AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si l'on n'attend rien de la vie, nous ne sommes pas déçus | Lyssandra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité



MessageSujet: Si l'on n'attend rien de la vie, nous ne sommes pas déçus | Lyssandra   Sam 17 Sep - 20:05


Lyssandra

ÂGE ─ 20 ans de voyages.
ANNIVERSAIRE ─ 31 octobre, le fameux jour des morts.
OCCUPATION ─ Saltimbanque, commédienne, et même péripatéticienne, si sa bourse se fait trop légère.
ORIENTATION SEXUELLE ─ Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse, et l'argent qui va avec.
CLASSE SOCIALE ─ Plébéienne de petite vertue.
PAYS ─ La noble France de sa majestée le roi.
RACE ─ Humaine, ne la laissez pas vous faire croire le contraire.
AVATAR ─ originaux aux cheveux brun de Nakaoart

Profil Psychologique

Oh, alors comme ça vous vous intéressez à moi ? Je suis flattée par votre intérêt bien que déplacé, car je ne suis qu'une pauvre femme de petite vertu, une plébéienne du plus bas étage, une moins que rien, une traîne misère qui vend son corps pour vivre. Et j'en passe de ces merveilleux synonymes pour me représenter. Vous savez, dans un monde comme celui-là où quand on naît sans rien, il vaut mieux ne rien attendre de bien dans votre vie. Vivez du mieux que vous pouvez sans vous poser de questions, ou sans même avoir des ambitions déplacées qui vous vaudraient d'être a risée de votre village. Restez comme moi à votre rang social le plus bas, sans rêver qu'un jour vous ne soyez plus obligé de vendre votre vertu déjà bien amoindrie. J'ai déposé mes rêves dans une boîte, l'ai fermée à clef, et ai jeté ladite clef dans le ruisseau le plus proche. C'est bien plus simple ainsi. J'ai laissé tomber ma fierté inutile et ai léché les bottes encrottées de tous les nobles qui souhaitaient me voir leur résister pour le plaisir de me punir. J'ai abandonné tout ce qui fait de moi un être humain fier, je suis devenue une personne sans ambitions, sans rêves, et sans avenir, sans besoin de vivre. Et comme je n'attends rien de ma vie actuelle, je suis satisfaite. Voilà ce que je suis réellement. Je m'accommode à mon interlocuteur, je le laisse mener la danse, je le laisse faire ce qu'il souhaite de moi, ainsi, je ne suis point blessée, ni même brisée. Il n'y a rien à abîmer en moi. Je suis comme qui dirait... vide d'existence.

Mais cela ne m'empêche pas d'avoir des intérêts. Ces intérêts sont ce qui me rapporte de l'argent tous les jours, ou presque. J'aime écouter des histoires et des légendes, et les modifier où en inventer à ma guise en les racontant au public qui m'écoute. J'aime observer le monde qui m'entoure avec une attention très particulière. C'est aussi pour ça que je pense que les humains ne sont pas les seuls êtres à fouler le sol. J'ai déjà vu des gens si beau qu'ils semblaient irréels, dont les veines ne bougeaient pas d'un pouce, parmi mes clients d'une nuit. Mais ça, je me garde bien d'en prendre compte. Je ne suis pas stupide, je sais qu'il y a des choses auxquelles il ne faut pas que je me mêle pour continuer ma vie de moins que rien. Alors, laissez- moi faire l'idiote. Laissez- moi jouer avec le feu. Laissez-moi me faire manger par la misère d'une vie sans éclat. Laissez-moi n'être qu'une personne sans importance, oubliable, inutile... Laissez-moi n'être rien. Ne me forcez pas à ouvrir le coffre contenant mes rêves. Ne me forcez pas à vivre une vie sans problème. Ne me forcez pas à exister. Je ne veux pas souffrir. Je ne veux pas me briser. Je ne veux pas vivre...
Histoire

Allons bon. Maintenant il faut que je vous raconte mon histoire totalement inintéressante ? Vous avez vraiment du temps à perdre, dites-moi. Vous n'avez pas quelque chose de mieux à faire que de m'écouter déblatérer des choses sur mon existence négligeable ? Non ? Rha, mais vous êtes enquiquinant quand même, ce n'est pas possible. Bon, je vais vous faire ça en un résumé, en omettant les détails insignifiants.

