AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Erik Andersson, Bloody Butterfly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Vampire

avatar

Messages : 55
Âge du personnage : 800 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Bourgeois - Fauconnier à la cour de Londres
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Erik Andersson, Bloody Butterfly   Jeu 29 Sep - 19:03


Prénom

ÂGE ─ Plus de 800 ans, à peine la trentaine en apparence.
ANNIVERSAIRE ─ Je ne le fête plus depuis bien longtemps.
OCCUPATION ─ Chef de la famille Andersson, Fauconnier, musicien, ancien assassin renommé... en 800 ans j'ai eu le temps d'avoir pas mal d'occupations...
ORIENTATION SEXUELLE ─ Passé un certain âge, on est plus si regardant sur le genre de ses partenaires.
CLASSE SOCIALE ─ Bourgeois
PAYS ─ Angleterre
RACE ─ Vampire, descendant de l'un des premiers nés
AVATAR ─ Lucius Noctis Caelum, Final Fantasy

Profil Psychologique

Erik Andersson est avant tout un prédateur. Un chasseur solitaire qui ne s’attache pas facilement. Son père brutalement assassiné par sa mère, elle-même violemment exécutée par les FANTAST, sont surement la cause de la défiance dont il fait preuve, même à l’encontre sa propre race. Il n’accorde pas facilement sa confiance, à qui que ce soit. Par principe, les autres sont des ennemis, et ils le demeurent tant qu’ils n’ont pas prouvé le contraire. Ses tendances paranoïaques sont handicapantes socialement, soit. Mais ce sont elles qui l’ont gardé en vie aussi longtemps. Son expérience lui a montré que les traitres sont partout peu importe leur race. Ainsi qu’ils soient vampires, lycans, infant ou humains, ils ne que nuisances potentielle pour l’héritier des Andersson. Les humains sont également une source de nourriture, ce qui n’est pas à négliger, mais là n’est pas la question.
Méfiant, il fait preuve d’une vigilance constante. Aujourd’hui plus que jamais, les vampires sont menacés. Ainsi il peut sembler réservé. Mais ce comportement n’a rien à voir avec de la timidité. Erik observe chaque détail, il analyse chaque parole, il réfléchit sans cesse.

Il y a des siècles de cela, il était violent, bestial, en colère contre le monde entier et tuait sans compter. Aujourd’hui il est bien plus discret et évite de tuer quand cela n’est pas nécessaire. Il préfère se nourrir sans tuer, ainsi il peut se nourrir de la même personne pendant plusieurs mois voire plusieurs années. Toutefois, il y a souvent un moment où ces humains veulent regagner leur liberté et il est alors forcé de les éliminer s’il ne veut pas risquer de se voir exposé.

Il apparaîtra pour le commun des mortels comme quelqu’un de cynique, plutôt mystérieux et détaché de toute chose. Il saura faire la conversation si cela est nécessaire ou s’il en a envie. Toutefois cela ne signifie pas nécessairement qu’il vous apprécie. Globalement les « autres », ceux qui ne sont pas ses amis, ne sont pas assez important pour qu’il leur accorde son attention. Il est immortel, certes, mais il n’a pas de temps à perdre pour autant. Il leur sera le plus souvent indifférent et feindra la courtoisie avec eux afin de passer inaperçu.  

Il est moins froid envers les membres de sa famille. Il est à la tête des Andersson, une des composantes du FANTAST et si ce rôle n’est pas tout à fait à son goût, il entend tout de même faire le minimum syndical et protéger les siens. Néanmoins, ils n’échappent pas à la « présomption de culpabilité » qu’il a établi. Protection et devoir sont bien différents de la confiance et de l’affection.

Pourtant, sous cette carapace se cache un vampire au grand cœur... non, un grand cœur c’est de trop. Disons plutôt un petit cœur... qui ne bat pas. La vraie difficulté est d’être vue comme un allié. Une fois cela fait, Erik est une personne fidèle et loyale. Il ne tournera pas le dos à un ami... enfin il ne tournera pas le dos à un ennemi non plus, mauvais exemple. S’il est paranoïaque et craint le mensonge et la traîtrise, lui-même évite de les pratiquer au maximum. Avec ses amis. Il répondra toujours présent pour épauler un allié, écouter un ami, soutenir un proche. Il n’est pas craintif et n’hésitera pas à s’exposer au danger pour protéger une personne chère.

En effet ses amis et alliés sont très importants à ses yeux, normal étant donné la difficulté d’accéder à ce statut particulier. Outre son mauvais caractère Erik est un vampire passionné dans ce qu’il fait, excepté la gestion de la famille. Féru d’art, de littérature et de musique, lui-même étant un musicien plutôt doué. Le combat le passionne également et il  est devenu au fils des siècles un guerrier redoutable. Il est notamment devenu un lanceur de couteau agile et talentueux, qui ne rate jamais sa cible. Enfin, c’est ce qu’il prétend.

Comme tous les vampires sa beauté transcendante lui permet de séduire à peu près n’importe qui, toutefois il a toujours été malheureux en amour. Si cela lui posait un problème autrefois, il considère désormais que c’est le prix à payer pour l’immortalité. Après tout, on à quoi bon rechercher un amour vrai, éternel, dont il se lasserait au bout de cent ans ?

