AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {Aldrich} ♔

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Vampire

avatar

Messages : 25


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: {Aldrich} ♔   Ven 23 Sep - 14:46


Aldrich Lothric Rozanovski

ÂGE ─ Environs 150 ans.
ANNIVERSAIRE ─ 13 Octobre 1435
OCCUPATION ─ Des.. choses de nobles. Sinon survivre parmi les loups.
ORIENTATION SEXUELLE ─ Hétérosexuelle
CLASSE SOCIALE ─ Noble - Marquis
PAYS ─ Suède
RACE ─ Vampire de Sang Pur
AVATAR ─ Lelouch Lamperouge de Code Geass

Profil Psychologique

Tu es un Vampire de sang pur Aldrich, et pas le fils de n'importe qui non, pourtant, cela ne représente rien à tes yeux, les vampires ? Pff. Combien en as-tu croisé ? Pas tant que ça, et si tu en a vu, c'est de loin tout au plus. Ils te sont terriblement familier. Il faut dire qu'ils ont des comportements peut-être similaires, un goût pour le sang comme toi. Ces canines qui sont bien là la seule preuve tangible du fait que tu n'es pas humain. Pourtant, tu les regardes comme si tu étais étranger à eux. Tu ne les connais pas. Tu ne les connais plus. Pourtant, les six premières années de ta vie tu en était entouré. Ta mère biologique t'avais pourtant appris des choses et expliqué qu'il fallait te méfier des humains. Qu'il fallait respecter ton père le jour où il se réveillerait. D'où venait les Vampires dans les histoires, enfin voilà. Mais c'est loin tout ça, pour ne pas dire carrément dans une partie de ton esprit oublié. Tu ne sais pas comment agir face à eux, alors tu tentes de rester le plus neutre possible et de garder la tête haute. Tu es autant curieux que dubitatif sur le jugement qu'on pourrait te porter. Tu es semblable à un animal sauvage qu'on aurait arraché à sa famille pour vivre près des humains si je devais faire un comparatif de ton inquiétude pour eux. Il te suffirait pourtant de faire le premier pas, mais tu ne l'as pour l'instant jamais fais, tu n'es qu'un idiot Aldrich. Mais tu as encore le temps de te rattraper.

Tu es fils de deux vampires, mais si on te demande qui sont tes parents, si tu es honnête, tu répondrais Alexia et son époux. Le seul hic dans l'affaire, c'est qu'ils sont tous les deux des Lycans. Bizarre non ? Tu as de par ce fait toujours connu des loups. Leur goût pour la sauvagerie ou les courses dans les bois ne t'es pas inconnus. Tu les as toujours regardé faire. Tu n'as jamais su si tu les regardais sans trop comprendre ou si tu les enviais. Si tu étais réellement gêné quand on t'as demandé pourquoi tu étais un Vampire et pas un loup. Combien de fois on t'as regardé étrangement parce que tu avais besoin de sang. Cette soif qui te dévore de temps à autre, qui te rend fou si tu ne la calme pas rapidement, ils ne la comprennent pas, tu es incapable de savoir s'ils te trouvent étrange ou simplement faible. Ou si tu t'inventes toutes ces idées. Pourtant, ces loups, tu les connais, tu en vois souvent, et au final, tu semble avoir moins de mal à les suivre, tu ne les craints pas au contraire, tu te sent parfaitement à ton aise face à eux, tu as appris à faire avec. Tu es à la fois si proche et si loin d'eux. Mais tu ne te leurre pas pour autant. Quand bien même des loups t'ont accepté comme si tu étais un membre de leur meute, tu sais très bien que tous les loups ne peuvent t’apprécier pour ce que tu es vraiment, mais ça, tu n'en as pas peur. Tu redoutes plus la différence qui te lie à ta propre famille, que la différence des races en elle-même. Concept assez tordu qu'étrange je dois avouer. Mais au final cela fait de toi un habitué, et surtout un être ouvert d'esprit.

