envie. Mais il savait qu'elle n'en ferait rien …

« Je trouve qu'on va pouvoir bien s'amuser non ? »

Alexander l'avait à sa merci, France n'était plus qu'une humaine charmée par la volupté vampirique qu'elle avait face à elle. La moindre caresse et le moindre baiser qu'elle recevait suffisaient à la faire gémir, elle, jeune mortelle devenue poupée entre les mains du vampire et spectacle devant les yeux du Loup.

« Vierge... »

Mais sa virginité n'appartenait plus à France, car son corps ne faisait à présent plus qu'un avec le vampire qui se tenait au dessus d'elle. Et si les débuts avaient semblé douloureux pour elle, la suite avait l'air de lui être bien plus agréable … C'est à ce moment précis que le Loup posa son verre de vin vide sur la table de chevet qui se trouvait à côté de son lit. Il avait chaud, son rythme cardiaque devenait plus nerveux et le désir commençait à envahir tout son bas ventre … Que devait-il faire ? Allait-il se joindre à la partie ? Profiterait-il de ce moment d'inattention pour se défaire de la vigilance du vampire ? L'occasion n'allait pas se présenter deux fois … Peut-être trouverait-il même de quoi chasser et s'amuser dehors… ?

Wolfyiel se leva de son lit tandis que France profitait toujours des assauts de son amant du soir. L'une de ses mains se posa en appui contre le mur. Il avait l'air nerveux, indécis. Son souffle était devenu plus irrégulier et ses yeux vagabondaient entre les deux amants et la porte de la chambre qui s'était refermée un peu plus tôt derrière la demoiselle. Il avait l'air tiraillé, tiraillé par sa soif de liberté, son désir de chasser et l'envie qui le prenait. Qu'allait-il faire ?

- Veuillez m'excuser. » déclara t-il finalement entre deux respirations.

A ces mots, il se dirigea vers la porte de la chambre qui se trouvait seulement à quelques pas de son lit et il ouvrit celle-ci pour quitter les lieux. Il avait beau être un homme, le Loup qu'il était en premier lieu avait des instincts sauvages à satisfaire, et le sang qu'il avait ingurgité un peu plus tôt ne l'aidait en rien à les contenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 58
Âge du personnage : 886 ans


MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Mar 2 Mai - 0:12

Alors que Wolfyiel semblait hésité, lui savait où il tapait, le jeune vierge lui donnait du bon plaisir et c'était de bonne guère vu comme elle se retenait de gémir. Ses mouvements de hanches étaient ample et la jeune femme lui donnait toute la place qu'il pouvait apprécier, l'écartant bien, elle retint un gémissement étouffé, elle semblait très satisfaite du traitement que lui donnait le vampire.

Alexander sentant le loup instable, s'apprêta à lui laisser la place quand il ouvrit la porte. Il se retira laissant la femme redescendre en pression tandis que lui était encore bien. "Allons allons Wolfyiel." Il le ramena dans la pièce et le tourna vers la jeune femme. "Ce serait dommage de ne pas satisfaire la petite France" Pendant qu'il dit ceci il ferma la porte.

"Regarde la, elle est encore chaude et aimerai de la compagnie" Il lui indiqua du doigt l'entrecuisse de la femme. "Après tout ce que tu as vécu ici, rendre coup pour coup à la France ne t'intéresse pas ?" Léger sourire en coin. "La plus est encore chaude, donne lui donc ce qu'elle attend" Il passa ses mains sur ses épaules.

"Sauf si tu ne sais plus t'y prendre"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Mar 2 Mai - 21:20

Le Loup venait d'ouvrir la porte qui donnait sur le couloir de l'étage. Il s'apprêtait d'ailleurs à quitter la pièce, lorsqu'il fut interpellé puis rejoint par le vampire qui venait d'abandonner la demoiselle échaudée sur le lit soigneusement fait. Et une simple pression de la main d'Alexander contre son épaule l'invita à faire un pas en arrière, avant que ce dernier ne referme la porte.