Il semble avoir trouvé un palliatif au vide affectif qui caractérise son existence. La fauconnerie. En effet il semble traiter ses oiseaux de proie avec plus d’affection et de soin que ses semblables. Il a découvert ce « sport » en France il y a quelques siècles et il est toujours aussi attaché à cette pratique aujourd’hui.

En revanche pour ceux qu’il considère comme ses ennemis, il ne fait preuve d’aucune pitié. Il les anéantira sans aucun état d’âme. Peu enclin à la torture, il n’hésitera pas à faire souffrir celui ou celle qui, selon lui le mérite. L’être discret en public et fidèle envers ses proches devient un véritable fléau, une plaie douloureuse et tenace pour la personne qui s’en fait un ennemi. Il est, en général, plutôt patient et tolérant. Il n’est pas susceptible et ne se vexe pas facilement. De même il évite de tuer quand cela est possible. Mais ne vous méprenez pas, il se montrera impitoyable si cela lui semble approprié. Il tuera sans aucune hésitation une personne qui le menace de trop. Après tout, il a longtemps été un des assassins les plus efficaces du continent.

Là où il est loyal envers ses proches, il est rancunier envers les autres. La vengeance est un plat qui se mange froid. Il ne viendra pas vous chercher directement, ne vous affrontera pas de front. Toutefois il ne vous oubliera jamais et vous frappera lorsqu’il sera sur de son coup. Gare à celui qui le trompe ou lui cause du tort. Car l’héritier des Andersson n’est pas enclin au pardon et s’attirer les foudres d’une créature immortelle, rancunière et terriblement létale n’est jamais très sage.
Histoire



I. Confidences sur l’oreiller


« D’où je viens ? De Suède. Ne me regarde pas comme ça, c’était il y a très longtemps. Vraiment très longtemps. Mes ancêtres ont été créés en Roumanie, par une sorcière qui cherchait à se protéger des loups. Au départ ils étaient de simples humains, mais la sorcière les a transformés en monstruosités capables de tuer les lycans. Les monstres furent chassés du village par les villageois. Toutefois ils demeurèrent dans les bois alentours et les protégèrent des lycans, car chaque année, les villageois leur fournissaient une jeune vierge du village. Cet espèce d'accord précaire dura environ vingt ans. Jusqu'à l'arrivée de guerriers nordiques qui cherchaient un moyen de lutter contre les loups. Ils massacrèrent la sorcière et les villageois pour emmener avec eux les monstres qu’ils nommèrent les «FANTAST».

Cependant, les guerriers scandinaves furent pris dans une tempête en rentrant sur leurs terres. Leur navire s'échoua et les bêtes furent libérées. Impatient de rentre chez eux, ils décidèrent de ne pas poursuivre les bêtes et rentrèrent chez eux bredouilles.

Mais plusieurs années plus tard, un des FANTAST apparu près du village des guerriers et captura un de leur enfant. Les plus braves guerriers du village partirent donc chasser les monstres qu'ils avaient eux même emmené bien des années auparavant pour les anéantir. Ils furent victorieux et ils parvinrent à tuer ces bêtes qui devaient au départ les protéger puis, ils se sont nourris de leur chair. Ne me demande pas pourquoi, je n’en ai aucune idée, je te rappelle que moi, je ne suis pas encore né.

C’était des vikings, des barbares. A l’époque, ils devaient penser que manger leurs adversaires vaincus devait les rendre plus forts. Cela marcha, en tout cas, au départ. Puis le sang maudit par la sorcière finit par les détruire de l’intérieur. En revanche, ils avaient eu le temps de se reproduire. Ainsi naquirent les premiers vampires. Les Sept familles vampiriques originelles, dont les premières lettres des noms forment le mot «FANTAST».
Comprenant leur différence par rapport aux humains, ils se sont dispersés à travers l’Europe, tout en restant en contact régulièrement. Enfin autant que possible à l’époque.

L’un d’entre eux, Gustave Andersson, s’est rendu en Angleterre, à Londres. Là-bas, il a commencé à choisir des personnes et à les transformer, afin de se créer une sorte de petite troupe. Puis il a rencontré, Christina, une jeune servante dans une quelconque maison noble de l’époque. Soit disant, il serait tombé fou amoureux d’elle et l’aurait rapidement fait sienne en la transformant en Vampire.

Le problème avec les «nouveau-nés», c’est qu’ils sont violents, et très forts. Vraiment très forts. Forcément, lorsqu’un humain, faible par essence, devient une créature aussi belle et puissante, il a tendance à perdre la tête et devenir incontrôlable. A ce qu’on m’a expliqué, Gustave parvenait  à se faire respecter et contrôlait plus ou moins bien ses « nouveau-nés ». Toutefois, avec Christina il était bien plus indulgent. Et celle-ci, encore plus violente que la normale parait-il, l’a tué. Enfin, elle l’aurait même complètement massacré. Le corps était à peine reconnaissable. Dès que les autres membres du groupe FANTAST ont eu vent de l’affaire ils ont immédiatement gagné Londres. Ils ont retrouvé Christina et l’ont condamnée à mort.