Ah les humains, drôles d'êtres que voilà. Pourtant, tu leur ressemble beaucoup physiquement, si on omet de dire que tu ne vieillit plus depuis longtemps, tes dents pointus capables de percer la chair et cette enveloppe plus solide qu'il n'y paraît, c'est vrai, on pourrait s'y méprendre. Pourtant, tu ne les vois absolument pas comme toi, disons que de façon général, tu les vois comme des êtres à la fois étranges mais fascinants. Tu n'as aucun scrupule à te nourrir d'eux, voyant en eux un moyen comme un autre pour toi de subvenir à tes besoins, après tout, c'est juste la logique des choses non ? Tu est très réservé sur ta nature face à eux, comme si tu devais toujours t'en méfier, comme si la mort de ta mère biologique et le massacre de ce jour là t'avais marqué. Alors tu préfères toujours taire ta nature. Pourtant sans arriver à t'éloigner d'eux quitte à les voir en ennemis, tu trouves ces êtres étranges, de par leur durée de vie terriblement courte, l'impact qu'ils ont sur l'histoire est fascinant, ils meurent pourtant si jeune. Tu as déjà plus d'une vie humaine à ton bien petit compteur. Comment peut-on vivre si peu et se prendre pour les maîtres du monde comme ça ? Cela t'échappe. Et te rend autant méfiant que sociable avec eux. Au moins, on ne peut pas te reprocher de faire dans la discrimination.

Tu es jeune dans ta tête, tu n'apprécies guère qu'on te fasse la moral ou qu'on te bourre le crâne de leçons, tu préfères passer du bon temps, en compagnie d'autres personnes. La danse, courtiser, divers jeux en plein air, bref, tu aimes t'amuser. Hélas, tu te sens obligé de te tenir devant les autre, parce que même si tu n'aimes pas qu'on te bourre la tête avec des leçons,eh bien, tu es un fils de noble Aldrich, il va de soit que tu as eut les leçons qui vont avec. Certaines leçons tu les apprécient, tout ce qui tourne autours de l'équitation ou du sport en général. Les langues vivants sont quelque chose que tu apprécies apprendre, ayant eut la chance d'avoir une mère possédant des connaissance dans ce domaine assez impressionnantes faut l'avouer. Les cultures sont des choses que tu apprécies apprendre, hélas cela veut dire aussi la bonne conduite. Et qu'est-ce que c'est lassant, pourtant tu t'y plie, sans jamais t'en plaindre en fait, c'est comme ça. Tu n'es pas idiot, et tu es plutôt du genre à avoir la tête sur les épaules. Tu es le genre d'homme qui réfléchit avant d'agir et qui jauge beaucoup. Un spectateur avisé qui observe le monde autours de lui. Quand on voit dans quel univers tu es, tu te dis que finalement être observateur n'est pas plus mal.

On en vient au fait que tu es le genre de garçon plutôt curieux, en fait, faut avouer que le ragots sont parfois terriblement agaçants, mais tu es le premier à trouver ça drôle d'être au courant de tout. Quand bien même tu ne ferais rien des informations, tu aimes bien savoir les choses. Ta curiosité te permet de t'adapter assez facilement aux différentes coutumes de pays, prenant alors ces dernières comme des nouveautés qu'il te faudrait assimiler. Tu as voyagé souvent et vu bien des choses. Tu vois ça comme un jeu, le jeu de la vie, avec le monde en guise de terrain. Cela fait de toi quelqu'un d'assez débrouillard, combien de fois t'es-tu débrouillé tout seul face à quelqu'un dont tu ne comprenais même pas le moindre mot de ce qu'il raconte. Alors tu improvises, tu demandes, le ridicule ne tue pas comme on dit de toute façon. Tu es loin d'être du genre snob de toute manière, te salir ? Ça ne te dérange pas spécialement. Les hommes ne devraient pas avoir ce genre de peur. De toute façon, ce serait d'après toi complètement ridicule venant d'un vampire, le sang, ça laisse des tâches et la chasse aussi.