« Ce serait dommage de ne pas satisfaire la petite France. »

La demoiselle était là, allongée sur le petit lit qui devait servir au vampire, ses cheveux étendus autour d'elle et ses yeux vairons rivés sur les deux hommes. Son souffle chaud semblait l'inviter à réchauffer ce corps qui frissonnait toujours plus à chaque instant, terrible tentation qu'elle était devenue pour lui, Loup mais aussi homme.

"Regarde la, elle est encore chaude et aimerait de la compagnie."

De la compagnie, depuis combien de temps n'en avait-il pas eu d'aussi agréable ? Il soupira, visiblement ennuyé par la situation dans laquelle il se trouvait. La jolie France était un délice, mais il éprouvait toujours ce désir sauvage qui le rendait nerveux, qui l'invitait sournoisement à faire de cette demoiselle sa première victime du soir. Il avait chaud, cette chemise commençait à le déranger ... Et comme le vampire semblait désapprouver sa sortie, il déboutonna pour le moment son vêtement.

« Après tout ce que tu as vécu ici, rendre coup pour coup à la France ne t'intéresse pas ? »

- J'aurai bien le loisir de chasser ce que bon me plaira lorsque la nuit viendra. »

« La place est encore chaude, donne lui donc ce qu'elle attend. Sauf si tu ne sais plus t'y prendre. »

Des arcs dorés surgissaient déjà dans les yeux clairs du Loup, sur les épaules duquel les mains d'Alexander venaient de se poser. Il venait de se tendre légèrement, comme si la remarque du vampire l'atteignait. Elle l'avait vexé, agacé … une parfaite provocation dans laquelle il tombait. Ne pouvait-il pas patienter encore un moment en la compagnie de France, douce et frêle vengeance qu'elle pouvait représenter ? La tentation était grande, tout comme l'était son désir. Qu'avait-il à perdre après tout ?

- Très bien. » déclara t-il, visiblement déterminé à lui prouver qu'il était toujours capable d'assurer.

Tout en débouclant sa ceinture, le Loup s'avança vers le lit sur lequel la demoiselle s'était redressée. Mais contrairement au vampire, la douceur ne fut pas la plus grande de ses qualités. A quatre pattes sur la couette qui recouvrait le couchage, France découvrit le côté dominant et sauvage de la Prusse … Sa chevelure maintenue en arrière, ses jambes tremblant sous les assauts, elle découvrit des sensations si brusques et pourtant si agréables qu'elle ne pu retenir ses gémissements bien longtemps.

- Ne pouvez-vous pas la faire taire … ? » siffla t-il à l'idée de voir ses parents entrer dans la chambrée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 58
Âge du personnage : 886 ans


MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Mer 3 Mai - 17:42

Enfin il prenait son pied, quand il vit réagir positivement à sa provocation, il ne put s'empêcher de sourire, sa petite esclave obéis en prenant position pour le loup et il l'assiégea dans une position fort sauvage, cet homme avait bien besoin de cela, mais il avait raison, la joli France faisait un peu de bruit et il n'aurait aimé devoir la rendre aux cadavres de ses parents. Ainsi, alors qu'elle gémissait quand elle reprenait son souffle, il lui prit le visage et l'embrassa pour la faire respirer avec le nez, déjà, seul le bruit du lit qui bougeait sous les assauts du loup restèrent, il se releva et lui glissa sa virilité en bouche afin de la tenir silencieuse sans pour autant ne pas lui donner du plaisir.

Elle faillit au bout de quelques minutes, tremblante de plaisir, il la laissa tomber en avant et lui caressa les cheveux. "Je crois que tu lui as montré qui dirigeait ici" Il remonta son pantalon et laissa le loup en finir

"Si tu veux y aller" dit il alors qu'il sortit un livre "Vas y, je vais tâcher de ranger ici et je te rejoins au début de la nuit, ne t'éloigne pas trop et ne tue personne s'il te plait, j'aimerai pouvoir repasser voir cette jolie France occasionnellement" Il vint se mettre à coté d'elle et la laissa se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Jeu 4 Mai - 22:48

La demoiselle, épuisée par les assauts répétés du prussien et par le plaisir que son compagnon de voyage lui offrait, laissa l'avant de son corps s'affaler sur la couverture du lit. Elle était si étroite pour lui et si tremblante entre ses mains, que Wolfyiel, qui n'avait pas profité de la chaleur d'une femme depuis bien longtemps, ne l'aurait épargnée quand bien même elle l'aurait supplié.