Mais celle-ci était enceinte. Ils ne pouvaient donc plus la tuer. Après tout, l’enfant serait l’héritier de sang du premier Andersson. Ils l’enfermèrent et attendirent donc qu’elle mette au monde le bébé, un ravissant garçon. Puis elle fut exécutée. Vu la bestialité dont elle avait fait preuve envers Gustave ils l’ont écartelée vivante puis, ils ont brûlé son corps et ont jeté les cendres dans la tamise. Voilà.
»

- Intéressant ton petit conte de fée. Mais quel rapport avec toi ?

- Mais enfin, le ravissant garçon c’est moi. Je pensais que c’était évident ! Répond Erik avec un petit sourire. Mais le cœur n’y est pas. Il est un peu triste. Il avait fini par s’attacher à Vanessa. La jeune femme rousse est à ses côtés depuis trois mois à peine, pourtant, Erik ne peut pas s’empêcher de le trouver attachante. Or il ne veut pas s’attacher. Par le passé, cela ne lui a apporté que des ennuis.

Hier, Vanessa a écrit une lettre à sa mère. Elle s’est excusée et elle aimerait la revoir, ainsi que son père, et ses frères et sœurs. Erik sait ce qui va se passer ensuite. Elle voudra reprendre sa vie d’humaine. Ça se passe toujours comme ça. Il séduit l’humaine et celle-ci est fascinée par le vampire. Elle quitte tout pour lui. Puis derrière le vampire elle finit par découvrir Erik qui, au final n’est pas si exceptionnel si on apprend à voir par-delà le vampire. Et elle veut rentrer chez elle. Mais elle en sait trop. Erik ne peut pas se permettre de la laisser divulguer tous ses secrets. Il n’est pas très à cheval sur les règles des enfants de la nuit en général, mais la discrétion est pour lui devenue une véritable religion.

Il se penche sur la jeune femme, et pose ses lèvres sur les siennes, délicatement.

« Il est tard, dors maintenant. Tu as une grosse journée demain, ta famille va être toute excitée de te revoir».

La jeune fille murmure un « je t’aime », et s’exécute, blottie contre son amant. Erik caresse sa chevelure rousse distraitement. Au bout d’une heure, il pose ses lèvres  sur le coup de la jeune femme et plante ses crocs dans la chaire. Vanessa, ne se réveille pas, la quantité de vin qu’Erik lui a fait ingurgiter durant le repas l’en empêche. En silence, il aspire le sang et l’acte sensuel tire à Vanessa un petit gémissement. Ce sera le dernier bruit qui franchira ses lèvres. Car celle d’Erik resteront collées à son coup tant qu’il lui restera une goutte de sang. C’est pour ça qu’il lui a raconté l’histoire de sa naissance tout à l’heure. Il a su dès qu’il a vu la lettre comment se déroulerait la soirée. Diner aux chandelles, ébats dans le lit, confidences sur l’oreiller, puis sommeil éternel. La préservation du secret, est la seule chose qui compte réellement. C’est la meilleure protection contre les Lycans, les sorciers, l’Eglise et les humains. Le secret est son seul véritable amant.

Lorsque son cœur ne bat plus depuis une quinzaine de minutes, Erik se lève. Il enfile ses vêtements. Haut et bas de tissus noirs, hautes bottes de cuir et large manteau noir.  Son visage est à moitié caché par ses cheveux noirs en bataille et un foulard qu’il monte jusque sous son nez. A sa ceinture il fiche ses couteaux et son fouets. Il en cache également dans ses bottes. Il enfile ses gants de cuir et le voilà prêt.

Il enveloppe le corps dans les draps et le porte sur son épaule. Descend les escaliers en silence pour ne réveiller personne mais alors qu’il atteint la porte d’entrée, un bruit le fait se retourner. Agatha se tient, droite en haut de l’escalier. Elle l’observe dans sa robe de chambre noire. Dans son regard soulagement, fatigue tristesse désapprobation forment un tout étrange et perturbant. Sans un mot Erik détourne les yeux et sort dans la nuit noire. Il doit disposer du corps.


II. Mémoire d’un Andersson

Erik observe le feu qui réduit en cendre le corps de Vanessa. Il jette la lettre qu’elle a écrite plus tôt dans la journée, qu’il n’a pas fait envoyer comme il l’avait dit. Il fixe les flammes et pense aux choses qu’il aurait voulu confier à la jolie rousse.

Son enfance fut heureuse. Bien sûr, c’était il y a plus de huit cents ans, ses souvenirs ne sont pas très nets. Pourtant, il se rappelle toujours ce temps avec délice. Il en chérit le souvenir, comme on savoure une exquise friandise.