Quel bon garçon tu es Aldrich. Tu m'as l'air des plus sympathique, avec ton sourire et tes traits fins et jeunes, on ne se méfie pas forcément de toi -tant que l'on est ignorant certainement-, et ce n'est pas faux. Tu es quelqu'un de sympathique, amusant, bavard. Entamer la conversation ne t'a jamais posé de soucis, tu n'es pas timide. En revanche, il y a quelque chose que l'on pourrait remarquer chez toi. Tu ne parles jamais de toi-même automatiquement. Jamais. Tu es toujours vague à ton sujet. C'est là un reste de ton apprentissage personnel, ne jamais dire qui tu es. Jamais. On pourrait se servir de tes mots et faiblesses contre toi. Et dévoiler les faiblesses de son cœur à quelqu'un, cela peut être fatale. Le Vampires ne sont pas les seuls être dotés de crocs après tout.
Histoire

13 Octobre 1435. C'est avec le froid du mauvais temps d'Automne que tu es venu au monde. Ta naissance c'était bien déroulé, que pouvait-il t'arriver ? Ce n'est pas comme si tu étais né en pleine campagne dans un milieu défavorisé. Non. Sans pour autant dire que tu étais dans une demeure reconnu de tous, il y  avait là bien des gens pour s'assurer à ce que tu pousses tes premiers cris sans encombre. Ici ? Il n'y avait pratiquement que des vampires, quelques humains peut-être en fait tu n'en savais trop rien. La seule chose qui t'intéressais à l'époque, c'était alors les bras de ta mères qui t'ont enveloppés. Une Vampire, tout comme toi. Elle s'occupait bien de toi. Te parlait, t'éduquait. Tu ne manquais de rien. Parfois, il t'as semblé apercevoir ton père, ce grand homme aux cheveux sombres, mais tu n'avais pas vraiment de rapport avec lui, ou en fait tu n'en savais rien, tu étais bien trop jeune, c'est bien trop loin. Lorsque tu fus en âge de parler, tu avais certainement déjà posé la question que tout enfant se pose lorsque sa figure paternelle se fait désirer.

- Mère. Où est père ?

Et lorsque cela arrivait, elle te tapotait la tête avec un sourire, comme si tu étais un brave garçon qu'il fallait récompenser, et te disait simplement.

- Ton père est endormit, j'ignore quand il reviendra, mais il sera à nouveau là un jour. Et tu pourras alors lui parler.

Et tu laissais cette conversation de côté, il était de toute façon facile de te détourner l'esprit à cet âge là, tu ne penses pas à grande chose en dehors de manger, jouer et écouter les leçons qu'on pouvait te faire. Et puis, cela semblait normal que père dorme, il était toujours enfermé dans sa pièce et tu n'avais pas le droit d'aller le voir. En même temps, tu ne te serais jamais permis d'une telle chose. Au final, tu ignorais tout de cet homme, peut-être l'avais-tu connu lorsque tu n'étais qu'un bébé, mais comment le dire. Tu n'as jamais su s'il était réellement intéressé par toi ou ta mère, mais cette dernière semblait te faire croire le contraire, alors tu ne posais pas de question et tu voulais bien lui donner raison. Quel genre de petit Vampire serais-tu à contredire ta mère ainsi Aldrich hein. Lorsque tu étais en âge pour apprendre alors tes premières leçons, on te racontais les Légendes des Vampires, des Lycans. Qu'ils sont des êtres assez peu recommandables à fréquenter, que les Vampires ont été créé à cause d'eux. Que ton père appartient à une des grandes familles originelles de Vampire, te destinant certainement à de grandes choses avec lui. Oui. Certainement. Les humains ? Oh, il fallait t'en méfier, mais ils étaient surtout à cette époque quelque chose qu'on t'offrait en guise de nourriture, qu'on t'apprenait à utiliser. Rien de plus. Il faut dire, que le temps a manqué à ta mère pour t'apprendre plus de choses.