« Je crois que tu lui as montré qui dirigeait ici. »

Motivé par ses instincts les plus primaires, son caractère sauvage et dominant ressortait d'autant plus qu'il assaillait toujours la fragile France. Mais cela ne lui prit pas bien longtemps pour en terminer. A la fois satisfait et pourtant encore tendu, il relâcha sa prise sur la demoiselle puis il rangea son propre matériel tandis qu'elle se remettait de ses propres émotions.

- Je pense aussi ... » lui répondit-il

Cette soif là étanchée, il éprouvait à nouveau ce désir coriace de quitter les lieux, cette pulsion meurtrière qui le poussait à la chasse. Dehors, n'importe quel être vivant serait en mesure de satisfaire ses crocs … mais qu'en était-il de ce jeu qu'il affectionnait tant ? Peut-être trouverait-il une personne en mesure de l'amuser en cette si belle soirée qui s'annonçait.

« Vas-y, je vais tâcher de ranger ici et je te rejoins au début de la nuit, ne t'éloigne pas trop et ne tue personne s'il te plaît, j'aimerais pouvoir repasser voir cette jolie France occasionnellement. »

- Ne m'en demandez pas trop, Sir Ghelal. »

Il se détourna du vampire qui venait de se coucher aux côtés de France, puis il ouvrit la porte de la chambre et il quitta la pièce en prenant le soin de refermer derrière lui. Quelques rires se faisaient entendre a l'étage du dessous. En descendant les escaliers, il pu même apercevoir quelques personnes qui dînaient gaiement et il en profita pour balayer rapidement les lieux du regard. Un couple, trois voyageurs qui clamaient leur bonne humeur devant une pinte de bière. Il n'y avait là aucune proie potentielle qui était susceptible de l'amuser plus qu'une autre … Wolfyiel quitta donc l'auberge.

L'obscurité commençait déjà à s'abattre sur le village et l'air s'était déjà rafraîchit. Il n'y allait plus avoir âme qui vive aux alentours, il le savait … Les villageois rentraient à la nuit tombée, rares étaient les habitants qui se risquaient dans les bois, si ce n'étaient les bergers et leur bétail. Impatient qu'il était, le prussien traversa donc le village tout en guêtant une éventuelle proie, pour rejoindre la forêt silencieuse qui s'offrait à lui.

Lorsqu'il fut dans les bois et assez loin pour ne pas être aperçu, il entreprit de se déshabiller. Il se débarrassa donc de sa chemise et de son pantalon qu'il replia rapidement, de ses bottes, puis il plaça le tout au pied d'un arbre. Ensuite et après avoir jeté un coup d'oeil rapide autour de lui, il engagea une transformation pour reprendre son apparence lupine. Ses os et ses muscles s'étirèrent, sa peau se déchira et se recouvrit d'une épaisse fourrure blanche. Ses yeux, envahit d'arcs jaunes, deveinrent entièrement ambrés. Tout son corps se transforma en l'espace d'un instant pour prendre l'apparence d'un loup géant, le prédateur qu'il était réellement.

C'est une fois la métamorphose accomplie que le Loup, solidement constitué et agile à la fois, leva son museau pour humer l'air environnant. Ses oreilles étaient fièrement dressées et attentives au moindre son, l'animal était à l'affût. Y avait-il une proie par ici ? Son odorat si développé détecta une odeur légèrement capiteuse, un peu éloignée à l'opposé du village. Sans attendre, il s'enfonça donc furtivement dans la forêt à la recherche de la source de cette odeur … Mais lorsqu'il arriva sur place, il ne découvrit qu'un cadavre de brebis encore frais et à moitié dévoré. Un plus petit prédateur l'avait sans doute abandonné ici en le sentant approcher. Déçu, le Loup s'en détourna et se remit en chasse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 58
Âge du personnage : 886 ans


MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Ven 5 Mai - 23:09

Le Loup partit, le laissant seul avec la jeune femme, il se leva et s'étira, la douce France soufflait, encore fatigué de cette séance, son regard perdu dans le vague. Elle attrapa la chemise du Vampire. "Vous... vous n'avez pas pris votre plaisir total, monseigneur" Il lui caressa ses cheveux, prenant soin d'elle. Il attrapa un mouchoir et essuya la sueur sur son visage, sur son corps et même son entre-cuisse.

"Ma jolie petite servante, tu as bien travaillé" Il lui caressa les cheveux un peu plus. "Je n'ai pas besoin de cela pour être bien" Il sourit et se leva. "Repose toi bien mon enfant, deviens forte et lorsque tu souhaites quitter cet endroit inutile, j'ai besoin d'une servante française en russie. Je t'apprendrais tout ce qu'il y a à savoir et tu me serviras décemment et de bien plus noble personne que ce que tes parents servent." Il posa une bourse pleine. "Rend toi au ferry avant l'aube et monte sur le navire prussien, une fois arrivé en Prusse, je te ramènerai avec moi en Russie."

L'homme se leva et sortie de la pièce et enfin de la taverne pour rejoindre le loup. "En avant." Alexander prit la marche à pied pour rejoindre Wolfyiel, profitant de l'obscurité pour se déplacer tel un spectre et à pleine vitesse jusqu'à repérer l'animal. Là, il s'arrêta et monta sur une branche pour observer les lieux et loup inclus... trop calme, ses jambes prêtes à sauter au moins mouvement suspect. "Hmm... " son regard sombre, il sentait le danger. Le loup l'avait il perçu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Sam 6 Mai - 14:09

Le Loup vagabondait dans les bois silencieux à la recherche d'une proie potentielle lorsqu'il s'immobilisa soudainement. Il n'était plus seul, il le savait … et si ce n'était une légère brise qui les caressait, les feuillages d'un arbre qui s'étaient agités un court instant plus tôt semblaient lui indiquer la présence de quelque chose. Qu'était-ce ? Le prédateur leva à nouveau le museau, huma une fois de plus l'air … et il ne lui fallu qu'un instant pour détecter l'odeur si particulière du vampire. Une flagrance à la fois musquée et capiteuse. Où était-il ? Il observa attentivement son environnement tout en se rapprochant de la source de cette odeur. Les arbres, solides et encore bien feuillus, le surplombaient tandis qu'il progressait entre eux à la recherche d'Alexander. Sous le clair de lune, ils semblaient plus menaçants qu'ils ne l'étaient en réalité ; mais cela n'effrayait pas l'animal dont les yeux, qui parvenaient à percer l'obscurité, se braquèrent soudainement sur le vampire perché.

Il se tenait là, droit sur ses quatre pattes aux pieds de l'arbre. Ses prunelles ambrées à la fois luisantes d'intelligence et de férocité, fixaient le vampire et reflétaient une certaine sauvagerie. Un grondement remonta dans sa gorge, sans doute en guise d'avertissement. Il était encore jeune, mais le mâle qu'il était offrait déjà une stature imposante et des membres musclés sous l'épaisse fourrure blanche qui le recouvrait. S'il le voulait, il n'aurait sans doute aucun mal à atteindre la branche sur laquelle le vampire se trouvait.

Mais son attention se reporta sur des rires qu'il venait d'entendre au loin. Bruyants et masculins, traversant les bois en direction du village, ils se mêlaient aux cris désespérés d'une femme, que les oreilles du Loup entendaient si distinctement. Qu'avait-il là … ? La chasse semblait enfin pouvoir commencer. Le prédateur s'élança sans attendre. Trottinant entre les arbres, il sauta avec agilité au dessus de la rivière qui séparait la forêt et il se rapprocha progressivement du groupe qu'il ne tarda pas à avoir dans son champ de vision. Ils étaient là, trois hommes alcoolisés qu'il avait déjà vus dans l'auberge. Deux d'entre eux riaient et buvaient tandis qu'une villageoise tentait vainement de se débattre entre les mains du troisième. Le Loup ralentit sa course. Il contourna silencieusement le groupe, patient et pourtant si avide de chair fraîche … Ces hommes n'étaient pas armés, juste alcoolisés. Avaient-ils sincèrement besoin d'être trois pour s'en prendre à une femme ? Leur courage méritait d'être vérifié, cela l'amuserait sans doute un peu. Il attendit ainsi que l'un d'eux s'éloigne un peu du groupe.