Il a grandi en Scandinavie, sur le territoire de l’actuelle Suède. L’insouciance et l’innocence étaient ses maîtres. En tant qu’héritier des Andersson, il était traité comme un prince par les vampires qui le prirent en charge après l’exécution de sa mère. Toutefois aucun de ses parent n’était de sang noble aussi, il bénéficia d’une liberté assez large en tant qu’enfant.  Sigyn, chef de la famille  Nyström s’occupa énormément d’Erik, devenant pour lui comme une mère. N’ayant pas connus ses vrais parents, ils ne pouvaient pas lui manquer, et Erik grandit comme le plus adorable des bambins, joyeux, joueur et généreux.  

Cette insouciance a duré longtemps. Après tout, il était heureux et n’avait aucune raison de remettre en question sa vie. Lorsque ses leçons devinrent plus exigeantes, tant physiquement qu’intellectuellement, il commença à comprendre réellement ce que signifiait être à la tête d’une des familles du FANTAST. Et bien entendu il finit par s’interroger sur ses vrais parents.


Le feu diminue peu à peu en intensité. Quand il ne reste plus que des braises, Erik ramasse les cendres à l’aide d’une petite pelle et les met dans un sac de toile épaisse. Lorsque le sac est plein, il rentre en ville et déambule silencieusement dans les sombres ruelles. Lorsqu’il arrive enfin sur les bords de la Tamise il vide le sac dans l’eau. Pas de corps, pas de crime. Pour sa famille Vanessa sera toujours disparue. Après tout, Erik a veillé à ce qu’elle ne révèle surtout pas l’endroit où elle se trouvait, ni avec qui elle s’y trouvait. Ainsi la famille n’en saura rien. Il observe les mouvements de l’eau qui fait disparaître les dernières traces de Vanessa.

Au départ on lui cacha la vérité, on lui expliquait qu’ils étaient morts dans un tragique accident, qui fut pénible pour tous, de fait il valait mieux ne pas en parler. Mais l’adolescent curieux n’est pas si aisé à berner. D’autant plus Erik était un jeune garçon vif et intelligent, Sigyn avait veillé à faire de lui quelqu’un d’éduqué et capable de réfléchir par lui-même. Ainsi, inévitablement il finit par découvrir la triste vérité. Son père, massacré et sa mère exécutée. Lorsqu’il comprit que ceux qu’il considérait jusque-là comme sa famille, étaient ceux qui avaient détruit sa véritable famille, en tous cas, sa mère, Erik ne fut plus jamais le garçon insouciant qu’il avait été. Le chagrin et la rancœur vinrent s’emparer de son esprit pour ne plus jamais le quitter réellement. Pourquoi avoir froidement fait écarteler sa génitrice ? Chacun savait la difficulté de se contrôler en tant que transformé. Sa mère aurait du recevoir de l’aide, pas une punition. Il ne l’avait jamais connue, il n’aurait pas dû être aussi affecté par cette histoire. Pourtant il ne pouvait s’empêcher d’être en colère pour cette femme au destin tragique.

Il devint violent, difficile. Il n’écoutait plus personne et ne suivait plus aucune règle. Seule Sigyn pouvait encore lui faire entendre raison. Sa rébellion alla assez loin, il refusait de prendre la tête des Andersson, ne voulant pas prendre part à un tel système. Déjà à l’époque il ne faisait pas les choses à moitié. Après une énième dispute avec  Sigyn il quitta la Scandinavie pour s’éloigner des Vampires. Il parcouru l’Europe, découvrant la vie chez les humains, les autres façons de penser. Evidemment il fut plutôt déçu par le monde. Il n’avait pas réalisé à quel point Sigyn l’avait protégé. Les hommes étaient aussi cruels que les vampires, bien souvent pires.

Il a voyagé ainsi pendant plusieurs années avant de retourner vers les siens, qui en réalité ne l’avaient jamais vraiment perdu de vue. Il a accepté le rôle qui était le sien mais il n’a jamais vraiment pardonné, ni oublié sa rancune.


Le vampire s’enfonce dans Londres, plongée dans l’obscurité par cette nuit sans Lune. Il lui reste une chose à faire avant de pouvoir rentrer chez lui.


III. Bloody Butterfly


Il faut qu’il se débarrasse d’une autre personne. Cette fois ce n’est pas de sa faute. C’est Allan. Ce jeune sot a tué un homme pour se nourrir. Sauf que sa femme était cachée et à tout vu. L’existence des vampires doit rester secrète. A tout prix.

Aujourd’hui plus que jamais les humains sont dangereux pour les Vampires. Ils sont de plus en plus ingénieux. Leur dernière invention, les armes à feu, pourrait être dévastatrice s’ils s’en servaient correctement contre eux. Erik le sait car il s’en est procuré quelques exemplaires. Pour l’instant ils sont un peu rudimentaires et surtout très rares. Mais ça ne durera pas. Il connait les hommes et il sait qu’on n’arrête pas leur évolution.

Alors qu’il s’approche du domicile de la jeune veuve, Erik ne parvient pas à faire cesser le flot des souvenirs qui le submerge.

Une fois officiellement à la tête des Andersson, il a décidé d’aller s’établir en Angleterre, à Londres, qui était après tout son lieu de naissance. Passionné de combat, il a continué à beaucoup voyager afin de découvrir différentes techniques. Souvent absent de Londres, il est resté assez détaché de la gestion de la famille. Cela aurait pu lui valoir sa place, mais Erik, passionné par les arts martiaux est un puissant vampire. Ceux qui s’opposaient ouvertement à lui avaient tendance à brusquement disparaître. Il était plutôt brutal qui n’hésitait pas à avoir recours à la violence pour se faire obéir.