Tu n'avais alors que six ans. Ton père ? Oh, toujours pas réveillé. Il faut dire que tu ne posais plus trop de questions à ce sujet, tu avais compris que c'était visiblement normal et qu'un jour il reviendrait. Tu étais de sortit avec ta mère. Elle était partit voir de sa famille, du moins, tu crois que c'était ça le but de votre sortie en fait. Vous aviez quitté la demeure qui se trouvair à l'écart de tout. Pour rejoindre alors la ville, sous la neige de l'hiver. Protégé du froid par des vêtements chauds, tu marchais alors à côté d'elle, lui tenant la main. C'est alors que tu les as croisé. Ces hommes, à leur odeur, ta petite personne pouvais déjà comprendre qu'ils étaient humains. Mais que voulaient-il ? Il n'était pas l'heure de manger non ? Tu n'as rien dit. Tu ne semblais même pas réaliser ce qu'il se disait. Lorsque un de ces hommes avait alors énoncé le prénom de ta mère comme une interrogation. Lorsque cette dernière t'as attrapé par le bras pour te soulever et filer alors à une vitesse hallucinante. Elle allait trop vite pour ces humains, c'est normal, ils sont plus faibles que toi, c'est ce qu'ont t'as toujours dit. Et pourtant, ils avaient été plus malin, d'autres l'attendaient déjà pour lui barrer la route. Lui refermer un pièges, de la même façon que l'on chasserait un animal sauvage dans les bois. Tu te souviens alors de ta mère crucifiée sur le sol, ta mère souffrir mais qui te demandais de fuir. De cette force qui lui permettait de rester en vie et de se débattre mais qui prolongeait son calvaire qui aurait pourtant tué un humain depuis longtemps. Tu te souviens du goût de son sang qui t'avait alors éclaboussé, de son odeur, du froid qui entrait dans ta gorge à t'en faire saigner. De finalement ce choc qui te fracassa le crâne, te donnant l'impression que ton cerveau allait sortir de ce dernier. De cette vue brouillée alors que l'odeur du sang de ta mère se répandait autours de toi, de la neige devenu rouge lorsqu'elle avait été décapité, arrêtant alors net les hurlements qu'elle pouvait pousser. Un goût ignoble te vint alors en bouche. Ton propre sang. Aie. Tu t'étais mordu. Tu avais beau de débattre. Tu avais beau leur donner bien du mal à gigoter comme un diable alors qu'on voulait te tenir, ils étaient bien trop fort pour toi. Tu étais si petit et si jeune, si faible. On t'as demandé si tu étais le fils du Vampire. Tu n'as rien dis, incapable de parler. De toutes façon ils n'avaient pas besoin de ta réponse pour agir, tu allais mourir aujourd'hui. Les larmes incapables de couler sur tes joues gelés par le froid, tu as fermé les yeux, abandonnant alors tout. Et puis plus rien. Un grognement. Un hurlement, suivit d'autres. Et l'odeur du sang, en quantité, et non étrangement en raison de ta nature, cela t'avais semblé agréable soudainement. En les rouvrant tu étais alors face à un véritable massacre. Des loups de tailles qui te semblais affreusement énormes de ton point de vu te faisaient face, la gueule dévoilant des crocs qui pourraient tenir tête facilement face aux tient. La louve blanche qui semblait à la tête de la petite troupe t'as regardé de ses yeux verts. Alors ? Qui allais te tuer à la fin ? Pourtant tu l'as regardé, impassible, vidé, incapable de ressentir d'avantage de peur, de toute façon, tu avais l'impression de ne pas réaliser que tu étais passé à côté de la mort. Et que cette dernière était toujours face à toi. La douleur à ta tête se refit alors sentir, te provoquant un mal de crâne ignoble, te faisant alors te retrouver face contre terre. Du moins c'est ce que tu as déduis, puisqu'en fait tu t'es retrouvé dans le noir le plus complet.