« J'vais pisser, laisses-en pour moi ! »

Et tandis que l'homme soulageait allègrement sa vessie près d'un arbre, le Loup le faucha si violemment que l'homme n'eut pas même le temps de réaliser ce qui lui arrivait. Tétanisé par la bête qui se trouvait au dessus de lui et qui grondait babines retroussées et crocs dévoilés, il ne parvint pas même à crier et sa tête s'en retrouva à moitié arrachée. Un de moins, songea Wolfyiel. Le Loup attendit ensuite, puis il fit volontairement du bruit en marchant sur des feuilles mortes pour attirer l'attention du deuxième vagabond et il se attendit dissimulé derrière de gros fourrés.

« Henri ? Henri, c'est toi ? » demanda l'homme en s'approchant de l'endroit d'où provenaient les bruits.

L'homme empestait à la fois l'alcool et la transpiration, son rythme cardiaque était rapide et sa démarche se voulait peu assurée. A tâtons dans l'obscurité, il semblait chercher son camarade déjà disparu depuis un bon quart d'heure, mais c'est sur son cadavre déchiqueté que l'homme trébucha.

« Oh merde … merde … ! Merde … ! » cria t-il.

L'homme paniqué s'empressa de se relever, mais il tituba lorsqu'il se retrouva face au prédateur dont la gueule, hérissée de crocs redoutables, gouttait du sang de son camarade. Tremblant et se retenant de crier, il recula d'un pas, puis de deux … puis il fini par faire demi-tour en courant. Quelques mètres le séparaient enfin de la position de la villageois lorsque le Loup s'élança et l'attrapa sauvagement au flanc. L'homme hurla de douleur. Il hurla si fort et pourtant si brièvement que le troisième vagabond, qui profitait précédemment de la villageoise, relâcha sa prise sur elle. Que se passait-il ? Où étaient passés les autres ?! L'homme se releva. Il remontait rapidement son pantalon lorsque le corps déchiqueté du deuxième homme fut envoyé à seulement quelques pas de lui. Prit de panique, l'homme abandonna la femme et prit maladroitement ses jambes à son cou ...

Amusé, Wolfyiel le laissa prendre un peu d'avance, puis il s'élança à son tour sans se préoccuper de la femme qui se trouvait encore étendue sur le sol. Il s'en chargerait sans doute plus tard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 58
Âge du personnage : 886 ans


MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Dim 7 Mai - 18:47

Quand le troisième prit la fuite et Wolfyiel partit à sa poursuite, le Vampire descendit au dessus de la femme et posa un doigt sur ses lèvres. "Ne criez pas, remettez ce qu'il reste de votre dignité et ne dite rien" La femme choqué s'habilla du mieux qu'elle pu et le vampire la tira à lui.
Le loup avait suffisamment à jouer, et puis, il n'aimait pas les morts inutiles. En un bond, elle fut dans les airs, bien à l'abri des bras du vampire. "Quand tu arriveras au village, rend rapidement à l'église et restes y. Tu y seras en sécurité"

De longues secondes durèrent ainsi pour plusieurs sauts et déplacement accéléré jusqu'à atteindre le village, il s'arrêta à plusieurs mètre de l'église pour ne prendre aucun risque.

"Rentre y et installe toi sur un banc, repose toi... et ne sors que demain... le seigneur veillera sur toi" Le demi tour fut brusque, maintenant il devait retourner là bas... le loup avait fait hurler un humain, si lui l'avait entendu, d'autres auraient pu... En quelques instants il était déjà en pleine courses pour retourner en pleine forêt, il retrouva le sang, la carcasse du premier, du deuxième... le sang du troisième... les coeurs battaient tout autour d'eux.... trop...