Je ne sais pas grand-chose des conditions de ma naissance, mais de ce qu'on m'a dit, ma mère était une catin qui ne couchait qu'avec des nobles, du fait de sa rare beauté singulière pour une femme venant de la plèbe. Après, cela ne me fait rien de savoir cela, après tout, ont vit comme on peu quand on est une moins que rien. Ma mère n'ayant pas besoin d'avoir un enfant à charge à son travail m'a envoyé là où elle avait de la famille qui pourrait s'occuper de moi. Je vous laisse deviner que cela n'était pas réellement la joie, étant la nièce, je n'avais aucunement le droit à l'erreur, et je devais travailler sans relâche, et plus que les autres enfants de mon oncle et ma tante dans les champs. J'y restais jusqu'à mes dix ans, avant de me faire vendre à une troupe de saltimbanques, car ma famille avait besoin d'argent. Ce sont eux qui m'ont donc appris tous les tours que je connais aujourd'hui, et ils étaient un peu comme la famille que je n'avais jusqu'à présent pas vraiment eut l'occasion d'avoir. Cependant, je ne fus pas des leurs très longtemps, car eux aussi m'ont vendue, pour les mêmes raisons que ma famille de sang, mais cette fois, à un noble. J'avais alors treize ans quand on se servit de moi comme d'un jouet sexuel. C'est suite à cette période-ci, que je n'ai plus rien attendu de la vie... Allons, ne soyez pas désolés pour moi, j'ai la connaissance de bien pires histoires que la mienne, je vous assure. On trouve toujours pire que soi. Et quand on sait cela, ça aide généralement à relativiser ce que nous avons vécu. Je peux clairement penser que cela aurait pu être pire que ça. Enfin bon, si vous voulez bien que je raconte la suite de mon histoire...

Je suis restée avec ce noble assez longtemps pour savoir comment réagir face à lui, et à connaître par cœur chacune de ses intonations, sachant à quel moment il allait me punir. Cependant, à côté de cela, il y avait des domestiques très gentils. Je me souviens notamment d'une dame assez âgée mais bienveillante. Elle m'a d'ailleurs apprit à lire et à écrire, un honneur seulement réservé aux membres de la noblesse, qui préfèrent en savoir plus que le petit peuple. C'est aussi cela qui fit que j'ai été achetée par un autre noble pour servir de dame de compagnie à la fille de celui-ci, car nous avions vraisemblablement le même âge, c'est-à-dire seize ans. Au début, cette noble damoiselle ne pouvait pas supporter ma présence, et me donnait des ordres que je m'empressais de réaliser, ce qui avait le don de la surprendre, s'attendant sûrement à une résistance ou une réaction outrée de ma part. Seulement, cela n'était pas le cas. Elle a donc cessé de se comporter comme une peste avec moi, et cherchait à savoir ce qui m'avait rendu comme ça. Bien entendu, je lui racontais des histoires bien plus nobles que celle que j'avais réellement vécu. Elle n'avait pas besoin de savoir la vérité sur sa dame de compagnie. C'est elle qui me donna le goût de lire des histoires et des légendes pour ensuite les raconter. Mais cette amitié ne dura pas si longtemps, car elle tomba malade, sans espoir de guérison. Le jour de sa mort, elle me rendit ma liberté, et me demanda de vivre à sa place. Elle voulait parcourir la France pour pouvoir écouter toutes les légendes et les histoires existant dans le pays. J'ai donc... Fait en sorte de le faire à sa place pendant un an.

Puis, n'ayant plus d'argent pour faire quoique se soit, j'ai tenté de faire ce que j'avais appris avec les saltimbanques qui m'avaient élevé. Je réussissais généralement à avoir assez d'argent pour une nuit dans une auberge. Mais finalement, cela n'était pas suffisant pour vivre. J'ai donc décidé de faire comme ma mère. J'ai été trouver une maison close pour gagner de l'argent. C'était assez compliqué, comme... apprentissage. Mais j'ai eu tôt fait d'arriver à un degré d'expérience assez intéressante. J'avais une clientèle variée, et je gagnais bien ma vie, pour ainsi dire. Mais je ne pouvais pas rester éternellement dans cet établissement. J'ai rencontré quelques difficultés pour partir de là, mais j'ai pu finalement reprendre mon voyage avec de l'argent en poche, et si besoin, je pouvais jouer de mon anatomie et de mon expérience nouvelle pour continuer de voyager...