Lorsque tu as rouvert les yeux, tu sentis alors une douceur sous ta joue humide. Une source de chaleur contre laquelle tu t'étais blottie sans savoir ce que c'était. Tu as mis du temps à comprendre qu'en fais tu te trouvais sur le dos de la louve blanche de tout à l'heure. Et à peine as-tu eut le temps de le comprendre, que tu as à nouveau fermé les yeux.

La deuxième fois que tes yeux se sont ouverts, tu étais cette fois-ci couché sur quelque chose qui te semblais plus familier, en dehors de l'odeur de loup qui en fait te piquait le nez. Tu as mis un peu de temps avant de reprendre tes esprits et de réaliser alors une jeune femme qui te regardait. Les cheveux cendrés, les yeux verts. Immédiatement, tu l'as reconnu, la louve de toute à l'heure. Tu t'es redressé soudainement, et elle t'as alors parlé. Et t'as demandé de te calmer, que tu étais en train de récupérer. En effet, une bandage recouvrait alors ton front à l'endroit même où on t'avais limite fracassé le crâne. Tu es resté un instant silencieux, incapable de comprendre. Et c'est alors que tu as sentit enfin pour la première fois la chaleur de tes larmes couler sur tes joues réchauffés. Tu avais eut peur. Ta mère était morte. … Pourquoi ? Pleurant alors en silence. Tu as laissé échappé ces simples mots, comme un râle. Une supplication.

- S-Soif...

Ta gorge te brûlait terriblement. Que tu t'en mordais la lèvre inférieur. Tes crocs perçant alors ta lèvres, et te laissant ce goût désagréable de ton propre sang en bouche. Tu étais mal. Tu avais soif. Tu avais l'impression que rien ne pourrais jamais aller. Tu n'étais qu'un enfant Aldrich, rien de plus. Elle t'as alors attrapé, et t'as serré conter elle. L'odeur qu'elle dégageait était déroutante pour toi, jamais tu n'avais approché de loup jusqu'à présent, pourtant, tu n'avais rien dit, et tu t'étais laissé faire. Elle t'as alors présenté son poignet sous ton nez et t'invita à boire. Faut avouer, tu ne t'es pas posé trente-six milles questions avant de planter tes crocs. Le sang était totalement différent de tout ce que tu avais goûté, et faut l'avouer, c'était en bien, il était terriblement bon. T'arrêtant alors ta soif et te permettant alors de fermer les yeux. Tu ignores combien de temps elle est resté avec toi, mais au final, tu as dormi, c'est au bout de plusieurs jours qu'elle t'a fait sortir de cette chambre des plus spacieuse.

Elle t'avais attrapé la main, avec son air souriant et protecteur qu'elle affichait toujours. Tu n'avais pas encore parlé de toi, tu n'avais pas osé. Tu avais alors enfilé les vêtements que l'on t'avait demandé de mettre et on t'as ouvert la porte. Pour voir alors le maître du lieu. Lorsque la porte s'est ouverte et que tu as posé ton premier pied dehors. Tu as alors remarqué les regards pesant sur toi. On susurrait devant toi. Tu entendais parfois juste le mot « vampire » ressortir. Visiblement, la présence d'un Vampire ici était assez rare pour ne pas dire unique. Mais tu as suivit cette femme qui c'était présenté sous le nom d'Alexia. Tu as alors rencontré cet homme, tellement grand de ton point de vu , avec sa chevelure rousse, un loup lui aussi. Il avait l'air sévère, mais ta présence ici n'était pas une surprise, il savait déjà tout. Il t'as alors regardé, et quand bien même tu pouvais y ressentir du jugement, il ne t'as rien dit de désagréable. On t'as posé des questions. Tu as mis du temps, mais tu as accepté de répondre.