Il perçut cet instant, ce trait d'argent qui venait de se détacher pendant que le loup achevait sa victime, il réagit presque sans réfléchir, son corps bougea et une pointe d'argent transperça son bras, ce n'était pas fini, il vint instinctivement protéger la gorge de l'animal qu'une carreau se figea dans son omoplate et un autre dans son flanc. Ses dents se serrèrent et un cri étouffé de sang. Ses griffes s'accrochèrent dans la fourrure du loup.

"Rentre à la maison..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Dim 7 Mai - 23:27

L'humain était à bout de souffle, ses jambes tremblaient et son visage pâle ruisselait de sueur. La peur rongeait ses entrailles. Quelle était cette chose qui avait tué ses deux compagnons de voyage ? Etait-elle encore à sa poursuite ? Il pouvait entendre les branches craquer tandis qu'il courrait, cela se rapprochait. Les lumières du village. Il devait rejoindre le village avant que …

Le prédateur surgit à nouveau de l'obscurité, il ne lui fallu qu'un saut pour faucher le malheureux, qu'un coup de crocs pour lui infliger une blessure mortelle. Et tandis que l'homme gémissait de douleur dans la gueule redoutable du Loup, celui-ci le lâcha sans ménagement et l'acheva d'une simple morsure qui manqua de lui arracher la tête.

Cependant, un sifflement parvint à ses oreilles. Il releva la tête, sa gueule couverte du sang de ses victimes, mais ce fut Alexander qui s'interposa et qui fut blessé par trois fois. L'odeur du sang, celle de l'argent … d'un danger qui venait de profiter de la confusion que le Loup avait occasionné. Venait-il d'être sauvé par le vampire ? Sa fourrure se hérissa soudainement tandis qu'Alexander s'y accrochait.

« Rentre à la maison... »

L'odeur était légèrement parfumée … il distingua même une forme qui prenait la fuite. Etait-ce l'un de ces chasseurs ? Il ne pouvait pas rentrer, pas maintenant. Il avait encore le temps de rattraper cette humaine, de lui faire payer cette irruption soudaine et cette tentative d'assassinat qu'Alexander avait fait échouer. Le Loup ignora donc les recommandations du vampire, et, excité par la chasse, furieux contre l'origine de cette attaque, il s'élança soudainement tandis que son compagnon de voyage se hissait fort maladroitement sur son dos.
Où était-elle … ? Le prédateur qui fusait entre les arbres menaçants entendit soudainement de furieux martèlements de sabots. Sa proie prenait la fuite, il n'y avait aucun doute. Déterminé, il accéléra le pas, il sauta à nouveau par dessus la rivière, et il aperçu enfin le cheval qui prenait la fuite. Il emprunta donc un chemin parallèle, il pressa une fois de plus sa course, et il sauta à la gorge de la pauvre monture qui s'effondra lourdement en projetant sa cavalière au sol.

Le cheval agonisait, la morsure du Loup lui avait été fatale. Une large plaie marquait sa gorge et son encolure, quelques vertèbres étaient brisées. Le pauvre animal ne se débattait même plus que la cavalière, étourdie par sa chute, prenait à nouveau la fuite. Cependant, alors que Wolfyiel s'apprêtait à terminer le travail, il remarqua le vampire blessé et allongé au sol, probablement incapable de se relever et vulnérable. Le choix était difficile … mais il ne pouvait se résoudre à abandonner son libérateur. Il se dirigea donc vers Alexander, il saisit son manteau entre ses crocs, puis il le traîna rapidement en dehors de la forêt. Arrivés à la lisière du bois et remarquant que personne n'arpentait plus les rues en cette heure tardive, il traversa également le village et il s'arrêta devant le bateau. Là, il déposa le corps du vampire, il reprit une apparence humaine, et il le souleva pour le basculer cette fois-ci sur son épaule. Sans faire de bruits, il pénétra également sur le bateau et il descendit les escaliers en bois jusqu'aux appartements d'Alexander.