Voilà, c'est fini ! Alors, vous êtes déçu ? Non parce qu'elle n'est au final pas intéressante du tout mon histoire. Vous avez vraiment perdu votre temps à m'écouter. Encore, si j'avais raconté une légende, cela aurait été bien plus intéressant. Toujours pas convaincu ? Vous êtes têtu.
Questionnaire

ÊTES-VOUS AU COURANT DE L'EXISTENCE DES VAMPIRES ET LYCANS? ─ Si je suis au courant ? Eh bien, tout est relatif, messieurs dames. Là, telle que je suis, je ne peux vous donner de réponse adéquate. Je tiens trop à ma misérable petite vie de femme de petite vertu invisible pour vous le dire. Mais en tout cas, je pense que c'est une possibilité, que ces créatures existent. Voyez autour de vous, écoutez les légendes. Elles seules ont les réponses que vous souhaitez entendre. Je ne suis là que pour vous conter ce que mes oreilles ont ouï dire, pas pour donner un avis constructif sur cette ô combien grande question existentielle qui ne me concerne point personnellement.
QUE PENSEZ-VOUS DES LYCANS/VAMPIRES ─ Dans l'optique où ceux-ci existeraient réellement ? Eh bien, je n'en sais rien, je n'en connais pas personnellement, alors vous donner mon avis serait inutile. Bien que j'avoue avoir une fascination très sincère pour tout ce qui sort de l'ordinaire de ma petite vie de traîne misère que je suis.
ÊTES VOUS SATISFAIT(E) DE VOTRE VIE ACTUELLE? ─ Ah, cette question, on me la pose souvent, vous savez. Je ne fais que voguer de ville en ville selon mon bon vouloir, alors oui, on peut dire que je suis satisfaite actuellement. Je n'ai pas l'audace de croire qu'un jour ma vie pourrait être mieux que ça, vous voyez, je préfère largement me complaindre dans ma misérable existence actuelle, plutôt que de croire, inutilement, qu'un jour, je puisse vivre sans devoir vendre mon corps au plus offrant, ou conter des histoires abracadabrantes à un public totalement à l'écoute et surtout très avide de voir quel tour de magie je vais sortir de mes manches, ou même de mes cheveux, allez savoir ! Je suis du monde des plébéiens, je me dois de rester à la place qui m'incombe, voyons. Laissons le pouvoir et la richesse aux nobles, et laissons le reste aux gens comme moi. Vous verrez, c'est facile de rester à sa place quand on se contente de vivre simplement.
SI NON, QUE VOUDRIEZ-VOUS CHANGER? ─ Ah, par contre, il y a bien une chose que j'aimerais changer. Je crois. Hum, en fait non, je ne crois pas. Laissez moi le temps de réfléchir à cette question ô combien compliquée...
VOTRE POINT DE VUE SUR LE MONDE CONNU? ─ Le monde ? Même avec tout le temps et l'or du monde, je crains ne jamais d'arriver à en faire le tour complet. Mais je me complais dans ce que je connais déjà de ce si beau pays qu'est la France, vous savez. Beaucoup veulent voyager dans les pays avoisinant, sans voir qu'il y a de la richesse dans même les plus petites villes de ce si beau pays. Je n'ai pas la prétention de pouvoir dire que j'ai pu voir tout ce qu'il y avait à voir et entendre tout ce qu'il y avait à entendre. C'est d'ailleurs pour ça que je voyage de village en village, de ville en ville. Je veux voir ce que mon pays a à offrir avant de me tourner vers les autres pays qui doivent eux aussi avoir leurs lots de merveilles et de légendes. Car plus je voyage, plus j'apprends des histoires qui font ma fortune d'une nuit dans une auberge de bonne qualité.

Joueur

PSEUDO ─ Hebi ou Arcanananas
ÂGE ─ 19 ans, 'vais sur mes 20.
SEXE ─ 3 fois par jours. Ben quoi ? *paf*
LA COULEUR DE TON PYJAMA ─ Qui a dit que je portais un pyjama pour dormir ? *wink wink*


Dernière édition par Lyssandra le Dim 18 Sep - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Infant

avatar

Messages : 483


Mémoire de vie
Race: Infant
Métier/Rang: Marquis
Statut amoureux: En couple

MessageSujet: Re: Si l'on n'attend rien de la vie, nous ne sommes pas déçus | Lyssandra   Sam 17 Sep - 21:26

VALIDATION

Eeeeeh bien je te l'ai déjà dis mais... PAUVRE LILI QWQ
J'ai malgré tout appréciée beaucoup son histoire et ai, par la même occasion, très hâte de découvrir sa future évolution! Bienvenue parmi nous ♥



Passons! Tu as passé le test d'entrée, faisant donc de toi une HUMAINE CITOYENNE, encore bravo!
Tu peux dés à présent aller recenser ton avatar, chercher des partenaires de rp et poster une fiches récapitulative de tes relations si cela te tente!

N'hésites pas, également, à apporter ta pierre à l'édifice d'Ex-Cathedra, nous fondons beaucoup d'espoir sur toi!
Profites de ta jolie couleur ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Si l'on n'attend rien de la vie, nous ne sommes pas déçus | Lyssandra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...
» Plus rien, ni personne. (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX CATHEDRA :: A chaque coeur son ouvrage :: Entités nouvelles :: Les Âmes Damnées-