- Comment t'appelles tu mon garçon ?
- A.. Aldrich.
- Aldrich comment ?
- Aldrich L-Lothric Aergisson, monsieur...
- Bien est d'où viens tu ?
- De... Chez mes parents ?
- Pas très précis. Enfin bon. Tu étais quoi ?
- Heu...
- Tu sais où rentrer ?
- …

Tu t'étais alors resserré contre cette femme qui t'avais sauvé. Tu avais alors baissé les yeux pour regarder le sol. On t'avais alors dit qu'on te laisserait ici alors pour décider définitivement ce qu'on ferait de toi. Quelques semaines plus tard, on t'as alors annoncé que tu changerais de nom pour prendre celui d'Alexia. Rozanovski. Ils se chargeaient de ton éducation. Et prendrait alors ce rôle de substitut parental. Tu ignores ce qui a été dit dans ton dos, mais au final, le regard de cette femme te poussait à te dire que ce n'était pas si mal. Un foyer où tu étais aimé, n'est-ce pas au final quelque chose que beaucoup d'enfants recherchent ? Vampire ou non. Le temps a passé dans le froid pays de Suède et c'est ainsi que tu as apprit à vivre parmi les loups mais aussi apprendre à vivre avec ce titre que cette adoption te donnait. À dire vrai, tu ignores presque lequel est le plus difficile.

Au début, tu avais un peu de mal à t'y faire, tu passais beaucoup de temps à littéralement « bouder » dans ta chambre en fait. Disons que tu avais parfois du mal avec les commentaires désobligeants qui pouvaient échapper aux autres. Quand tu avais soif par exemple, c'était certainement le pire. En fait, tu ne demandais pas spécialement de nourriture mais pour ce qui est du sang c'est une autre affaire. Une fois, tu as eut l'idée brillante de ne pas le demander, par honte peut-être. Tu n'étais qu'un enfant et certainement un peu idiot sur les bords. Hélas, cela eut pour effet qu'on te retrouve dans ta chambre plongée dans le noir le plus complet pour échapper aux rayons du soleil, à dépérir incapable de parler tant ta gorge te brûlait. Que c'était intelligent, qu'est-ce que tu pensais ? Tu es un vampire et tu auras toujours besoin de sang pour continuer ta longue vie, t'en priver équivaut à mourir, pourtant ta mère biologique avait eut le temps de te l'apprendre ça. Alors tu as fait avec, de toute façon il te faudrait bien t'assumer comme tu es. Quand bien même parfois ils vont en meute dans les bois pour chasser qu'ils disent. Alors toi tu restes sur place à les regarder partir. Une fois, tu as demandé à ta mère de les accompagner, mais estimant que tu n'avais pas vraiment ta place au milieu d'une meute de loups dans les bois, tu restais alors sur le banc de touche. Alors, tu as finalement décidé à te montrer un peu plus attentif aux cours. Parce que tu le devais, tu devais être plus intelligent être plus fort, parce que toi aussi tu étais tout autant capable, les Vampires et les Loups se valent c'est tout. Vous êtes justes... Différents et tu avais du mal à l'accepter. Tu as réussit à partir alors enfin avec eux, tu es monté sur le dos de ta mère qui était encore bien assez grande sous cette forme pour te porter et tu as assisté à ce qu'ils appellent « se défouler » en forêt. Au final, cette habitude est devenu pour toi une occasion pour te lancer dans ta propre chasse, à une nourriture qui t'étais vital, le sang. Et c'est ainsi que tu as ramené ta première proie, une jeune fille de ton âge, elle devait avoir treize ans tout au plus. Elle était devenue une source de nourriture régulière, évitant alors de toujours demander à ta mère de te nourrir. Elle est morte de maladie trois ans plus tard. Les humains sont si fragiles...