Aujourd’hui il a bien changé. Il a appris à se canaliser. En Italie, il a découvert les arts non martiaux, l’Art avec un grand A. Il s’est pris de passion pour la peinture, et surtout la musique. Il est même devenu un musicien talentueux, d’abord la flûte traversière, le luth et surtout la harpe. Lorsqu’il joue, le vampire s'efface et seul le musicien demeure.

Plus tard, il a découvert la fauconnerie, lors d’un de ses périples au royaume de France. C’est là sa plus grande passion, l’art de dresser puis de chasser à l’aide d’oiseaux de proies. Les rapaces le fascinent et l’intriguent. Il leurs donne toute l’affection qu’il refuse à ses semblables.

Toutefois le calme qu’il a gagné dans ces nouvelles activités est tout relatif. C’est en parallèle qu’il a décidé de mettre ses talents de combattant au service des Andersson, pour rapporter de l’argent. Il est devenu tueur à gage, assassin. Et pas n’importe lequel. En effet, Erik Andersson n’est autre que le Bloody Butterfly, ce tueur londonien légendaire qui a fait fureur il y a à peu près deux cents ans
.

Il est devant la dite maison. C’est une bâtisse toute simple, plutôt éloignée du centre-ville. Allan n’a pas choisi les plus riches. Tant mieux, moins ils sont riches, moins leur disparition se fera remarquer. Il tâtonne sous son long manteau de cuir. Ses couteaux sont là, son fouet également. Ce sont ses armes de prédilection. Il manie le fouet avec une grande dextérité, ce qui a le mérite de déstabiliser de nombreux adversaires. Le fouet n’est l’arme la plus habituelle par les temps qui courent. Il est également un lanceur de couteau émérite. Doué dans cette discipline apprise au cours de ses voyages, il manque rarement sa cible et sait aussi se battre au corps à corps. Il n’est pas mauvais à l’arbalète mais en l’occurrence l’arme ne serait pas très pratique.

Il commence à escalader la façade de bois pour s’introduire dans la maison par l’étage.

Evidemment il était très doué, Après tout, peu de gens sont capables d’arrêter un vampire qui a plusieurs siècles d’expérience au combat. Il signait chaque meurtre en dessinant un papillon avec le sang de sa victime. Ainsi il fut surnommé le Bloody Butterfly. Ce qui devait arriver arriva, et, au bout de plus de cents ans de services on commença à s’interroger sur son compte, à se poser des questions. C’est aussi cette longévité qui fit sa réputation. Les suppositions les folles les unes que les autres se mirent à circuler sur ce tueur insaisissable.

Personne dans la petite maison. En tout cas au premier coup d’œil. Mais Erik est un vampire. Il entend le battement de cœur paniqué de la veuve, qui doit savoir ce qui l’attend. Finalement il n’a pas à attendre longtemps, une silhouette jaillit de derrière une porte en hurlant, et ce jette sur lui couteau de cuisine en avant. Erik esquive sans aucune difficulté, saisi un couteau et frappe la femme dans le coup avant qu’elle ait réalisé ce qui lui arrivait.

Erik essuie son couteau sur les vêtements de sa victime puis commence à fouiller la maison, mettant tout sans-dessus-dessous. Il vole les bijoux, et le peu d’argent qu’il trouve. Pas de papillon ensanglanté sur les murs ce soir. Le meurtre doit passer pour un cambriolage qui a mal tourné, après tout ceux-ci sont encore assez fréquents. De plus, il ne travaille plus comme tueur à gage. La réputation de Bloody Butterfly est devenue trop importante pour qu’il puisse continuer.


IV. Les mains ardentes

Les mains dans les poches Erik retourne sur les bords de la Tamise. Il se sent encore trop nostalgique pour rentrer tout de suite. Le meurtre est allé bien plus vite que prévu et il a encore le temps avant qu’Agatha ne commence à s’inquiéter. Il décide donc de longer le fleuve emblématique pour regagner la maison qui sert de base aux Andersson. Ce n’est pas le chemin le plus rapide, mais ça lui laisse le temps de réfléchir.

Il y a un peu plus de deux cents ans, le Vatican a eu vent des agissements du Bloody Butterfly. Ils ont immédiatement fait le rapprochement avec les vampires où les Lycans et ont donc envoyé un sorcier trouver et éliminer l’assassin de Londres. Erik a eu vent de la venue du sorcier mais ne s’est pas inquiété outre mesure. Les mois ont passés, et toujours rien. Il était trop discret pour être débusqué par un vulgaire sorcier de cet Ordre de pacotille.

En plus c’est à cette époque qu’il a rencontré Mary-Alice. Une musicienne qui faisait partie d’une troupe de Baladins. La jeune femme, était très séduisante et Erik a jeté son dévolu sur elle. Elle-même qui était sous le charme ne lui a pas résisté longtemps.  