- Tenez bon ... » chuchota t-il à son attention.

Lorsqu'il fut devant, Wolfyiel poussa la porte en bois. Il allongea le vampire sur le côté sur la couverture du lit, puis il balaya la chambre du regard. Il devait retirer ces projectiles fichés dans ses chairs, procéder aux soins rapidement. Où diable rangeait-il son précieux petit nécessaire qu'il avait utilisé pour guérir sa blessure ? La sacoche. Il fouilla dans la sacoche en cuir posée au pied du lit et il en sortit une flasque d'alcool ainsi que du fil, une aiguille, un tissu propre et des bandages qu'il posa à côté d'Alexander. Il enfila également un pantalon qui traînait par terre, et il défit la ceinture de l'homme blessé pour lui en faire goûter le cuir.

- Je vais devoir vous enlever les carreaux.»

Le vampire positionné sur le côté et face à lui, Wolfyiel monta à genoux sur le lit puis il cala le corps contre ses cuisses pour le maintenir. La réaction pouvait être violente, mais il n'avait pas d'autre choix que de le maintenir dans cette position pour éviter d'aggraver l'hémorragie … Il entoura donc sa main du linge propre et il entreprit de retirer le premier carreau planté dans le flanc. Par chance, il n'avait touché aucune côte … mais l'extraction fut douloureuse. La pointe était hérissée de petits pics qui déchirèrent les chairs sans ménagement. Sans attendre, Wolfyiel jeta le carreau par terre. Il ouvrit la flasque, il versa de l'alcool sur la plaie pour la désinfecter, puis il épongea avec le linge et commença à recoudre la plaie tandis que le sang ruisselait sur la couverture. Il banda ensuite la plaie du mieux qu'il le pu.

- Et d'une. »

Le Loup se concentra ensuite sur le carreau planté dans l'omoplate. Cependant lorsqu'il tenta de l'extraire, le carreau offrit une certaine résistance. Planté dans l'os, il fallu déployer un peu plus de force pour parvenir à le décrocher, mais les soins furent dispensés et la plaie refermée. Il ne resta bientôt plus que cette vilaine plaie au bras par laquelle le Loup termina.

- Nous avons fait le plus difficile, restez avec moi. »

Et c'est au bout d'une vingtaine de minutes qu'il termina tout son office. Ses mains couvertes de sang, son cœur battant à vive allure et son regard à la fois inquiet et furieux, il positionna enfin un coussin derrière le dos d'Alexander et il le fit doucement basculer en arrière pour le laisser se reposer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 58
Âge du personnage : 886 ans


MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Ven 12 Mai - 22:39

La douleur était intenable, l'argent n'était pas plus mortel que l'acier, mais il souffrait le martyr de par les déplacements et la galopade du loup... que n'avait il pas compris dans "Rentre à la maison " ?. Il fut balloter comme un jouet coincer sur le dos d'un animal. Chaque saut, chaque course lui enfonçait un peu plus un carreau dans son flanc ou dans son omoplate. Etait il si insensible que ça à sa douleur ? Ce dernier fut de trop et le chasseur tomba sur le coté dans un gémissement long et douloureux. Quel abruti ! Etait il si con ? Le loup vint alors le ramasser... enfin de la lucidité... occupe toi du blessé au lieu de jouer au chat à la souris !

Il fut porté jusqu'au bateau où il fut installé pour des soins. Et voila, des fringues bon être jeté... c'était sa chemise préféré... La ceinture fut installé dans sa bouche, il avait envie de hurler depuis tout à l'heure, c'était plus nécessaire. La première flèche fut arraché, il mordit si fort qu'il sentit ses dents s'enfoncer dans ses propres gencives. BON DIEU ! Une vive douleur frappa son crâne. Que faisait il avec cette vodka qu'il avait ramené de Russie ?... lorsque la plaie fut arrosé, le Vampire mordit à nouveau de toute ses forces, cette douleur tellement forte... jamais il ne pouvait imaginer pire que ça ...