Tu grandissais, lentement, encore pour l'instant. Le temps passait, tes habitudes au sein des loups étaient prises, tu étais maintenant le vampire qui vivait avec les loups. Dans ce doux pays qu'est la Suède, parfaitement propice à ta race sensible au soleil. C'est vers tes vingt-cinq ans que tu es sortit pour la première fois du pays. Ton corps avait déjà cessé de grandir, tu semblais stagner depuis tes dix-huit vingt ans. Vous vous étiez rendu alors en Italie. Tu avais passé une bonne partie du voyage à l'abri du soleil, de quoi le rendre plus agréable, impatient de découvrir alors les terres qu'Alexia avait foulé il y a si longtemps. Elle avait même passé une bonne partie du voyage à te rappeler les bases de l'Italien pour être sûre. Curieux et émerveillé, lorsque tu es sortit pour la première fois pour voir alors le paysage chaud et aride de ce pays, tu en était tout excité. Tant de changements, c'était totalement différent de la Suède que tu avais connu durant toutes ces années. Tellement différent, que le lendemain lorsque tu es sortit pour la suivre dans ses affaires, et profiter un peu de la ville, tu ne t'étais pas attendu à tomber sur le coup raide par terre durant l'après-midi. Tu avais pourtant comme d'habitude évité le zénith, mais il faut croire que sur le coup ce soleil trop persistant et brillant ne t'avais pas aidé, quel malin tu fais.  Quand bien même ton séjour était agréable au final tu préférais te trouver plus au nord sur le globe. Et l'avantage avec une femme comme Alexia en guise de mère, c'est qu'elle t'a fait voyager. Vous êtes passé par l'Allemagne, l'Autriche et autres. Parfois tu maîtrisais la langue, parfois pas du tout. Une fois tu t'es même retrouvé seul perdu au milieu de gens dont tu ne comprenais pas le moindre mot. Mais grâce à elle, tu en a vu des choses. Et puis, elle cherchait quelqu'un, rien de plus propice à bouger comme on dit. Reconnaissant et profondément attaché à cette femme, tu étais là pour l'aider. Tu ignorais d'ailleurs même si cette dernière avait songé réellement à faire de toi un atout ou non. Mais au final, cela ne t'empêchais pas de l'épauler de ton mieux. Une fois c'est en Angleterre que vous êtes allé, quelqu'un avait affirmé avoir des informations, il s'est avéré que c'était faux.

Depuis combien de temps courrait-elle ainsi après la vengeance ? Bien trop pour que toi petit Vampire de soixante-ans puisse l'imaginer. Cette personne devait être terriblement chère à ses yeux. Il t'es difficile d'imaginer tout ce qu'elle a vécu tant tu la vois comme une figure maternelle. Elle et son mari ont eut la gentillesse de tout te donner après tout, tu serais mort depuis longtemps dans le cas contraire, il faut dire que tu ignores toi-même si tu désires revoir ton père. Tu ne sais même pas s'il s'est réveillé mais au fond, tu es très bien ici et ne désires nullement t'attacher à un lien du sang incertain. C'est un peu comme si tu étais un membre de sa meute non ? Te confirmant qu'au final, les loups et les vampires ne sont pas forcément obligé de s'opposer. Enfin. C'est ce que toi jeune homme tu dis de ta petite vie tranquille. Mais le monde est certainement bien plus sombre que tu ne l'imagines. Le temps défile, mais rien ne semble venir te déranger. Tu es un être qui fait partit de ceux qui regarde les années défiler sans réellement les compter. Tu n'as que cent cinquante ans tout au plus pourtant. Un nouveau né aux yeux d'êtres proches du millénaire d’existences, mais déjà vieux pour les humains. Tu ignores de quoi tes lendemains seront fait mais après tout, ce n'est pas comme si tu attendais quelque chose de la vie, tu n'as rien à lui demander non. Et aucune prière à demander après tout.
Questionnaire