Il était complètement amoureux de cette jeune fille et il espérait en faire son calice. Elle ne connaissait rien du monde surnaturel mais Erik était sûr qu’elle accepterait son statut par amour.


Dans le ciel les étoiles disparaissent une par unes. Le jour sera bientôt là. Erik profite un instant du ciel étoilé. C’est une vision assez rare pour qu’il prenne le temps d’en profiter. Certes, il adore Londres, mais il doit bien reconnaitre que le ciel de la ville est rarement aussi découvert qu’en cette froide nuit. Cette fois il prend réellement la direction de la demeure Andersson, il est temps de rentrer.

Au bout de deux ans, Mary-Alice est tombé enceinte et Erik l’a épousé, trop heureux de fonder une famille. Il lui a révélé sa vraie nature, son appartenance à la famille Andersson, ses assassinas en tant que Bloody Butterfly. Au départ Mary Alice a pris peur, mais au final elle l’a épousé, non religieusement forcément, et elle est devenue son calice. Elle mit au monde une magnifique petite fille, Mynaelle et Erik connu enfin le bonheur qu’on lui avait retiré il y a si longtemps.  L’amour qu’il avait pour Mary-Alice n’était rien comparé à celui qu’il avait pour sa fille. En effet c’était son premier et unique enfant. Il avait déjà eu des transformés assez jeunes, qu’il avait plus ou moins adopté mais là c’était différent. Un vrai bébé qui dépendait entièrement de lui. Sa propre fille.

Erik essuie une larme alors qu’il approche de sa maison.

Myna était toute sa vie. Rien d’autre n’avait d’importance. Les Anderssons ne la voyaient pas d’un très bon œil, pour eux, elle n’était qu’une infant, car Mary-Alice, avait refusée d’être transformée en Vampire. Myna avait trois ans lorsqu’elle fut tuée, brulée vive par Lorenzo, son oncle. Ce souvenir suffit encore à le faire pleurer aujourd’hui.

Lorenzo, les Mains Ardentes, était le sorcier dépêché par l’ordre pour éliminer Bloody Butterfly. Il pouvait enflammer n’importe qui ou n’importe quoi d’un simple touché, ce qui lui avait valu le surnom de « Mains Ardentes ». Mais il n’était pas venu seul, Julia sa sœur, bien qu’elle ne soit pas sorcière, était également un agent de l’Ordre. Erik la connaissait sous le nom de Mary-Alice.  Depuis le départ elle s’était jouée de lui. Elle savait tout depuis le début et s’était rapproché de lui au point de lui donner une fille afin d’en apprendre le plus possible sur lui et les Vampires qu’elle avait en horreur.
Mary-Alice, ou plutôt Julia, drogua son époux et livra Myna à son frère. Erik fut forcé de regarder impuissant, sa fille bruler, hurler de douleur et appeler à l’aide en vain.

Les deux membres de l’Ordre avaient ensuite prévu d’éliminer tous les Andersson. Toutefois ivre de colère, Erik les stoppa et les massacra. Le Vampire violent qu’il était autrefois refit surface. Lorenzo et Julia connurent une fin très violente. Fou de douleur, Erik se montra très...inventif avant de les achever.

Ensuite, Bloody Butterfly refit surface, et une nouvelle vague de meurtres eu lieux à Londres, plus violents qu’auparavant, les nouvelles victimes étant toutes liées de façon plus ou moins directe à l’Ordre. Lorenzo, qui était un sorcier, avait gardé le silence, même sous la torture, mais Erik était parvenu à soutirer beaucoup d’informations à Julia.

Une nouvelle sorcière fut donc dépêchée à Londres pour tenter de mettre fin au massacre. C’est comme ça qu’il a  rencontré Agatha Lionhart. Son destin devait être plus funeste que celui de Julia. En effet il transforma la sorcière en ce qu’elle détestait le plus : en vampire. Toutefois le destin a un bien curieux sens de l’humour. Par un étrange dénouement, Agatha devint en effet sa plus fidèle servante et aujourd’hui encore elle l’accompagne et elle est surement une de ses plus proches amies. Bloody Butterfly a de nouveau disparu et n’est plus réapparu qu’en de très rares occasions.

Aujourd’hui, Erik est un fauconnier à la Cour de Londres, ce qui lui convient très bien. Il est payé pour s’occuper de ses oiseaux, qui sont aujourd’hui sa plus grande passion.
Il a définitivement tiré un trait sur l’amour. Il ne veut plus jamais connaitre de «Myna». Cette histoire l’a brisé comme jamais il ne l’aurait cru possible. Il s’est toujours su immortel et invulnérable au passage du temps, et il adorait ça. Mais il a découvert que cela n’avait pas que des avantages.  C‘était il y a deux siècles, pourtant ce soir, il pleure encore. Ca ne lui arrive pas souvent, mais tous les ans le premier Octobre il ne peut retenir ses larmes. Car Myna est née le premier jour d’Octobre, elle apparut dans sa vie alors que les arbres commençaient à se couvrir d’or. Elle l’a transformé le vampire taciturne, elle en a fait un être rempli d’amour, pour finalement lui être retirée de la façon la plus cruelle qui soit
.