Puis il toucha à celle dans l'omoplate et étant donné la douceur du loup, il eu l'impression qu'il venait de lui arracher son squelette. La douleur le fit hurler de douleur intérieurement , mais il était fou ?! Même ce morceau de cuir lui parut inutile. Mais au moins, plus de flèche. Enfin la dernière plaie fut soigner et le vampire se retrouva si faible, son corps le faisait souffrir de partout, il avait soif, son esprit se perdait petit à petit... les sons devenaient presque inaudible... il n'entendit même pas la dernière phrase du loup. Tout n'était plus que son inaudible et ce bruit de battement répétés... encore... et encore... et accéléré, jusqu'à sentir le liquide carmin coulé dans sa gorgé et lui qui venait de percer la gorge du loup dans un mouvement de réflexe et buvait à la source de vie l'animal.
Le mouvement avait été sec, brutal, allongé sur le coté, le loup venait de le couvrir que sèchement il venait de lui prendre la gorge entre ses crocs, ses deux mains l'avaient attrapé sous les épaules pour le privé de retraite, ses forces si faible avaient repris en vigueur pour cette prise.
Lorsqu'il reprit conscience de ses actes, il avait la gorge déjà pleine de sang, il relâcha sa prise et inspira profondément. Sa pupille se dilatât de plaisir et d'excitation. Une énergie folle l'envahissait mais il relativisa rapidement avec la faiblesse de son corps épuisé et blessé. Non... il n'était définitivement pas en état d'aller faire l'amour à l'intégralité des filles du bateau.

Il se releva néanmoins, affaiblie, douloureux. "Merci Wolfyiel" Il parvint à marcher jusqu'à miroir où il ne put rien constater étant donné son état. "J'avais oublié..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lycan

avatar

Messages : 74
Âge du personnage : 307 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Duc de Schleswig en Prusse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   Dim 28 Mai - 19:58

Le mouvement d'Alexander fut rapide, instinctif. Si bien que le Loup, qui s'apprêtait déjà à repartir, n'eut pas même le temps de réagir lorsque les mains du vampire se refermèrent sous ses épaules et que ses crocs se plantèrent dans sa gorge. Une douleur vive et brutale, inconnue jusque là. Etait-il tant assoiffé que cela pour boire un sang aussi dangereux que le sien ?

Malgré cette sensation désagréable qu'il éprouvait à chaque gorgée que le vampire prenait, Wolfyiel était conscient que son état le nécessitait. Il inspira donc profondément et, fort heureusement pour lui, Alexander s'arrêta là où le Loup commençait à ressentir une légère fatigue.

« Merci Wolfyiel. »

Wolfyiel lui adressa un simple regard lorsque le vampire se redressa. Il allait mieux, c'était déjà ça … Mais n'était-ce pas au Loup de remercier celui qui lui avait une fois de plus sauvé la vie ?

- C'est à moi de vous remercier … je suppose que ces carreaux m'étaient destinés. »

Il se releva, légèrement fatigué. Il était devenu inutile de pourchasser leur assaillant …. pour l'heure, une petite collation sucrée et un peu de repos s'imposaient. Il quitta donc la chambre du vampire, son cou marqué duquel du sang s'écoulait encore, puis il rejoignit le garde-manger et il s'empara d'une pomme. Il avait légèrement faim, cela ferait sans doute l'affaire. Il se rendit ensuite dans la salle d'eau, et il se fit un brin de toilette rapide tout en dégustant le fruit délicieusement sucré. Ceci fait, il retourna auprès du vampire pour s'enquérir de son état de santé.

- Un chasseur, n'est-ce pas … ? Votre intuition était bonne, je vous dois des excuses. »

Il termina la pomme qu'il avait dans la main. Cela lui avait fait du bien, il se sentait déjà un peu mieux. Mais une chose le travaillait maintenant … depuis quand étaient-ils suivis ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balade sur ma Péniche [PV Wolfyiel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» Balade en ville [PV : Menthos]
» Balade rafraichissante [pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: La France :: Le centre ville-