QUE PENSEZ-VOUS DES LYCANS/VAMPIRES ─ Etrangement, Aldrich a d'avantage côtoyé de Lycans que de Vampires, il n'a pas de vis à vis particulier sur les deux races, il voit les vampires comme une famille dont il est forcément proche mais qu'il a du mal à appréhender, en revanche il se sent totalement exclut de l'univers des Lycans tout en étant très proche. Bizarre non ?
QUEL EST VOTRE POINT DE VUE A PROPOS DES INFANTS ET DES SANG-MÊLES MAUDITS? ─ Il s'en fiche un peu, en fait, il trouve qu'il serait mal placé de dire quelque chose à leur sujet, après tout il est un vampire de sang pur élevé par des Lycans, n'est-ce pas tout aussi étrange ?
ÊTES VOUS SATISFAIT(E) DE VOTRE VIE ACTUELLE? ─ Il s'est souvent demandé ce qu'il se serait passé si sa mère n'était pas morte, et comment son père biologique aurait été avec lui, ce qu'il serait devenu, mais sa vie actuelle lui convient très bien.
VOTRE POINT DE VUE SUR LE MONDE CONNU? ─ Vaste et varié, de quoi occuper sa longue vie en sommes, on aurait vite fait de s'ennuyer, il le pense déjà malgré son âge relativement jeune pour sa race.

Joueur

PSEUDO ─ Raffy ou Kiri ♥
ÂGE ─ 22 ans
SEXE ─ Femelle /sbaf/
LA COULEUR DE TON PYJAMA ─ Drôle de question D:


Dernière édition par Aldrich L. Rozanovski le Lun 26 Juin - 12:20, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: {Aldrich} ♔   Ven 23 Sep - 14:53

BIENVENUE :BBBBB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain

avatar

Messages : 100
Âge du personnage : 24 ans


Mémoire de vie
Race: Humain
Métier/Rang: Comtesse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: {Aldrich} ♔   Ven 23 Sep - 16:08

BONJOUR ET BIENVENUE.

Je suis désolée, je vais devoir te faire un petit Mea Culpa ;w; J'ai oublié de mettre le bottin des avatars à jour et Alucard est réservé >< Te serait-il possible, s'il te plait, de changer d'avatar?

Edit; on peut discuter de ça par MP, si tu le souhaites :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire

avatar

Messages : 25


Mémoire de vie
Race: Sang-pur
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: {Aldrich} ♔   Ven 23 Sep - 17:09

Ah ?
Je l'avais pas vu dans le bottin je savais pas, je vais voir ce que je vais faire du coup.. ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain

avatar

Messages : 100
Âge du personnage : 24 ans


Mémoire de vie
Race: Humain
Métier/Rang: Comtesse
Statut amoureux: Célibataire

MessageSujet: Re: {Aldrich} ♔   Ven 23 Sep - 17:54

Je suis vraiment désolée! Je ne suis pas présente ce soir, mais si le souhaites, demain je peux t'aider à trouver un avatar! Tiens moi au courant par MP :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: {Aldrich} ♔   Mer 5 Oct - 20:21

ALDRIIIIIICH COUCOUUUUUU!
J'ai bien aimé ton histoire, pauvre petit pitoune que voilà! ;v;
Well, avant de te valider, je vais juste faire mon enquiquineuse te demander une relecture orthographique attentive. J'imagine que beaucoup sont des fautes d'inattention mais du ocup, en un clin d'oeil tu pourras les gommer et disposer de ta couleur! *-*
N'hésites pas à me mp ou me topper sur skype lorsque ce sera fait! ♥
DES BISOUS VAMPIROU ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infant

avatar

Messages : 460


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: {Aldrich} ♔   Dim 9 Oct - 15:02

••• Bienvenue parmi nous


Les corrections ayant été apportées, je te fais confiance pour la suite! :3
Tu est donc validé! ♥

Le test d'entrée passé, te voilà désormais un NOBLE VAMPIRE.
Tu peux dés à présent aller recenser ton avatar, chercher des partenaires de rp et poster une fiches récapitulative de tes relations que nous te conseillons d'aller consulter pour une intégration rapide.

N'hésites pas, également, à apporter ta pierre à l'édifice d'Ex-Cathedra, nous comptons sur toi. Bon séjour parmi nous et n'hésite pas à nous solliciter si le besoin en est.
Mezariel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: {Aldrich} ♔   

Revenir en haut Aller en bas
 
{Aldrich} ♔
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aldrich Killian - Scientifique Suprême

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: A chaque coeur son ouvrage :: Entités nouvelles :: Les Âmes Damnées-