Mais tout ça c’est vieux. Le chef des Andersson se reprend, alors qu’il bifurque et pénètre dans sa rue. Il entre dans la demeure qui abrite la famille Andersson et sans un mot se dirige vers l’escalier pour gagner sa chambre. Aujourd’hui il ne cherche plus l’amour mais le calice parfait. Il en a marre de devoir toujours chercher une victime adéquate pour se nourrir.

Agatha le regarde passer sans un mot. Il l’a voit mais ne dit rien. Elle sait très bien à quoi il pense. Elle ne viendra pas le déranger, pas aujourd’hui.

Lorsqu’il arrive dans sa chambre en désordre il ouvre la fenêtre afin d’aérer la pièce. L’odeur de Vanessa est encore présente. Il ôte son  manteau noir, retire ses bottes et range soigneusement ses armes. Il s’approche de la harpe qui est posée dans un coin de la pièce. Mécaniquement ces doigts s’activent et une triste mélodie s’élève.

Quelque part dans la maison un vampire soupire. Il sait que cet air, dont la tristesse n’a d’égale que la beauté, ne s’arrêtera que lorsque la journée touchera à sa fin.

Questionnaire


QUE PENSEZ-VOUS DES LYCANS/VAMPIRES ─ Je n'aime pas du tout les lycans. Je n'aime pas les vampires. En faite je n'aime pas les autres.
QUEL EST VOTRE POINT DE VUE A PROPOS DES INFANTS ET DES SANG-MÊLES MAUDITS? ─ Je ne les aime pas non plus quelle question. Mais je pense qu'ils sont des victimes. Ils n'ont pas choisis d'être ce qu'ils sont.
ÊTES VOUS SATISFAIT(E) DE VOTRE VIE ACTUELLE? ─ Oui et non.
SI NON, QUE VOUDRIEZ-VOUS CHANGER? ─ Je n'ai pas à me plaindre mais j'aimerais voyager encore.
VOTRE POINT DE VUE SUR LE MONDE CONNU? ─ Il me reste tant de choses à découvrir.

Joueur

PSEUDO ─ Rikou
ÂGE ─ 22ans
SEXE ─ Euh... ça va un peu vite entre nous...
LA COULEUR DE TON PYJAMA ─ Vraiment, ça va trop vite, mais gris.
[/color]


Dernière édition par Erik Andersson le Lun 10 Oct - 18:23, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 487


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Erik Andersson, Bloody Butterfly   Jeu 29 Sep - 19:14

OH. MON. DIEU.
BIENVENUE OFFICIELLEMENT ERIK! Je ne sais pas si tu avais besoi nd'un autre post, auquel ca je supprimerai le mien mais... CE DEBUT DE FICHE! Elle transcende de potentiel, j'ai hâte d'en savoir davantage, mon petit ♥️
BON COURAGE POUR LA SUITE, DES BISOUS ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 67
Âge du personnage : On ne demande pas son âge à une -vieille- femme..


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang:
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Erik Andersson, Bloody Butterfly   Ven 30 Sep - 0:05

♥️ Bienvenue ami Vampire,
Courage avec la fiche dhug
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 55
Âge du personnage : 800 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Bourgeois - Fauconnier à la cour de Londres
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Erik Andersson, Bloody Butterfly   Mar 4 Oct - 19:17


Merci à tous les deux ! Ton enthousiasme fait chaud au coeur Meza mouton

J'essaie de finir ça pour la fin de la semaine !

XOXOXO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 487


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Erik Andersson, Bloody Butterfly   Mar 4 Oct - 21:22

Pas de problème mon piti vampire!
Ne t'en fais pas, prends ton temps, je vois bien que tu avances à un bon rythme!
En attendant, acceptes ce modeste présent, Erik-sama//PAN
JE SUIS DESOLEE PARDON:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 55
Âge du personnage : 800 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Bourgeois - Fauconnier à la cour de Londres
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Erik Andersson, Bloody Butterfly   Mer 5 Oct - 14:09

OMG OMG OMG OMG

C'est bon, j'accepte. Et par la même occasion, je te fais part de ma reconnaissance éternelle et sans limites !

Faut juste que j'arrive a le mettre en avatar sans bousiller le format... oui parceque normalement mon ava était aux bonnes dimensions, puis je l'ai mis et la... BREF.

Merci, gracias, danke !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 487


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Erik Andersson, Bloody Butterfly   Mer 5 Oct - 15:22

BLBLBL ♥
En fait il faut copier ce lien :
Code:
http://img4.hostingpics.net/pics/565046Erik.png
dans cet encart du profil "Avatar" :
Citation :
Lier l'Avatar à partir d'un autre site :
Entrez l'URL de l'image Avatar que vous voulez lier.
Voila! *^*
Si tu veux, je te le place! :B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 55
Âge du personnage : 800 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Bourgeois - Fauconnier à la cour de Londres
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Erik Andersson, Bloody Butterfly   Jeu 6 Oct - 11:45


Ah, super ça marche ! de nouveau, ma reconnaissance éternelle !

you are the best ! je t'envoie tout plein d'amour, de chocolat et de licornes mouton !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 487


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Erik Andersson, Bloody Butterfly   Lun 10 Oct - 10:56

...
....
.....
.......
Ok.
Okay.
OKAY.
OOOOOOKAY.

FIRST REACTION  SELIURFHLRDUHTU.RT.H ♥:
 

JE SUIS FAN DE TA FICHE, OKAY?
POURQUOI J'ECRIS EN CAPSLOCK? JE SAIS PAS.
ERM. J'ADOOOOOOOOOOOOOOOORE regarderdanserlesgens/dies VRAIMENT TON INTERPRETATION D'ERIK.
Omg, sérieusement, je suis totalement conquise!

ET. ET .ET. MYNA. QwQ
REACTION NUMERO 2 ARGH JE PLEURE SLT:
 

En vérité, ta fiche est magnifique (non, sérieux, je l'avais pas déjà dis?/dies)! Il y a juste deux-trois petits détails a ratiboiser un titipeu (no worries, ce n'est pas grand chose, des tournures de phrases en général!) pour la teneur cohérente des légendes liées aux races toussah toussah!

Voici lesdits détails;

Citation :
Des guerriers nordiques qui cherchaient justement un moyen de lutter contre les loups, massacrèrent la sorcière et les villageois pour emmener avec eux les monstres qu’ils nommèrent les «FANTAST».
En fait les vikings sont arrivés vingt ans après la 'création' des monstres et une fois qu'ils eurent capturés les créatures, ils tuèrent les villageois qui n'étaient pas trop trop d'accord pour partager leurs jouets/dies
C'est une point de détail, mais nécessaire pour la cohérence du tout, voualha voualah ;v;

Citation :
Je te passe les détails mais ils ont finis par tuer ces bêtes qui devaient au départ les protéger et se sont nourris de leur chair
J'ai juste un tout petit doute pour celui-ci! Les "détails" englobent bien la fuite vers les montagnes, la lutte avec les guerriers et tout le toutim, c'est ça? :3

Citation :
Les Sept vampires originaux, dont les premières lettres des noms forment le mot «FANTAST».
En fait ce serait plus correct de dire "les sept familles vampiriques originelles" étant donné qu'il n'est pas impossible que certains "premiers" aient des frères et soeurs de sang, itout!

Voilà, que du petit détail, je chipote, PARDON qwq
MAIS TON ERIK EST GENIAL VOILA. Dés que les petites phrases sont faites, je te donne ta couleur et ton rang, krr krr krr ♥
DES BISOUS SUR TA FACE MIGNONNE!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 55
Âge du personnage : 800 ans


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Bourgeois - Fauconnier à la cour de Londres
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: Erik Andersson, Bloody Butterfly   Lun 10 Oct - 17:08

Roooooooh Meza....
ma réaction à ta réaction:
 

Mais merci merci merci merci merci x 1000000000000. Ca me fait vraiment très plaisir que tu aies aimé l'histoire Very Happy

Ensuite par rapport à la légende, j'ai corrigé ce que tu m'as demandé. J'étais volontairement resté un peu flou sur la légende pour montrer qu'Erik raconte des choses qu'on lui a raconté et pas qu'il a vécu. Bref, normalement j'ai tout corrigé.

Et n'hésite pas à chipoter, le diable se cache dans le détail ;P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 487


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Erik Andersson, Bloody Butterfly   Lun 10 Oct - 17:32

••• Bienvenue parmi nous


C'EST GOOD ALORS JE TE VALIDE
(ohwy rougis j'aime ça :BBB//PAN)
NON MAIS VOILA QUOI MESOHTLIDRJTLIRTJJ. JE. tu peux disposer de ma personne comme tu l'entends, Erik-sama//DIES (non mais même la joueuse, hein et pourtant elle est plus pro-lycan de base... VOIS CE QUE TU AS FAIIIIIIT//OUT)
Je te laisserais juste éditer un petit point, rajouter un "descendant d'un des premier nés" plutôt que 'l'un de premiers nés' car sinon cela voudrait dire que Erik est né en Suède, toussah... MAIS JE TE FAIS CONFIANCE POUR LE FAIRE APRES ALORS COLORISATIOOOOOON *Sailor Meza*
Tu est donc validé! ♥

Le test d'entrée passé, te voilà désormais un BOURGEOIS VAMPIRE.
Tu peux dés à présent aller recenser ton avatar, chercher des partenaires de rp et poster une fiches récapitulative de tes relations que nous te conseillons d'aller consulter pour une intégration rapide.

N'hésites pas, également, à apporter ta pierre à l'édifice d'Ex-Cathedra, nous comptons sur toi. Bon séjour parmi nous et n'hésite pas à nous solliciter si le besoin en est.
Mezariel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Erik Andersson, Bloody Butterfly   

Revenir en haut Aller en bas
 
Erik Andersson, Bloody Butterfly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bloody London
» Calle Andersson
» Erik Cole vs Michael Ryder
» Bloody Mary
» 07. The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast // stupid car !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: A chaque coeur son ouvrage :: Entités nouvelles :: Les Âmes Damnées-